Fiction Litterature

Monde Inversé d'Hermione

Chapitre 16

CHAPITRES PRECEDENTS

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE SERPENTARD

« Mon cher fils,

A la fin de tes études tu devras te marier avec Hermione Granger.
Peu importe ton avis, tu n'as pas le choix, j'en ai décidé ainsi.

"Pourquoi ?" te dis-tu ?

Les Malefoy doivent être appréciés dans notre société, c'est pour cela que tu te marieras avec la fille née-moldue. Notre côte de popularité a baissé et nous ne pouvons pas nous le permettre.

Ton père,
Lucius Malefoy »

 


C'est la lettre que le père de Drago lui a envoyé pour notre mariage. Enfin, son mariage avec la sang-de-bourbe de ce monde.

« Amicale la lettre, dis-je moqueuse.
- Oh, ça va !! » dit-il bougonnant.

Je lui fais un bisou sur la joue et lui sourit. Seul lui a droit à mes sourires.

« Tu seras toujours dans notre monde ? Ou tu repartiras dans le tien ? demande-t-il soudainement inquiet.
- Veux-tu que je reste ?
- Oui.
- Moi aussi je veux rester… Mais est-ce possible ? Et puis, si ça se trouve, la Hermione de ce monde ne veut pas retourner ici.
- Si l'autre Malefoy est gentil (je grimace en disant ça), elle voudra rester. »

Oh putain !! Je viens de percuter un truc !

Si tout se passe en parallèle, cela veut dire que JE dois me marier avec ce bouffon de Malefoy de Gryffondor ?

Oh là là !! Je suis maudite !!! Mais si ça se trouve, ça ne se passe pas pareil. Il faut que j'en ai le cœur net. Je me mets à courir dans le château vers le bureau du directeur. Je frappe mais n'attendant pas sa réponse pour entrer.

« Professeur, il faut qu'on parle !! »

Je ne fais pas attention aux personnes se trouvant avec lui. Ils me fixent tous avec intérêt.

Je les envoie chier avec toute la hargne des Serpentards. Ils murmurent des trucs du genre "intéressant" ou "exactement identique…". Au bout de quelques minutes de dialogue que je n’entends pas, ce vieux fou leur dit de partir. Je m'assoie en face de lui.

« Oui Miss Granger ? Me demande il innocent.
- Oh vous ne faites pas le malin !!! Vous saviez pour mon mariage !!
- Exactement, vous et celui de VOTRE monde, car vous n'êtes pas d'ici. Est-ce cela, votre question ? Oui, bien sûr, tout se passe exactement comme ici sauf que c'est inversé, comme vous avez pu le voir. Dans votre monde, vous allez vous marier avec Monsieur Malefoy, celui de Gryffondor bien entendu. D’ailleurs, ajoute-il pour lui-même, je me demande bien à quoi il ressemble ! »


Je me racle la gorge pour lui rappeler ma présence.

« D'autres questions ? »

Je fais non de la tête et m'en vais, une fois arriver à mes appartements je me rend compte que j'ai une autre question ou plutôt une requête à lui faire part.

« DRAGO !!
- Oui ?
- Je dois me marier avec toi, dis-je désespéré.
- Bah dis donc, ça a l’air de te faire plaisir !! » dit-il avec son air de Serpentard.

Je me vautre sur le canapé.

« Je veux dire avec l'AUTRE Malefoy, dis-je comme si c'était la fin du monde.
- Pour le moment tu es avec moi alors tu profites de MOI.
- Dray, on arrive pas à coucher ensemble, alors de quoi tu veux que je profite ? »

Drago reste sans voix. C'est vrai, on essaye mais il y a un blocage.

Pourtant, j'ai envie de lui, mes hormones, mon corps, mon cœur le veux, mais mon cerveau bloque.

Il s'en va. Je crois que je l'ai vexé.

 




Les cours continuent, la vie continue, mon mariage approche.

Au fond de mon lit, dans mon sommeil, j'espère que le vieux fou ne trouvera pas de solution.

Un jour de cours, on vient me chercher, le directeur veut me voir.

« Monsieur ? »

J'appréhende.

« Asseyez-vous, Miss. »

Je m'assoie, mon cœur bat fort. Ma gorge est serrée.

« Vous savez pourquoi vous êtes convoquée ici… ? »

Je fais un léger oui de la tête.

« Les experts et moi avons trouvé une solution pour vous ramener chez vous… Néanmoins la question est : est-ce que vous souhaitez retourner dans votre monde ? »

Il me fait un sourire. Incapable de répondre, je me lève et sors.


A suivre …

Veut-elle retourner dans son monde ou rester avec Drago ?

Chapitre 17

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE GRYFFONDOR

Le directeur a raison... Est-ce que je veux réellement rentrer chez moi ?

D'un côté j'en ai envie, et de l'autre non… J’ai mon petit ami, ça fait plus de trois mois que nous sommes ensemble, et je suis bien avec lui. Je crois même que je l'aime… !

Et puis, rien que de savoir que l'autre Hermione va mettre ses sales pattes sur MON Drago me met en colère. Un accès de colère monte, je frappe dans un mur.

« AÏE !! Non mais quel conne !!! »

Je me masse le poing. Je crois que je vais avoir un bleu… Des images de l'autre Hermione et de Drago ensemble tournent dans ma tête. Grrrr, vaut mieux pas que je la croise cette salope !!!

« Hermy ? Ça va ?
- Hein ? Pansy !!! Oui oui ça va !
- Tu n'as pas l'air… Je te trouve dans tes pensées depuis quelques jours.
- Oh ce n'est rien. »

On rentre dans l'appartement.

« Drago n'est pas ? demande-t-elle.
- Non il joue au Quidditch.
- Tu t'es fait quoi à la main ? »

Une ecchymose se forme sur ma main. Je la cache mais Pansy n'est pas idiote, normal c'est une miss je-sais-tout.

« Hermione… » commence-t-elle d’un ton de reproche.

Devant son regard dur, je m'effondre et pleure dans ses bras. Elle attend que je me mette à parler de moi-même, elle me comprend, nous sommes pareilles.

« Dumbledore, il a trouvé une solution pour que je retourne dans mon monde… Tu es la première à qui je le dis, mais je ne sais pas, je ne sais plus…
- Suis ton cœur.
- Mon cœur est partagé. D'un gros côté il y a Drago que j'aime et de l'autre mes parents et mes amis, et puis il y a toi.
- T’es chou, mais regarde-toi dans l'avenir, regarde-toi dans dix ou quinze ans. Te vois-tu ici, auprès de Drago ? Mais n'oublie pas, tu n'es pas la gentille Gryffondor mais la méchante Serpentard que tout le monde déteste…

- …sauf moi !! fait une voix à côté.
- Drago, t’es rentré !! » dit Pansy.

Je me lève et pars me blottir dans les bras de mon amoureux plein de boue. Je lui murmure un "je t'aime" qu'il me rend. Pansy s'éclipse.

« Et… Hermione ? Dis-lui, il a le droit de savoir. » dit-elle cependant avant de refermer la porte.

Drago me regarde bizarrement. Sentant que la discussion va être tendue, nous allons nous asseoir.

Je lui raconte ce que Dumbledore m'a dit. A la fin, il reste silencieux quelques secondes, avant de prendre la parole.

« Veux-tu rester ? me demande-t-il.
- Oui.
- Mais ?
- Mais je ne sais pas, quelque chose m'empêche d'être sûre de mon choix. »

Au de ce mettre en colère, il me sourit et me prend dans ses bras.

« Ah, mince, je t'ai mis de la boue partout ! »

Il enlève la boue et l'étale un peu plus sur mon visage.

« On va devoir enlever tous ca sous une bonne douche… »

Je lui fais un sourire plein de sous-entendus et nous partons sous la douche.

Dumbledore me laisse décider jusqu'au mois d'avril. Après, si je suis incapable de lui donner une réponse, il me renverra dans mon monde quoi qu’il arrive…

 




Le temps a passé, et il ne reste plus qu'une semaine.

J'ai pris ma décision, personne ne sait ce que je veux faire, sauf le directeur.
Le dernier soir, je réunis les seules personnes qui comptent pour moi dans ce monde : Drago et Pansy.

« Vous savez que ce soir c'est le dernier pour prendre ma décision.
- L'as-tu prise ? s’inquiète Pansy.
- Oui, de toute façon il me renverra si je ne lui donne pas ma réponse…
- Qu'as-tu décidé ? » me demande Drago triste et inquiet.

Je fais un sourire timide avant de leur donner ma réponse.

« Voilà je ... »

 


A suivre …

Elle part ? Elle reste ? Vos avis !

Chapitre 18

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE SERPENTARD

« Voilà, je vais retourner chez moi. »

J'attends la réaction de Drago, mais elle ne vient pas. Son visage est fermé, et il affiche un regard noir. Soudain, il part en claquant le tableau.

« Drago !!! »

Je crie dans le désespoir. Je me couche en pleurs. On frappe à ma porte.

« Va-t’en !! » je m’écrie, attristée.

Il s'en va. Je me lève, ouvre la porte à la volée et me précipite dans ses bras.

« Pardonne-moi Drago, mais je dois rentrer chez moi, dans mon monde… Je n'ai pas ma place ici. Je bouleverserai l'équilibre en restant, nous ne pouvons pas être deux "méchants" dans ce monde… »

Je pleure dans ses bras. Je me rapproche de son visage, mes lèvres entrent en contact avec les siennes. On s'embrasse comme si notre vie en dépendait.

« Drago ?
- Hermione ?
- J'ai envie de toi. Je suis sûre. »

Il m'embrasse délicatement, nous retournons dans ma chambre. Mes mains se baladent sur son corps, nous enlevons nos vêtements, je m'allonge sur mon lit, il me rejoint, je l'embrasse. Cette fois nous arrivons à aller jusqu'au bout. J'ai compris pourquoi.

Drago est différent des autres, je l'aime, je ne voulais pas que ce soit comme avec les autres, je voulais une bonne raison pour faire l'amour avec lui. Je l'ai, je vais le perdre. Ai-je pris la bonne décision ? Sûrement. Je crois.

Je me blottit un peu plus dans ses bras.

« Qu'as-tu ma princesse ?
- Je t'aime Drago, pour toujours. Même si je suis dans un autre monde, je penserais à toi. Jamais tu ne sortiras de mon cœur.
- Pourquoi repars-tu alors ?
- Je te l'ai dit. »

Je pleure.

« Ne pleure pas, profitons de nos dernières heures ensemble.
- Tu as raison… »

Je l'embrasse.

« Je ne veux pas que cette sale Gryffondor te touche. »

Il sourit et m'embrasse.

« Je penserai à toi tout le temps. »

Je l'embrasse tendrement, nous rattrapons le temps perdu.

 

J'ouvre les yeux au petit matin quand les 1er rayons du soleil entrent dans la chambre. Drago dort toujours. Je l'embrasse doucement. Je me lève et pars à mon bureau.

« Que fais-tu ?
- Je m'écris. Enfin, j'écris à l'autre moi. Tu pourras lui donner ma lettre ?
- Si tu veux. »

Une fois ma lettre finie, je rejoins mon amoureux. Nous passons les dernières heures ensembles juste tous les deux.

 

Mais inévitablement arrive l’heure. Je marche vers le bureau du directeur comme une condamnée, Drago me tient la main. Nous entrons dans le bureau du directeur.

« Je vous attendais !! » nous salue le directeur en souriant.

Pour toute réponse on le fusille du regard, je serre la main de Drago. Il m'embrasse sur la tempe.

« Êtes-vous sûre de votre décision ?
- Oui dis-je dans un soupire de tristesse.
- Vous pouvez rester si vous le souhaitez… propose le directeur
- Et l'autre Hermione ? Si elle veut rentrer ?
- Elle veut rentrer, c’est sûr. Nous avons créé un vortex, un passage, qui rejoint nos deux mondes. Nous avons ainsi pu communiquer avec l'autre monde, juste des messages courts, pour annoncer le retour de miss Granger parmi nous. Vous partez à quinze heures précises.
- Et si je veux revenir ?
- Vous ne pourrez pas… Une fois que vous serez passée, le vortex se détruira, les charges transportées seront trop lourdes.
- Dites que je suis grosse aussi !!
- Non non, miss Granger.
- Je préfère, je ne fais que cinquante kilos !
- Et avec l'autre Hermione vous faites cent kilos. Êtes-vous vraiment sûre ? »

Je regarde Drago, et l'embrasse.

« Oui je dois rentrer chez moi. »

Je retiens mes larmes. Quatre sorciers entrent dans le bureau. Ils se positionnent autour de moi. Le directeur aussi.

« N'oublie pas la lettre.
- Non.
- Ne n'oublie pas.
- Jamais…
- Au revoir.
- Adieu. »


A suivre …

Et oui elle part ! Pas trop déçu ?

Chapitre 19

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE GRYFFONDOR

Je ferme les yeux, je me sens aspirée par les épaules. Cette sensation bizarre ne dure que quelques secondes. Je sens soudain mes pied toucher le sol. Ouvrant les yeux, j’aperçois les yeux bleus gris de Drago. Un quart de seconde je le regarde comme MON Drago mais son regard meurtrier que je lui rend d’ailleurs me ramène vite à la raison.

« Miss Granger ? Comment vous sentez vous ? » me demande le directeur.

Je me retourne vers lui, hausse les épaules. Je repense à MON Drago, à Pansy ma Miss-Je-Sais-Tout, mon mariage avec ce type. Je n'ai pas fait le bon choix…. Mes larmes coulent, je sors en courant du bureau en bousculant Malefoy.

Je pars me réfugier dans la salle-sur-demande, je ne veux pas aller dans ma chambre, ce n'est plus ma chambre, c'est celle de l'autre. Pas la mienne. Un lit apparait, je m'allonge.

« Dobby ? » appelé-je, entre deux sanglots.

Il apparaît, tout tremblant.

« Que veut miss Granger ?
- Je suis contente de te voir Dobby !! m’exclamé-je avant de réaliser qu’il tremble de tous ses membres. Aurais-tu peur de moi ? Que t'ai-je fais ?!
- Vous avez changé cette année, Miss Granger…
- Oh pardon Dobby, ce n'était pas vraiment moi ! »

Je lui explique brièvement ce qu'il s’est passé en lui faisant promettre de ne rien répéter. Il retrouve son sourire.

« Pourrais-tu me rendre un service ?
- Tout ce que veut Miss !! me répond-il joyeux.
- Je voudrai que tu brûles tout ce qu'il y a dans ma chambre, tout, même mes vêtements. Et tu remplaces le mobilier. Peux-tu ?
- Bien miss.
- Merci Dobby !! »

Je pose ma tête sur mon oreiller et m'endors avec mes souvenirs de ses derniers mois.
Je descends prendre mon petit déjeuner mais pars voir le directeur.

« Monsieur, puis-je vous parler en privé ? »

Nous sortons.

« Est-ce qu'il serait possible que vous me redonniez des uniformes ?
- Pourquoi ? demande-t-il étonné et amusé.
- J'ai fait brûler tous les autres, déclaré-je.
- Ils sont déjà dans votre chambre. Si vous ne souhaitez pas aller en cours aujourd'hui je vous y autorise. Vous avez vécu quelque chose d'intense et rempli d'émotion, alors un peu de repos vous ferait sûrement le plus grand bien.
- Non ça ira Monsieur, merci. J'ai besoin de reprendre ma vie, de me changer les idées.
- Êtes-vous sûre d'aller bien ? Je vous trouve indécise.
- Je… Je me demande si j'ai fait le bon choix…
- Vous auriez préféré restez dans l'autre monde ? Je peux le comprendre. Mais sachez, miss Granger, que vous avez vécu dix-sept ans ici, vous avez vos amis, au fond de vous savez que votre avenir est ici même s'il est plus difficile que dans l'autre monde.
- Je sais mais… »

Les larmes commencent à couler sur mes joues.

« Mais…? s’enquiert-il.
- Il y a Drago, mon Drago… Pas ce petit prétentieux de Serpentard !
- J'ai pu constater dans vos mois d'absence que vous avez plus de points communs avec l'autre Hermione que vous ne le croyez… et il en est de même pour Mr. Malefoy bien que je ne connaisse pas votre Mr. Malefoy
- Croyez-moi, ils sont différents !!
- Es ce que vous les connaissez autant l'un que l'autre ?
- Non… dis-je un peu honteuse.
- Vous ne saurez si vous avez pris la bonne décision que dans quelques années… Allez manger Miss Granger.
- Merci Monsieur. »

Il me fait un sourire bienveillant avant de partir. Je pars grignoter à table avec mes amis. Je rigole à toutes leurs blagues aussi nulles soient-elles mais je suis contente. On part en cours de Potion. Génial pour mon retour. En plus je suis avec Malefoy en binôme.

« Il a quoi à te regarder comme ça Malefoy ? Demande Ron.
- Je ne sais pas. »

 

Bien sûr que je sais, mais je ne veux pas leur dire. Je ne sais même pas si ils savent pour mon mariage avec le Serpentard. Je le fusille du regard.

Direction le cours, maintenant. J'essaye de rentrer la dernière pour prendre la dernière place, pour vérifier les binômes. Je ne m'étais pas trompé. Je vais m'assoir à côté de Malefoy. Je ne le regarde pas. Nous faisons la potion en silence. A chaque cours, j'évite Malefoy, lui fait pareil je crois. Je ne veux pas le regarder, ça fait trop mal de le voir me regarder comme il le fait, avec rancœur. Ma peine ne se voit pas, je souris toute la journée. Après tout, j'ai retrouvé mes amis.

Je rentre dans mes appartements. Malefoy est sur le canapé en train de regarder les images d'un magazine de Quidditch. Je souris.


« Qu'est ce qui te fait rire Granger ? Notre mariage ? »

Je fais une grimace de dégoût à cette idée, je vais pour partir dans ma chambre mais…

« Faut qu'on parle Granger. »


A suivre …

Bonne ou mauvaise décision le retour ? Une entente possible entre Drago et Hermione ?

Chapitre 20

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE SERPENTARD

Je me retourne vers Malefoy, je ne lui fais plus peur… ? Intéressant. Je m'assoie, lui aussi.

« Tu sortais avec elle ? commence-t-il.
- Peut-être.
- Tu sortais avec elle !! Merlin, j'espère que personne ne le savait !! Bonjour ma réputation… il va falloir que je récupère ça rapidement !
- Ta réputation est intacte, Granger. Par contre, tout le monde sait que tu as couché avec moi, ou plutôt qu’"elle", comme tu l'appelles.
- Hein ?!
- Tu iras voir sous ton lit. Ou tu caches tes résultats de tes "paris". Mais je ne veux pas te parler de ça. Elle m'a laissé une lettre pour toi. »

Ah, elle aussi ? Il me tend la lettre. Je l'observe lui, il est différent. Je peux le voir triste, ce qui n'est jamais arrivé. Jamais à un tel point.

« Tu l'aimais ? »

Il ne me répond pas et part dans sa chambre et moi dans la mienne. C'est mieux ainsi, je crois que je voulais pas savoir la réponse, finalement. Je m'assoie sur mon lit, confortablement.

Je défais la lettre, je vois mon écriture. C'est bizarre, elle écrit comme moi, mais sans les fautes.

« Bonjour Hermione,

Ça me fait bizarre d'écrire ça. Enfin bref. Je ne sais pas si tu vas lire ma lettre jusqu'au bout mais il faut que je l'écrive pour que ça sorte, comme j'ai tendance à me replier sur moi-même. Moi aussi, me dis-je, avant de reprendre ma lecture. Je sais qu’à tes yeux je ne suis qu'une sang-de-bourbe comme Pansy Parkinson de ton monde, parce que dans le mien elle est comme toi.
Je voulais te faire un léger résumé de ce que j'ai fait de ta vie. Ne t'en fait pas tout est normal, autant qu'elle peut l'être en tout cas.


Par ou commencer… Ah oui, le plus important : un pari, une idée de Ginny.

Je suis sorti avec Drago à la suite de ce pari, tu verras sous ton lit le résultat. Sinon Harry et Ron m'ont trouvé bizarre ces derniers temps, et Ginny aussi, surtout pour les mecs, parce que d’après ce que j'ai compris, vous vous les échangez, et pour le coup je ne voulais pas. Je t'ai laissé tes notes telles quelles, sans mal je dois avouer, je crois que j'ai apprécié de ne pas autant travailler que d’habitude, j'ai pu me concentrer sur autre chose.

Je suis aussi allée chez toi, j'ai vu ta mère et Narcissa Malefoy ensemble, amies. Trop bizarre. Tu m'étonnes j'ai eu un choc !! pensé-je. Je crois que c'est tout ce que j'ai fait d'important dans ta vie.

Je dois avouer qu'être dans ta peau a parfois été agréable. C’était étrangement bien de se sentir appréciée par les mecs et par Drago, tu dois t'en douter nous sommes sortis ensemble. J'ai même couché avec lui, mais bref, on ne va pas s'éterniser là-dessus.


Tu dois te marier avec lui. Je sais que tu ne l'aimes pas, je peux comprendre. Moi non plus je n'aime pas le Drago de mon monde.
Je souris, ça me rappelle la lettre que je lui ai écrite… décidément, on se ressemble un peu. Je vais te demander quelque chose d'impensable mais je vais quand même le faire.

Je voudrais que tu essayes de le connaitre, et d'être gentille avec lui, je t'en demande beaucoup mais même si je suis loin de lui, je l'aime et quoi qu'il arrive ça ne changera pas. Je verse une larme, malgré moi. Il mérite une vie heureuse, je vais te demander d'en prendre soin. Oui toi, Hermione Granger, sang-pur et Serpentard, je veux que tu oublies tes rivalités avec les Gryffondors. Après tout, vous allez passer votre vie ensemble... Autant rendre les choses plus simples et heureuse même dans ce monde de brute qui est le tien.

J'ai pu voir qu'entre toi et moi, il y avait plusieurs similitudes, plusieurs points communs. Ta force de caractère, ta répartie, tes accès de violence, ta curiosité, ta fierté et tant d'autres que je ne citerais pas, tu te connais après tout.

Tu dois te demander pourquoi je veux retourner chez moi alors que j'ai découvert l'amour dans ton monde. La réponse est simple : pour conserver l’équilibre. Et puis c'est mon monde, que je le veuille ou non, c'est le mien. J'y suis née et j'y mourrai.

J'espère que tu as lu ma lettre jusqu'au bout…
Néanmoins si tu fais du mal à MON Drago, je trouverai un moyen pour revenir chez toi et te botter le cul (encore faut-il que je sache s'il souffre, mais crois-moi, je l’apprendrai…)
J'arrête mon bla-bla inutile, en te souhaitant un bon retour chez toi.
Le retour chez moi sera triste et douloureux, je me demande même si j'ai fait le bon choix, mais garde-ça pour toi s'il te plait. Merci.

Adieu.


Hermione Granger. »

Je repose la lettre délicatement, c'est vrai nous avons des points communs. Elle l'aimait. Moi aussi. Elle ne voulait pas rentrer, moi non plus.

Pourtant nous l'avons fait pour les même raisons. Elle aurait été à Serpentard je l'aurais appréciée ! Je me penche sous mon lit et prend ma boîte à paris. Je regarde les tubes, puis j'en vois un nouveau et un bout de papier accroché.

Novembre ; 7ème année.
L'enjeu : coucher avec Drago Malefoy pour Hermione ; coucher avec Blaise Zabini pour Ginny.
Temps : une semaine.

Pari gagné par Hermione.

J'ai -enfin, elle a- gagné mon pari, trop fort ! Finalement elle n'est pas si coincée que ça !!! Je vois un autre petit bout de papier.

« J'y ai perdu ma virginité. Pas pour gagner, mais parce que j’en avais envie. J’avais envie de lui. »

Je rigole bruyamment. J'hallucine, elle couche avec Drago au mois de novembre alors que moi, la "salope de Poudlard" je n'ai réussi à coucher avec lui qu'hier ! Je me frappe la tête contre le mur assez fort. Ça fait un bruit sourd qui devait quand même être bruyant puisque Drago entre dans ma chambre précipitamment.

« Hermione ! Ça va ?
- "Hermione" ?
- Désolé, l'habitude… Tu saignes Herm-... Granger.
- Ce n'est rien. »

J'ai l'arcade qui saigne.

« Viens. »

Je n'ai pas le temps de répondre qu'il me tire par le poignet dans la salle de bain.

« Assise, m'ordonne-t-il fermement.
- Tu me donnes des ordres ?
- Oui. Tais-toi maintenant, laisse-toi faire. »

Je m'assoie. Il me soigne. J'aime bien son ton ferme, ça lui va bien. Je fais un petit sourire.

« Tu lui ressemble tellement… » murmuré-je.


A suivre …

J’ai eu du mal à écrire la lettre, j’espère qu’elle vous a plu !

Chapitre 21

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE GRYFFONDOR

« Tu lui ressembles tellement… »

On se sourit. Nous l'avons dit en même temps. Ça me fait bizarre d'être ici. Il finit de me soigner.

« Merci.
- De rien Granger. »

Je pars dans le salon prendre un livre et m'assoie dans un fauteuil. Malefoy vient s'assoir en face de moi, il ne fait rien, à part me fixer. Ca me trouble, je n'arrive plus à lire.

« Que veux-tu Dr-... Malefoy ?
- Comment c'était là-bas ?
- Différent.
- Pour une miss Je-Sais-Tout, je pensais que tu pouvais mieux faire.
- N'oublie pas que j'ai passé environ six mois dans l'autre monde et je n'étais que la salope de service.
- Et là, tu te rattrapes en lisant tout ce que tu vas pouvoir.
- Non, je n'avais pas fini ce livre.
- Tu es en train de me dire que tu ne t'intéresses plus aux bouquins ?
- Pas totalement, j'ai découvert d'autre plaisir. »

J'insiste sur le mot plaisir, Malefoy hausse les sourcils.

« Ne fait pas cette tête Malefoy, ou je parle de sexe. Est-ce si choquant pour le tombeur de ses demoiselles ?
- Venant de ta bouche, ça l'est. »

Devant l'air choqué de mon homologue, j'éclate de rire. Il me sourit. Je reprends mon sérieux.

« Tu sais que nous devons nous marier ? lui dis-je de but en blanc.
- Je sais.
- Je sais que tu ne m'aimes pas et que tu dois sûrement aimer l'autre Hermione, mais je voudrais qu'on fasse un effort, toi et moi, pour bien nous entendre un minimum. Après tout, nous devons passer notre vie ensemble. Et puis j'ai menacé l'autre Hermione que si elle faisait du mal à mon Drago, j-…
- Ton ?
- Ouais ça va, dans l'autre monde il est gentil. Je disais donc que si elle lui faisait du mal, je viendrai la tuer sur place, et elle a fait pareil pour toi, si je te fais du mal ? Mais je ne vois pas comment ça pourrait se faire, c'est quand même toi qui m'a pourri la vie pendant ses six dernières années.
- D'accord.
- J'ai une question.
- Vas-y.
- Qui est au courant pour notre mariage ?
- Juste quelques personnes. Nos parents, le directeur et tous les professeurs. L'avenir du monde des sorciers est entre nos mains et celles de Potter.
- Génial. »

Je pose ma tête contre le dossier du fauteuil. Il sourit.

« Tu lui ressembles vraiment. Pas que physiquement mais vos gestes, vos regards, … Je me demande si au lit vous êtes pareilles ?
- Pervers !!!
- Erreur je suis un Malefoy et toi aussi ma belle, bientôt. »

Je le fusille du regard. Il sourit encor plus. Je lui envoie un coussin dans la figure.

« Tu as couché souvent avec moi, je veux dire l'autre moi ? demandé-je, un peu rouge.
- Non. »

Mes yeux vont sortir de leurs orbites tellement ils sont grand ouverts.

« Ne fais pas cette Granger, je suis sûre que toi non plus. »

Je ne peux pas m'empêcher de faire un sourire en coin typique de Malefoy.

« Et toi combien de fois ?
- Je n'ai pas vraiment compté… tu sais en cinq mois, on en fait des choses.... »

Je lui ai dis ça plein de sous-entendus, avec un léger sourire pervers accroché à mes lèvres.

« Et c'est moi le pervers ? » me sort mon homologue.

Je hausse les épaules.

« Bonne nuit Malefoy.
- Bonne nuit Hermione. »

Il insiste sur mon prénom, je me retourne et lui fait un léger sourire. Avant de fermer la porte.

« Et Drago !!!
- Quoi ? me demande-t-il surpris.
- Je l'aimais, sincèrement. Et j'espère que je t'aimerais autant que lui. »

Je fais un sourire timide avant de m'enfermer dans ma chambre.

- Moi aussi... » dit-il un peu triste en repensant à son Hermione.


 




Les jours avancent et se suivent, je reprends mes marques, mes amis. Concernant Malefoy, ça va à peu près. Je le comprend mieux grâce à mon Drago. J'ai des similitudes avec l'autre Hermione, alors pourquoi Drago n'en aurait-il pas avec Malefoy ? J'essaye de le comprendre, je crois qu'il en fait autant avec moi.

Un jour je marche dans les couloirs, je croise un Serdaigle te n'y prête pas attention.

« Et Hermione attend ?
- Euh oui ? dis-je un peu perdu.
- Je n'ai pas eu le temps de te reparler depuis la dernière fois.
- … »

Je ne dis rien, il parle de quoi la ?


« Tu restes sans voix, je préférais quand tu criais mon nom… »

Il se rapproche, je me recule mais pas longtemps le mur vient percuter mon dos.

« Je n'ai pas aimé comment tu m'as rembarré la dernière fois.
- …
- Du coup, je veux ma petite revanche. »

Il pose ses mains sur moi, je le repousse. Mais il insiste, je me débat et crie, je commence à avoir un peu peur.

« Ne me touche pas !!! hurlai-je
- Tu ne disais pas ça la dernière fois !! Sale trainée !!! » m’insulte-il en plaquant ses mains sur ma gorge, me privant de respiration.

Alors que je commence à suffoquer, je sens soudain sa prise se desserrer pour se reculer complètement. Prise d’une violente quinte de toux, je lève les yeux pour apercevoir, entre le Serdaigle et moi, un Serpentard blond et passablement en colère.

« Je t'interdis de poser tes sales pattes sur elle, le menace Drago.
- Mêle-toi de tes affaires Malefoy ! C'est entre elle et moi !
- Plus maintenant. Si t’as un souci avec elle, t’as un souci avec moi.
- Depuis quand tu défends les sang-de-bourbe ?!
- Depuis que je vais me marier avec, demeuré ! Tu étais où quand Dumbledore l'a annoncé ?! »

Le Serdaigle s'en va devant la colère de Drago. Il se retourne vers moi.

« Ca va ? »

Je m'effondre en larmes dans ses bras, à bout de nerfs. Il est surpris, je le sens, il ne sait pas quoi faire de ses bras alors je m'en occupe pour lui, je les mets autour de ma taille.

« Désolé, je ne suis pas doué pour ce genre de choses.
- Ca ne fait rien… » murmurai-je.

Je me blottis un peu plus dans ses bras. Il me reconduit dans ma chambre, je fini par m'endormir mais je lui tiens la main.


-


A suivre …

L’annonce de leur mariage est officielle ! Mais vont-ils réussir à se marier ?

 

Chapitre 22

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE SERPENTARD

Le directeur a annoncé mon mariage avec Drago il y a quelques jours. Je sens son comportement avec moi changer, il essaye de me comprendre. Moi aussi je fais des efforts. Je lui ai même trouvé des côtés de sa personnalité que j'aime bien, sa douceur le matin au réveil, c'est agréable, la façon qu'il a de me prendre dans ses bras quand je ne vais pas bien, il voit quand ça ne va pas, …

C'est un des rares à voir ce que je ressens au plus profond de moi. Bien sûr personne est au courant de cette cordialité naissante entre nous. Pour tout le monde nous nous détestons. J'ai retrouvé mes amis aussi, à mon plus grand étonnement ils sont pour ce mariage. Etre Mangemort n'est plus aussi drôle que ça l'était avant, je ressens la colère de mon maître dans mon bras.

« Putain !! J'ai mal !! se plaint Harry.
- Aïïïïe !!! Crie Ginny.
- C'est de pire en pire, tous les jours c'est comme ça… Vivement que cette foutu guerre soit finie... » annonce Ron.

On approuve tous les trois.

« Si ça se trouve, il sait pour ton mariage avec Malefoy.
- Ne dit pas de connerie Gin' !!! Ca ne peut pas sortir de Poudlard.
- Il a des espions partout !
- Ses meilleurs espions étaient NOUS. Si nous ne lui disons rien, il ne sait rien.
- …
- Bref changeons de sujet !!! dit toute joyeuse Ginny. Prête pour ton mariage avec Malefoy ?
- Ouais.
- Il va bien falloir, c'est dans une semaine, à la fin de toutes nos épreuves des ASPICS. Sort Ron.
- Je sais je sais. » dis-je blasé.

Mes relations avec Drago se sont améliorées. De toute façon ça ne pouvais pas être pire mais de là à me marier avec lui… je ne suis pas prête. Pas avec cette version de Drago, avec l'autre peut être.

« Excusez-moi. »

Je me lève et pars en courant de la salle commune des Serpentards. Je pars faire un tour à la lisière des bois, je pleure, a nostalgie du passé, mes jambes ne me portent plus je me laisse tomber au sol, je verse toutes les larmes de mon corps, pourquoi il a fallu que je tombe amoureuse, qui plus est de lui, lui, un Serpentard d'un monde différent, un mec inaccessible ! Les larmes redoublent. Une personne vient s'assoir à côté de moi.

« Je ne pourrais jamais le remplacer, je le sais. Lui et moi sommes trop différents, mais nous pouvons faire en sorte que nos vies soit heureuses. Je pourrais même faire un effort pour faire ressortir mes côtés méchants, j’y arriverais sans doute, qui sait... »

Il dit ça en plaisantant, je ne peux pas m'empêcher de sourire. Je lui fais un bisous sur la joue.

« Merci… lui murmuré-je.
- Rentrons, il fait froid.
- Pffff, il fait 20 degré ! Il fait ch-… »

Et là j'éternue. Il explose de rire.

« C'est ce que je vois, tu as chaud. »

Je le frappe gentiment, il me fait un sourire en coin. Je suis étonnée.

« J'adore ton sourire !
- Pas pour longtemps ! »

Il me jette sur son épaule et m'approche près du lac.

« Ooooh non Drago, tu me feras pas ça !! Je ne veux pas être enrhumée pour mon mariage !!! Je veux être la plus belle !!!
- Mais tu es déjà la plus belle.
- Merciiiiiiii !! Aaaah ! »

SPLASH !

Ca y ai je suis trempée ! Je sors rapidement et me plante devant Drago en lui faisant mon regard le plus meurtrier possible mais il n'a pas peur et se contente de me sourire.

« T’es toute mouillée ! T’as fait quoi encore ??? Ah là là, les filles !!!
- A qui la faute !? boudé-je.
- Pas la mienne en tout cas !
- Ouais, je suis allée me jeter toute seule dans le lac.
- Tu vois, tu l'avoues ! J’ai toujours dit que t’étais bizarre ! » Rigole Drago

On rigole. Il enlève son pull et le met sur mes épaules.

« Rentrons avant que tu sois malade pour de bon. »

On se dirige en silence vers le château. Mais étrangement, ce silence n’est pas gênant, au contraire. L’un comme l’autre nous sentons qu’une parole le gâcherait.


 




« Oh par Salazar, je ne pensais pas que je pouvais attendre un tel niveau de stress !!!
- Aaaah !! Trop fort la princesse des Serpentards stresse !!
- Parkinson, la ferme !!!!
- Pardon Miss Je-Me-Marie-Avec-Mon-Pire-Ennemi !!
- Quoi t’es jalouse salope !!!
- Moi, jalouse de ton gros cul ?! Sûrement pas ! »

Je vais pour me jeter sur elle mais Ginny nous recule l'une de l'autre.

- Non mais ça va pas !! Hermione, en temps normal je te laisserai lui fracasser la figure, mais c'est ton mariage là ! Ne casse pas ta manucure et puis tu vas te décoiffer. »

Je me calme.

« Tu as raison, mais je te défonce la tête une fois que j'ai viré cette foutue robe blanche, Parkinson !!
- Si tu crois que tu me fais peur, Granger !
- Oh mais c'est vrai, je ne pourrai pas : je serai en train de prendre un pied d'enfer avec ton meilleur ami !!
- Je préférais l'autre Hermione, dit-elle entre ses dents.
- T’as dit quoi ? l'agressé-je.
- Rien, rien…
- Hermione ??? Es-tu prête ? retentit une voix grave.
- Oui père, j'arrive… » dis-je d'une voix étranglée.

Ginny m'embrasse sur la joue et sort, mon père entre. J'ai peur de lui, à mon plus grand étonnement il me prend dans ses bras amicalement et pas pour me faire ces saloperies. C'est peut-être aussi la fin de mon malheur, il va arrêter de me v-… Je fais un léger sourire sans pour autant finir le mot. Une nouvelle vie s’ouvre à moi.

« Allons-y ! Tu es prête ma puce ?
- Oui. »


A suivre …

Chapitre 23

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE GRYFFONDOR

« Allons-y ! Tu es prête ma puce ?
- Oui papa, on peut y aller. »

J'ouvre la porte, je souris à mon père, nous partons. Mon cœur bat à deux-cents à l'heure.

« Tu as peur ma fille ?
- Oui, un peu.
- Juste un peu ?
- Non je suis morte de trouille. Mon mariage est prévu pour calmer cette guerre, je vais me marier et passer tout le reste de ma vie avec un type que je ne supporte pas. Mon pire ennemi même !... »

Je retiens mes larmes. Je ne dois pas pleurer pour mon maquillage, Ginny me tuerait. Je suis avec mon père derrière les portes.

« Je ne veux pas y aller. »

Je vais pour partir mais mon père me retient par le bras.


« Reste-là, ton mariage peut aider à sauver le monde.
- Mais je ne suis pas obligée de sacrifier ma pauvre vie sentimentale !
- Je suis sûr qu'il n'est pas si horrible que ça.
- Ça se voit que tu ne le connais pas… » dis-je en bougonnant.

Il me sourit au moment où les portes s'ouvrent. Nous avançons doucement vers mon futur mari. Beurk, en plus tout Poudlard me regarde. Double beurk. En plus il y a nos deux familles. Beurk, beurk, beurk.

Vous avez compris : je ne veux plus me marier !!! Mon père resser légèrement sa prise sur mon bras, il sent mon hésitation. Rrrrr. J'arrive près de Malefoy. Mon père m'embrasse sur la joue et part s'assoir.
Le prêtre nous fait sont discourt. Bla bla bla bla bla....

« Voulez-vous prendre Drago Lucius Malefoy pour époux ?
- Oui.
- Et vous Drago Malefoy, voulez-vous prendre Hermione Jane Granger pour épouse ?
- Oui. »

On se passe les alliances. Après quelques instants, la sentence tombe.

« Je vous déclare mari et femme. Vous pouvez embrasser la mariée. »

Drago s'approche doucement de moi, il appréhende je le vois dans ses beaux yeux. Je lui fais un léger sourire timide. L'assemblée retient son souffle même le prêtre. Nos lèvres entrent en contact, tout le monde applaudit. Au départ je n'ose pas me laisser aller mais je repense à mon Drago et là, ça va mieux.

Nous partons au déjeuner dehors. Le repas se passe sans incident même si les deux mariés ne sont pas spécialement heureux.

« Faites un effort, on dirait que vous assister à un enterrement !! nous reproche Narcissa Malefoy.
- Pardon Madame Malefoy mais ....
- Il n'y a pas de mais, faites un effort un point c'est tout. » me coupe ma mère.

Je boude. Na. On arrive au gâteau qu'il faut couper ensemble, putain de tradition. Je me force à sourire Drago reste impassible. Rrr, c'est pas juste.
Je fais de la bouillie de ma part de gâteau dans mon assiette, j'ai pas faim, moi qui suis gourmande d’habitude.

« C'est ton gâteau préféré Gran...... Hermione.
- Comment tu sais ça ?
- L'autre toi, vous mangez et aimez les même choses… » me dit il à mon oreille.

Je le regarde, étonnée et reconnaissante. Il me fait un léger sourire je suis encore plus étonnée.

« Et oui Hermione je sais aussi sourire. Seulement peu de personne y ont droit. »

Je retrouve mon sourire et dévore mon gâteau en quatre bouchées. Mon appétit est revenu, je prends l'assiette de Drago et la fini. Il me fait des gros yeux.

« Eh, j'ai pas fini !!!
- T'avait qu'à manger plus vite ! lui dis-je souriante et moqueuse.
- T'en veut d'autre ?
- Ouiiii !!! »

Je lui tend mon assiette, il me met une bonne part. Je prends une grosse cuillère et la porte à ma bouche mais Drago me met un coup de coude et ma bouchée, qui n'était pas arrivée à destination, atterrit au-dessus de mon magnifique décolleté. J'ouvre la bouche choqué mais amusée. Je ne savais pas Drago aussi joueur. Tout le monde me regarde attendant ma réaction. Je l'enlève. Je prends une bouchée et continue de manger, doucement, me méfiant de Drago.

« Tu veux une bouchée Drago ? lui demandé-je avec un sourire innocent.
- Mais bien sûr. »

J'approche la cuillère de sa bouche mais je la loupe et lui en étale sur tout le visage.

« Oups... »

Je lui fais un sourire de toutes mes dents. Il nettoie d'un coup de baguette. Il me murmure un truc à l'oreille, j'approuve.

« Prête ?
- Oh que oui ! 1… 2… 3 !
- Maintenant !! »

On prend nos cuillères et on les envoie sur les "invités", enfin les élèves. Bien sûr on se fait bombarder en retour. Une fois que toutes les munitions sont épuisées, je pars me nettoyer un peu, Drago vient avec moi. Je suis devant la glace à commencer à me nettoyer.

« Oh c'est dégeu !! J'en ai dans le dos, dans le cou, partout ! C'est… eurk !
- Attend je vais t'aider. « 

Il m'enlève ce que j'ai dans le dos avec une serviette et le reste avec sa bouche. Je sens sa langue dessiner des spirales sur mes épaules.

« Tu fais quoi ?
- Je te nettoie à ma façon.
- Merci. »

Je commence à perdre mes moyens, ma respiration devient un peu plus saccadée.

« Arrête s'il te plait.
- Pourquoi tu n'aimes pas ?
- Si au contraire. »

Il me sourit.

« Mais nous sommes mariés nous pouvons faire tout ce dont nous avons envie.
- Ouais t’as pas tort… » dis-je, un peu perturbée par son regard.

On s'embrasse doucement, j'aime sa délicatesse mais là, elle fout le camp. J'arrête tout. Je le pousse.

« Quoi ?
- Allons rejoindre les autres. »

Je pars rapidement, Drago me rattrape. L'après-midi se passe tranquillement, le bal aussi.


A suivre ….

Alors le mariage ?

Chapitre 24

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE SERPENTARD

Plus tard

La guerre est finie depuis un mois, elle a éclaté quelques heures après mon mariage avec Drago. On était tous à Poudlard, les aurors et les adultes aussi pour aider les élèves. J'étais du côté du bien avec mon mari Drago, ma famille aussi. Notre mariage fut utile, car avec celui-ci certaines personnes du camps adverse nous ont rejoint, voyant que même notre famille changeait d’avis, on était ainsi plus nombreux. Mais ça m’a fait réaliser que c'était juste pour ça qu'ils nous voulaient marier. Bande de cons !

Mes amis m'ont suivie, mais pas leur famille. Imaginez la tête de Voldemort quand il nous a vus du côté des "gentils". Je dois dire que moi aussi ça m'a fait bizarre, j'ai même eu envie de le rejoindre, j'aimais bien le coté du mal… mais maintenant je suis mariée à un gentil Gryffondor.

Nous avons gagné la guerre. Je ne suis toujours pas parti en lune de miel, le monde magique a subi de gros changements alors nous avons beaucoup travaillé. Nous rentrons chez nous.

« Fais tes bagages. On part en vacances ! me dit Drago en souriant.
- Hein ? T’es pas bien ?
- Oh vieille rabat-joie. On va en lune de miel !
- Mais on a pas fini de nettoyer de monde magique.
- Nous si !
- Je ne te savais pas si pressé de coucher avec moi, dis-je moqueuse.
- Ne dit pas de conneries, mais nous sommes marié depuis un mois, et…
- Et… ? demandé-je, amusée par son malaise.
- Et arrête de te foutre de moi, tu sais de quoi je veux te parler.
- Non explique.
- T’es chiante !! »

Il commence à sortir.

« C'est pour ça que tu m'aimes !!! dis-je souriante
- Je ne t'aime pas ! »

Il claque la porte et moi je me prend une claque dans la figure. A quoi je m'attendais, c'est vrai, je sais qu'il ne m'aime pas, je le savais mais de me l'entendre dire c'est différent. Moi non plus je ne l'aime pas, je commence à l'apprécier et je lui découvre même des qualités que je retrouve chez mon Drago. J'apprécie même certaine de ces qualités, comme sa gentillesse. Je souris en repensant au réveil de Drago avec un oreiller en pleine figure. Je ne peux pas m'empêcher de verser une larme. Je rejoins Drago. Il se retourne vers moi.

« Ecoute Hermione, je sais que je ne suis pas l'autre Drago, celui de Serpentard mais on va passer notre vie ensemble. Pour moi non plus ce n'est pas facile, mais j'ai vraiment envie de te connaitre un peu plus Hermione, c'est pour ça que je veux partir quinze jours avec toi. Pour mieux te connaitre et apprendre à t'apprécier. Alors s'il-te-plaît, partons.
- D'accord mais on ne sera pas obligé de…
- De quoi, Hermione ?
- Ooh !!! Fous-toi de moi !!! Je ne veux pas faire ça par obligation !
- Je ne te forcerai pas, puis après tout c'est toi la méchante ! »

Je me jette sur notre lit et prend un oreiller et le martèle de coup, il ne peut pas s'empêcher de rire ce qui m'énerve un peu plus.

« T’as fini de rire ?! C'est pas drôle !
- Si !!! Allez, prépare tes valises… à moins que tu veux que je le fasse ?
- Euh non ça ira ! Je m'en occupe. »

Je fais ma valise en dix minutes. De toute façon, quelques maillots de bain, des serviettes de plage, quelques tenues hautes coutures et une quinzaine de paires de chaussures. Douze minutes plus tard, nous transplanons.

« Drago c'est ma-gni-fi-que !
- Ravi que ça te plaise. »

Drago m'entraîne dans la maison qui est sur l’eau. Après avoir fait un rapide tour de la propriété je sors dehors. La vue est splendide, la mer bleue à perte de vue De ce côté et de l'autre part l'entrée je vois le sable blanc et les palmiers. Je rejoins Drago dans la chambre. Le sol est en verre, nous laissant une vue imprenable sur les fonds marins avec les coraux. Il y a de la profondeur quand même, je regarde fascinée le monde marin, quand, d'un coup, un immense requin blanc apparaît. J'adore les requins.

« Oh il est cro mimi ! »

Je m'allonge au sol pour mieux le voir, on dirait une gamine de cinq ans devant un marchand de glace.

« Tu trouves un requin de plus d'une tonne et qui pourrais faire qu'une bouchée de toi mignon ?
- Ohhh !!! Arrête d'être d'un réalisme, tu casses tous mes fantasmes !!! Viens le voir.
- Non merci sans façon.
- Tant pis. »

Moi je continue d'observer l'animal le temps qu'il reste là. Une fois ma contemplation finie, je rejoins Drago au bout de la passerelle.

« On va se baigner ? me demande-t-il.
- Pour que Léo nous mange ? Sûrement pas !! répondis-je choquée.
- Léo ? Attends, ne me dit pas que tu lui as donné un nom ?!
- Bah si pourquoi ?
- T’es vraiment une fille à part !!
- Normal, je suis une Malefoy et ta femme, alors je ne peux être qu'à part ! »

Drago reste sans voix et me regarde avec des gros yeux.

« Quoi ? J'ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?
- Non non, pas du tout, mais tu es fière d'être mariée avec moi et je trouve ça cool.
- Cool ? Je n'aurais pas choisi ce mot, j'aurais plutôt dit gentil, attentionné, adorable, craquant, parf-…
- Bon ça va j'ai compris.
- Franchement, pour un gentil Gryffondor tu me… »


A suivre …

Chapitre 25

Beta Anelo7


PDV HERMIONE DE GRYFFONDOR

« Franchement pour un méchant Serpentard tu m'étonnes ! »

FLASH-BACK

Moi je continue d'observer l'animal le temps qu'il reste là. Une fois ma contemplation finie, je rejoins Drago au bout de la passerelle.

« On va se baigner ? me demande-t-il.
- Pour que Léo nous mange ? Sûrement pas !! répondis-je choquée.
- Léo ? Attends, ne me dit pas que tu lui as donné un nom ?!
- Bah si pourquoi ?
- T’es vraiment une fille à part !!
- Normal, je suis une Malefoy et ta femme, alors je ne peux être qu'à part ! »

Drago reste sans voix et me regarde avec des gros yeux.

« Quoi ? J'ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?
- Non non, pas du tout, mais tu es fière d'être mariée avec moi et je trouve ça cool.
- Cool ? Je n'aurais pas choisi ce mot, j'aurais plutôt dit gentil, attentionné, adorable, craquant, parf-…
- Bon ça va j'ai compris. »

FIN du FLASH BACK

« Comme quoi. J'ai plein de facettes cachées que tu devras découvrir.
- Mais avec plaisir. Alors part ou commencé ! Dit moi un truc que je ne sais pas sur toi !
- J'adore rigoler. »

J'explose de rire, Drago adorer rigoler ?! Moi j'adore rire. Mais pas lui. En un mois je ne l'ai jamais vu rigoler !

« Ne rigole pas.
- Siiiiiiiiiiiii !
- Non, mais j'adore aussi faire peur aux autres.
- Ah bon ! Même pas peur !! »

Il fait un de ses sourires en coin que je commence à apprécier. Il s'approche de moi, me prend dans ses bras comme une princesse et prend son élan pour me jeter par-dessus la rambarde. Je crie à lui exploser les tympans en me tenant fermement à son cou. Il me passe par-dessus la rambarde rapidement mais me fait revenir pour me reposer à terre. Je le frappe de mes petits poings. Il rigole.

« Tu vois, j'adore rire surtout à ce moment. »

J'arrête brusquement parce que pour la 1ère fois, il a ri et m'a souri.

« T’es très mignon quand tu souris. Tu me fais penser à ....
- Hermione, je sais que tu l'aimais… mais il fait partie de ton passé, tu dois passer à autre chose.
- On fait un marché. Ni toi ni moi ne parlons de notre passé, et nous ne nous imaginons que dans le futur.
- Ça me va. »

On se tape dans la main pour sceller "notre pacte".


 




« Hermione, au lieu de regarder Léo, tu ne veux pas me faire un massage ? S'il-te-plaît. »

Il me fait un de ses sourires de petit garçon sage. Je souris et me lève.

« Allonge-toi beau blond. »

Il sourit, fier de son coup. Je m'assoie à côté de lui et commence à lui masser le dos et les épaules. Je le masse pendant une quinzaine de minutes mais j'arrête brusquement et m'allonge à ses côtés.

« Pourquoi t'arrêtes ?! »

Je ne réponds pas je le regarde juste. Il me caresse la joue. Je ferme les yeux.

« Pitié Drago, arrête.
- Pourquoi tu as arrêté ?
- Parce que je vais te sauter dessus si ça continue. »

Il s'appuie sur le coude et me regarde. Doucement il s'approche de moi et fini par m'embrasser. J'y répond. Il passe sa main sous mon débardeur. Je vire son caleçon. Mes vêtements rejoignent les siens...


 




Nous sommes de retour chez nous au manoir Malfoy.

« Je suis fatiguée dis-je en baillant.
- Moi aussi princesse ! » dit-il en m'embrassant sur la joue.

Ses parents nous regardent étonnés.

« On monte se coucher mon cœur ?
- Mais bien sûr.
- Il est 17 heures les enfants… ! » dit Lucius, un peu surpris mais ravi.

On monte "se coucher".

Depuis ce jour nous sommes inséparables.


A suivre…

C’était le dernier chapitre ! Il reste l’épilogue !

 

Epilogue

Beta Anelo7


PDV DES DEUX HERMIONE

EPILOGUE

Je suis allongée sur mon lit, je regarde le plafond. Je repense à ma dernière année à Poudlard, quand j'ai changé de monde pour prendre la place de l'autre Hermione. Dans ce monde j'ai découvert l'amour avec l'autre Drago.

Quand je suis revenue chez moi, je n'étais pas sûre d'avoir fait le bon choix. Le directeur m'a dit d'attendre quelques années pour être sûre, nous sommes quelques années plus tard. Drago est une personne respectée dans le monde sorcier et est toujours mon époux.

Au départ c'était tendu entre nous, ça n'a pas duré longtemps, c'est pendant notre lune de miel qu'on s'est "découverts", j'ai suivi les conseils du directeur et j'ai appris à connaitre mon pire ennemi. Ce vieux barbu avait raison une fois de plus, j'ai trouvé en lui des qualités que j'apprécie chez un homme.

Depuis notre lune de miel, nous sommes inséparables. Comment est-ce possible qu'une inimitié de six ans se soit brisée si facilement ? Il y avait pourtant tant de raisons qui aurait pu nous séparer : Gryffondor et Serpentard, Sang pur et Sang impur, bourrage de crâne par nos parents, l’influence de l’adolescence, nos sales caractères, les idées préconçues et un refus d'ouvrir les yeux sur la réalité, alors que c’était autant visible que le nez au milieu de la figure.

Tout ça réuni donne deux ennemis. Mais une fois qu'on retire les œillères et notre caractère borné, cela donne deux personnes qui passent leur vie ensemble à s'aimer. Deux amants que tout oppose, mais qui, contre toute attente, trouve l’amour.

Vous vous demandez si j'ai fait le bon choix ? Tous les jours à ses côtés je doutais. Je voyais lui à travers ses beaux yeux. Mais plus jours avançaient, moins je le voyais lui, et plus je voyais l’autre. J'ai compris alors que mon amour s'est transporté vers l'autre. Pourtant ça ne me suffisait pas. Je me disais c'est parce que j'étais en manque d'amour, d’un amour qui ne pourrait être comblé. Alors qu'est ce qui m'a confirmé ma bonne décision ?

C'était le 23 février à 19 heure 46.

Mais que s'est-il passé à cette heure précise ? Tout simplement la plus belle chose qui puisse m'arriver : je suis devenue maman d'un petit garçon s'appelant Charles. A qui il ressemble ? A nous deux. Les cheveux de son père et les trait de sa mère. Le seul souci, c’est ses yeux. Ses magnifique yeux verts. Drago m'a fait une crise…


FLASH BACK

« T’as couché avec qui pour qu'il ait les yeux de cette couleur ?! S’énerve Drago
- Avec le facteur ! souriais-je moqueuse
- Je vais lui faire la peau à ce type ! » s’énerve toujours Drago
- ... »

Je ne réponds rien désespérée


« Attend s… mais on n'a pas de facteur ! dit Drago en fronçant les sourcils.
- Ravie que tu aies retrouvé ton cerveau ! dis-je moqueuse
- Nia nia nia, boude mon mari
- Au lieu de bouder vient donc m'embrasser. »

FIN DU FLASH BACK

Si vous vous demandez d'où viennent les yeux de mon fils, mon arrière-grand-père maternel avait les yeux de cette couleur. Ce ne sont donc pas ceux du facteur....

Sinon, nous sommes heureux. Le monde des sorciers est en paix depuis que Voldemort é été vaincu. Tous les Mangemorts qui ne se sont pas ralliés à Dumbledore, c'est-à-dire nos parents, se sont fait enfermer à Azkaban, qui n'est désormais gardée que par des aurors, les détraqueurs ont été bannis.

Je suis toujours en contact avec mes amis. Ginny est même la marraine de Charles et Blaise est son parrain. Mon fils est le plus beau bébé du monde magique et sûrement avec le pire caractère qu'on puisse trouver ! Il n'a qu'un an, mais c'est déjà une terreur ! Il court partout même à quatre pattes ! Il m'épuise, moi ainsi mon cher et tendre mari… mais pour rien au monde je ne changerai ma place, même avec l’autre Hermione. J'y suis, j'y reste.

Il y a quelques temps, le directeur m’a contactée pour m’apprendre qu’il avait trouvé un moyen de retourner dans l’autre monde. Définitivement.

Mais heureusement qu'avant, je devais aller chez le médicomage car je ne me sentais pas bien. Normal j'étais enceinte. J'ai pris ce jour-là l'une des plus dures décisions de ma vie : je suis restée.

Je ne voulais pas que mon bébé vive loin de son père, même si physiquement c'était le même. Intérieurement, ils sont différents. Et j'aime mon mari.

J’ai pris la bonne décision.

C'est sur ces quelques mots que je vous dis au revoir, car mon fils m'appelle.

FIN


Et voilà ! C’est fini !

Vous en avez pensé quoi ?

Merci à tous ceux qui ont suivi ma fiction !

A bientôt !

Date de dernière mise à jour : samedi, 24 novembre 2018

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.
×