Le secret perdu du voile suite

Chapitre 16 : Et de un !

CHAPITRES PRECEDENTS

Beta : Draymione Potter-Malfoy

OoO

La jeune femme se contente de leur sourire avant de claquer la porte, les laissant dans le couloir.

Hermione a eu du mal à trouver les sortilèges pour créer son mot de passe par toucher sur la poignée et sur une partie précise de la porte. Ou si ça ne marche pas, elle doit écrire sur la porte son mot de passe : Serpentard. Ce qu’aucun ne trouvera. Comme Sirius l’a dit, son esprit est tortu. Bien qu’elle est persuadée que Sirius qui la connaît de plus en plus, pourrait trouver.

OoO

- Où m’emmènes-tu en pleine nuit ?

Sirius essaye de ne pas se montrer lubrique mais devant l’air d’Hermione, c’est loupé.

- A quoi penses-tu ? Précisément, demande Hermione, nullement dupe.

Le jeune homme est gêné et frotte sa nuque. Des images peu chastes d’Hermione apparaissant dans sa tête. Il se rend bien compte que leur amitié évolue vers quelque chose de plus et cela le perturbe. Il ne sait pas si c’est une bonne chose ou alors si ça va les compliquer. Il ne peut pas perdre Hermione.

Sirius ne sait pas qu’Hermione a le même cheminement de pensées que lui, en peut être légèrement moins osées.

- Je suis un homme, tu ne peux pas m’en vouloir, se défend Sirius, toujours en gardant un œil sur la carte du maraudeur.

Sirius n’est pas sûr de rester impassible s’il la regarde.

- Tu es un adolescent.

- Oui, et bien c’est pire. Bien que mon expérience d’adulte ne soit pas…

- Conventionnelle ? Propose Hermione pour ne pas le mettre mal à l’aise et ne pas, elle non plus, être gênée par la sexualité de Sirius. Bizarrement, l’imaginer avec une femme la dérange plus que cela le devrait.

- On peut dire ça, grimace Sirius.

Hermione pose sa main sur le bras de son ami pour le réconforter. Aucun d’eux n’aime repenser à ces moments douloureux.

- Nous ferons tout pour que les erreurs de notre passé ne se refasse pas, affirme la jeune femme. Nous y som...

- Chut.

En quelques secondes, Sirius colle Hermione contre lui et les recouvre de la cape d’invisibilité. Ils retiennent leur souffle lorsque le concierge passe à quelques mètres d’eux en marmonnant. Heureusement qu’il n’a pas emmené Miss Teigne avec lui, sinon ils auraient été cuits. Pourtant, aucun des deux ne fait attention à Argus ; bien trop concentrés à se fixer et chacun bien conscient de leur corps se touchant de très près.

A peine la lumière disparue, Sirius se recule un peu brusquement d’Hermione, qui est clairement amusée par sa réaction, ayant bien compris le « petit » problème de son ami. Bien sûr, Hermione est un peu gênée - elle a passé un an avec deux garçons. Et parfois elle les a vu, malgré elle, dans des situations gênantes - mais elle est aussi flattée.

- On va où ? Demande Sirius sans la regarder.

Sirius, inconscient de l’amusement de son amie, se morigène de son comportement. Malgré les semaines qui sont passées, il ne peut occulter son véritable âge même si son corps d’adolescent s’en moque complètement. D’ailleurs, il n’est même pas sûr de se souvenir comment faire. Et après ses douze ans à Azkaban, les envies n’étaient pas là. Pour être honnête avec lui-même, c’est depuis son arrivée ici et plus précisément en apprenant à connaître Hermione, que ses envies sont revenues.

- Ici, dit Hermione en admirant le tableau des Trolls en tutu.

- Je n’ai jamais mis ton intelligence en doute mais, je sais qu’il n’y a rien derrière cette horrible peinture.

- C’est justement parce que tout le montre trouve cela bizarre qu’il se cache ici des choses extraordinaires.

Hermione fait pivoter Sirius fasse au mur nu.

- Il va falloir que tu m’expliques, dit Sirius perdu.

- Nan, mais tu vas faire trois aller-retours en pensant que tu veux une salle pour y cacher quelque chose.

- Te moques-tu de moi ?

- Peut-être mais tu ne le sauras pas tant que tu n’auras pas essayé.

Septique, Sirius se lance en pensant à la salle.

- Voilà, c’est fait, dit-il en se tournant vers Hermione. Si jamais c’est une blague, elle est bien trouvée.

Hermione, souriante, pointe du doigt la porte qui est apparue. Sirius regarde celle-ci, bouche-bée.

- Allez, entrons, mais s’il te plaît, ne touche à rien. Il y a des choses dangereuses là-dedans, frisonne Hermione.

Sirius pousse la porte et reste interloqué devant tout ce bordel.

- C’est la salle va-et viens. Tu demandes et tu as, explique Hermione. C’est Neville qui l’a trouvé lors de notre cinquième année. Nous voulions une salle qu’Ombrage ne trouverait pas.

- Pourquoi cette pièce-là ?

- Voldemort y a caché quelque chose. Nous devons le trouver. Le problème c’est que je ne sais pas où. C’est Harry qui l’a trouvé. Tout ce que je sais c’est qu’il est en hauteur, posé sur un buste en pierre.

Sirius sort sa baguette. Ils s’avancent dans la salle.

- Le plus important est de savoir que la magie n’a aucun effet sur l’objet, dit Hermione faisant monter le suspens.

- Et qu’est-ce que c’est ?

- Le diadème de Serdaigle.

- Le… Diadème de Serdaigle ? Celui perdu depuis des siècles ?

- Tom l’a trouvé.

- Qu’est qu’il peut bien faire avec ?

- Il est fasciné par les fondateurs de Poudlard.

Ils marchent en silence, les yeux à l’affût de Diadème de Rowena Serdaigle.

- Tu as dit que la magie n’avait pas d’effet sur le Diadème. La recherche va être longue, soupire Sirius.

- Oui, répond Hermione perdue.

- Mais pas sur les autres objets, dit Sirius triomphant

- Tu veux détruire des objets rares ?

- Comme ce magnifique tas de chaises cassées ? Oui, je te l’accorde, c’est une collection rare, se moque gentiment Sirius.

Hermione le bouscule gentiment, et bien décidé de se venger.

- Et ça ? Crois-tu qu’il faille le détruire ?

Sirius reste bloqué devant le tas de balai. Même s’il n’est pas un joueur de Quidditch assidu, il apprécie de voler.

En tout cas, il apprécie de plus en plus le côté espiègle d’Hermione.

- Crois-tu que je puisse en sortir un ?

- Oui, si ça n’appartient pas à la salle. Tu veux jouer au Quidditch sur cette relique ? Même moi, je sais que ça ne vaut rien.

- Pour jouer, je suis d’accord, mais c’est l’un des premiers balais pour le sport. Il a des siècles. Ça ferait un beau cadeau pour James, explique Sirius.

- Mets-le de côté, on reviendra le chercher plus tard. Et peut-être qu’on trouvera quelque chose pour Remus, dit Hermione.

Sirius sort précautionneusement le vieux balai et le pose sur une pile de coussins.

Ils cherchent pendant encore quelques temps sans rien trouver, comme si la salle était sans fin. L’un comme l’autre commence à se dire qu’il faudra revenir un autre soir.

- Tu m’as dit que le diadème de Serdaigle était sur un buste.

- Oui.

- Et si on l’appelait ? Je me mets en hauteur sur un balai et voit d’où ça vient ?

- OK. En espérant qu’il n’y en a pas des centaines.

- Concentre-toi sur ce que tu sais de ce buste.

Une fois en place, Hermione jette un sort d’écho, comme ça si le diadème tombe, ils auront un point de repère.

Hermione se concentre sur le buste dont finalement, elle ne sait pas grand-chose et envoie son premier accio dans une direction, un buste arrive mais rien d’autre.

- Fait attention, j’ai entendu vibrer, il doit y en avoir pleins, dit Sirius perché sur son balai.

- Très rassurant, murmure Hermione.

Après plusieurs essais et une attaque de dix bustes qu’Hermione a réussi à détruire grâce à ses reflex de guerres. Ils commencent à désespérer et à fatiguer.

- Si tu veux, on peut faire une pause, propose Sirius, voyant que ses sorts sont de moins en moins puissant.

- Une dernière, on y est presque, dit-elle déterminée. Je peux y arriver.

Et c’est lui qui est têtu ?

Sirius n’est pas convaincu et voit que la brune commence à vaciller, pourtant, il la laisse faire.

Hermione se concentre et jette son ultime accio buste. Cette fois, ils entendent clairement le diadème lorsqu’il tombe au sol. Sirius sur son balai se précipite vers le bruit et reste en vol juste au-dessus.

Revigorée, Hermione le rejoint en courant. Sirius se pose à côté d’elle.

- Ma famille a plein d’objets de magie noire mais ce truc, c’est le mal.

- C’est un horcruxe, dit Hermione les dents serrées.

- Horcruxe… Horcruxe… Aide-moi, dit l’adulte en Sirius.

- Morceau d’âme mise dans un objet grâce à un meurtre.

Sirius frisonne de la tête aux pieds ; mais il est aussi choqué de son sang-froid. A ce moment, il se demande ce qui s’est passé et à quel point cela a été terrible pour eux, pour qu’elle soit si calme. Il n’a qu’une envie, la prendre dans ses bras pour lui montrer qu’elle n’aura plus jamais à subir ce genre de chose et qu’elle n’est pas seule.

- Harry, sa cicatrice, était un horcruxe, d’où son lien avec Voldemort, dit-elle toujours dénuée d’émotion. On l’a appris durant la guerre de Poudlard. Du moins, c’est la conclusion que j’ai faite quand Voldemort a parlé avec Harry avant de le tuer.

Sirius est trop choqué pour bouger. Hermione lui donne trop d’informations et comprend de nouveau, pourquoi elle ne voulait pas lui parler de ses proches.

- Tom Jedusor en a fait… continue Hermione, sur son ton atone.

- Tom ? Le coupe Sirius.

- Tom Elvis Jedusor ou Voldemort, sang-mêlé de son état en a créé six, plus Harry mais c’était probablement accidentel.

- Il faut le détruire, frisonne toujours Sirius.

- J’en ai déjà détruit un, dit Hermione, toujours monotone, fixant le diadème.

Hermione sent les effets néfastes de l’horcruxe sur elle. Même si elle les combats de toutes ses forces, tous ses souvenirs de guerre viennent la frapper de plein fouet, lui faisant quasiment perdre pieds. Ce sont les questions de Sirius qui la maintiennent.

- Comment ?

- Avec un crochet de Basilic, dans la chambre des secrets.

Hermione s’approche pour le prendre mais Sirius réagit et l’arrête. Hermione sursaute et reprend ses esprits. Lorsqu’elle croise le regard de l’héritier black, elle fond en larmes.

Ils restent quelques minutes dans cette position, le temps qu’Hermione se calme. Décidément, ils se prennent souvent dans leur bras.

- Merci.

- De rien. Mais tu ne touches pas ce truc. Il t’a fait des choses bizarres, frisonne Sirius.

D’un geste de baguette, elle fait venir à elle un vieux rideau et l’enroule dedans.

- Nous devons détruire ce truc, grimace Sirius.

- Non, ce n’est pas notre guerre. Nous sommes trop jeunes et je ne survivrai pas à une autre bataille. Nous allons le donner à Dumbledore, anonymement. De plus, pour le détruire, sans crochet de Basilic, tu peux utiliser un feudeymon. Si tu le souhaites, vas-y, je te regarde faire, mais ce truc se défend...

- Mais…

Sirius s’arrête dans sa phrase, n’argumentant pas plus, trop fatigué, mais compte quand même en reparler. Hermione semble avoir penser aux détails, donc il laisse faire, pour le moment.

- Non Sirius, dit-elle ferme. Nous allons tout faire pour que nos amis aient une belle et longue vie mais personne ne doit le savoir.

Quelque part, il comprend sa logique, mais comme elle l’a souvent fait remarquer, le Gryffondor veut aller au combat et garder la vedette.

- Si ça ne marche pas ? Je ne peux pas perdre mes amis une deuxième fois, dit-il furieux.

- Alors nous interviendrons, dit-elle sans appel.

A ce moment Sirius se rend compte de la maturité de la jeune femme. Elle parle comme une adulte qui en a trop vu mais aussi comme une leader.

Alors qu’ils repartent vers les dortoirs, Sirius s’interroge. Il hésite à en parler à Hermione, bien conscient que la nuit a été rude pour elle.

- Bonne nuit Sirius.

- Tu ne veux pas que je le garde ? Se lance-t-il inquiet.

- Non, les filles n’iront pas regarder dans mes affaires. Demain nous l’enverrons à qui de droit et je répondrais à tes questions.

- Bien.

Sirius s’approche pour se retrouver à quelques centimètres de la jeune femme et l‘embrasse sur le front.

- Essaie de dormir.

- Toi aussi, sourit légèrement Hermione.

Hermione entre doucement dans le dortoir et cache son paquet dans son meuble à côté de son lit avant de s’allonger et de profiter de son samedi pour rattraper sa nuit avec une potion sans-rêve. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’une personne les a surpris dans la salle commune.

OoO

A suivre…

Alors ce chapitre ?

Cela fait longtemps que ce passage était écrit, j’espère que cela va vous plaire !

A bientôt

hp-drago

Date de dernière mise à jour : lundi, 24 Septembre 2018

  • 9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • hp-drago
    • 1. hp-drago Le dimanche, 05 Août 2018
    réponses :
    CielPhantomhive : Salut ! Je sais, je réponds un peu tard lol. Et bien pour cela il va falloir attendre, j'aime faire traîner les choses Merci pour ton avis
    Une_liseuse Merci pour ton commentaire, j'espère que tu aimeras la suite
  • Une_liseuse
    • 2. Une_liseuse Le jeudi, 21 Juin 2018
    Salut,
    J'adooooore ton histoire et j'ai trop trop hâte de lire la suite!!
    Bye
  • CielPhantomhive
    • 3. CielPhantomhive Le dimanche, 13 Mai 2018
    C'est génial !!!! Hermione et Sirius vont enfin (peut être) s'embrasser sortir ensemble et tout le tralala… J'ai trop hâte vivement la suite ! ^^
×