Nouvelle famille, nouvelle vie

 

 serpentard.jpg

 

Disclamer : Tout à JKR ! Juste l'histoire est à moi

En espérent que cette histoire  vous plaise.

C'est la 1ère histoire dans le monde des fanfictions que j'ai écrite, donc elle n'est pas parfaite (comme les autres d'ailleurs...)

Chapitre 1

PDV HERMIONE

Un jour de cour au mois de juin. Dans un couloir de Poudlard.

 

«  Salle Sang de bourbe ! » crie Blaise

«  Je préfère êtes une sang de bourbe plutôt qu’un inculte de ton espèce »

«  C’est mieux que d’être une traînée »

«  Toi la fouine on ne t’a rien demandé .Et toi en plus d’être moche tu es con ! »

«  Tu vas le regretté petite peste » crache Blaise

 

On sort en même temps nos baguettes et se défi. Mais Harry et Ron m’empêchent de lui exploser la figure.

 

«  Je le déteste autant que je déteste Malfoy. Il peut m’insupporté au plus au point ce Zabini. Si je recroise je le tue.»

«  Je ne t’ai jamais vu aussi en colère. » dit Harry

«  Ouais même contre Malfoy tu es moins pire. » ajoute Ron

 

0o0

 

C’est la fin de la 6ème année pour Harry, Ron et Moi. On arrive à la gare de Kings Road. Mon adieu est chaleureux puis chacun repart avec sa famille. J’arrive chez moi et vais poser mes affaires puis redescend car mes parents veulent me parler. J’arrive dans le salon et m’assoie en face d'eux.

 

«  Qu’est ce qu’il y a ? » demandai-je à mes parents

«  Nous pardonneras tu un jour ? »

«  Hein ? Je ne comprends rien. »

«  Sache une chose ma chérie, nous t’aimons énormément et depuis toujours et cela ne changera jamais. »

«  Mais qu’est ce qu’il y a. Vous me faites peur. »

«  Tu as été adopté. Nous ne sommes pas tes vrais parents. Nous t’avons recueilli alors que tu n’avais qu’un an. »

«  Pourquoi ? Qui…. Sont….. Mes…. Vrais…. Parents ? » Je pleure

«  Tes parents sont des sorciers Hermione, une grande famille de sorciers. »

 

Je les regarde choqué tout en continuant de pleurer. C’est sur c’est la pire journée de ma vie.

 

«  Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? »

«  Au départ nous devions te dire la vérité à ton entrée à Poudlard mais avec votre méchant, ta mère a préféré te laisser éloignée de lui en te protégeant de tous danger même si tu es allée le chercher pendant ces 6 ans. Mais il y a eu ton ami Harry qui l'a tué. Tout a changé. Maintenant tes parents souhaitent que tu reviennes au près d’eux. »

«  Mais je ne veux pas, C’est vous mes parents.» Je pleure toujours

 

Mes parents me prennent dans leur bras. On pleure tous les 3.

 

«  Quand ? »

«  Dans 2 jours tu pars. »

«  2 jours ? Si tôt, Mais je ne veux pas, Je veux rester ici avec vous. »

«  Mais nous n’avons pas le choix. »

«  Et tu es leur fille, il ont aussi le droit de te connaître, de découvrir la merveille jeune femme que tu es entrain de devenir. »

«  Mais je déteste cette famille »

«  Mais tu ne les connais même pas »

«  M’en fou » boudais je

 

Je monte dans ma chambre et m’allonge sur mon lit, toujours en pleure. J’ai besoin de parler mais à qui ? Harry et Ron ? Non.

 

0o0

 

2 matin plus tard c’est ma mère qui vient me réveiller avec le petit déjeuner, le dernier dans cette petite maison mais avec plein de souvenir heureux. Après mon petit déjeuner j’emballe mes affaires et les descend dans l’entrée.

 

«  Quelqu’un vient me chercher ? »

 

J’entends un POP derrière moi ce qui me fait me retourner rapidement. Un homme et une femme d’une élégance rare se tiennent la. La femme la regarde avec un grand sourire et l’homme me dévisage sans aucune expression sur son visage. Je fais un léger sourire à la femme qui se trouve être ma mère biologique. Je regarde mes parents adoptifs puis je les prend dans mes bras et pleure.

 

0o0

Et voilà pour le 1er chapitre !

Vos avis sont toujours intéressant !

bisous

Chapitre 2

0o0

Les pensées sont entre **...**

PDV HERMIONE

«  Tu pourras revenir les voir. » m’informe ma nouvelle mère Mme Zabini

«  Aller ma petite puce il faut y aller. Je t’aime. »

«  Moi aussi je vous aime. »

 

Je les prends une dernière fois dans mes bras, ce moment si intime est troublé par un raclement de gorge de mon père et me détache des mes parents adoptifs. Mme Zabini me tend une main que je prends. Après un dernier signe de main on disparaît pour atterrir dans un immense hall d’entrée ou mon ancienne maison aurait pu y logé. J’ouvre la bouche en regardant le décor. Un décor principalement de vert, gris et noir mais assez joli.

 

«  Te voila chez toi. »

«  J’ai du travail. » m’informe mon nouveau père

 

Il embrasse sa femme sur la joue puis sans un regard pour moi il part.

 

«  Viens je vais te monter tes appartements. »

 

On prend l’escalier et monte au deuxième étage puis longe un immense couloir et arrivent enfin au bout du couloir, la dernière porte sur la droite. Mme Zabini ouvre la porte pour laisser apparaître une immense chambre (tout est immense chez eux) au couleur Or et Rouge. J’entre et pour la première fois depuis mon arrivé je fais un petit sourire.

 

«  Tu as ta propre salle de bain et un dressing. Je t’ai acheté quelques vêtements mais on ira en acheter d’autre. »

 

J’ouvre la porte du dressing et voit les « quelques tenus » une petite 20ène. Elles sont toutes parfaites et sublimes.

 

«  Mais c’est trop. » dis je gênée

«  Rien n’est de trop pour toi et puis j’ai 17 ans de retard. » Ma « mère » fait un léger sourire

«  Merci Madame. »

«  Pas de Madame. Appelle-moi Indra ou maman. »

«  Je pense que pour le maman c’est encore un peu tôt. »

«  C’est toi qui vois. On mange à 13 heures. A oui, Dally sera ton elfe. Si tu as besoin appelle là et voit avec elle pour t’habiller. »

«  Qu’est ce qu’ils ont mes vêtements ? »

«  Rien pour des Moldus ou des gens pauvres mais pas pour nous. Je sais que ça va te changer mais il faudra que tu changes certaines choses …. Comme tes vêtements. »

«  D’accord. » dis je entre mes dents. Je les trouve parfait mes vêtements

«  A toute à l’heure. »

 

Indra me sourit puis elle s’en va. Non mais pour qui elle se prend ? Personne n’a jamais rien trouvé à dire à mes vêtements !!! Je m’allonge sur mon lit et ferme les yeux mais un bruit venant de la fenêtre me dérange. Je regarde et voit Edwige. J’ouvre pour laisser entré l’animal détache le morceau de parchemin.

 

Coucou Mione,

J’espère que tu vas bien. N’oublie pas pour mon anniversaire chez Ron. Et mon cadeau !

Passe de bonne vacance

Je t’adore

Harry.

 

«  C’est mal parti. T’inquiète j’y pense. Dally ? » l’appelais je doucement.

«  Que veut Mlle ? »

«  Appelle-moi Hermione. Es ce que tu peux me monter la cuisine pour donner à manger à Edwige. »

«  Je vais m’occuper de l’animal. »

«  Je peux m’en occuper. »

«  Non non non Mlle, Dally va le faire Mlle.»

«  Comme tu veux. »

 

Dally prend l’animal et s’en va dans un POP. Je me rallonge sur mon lit. Vers midi Je vais dans mon dressing et commence à regarder les différentes tenus, la plus part sont des robes très belle certes mais je n’aime pas trop les robes. Je ne sais vraiment pas la quel mettre alors j’appelle Dally.

 

«  Que veut Mlle ? »

«  Tu m’as fais peur. Je ne sais pas quoi mettre. » Je sursaute

«  Dally va aider Mlle. »

«  Merci mais appelle moi Hermione. »

«  Bien Mlle. »

 

Et bien ce n’est pas gagné. Dally me sort une robe simple mais jolie. Je me une heure à me préparer avec l’aide de Dally. Heureusement parce que sinon à la fin de l’été j’y serais toujours. Dally m’emmène dans la salle à manger. Elle ouvre les 2 battants de porte pour me laisser apparaître. Je souris gênée mais m’avance quand même. Indra me sourit et Mr Zabini me fixe. On commence à déjeuner. Je ne me sens pas à ma place ici. J’ai l’impression d’être une tache de boue sur le tapis.

 

«  Ton cousin n’est pas là cette journée mais il revient demain. Pour le moment il est chez son ami Drago Malfoy. » m’informe ma « mère »

 

Je recrache tout ce que j’avais dans la bouche.

 

«  « Vu ta réaction, j’en conclu que tu connais ce charment Drago Malfoy, un jeune homme raffiné. » me dit mon « père » Tom.

 

Malfoy ? Charment ? Raffiné ? Je n’aurai jamais cru entendre ses 3 mots dans la même phrase.

 

«  Oui nous sommes de vielle connaissance. » dis désagréable

«  Et vu l’intonation de ta voix, vous ne vous appréciez pas. » grimace mon père

«  Non. Mais entre nos 2 maisons ça n’a jamais été le grand amour. »

«  Oui c’est vrai que tu es à Gryffondor. » dit il amer

«  Oui. Cela pose t’il un problème ? »

«  Pour être honnête…. »

«  Tom. Non ! » coupe ma mère

«  Laisse-moi finir. Oui cela me dérange. Toute notre famille de sang pur a traversé les générations en passant par la maison des Serpentard. »

«  Sauf moi ! Désolé d’être l’exception de la famille ! De toute façon je ne vois pas ce que je fais la ! Je m’en vais ! » Je me lève énervée.

 

Je pars. Au lieu de monter dans ma chambre je pars dans le jardin. Je ne sais pas pourquoi mais je m’y sens attiré. Je m’assoie à coté d’un bassin et pleure. Je ne me suis jamais senti aussi seule de toute ma vie. J’entends des bruits de pas derrière moi. Cette personne s’assoie à coté de moi. Je lui jette un regard très furtif mais je vois qu’elle les yeux rouge.

 

«  Ne fait pas attention à ce que dit Tom. Il t’aime mais ne lui en veut pas. »

«  Il m’aime ? J’en doute. »

«  Tu sais ton père a été torturé par le seigneur des ténèbres lorsqu’il a appris que l’on t’avait caché et parce qu’il découvert que tu étais à Gryffondor. »

«  Il m’en veut d’exister ? »

«  Non ! Bien sur mais c’est très dur pour lui. En plus il ne montre pas ses sentiments comme la plus part des gens de son rang. »

«  De son rang ? »

«  Oui les riches si tu préfères. »

«  Mais tu l’es toi aussi ? »

«  Oui maintenant mais avant j’étais comme tout le monde. »

«  Toi aussi tu es passé par Serpentard ? »

«  Oui mais ne t’en fais pas pour ça. Une fois sorti de Poudlard ça n’a plus grande importance. Puis a ce qui parait tu es très doué comme élève et c’est ça qui fait que je suis très fière de toi. En plus tu es très courageuse pour ton âge. Moi je ne l’ai jamais été. »

«  A bon ? »

«  Oui. Moi je me cache pour éviter d’affronter le danger. Je me cloisonne dans ses murs bien à l’abri. Tu dois tenir te ton père de ce coté là. Aller on rentre. »

«  Merci. » dis je timidement

«  Tu vas t’y habitué à ta nouvelle vie. Ce sera dure mais je suis sur qu’au final tu t’y plairas. Puis qui voudrai que tu partes ? »

«  Mon cousin. »

«  Mais non je suis sur qu’il va t’adoré ! »

«  Pas moi. »

 

Elle ne comprend pas mais elle verra. On rentre dans le manoir. Indra me laisse, moi je pars me changé et exploré ma nouvelle maison. Il faut que vous sachiez qu’il y a 2 étages plus le rez-de-chaussée et sûrement plus de 10 pièces par étage. De qui satisfaire ma curiosité. Je monte au 1er étage, j’ouvre une porte et la je vois une bibliothèque, mes yeux se baladent un peu partout mais il s’arrête sur un fauteuil avec Mr Zabini qui lit. Il lève les yeux sur moi.

 

«  Je vais vous laisser. »

«  Pourquoi ? Viens t’asseoir. » me dit mon père

 

Je m’exécute. Je dois dire qu’il me fait peur. Il est autant impressionnant par sa carrure que par ses paroles.

 

«  Tu aimes lire ? »

«  Oui. »

«  C’est bien de lire. Tu auras de quoi faire ici. Tu peux disposer. »

 

Je me lève et sors de la bibliothèque. Je rentre dans ma chambre. Seul ma chambre est chaleureuse le reste est au couleur de sa maison chérie à mon paternel : Serpentard. Au chiote Serpentard et va crever Blaise ! Mais qu’est ce que ça va être jouissif de le voir se décomposé quand il me verra. Seul point positif de ma vie de mensonge.

Le lendemain je dors jusqu’à 11 heures. Ça ma fait beaucoup d’émotion depuis ces dernières 48 heures. Mais je dors mal. Je fais des cauchemars. Je vais prendre une bonne douche pour me réveiller. Le contact de l’eau chaude sur ma peau me fait frissonner. Je vais dans mon dressing mais je ne trouve toujours pas de robe correcte à mettre alors j’appelle Dally qui m’aide. Une fois prête je descends et je rentre dans le salon. J’entends la voix que je déteste le plus : Celle de Blaise. Il tourne la tête en me voyant.

 

«  Toi ?» demande mon cousin Blaise Zabini

«  Oui. »

 

Qu’est ce que je disais. J’adore voir sa tête. C’est trop bon.

 

«  Ma tante, ne me dit pas que ta fille c’est cette salle sang de bourbe ? »

«  Blaise ! »

 

Elle est choquée des paroles de Blaise mais je ne pense pas que ce soit pour l’insulte, c’est juste que je suis sa fille.

 

«  J’avais raison quand je disais que tu étais idiot. Je ne suis pas une sang de bourbe mon cher vue que nous faisant parti de la même famille. A moins que tes parents soient des moldus ? Non bien sur. »

 

Vous devriez voir sa tête, on dirait qu’il a mangé du poisson avarié. Je rigole intérieurement.

 

«  J’en conclu que vous vous connaissez. » conclu ma mère

«  Oui. »

«  Je sens qu’on va bien rigoler. Hermione, tu es superbe. » Indra sourit

«  Merci. »

«  Essayé d’enterré la hache de guerre. »

«  Remet toi mon cher cousin. »

«  Je ne suis pas ton cousin. Et je ne le serai jamais. Tu entends, Jamais. » répond Blaise

 

Ma mère à l’air de s’amuser de nos petits différents. Blaise s’en va en claquant la porte. Moi je rigole. Je vais le torturer. Finalement je vais peu être m’amuser ici. Je rentre dans le salon et m’assoie. Blaise arrive avec une chemise et un pantalon noir. Ça lui va plutôt bien, il a de la classe. Non mais Hermione, Tu débloques. Tu le détestes puis c’est ton cousin ! Il s’assoie en face de moi. On se tue du regard. Une bonne partie du repas se passe dans le silence mais Blaise a lui aussi décidé de tout faire pour que je parte d’ici. Mais pour lui pourrir la vie je vais rester.

 

«  Alors Sang de bo… Pardon Hermione (dit avec une grimace) alors tu te plais dans notre maison ? Pas trop Serpentard pour toi ? »

«  Non et toi ça ne te dérange pas de manger en ma compagnie ? »

«  Non. C’est un plaisir de manger en compagnie de la fille de mon oncle et de ma tante. »

«  Tant d’affection de ta part me touche. »

 

Blaise fait une magnifique grimace. Moi je souris intérieurement.

 

«  Ça doit te changer de ta boite à chaussures qui te servait de maison ? »

«  Effectivement. »

 

Hermione calme toi. Ne lui met pas ton verre dans la figure. Zen. Merde il sourit. Il sait que ça ma touché. Les jours passent, j’évite de croiser au maximum Blaise et à chaque fois qu’on se croise on s’insulte. Nos rapports ne s’améliorent pas. Un jour dans un couloir de la maison.

 

«  Tiens miss incruste. »

«  Tiens un gros jaloux.»

«  Je ne suis pas jaloux, Petite peste ! »

«  Tête de con ! »

 

Un jour, plus tard, à table. Je change de tactique pour lui faire péter un plomb.

 

«  Dit moi mon cher COUSIN, tu m’emmèneras visité les alentours pour que je me familiarise un peu plus ? Parce que ça fait une semaine que je suis la et je ne suis pas sorti. »

«  Oui ce sera une bonne idée.» ma mère est contente

«  Bien ma tante. J’emmènerai Hermione. » dit Blaise entre ses dents

«  Tu es trop chou ! »

 

Blaise fait une grimace. Moi je lui souris. A la fin du repas, je pars mettre une tenue plus confortable (jean taille basse et haut assez court qui laisse deviner mon piercing, on voit un peu de mon ventre. Blaise m’attend dans le hall.

 

«  Ce n’est pas trop tôt ! »

«  Tu n'es pas à la minute mon cher… »

«  Si tu dis cousin, je te tue. »

«  Essaye toujours ! »

 

Indra rentre dans le hall. Ça l’amuse de nous voir comme ça. Ça doit être la seule d’ailleurs.

 

«  Passez un bon après midi. »

«  Merci. Allez viens on y va.»

 

On sort tous les 2. On marche dans l’allée du jardin.

 

«  C’est bon arrête de faire ton sourire hypocrite, il ne nous voit plus.»

«  Oh tu fais du boudin. » dis je amusée

«  Du boudin ?»

«  Expression moldu. »

«  Complètement idiot ceux là. »

«  T'as fini avec ses insultes, les moldus ne sont pas moins bien que toi.»

«  Oh la ferme la sang de bourbe ! »

«  Autant que toi, Je te signale qu’en insultant mon sang, tu insultes le tien. » dis je fière de ma réplique

 

Blaise enrage et moi je suis heureuse. On arrive au magasin. Juste pour faire enrager Blaise je rentre dans tous les magasins de fringues que je vois. Indra m’a dit de me faire plaisir. C’est Blaise qui porte tout. Sadique. Un peu. Je m’amuse comme une petite folle.

 

«  Aller dépêche toi, J’ai vu un super magasin là bas. »

«  T’en à pas marre, Tu commences à m’emmerder. »

«  Arrête de te plaindre, On dirait que tu as 4 ans. »

 

Je vois un magasin de piercing magique. Blaise me suit.

 

«  Je trouve ça vulgaire. »

«  En même temps ce que tu penses, comment dire, on s’en fou, Moi je trouve ça jolie.»

«  Rrrrr. Bon on y va. »

«  Hein quoi ? » Je regarde un bijou

«  On rentre.»

«  Un dernier ! »

 

Je rentre dans le dernier magasin, Blaise m’attend dehors, il en a trop marre. Je m’achète quelques petits trucs. Je regarde par la fenêtre et voit Blaise discuter avec sa bande d’abruti, c’est à dire Drago, Pansy, Crabbe et Goyle. Je ne veux pas que tout le monde sache qu’il est mon cousin. Ce serait la honte pour moi et pour lui aussi. Je sors du magasin. Drago me voit.

 

«  Tiens la sang de bourbe. Qu’est ce que tu fais ici ? Ce type de magasin n’est pas un peu trop cher pour une pauvre de ton espèce ? »

 

Je me contente de lui sourire et de hausser les épaules. Lui il parait perdu. Je n’ai pas l’habitude de réagir de cette façon, d’habitude je l’aurai insulté ou menacer, voir pire, lui envoyé un sort. Je passe à coté de Blaise et part.

 

«  Mais au fait à qui sont tous ses paquets ? » demande Malfoy

«  A ma cousine. »

«  Ta une cousine ? Depuis quand ? »

«  Quelques jours. »

«  Elle a bon goût. C’est toujours ok pour notre petite semaine ? »

«  Ouais. Et n’est pas son arrivé qui va tout chamboulé. Bon je la rejoins. Tchao ! »

 

Il marche pendant que moi je discute avec un mec plutôt charment. En me voyant Blaise ressent comme une pointe de jalousie qui se lit sur son visage. Il se plante à coté de moi et tue du regard le mec avec qui je discute. Ça le fait partir.

 

«  Non mais à quoi tu joues ? »

«  Et toi ? »

«  Je drague qui je veux ok ? » dis je agassée

«  Non justement. Maintenant que tu es riche, il faut que tu choisisses mieux tes copains. »

«  Je me tape qui je veux. Et même si quelqu’un devait choisir, ce ne serait sûrement pas toi. »

«  On rentre. J’en ai marre. »

«  Oui papa. »

 

On rentre, moi je suis contente, lui il fait la gueule. Je sens qu’il m’observe.

 

«  *Peut être qu’elle arrivera à refaire sourire mon oncle. J’ai beau la détesté c’est un vrai rayon de soleil. Est ce qu’elle arrivera a éclairé cette maison si terne ? On verra.* »

«  Quoi ? »

«  Pardon. »

 

Je le regarde perdu. Il m’a dit pardon au lieu de m’insulter? Il est malade ? Complètement fou celui là. Il m’apporte même mes paquets dans ma chambre.

 

«  Merci. »

Il sort de la chambre. Je m’étale sur mon lit. Trop crevée, en plus j’ai super mal au pied mais ça ne m’empêche pas de m’endormir comme une masse.

 

PDV EXTERNE

 

Pendant ce temps au dîner.

 

«  Hermione n’est pas là ? » s’informe Tom

«  Non elle dort dans sa chambre. Je crois que son après midi l’a épuisé. » dit Indra

«  Ouai ba ce n’est pas la seule, elle m’a tué à courir partout. »

«  C’est une fille, c’est normal. »

«  C’est décidé je la déteste. »

 

Indra pert son sourire. Blaise le voit. Je crois que nos querelles avec mon cousin ne l’amuse plus.

 

«  Pardon ma tante. »

 

Le reste du repas se passe en silence. A la fin du repas Blaise part dans le petit salon. Indra entre. Elle s’assoie tranquillement à coté de lui.

 

«  Je sais que nos maisons se sont toujours détesté mais c’est ma fille et malgré que je viens juste la retrouver je l’aime et pense à elle, toute sa vie à changer en quelques jours. Pense un peu son malheur. Mais n’y prend pas de plaisir. »

«  Mais je la déteste depuis 6 ans. C’est vraiment ma PIRE ennemie. »

«  Tout le monde change. Et je suis sur que vous avez des points communs. »

«  Ça m’étonnerai. Elle est tout ce que représente une Gryffondor : Prétentieuse, au dessus des autres et c’est une miss je sais tout. »

«  Mais elle a sûrement d’autre qualité. S’il te plait. Fait un petit effort. Pour moi. »

«  Si tu veux. » dit Blaise entre ses dents

 

Blaise se lève contrarié. Il marche dans les couloirs pour dérivé devant ma chambre. Il ne peut pas s’empêcher d’ouvrir, je dors toujours, il s’approche du lit et remet les couvertures sur moi.

 

«  C’est plus drôle de te faire enrager. » dit il pour lui

 

Puis il sort de la chambre sans faire de bruit.

 

0o0

A suivre...

bisous

Chapitre 3

0o0

PDV HERMIONE

 

Quelques jours sont passés, ces quelques jours à pourrir l’existence de Blaise. Je m’ennuie toute seule. Alors je lui fais des coups moldu, genre je rentre dans sa salle de bain quand il se douche et je prends une poubelle d’eau froide et je la verse sur lui.

 

«  Ah, Je vais te tuer » hurle mon cousin

 

Moi je pars en courant, explosée de rire. Je ne compte plus les coups tordus que l’on se fait mais la semaine que je viens de passer n’est rien en comparaison de celle qui arrive. Parce que Mr Drago Malfoy vient passer la semaine chez nous. La catastrophe, Je vais mourir. Je suis sur mon balcon et je le vois qui arrive avec sa famille. Génial. Elle va bien débuter cette journée. Drago lève les yeux vers moi, je ne pense pas qu’il m’est reconnu il est assez loin. Je sais, reculer pour mieux sauter. Si je sautais du balcon ? Je n’aurai pas à supporter cette tête de fouine. Très sexy d’ailleurs, avec les rayons du soleil qui reflètent sur ses cheveux. Non mais Hermione ça ne va pas de penser à lui comme ça. J’entends Dally qui vient d’apparaître dans ma chambre.

 

«  Mlle Hermione. »

«  Oui ? »

«  Madame a dit que nous avons des invités pour déjeuner et que vous devez vous préparer. »

«  Bien. »

 

Je me prépare avec l’aide de Dally. Et oui je ne suis toujours pas douée pour toutes ses cérémonies. Je mets une robe bleue ciel, longue avec un magnifique dos nue et devant un trou bien placé, juste au dessus de ma poitrine. Je descends dans le petit salon qui n’est pas petit. Je rentre dans la pièce, tous les regards sont tournés vers moi. Indra me sourit, je n’arrive toujours pas à l’appeler maman. Je m’avance vers elle.

 

«  Voici ma fille » A Hermione « Tu es superbe dans cette robe. »

«  Merci. »

«  Miss Granger est en fait Miss Zabini. Qui l’aura cru ? » dit Mr Malfoy ironique

«  Sûrement pas vous, ni votre fils qui, vu sa tête ne s’en ai toujours pas remit. » dis je amusée

 

Malfoy à comment dire, beugé sur moi. Un rayon de soleil dans ma journée. Blaise lui met un coup de coude. Il se reprend. Moi j’esquisse un sourire.

 

«  Vous êtes divine dans cette robe Mlle. » me complimente Mme Malfoy

«  Merci. » répondis je surprise et perdu

«  Juste dans cette robe. » dit Malfoy juste à mon cousin

«  Drago ! » sermonne sa mère

«  Pardon mère. »

«  C’est quand même la cousine de ton meilleur ami. » reproche gentiment Mme Malfoy

 

Je lui fais un sourire hypocrite. Mr Malfoy et Mr Zabini sortent de la pièce. Mme Malfoy et Indra les suivent.

 

«  Vous êtes sur que cela ne vous ennuie pas de garder Drago pour la semaine ? Nous ne voulons pas qu’il reste seul. »

«  Mais non pas du tout. C’est un plaisir de l’avoir parmi nous. »

 

J’attends qu’ Indra soit sorti.

 

«  Alors Malfoy, on ne peut pas rester tout seul une semaine ? C’est que tu as peur dans le noir ? » demandai-je amusée et moqueuse

«  La ferme sang de Bourbe. »

«  Oh, Tu as entendu mon cousin préféré, il t’a toi aussi insulté. Je n’aurai pas aimé me faire insulter par mon meilleur ami. »

«  Oh je n’y avais pas pensé. »

«  En même temps tu ne penses pas à grand chose. »

 

Je lui souris fièrement. Drago va pour répliquer mais un elfe de maison entre pour nous dire que le repas est près.

Le soir, je prends une douche quand j’entends du bruit dans ma chambre. J’enroule une serviette autour de moi et prend ma baguette. J’ouvre prudemment la porte et voit Edwige sur le rebord de la fenêtre avec une lettre.

 

«  Edwige, Ce n’est que toi tu m’as fait peur. »

 

Elle penche la tête vers moi en faisant quelques bruits. Je prends la lettre et la lit.

 

Coucou Mione,

On t’attend au terrier demain.

On t’adore.

Harry, Ron.

 

Oh mon dieu je viens de penser que je n’ai pas demandé à Indra si je pouvais y aller. Je sors de la chambre comme je suis et je cours partout à sa recherche. Je la vois dans un des nombreux couloirs avec Oh non Malfoy et Blaise qui mon vu, Malfoy affiche un sourire de pervers et Blaise se contente de me toiser. Indra me regarde surprise. Je suis en serviette avec mes cheveux mouillés qui dégoulinent sur mon corps.

 

«  Que ce passe t’ il ? » s’inquiète ma mère

«  Je voulais te demander si je pouvais passer 2 semaines chez un ami ? »

«  Et qui es ce cet ami ? »

«  Ronald Weasley. »

«  Weasmoche ? » crient Malfoy et Zabini

«  Je ne vous ai rien demandé. Je peux ? »

«  C’est ton petit ami ? »

«  Non, Juste un ami. »

«  D’accord mais une semaine. »

«  Merci. » dis je un peu déçu

«  Mais juste une semaine. Je voudrai que l’on reste un peu ensemble. Et quand pars-tu ? »

«  Demain. »

«  Ok. Aller va t’habiller tu vas avoir froid. »

 

Indra s’en va.

 

«  Je veux bien te réchauffer. » dit Malfoy avec un regard pervers

«  Pervers.»

 

Je commence à partir.

 

«  Arrête tu vas la choquer. Je suis sur qu’elle est encore pucelle ! » se moque Zabini

 

Je m’arrête, je tourne légèrement la tête.

 

«  Quoi, c’est la vérité qui te fait t’arrêter ? »

 

Il rigole comme 2 cons sans oublier de me fixer.

Je me retourne complètement vers eux. Je les fixe, je souris en haussant les épaules et m’en vais. Ils arrêtent de rigoler et me regardent partir.

 

PDV EXTERNE

 

«  Tu crois qu’elle la déjà fait ? » se demande Zabini

«  Elle n’a pas la réputation d’être un ange. C’est peut être une miss je sais tout mais elle sait aussi faire la fête. »

«  Tu la défend ? »

«  Pfff, Plutôt mourir. Puis attend vous faites parti de la même famille. »

«  Ce qui veut dire ? »

«  Que toi non plus té pas un saint. Si vous avez les mêmes gènes… »

«  Moi les mêmes gènes ? Oh le cauchemar....» Résigné « Mais tu n’as pas tort. »

 

Il se cogne plusieurs fois la tête contre un mur. Drago rigole gentiment.

 

«  Te marre pas, L’année à Poudlard va être à chier. On va pourrir qui ? »

«  Ta cousine. » dit Malfoy comme si c’était évident

«  Non. »

«  Pourquoi ? »

«  C’est ma cousine. Je la déteste mais on n’y touche pas. »

«  Et la vraie raison ? »

«  Je l’ai promis à ma tante. » dit Zabini blasé

 

PDV HERMIONE

 

J’arrive au terrier. Mme Weasley me saute dessus.

 

«  Hermione, Comment vas-tu ? Tu as maigri. Il faut que tu manges ! »

 

Elle me pousse à la table de la cuisine, ou Fred et George sont déjà en train d’engloutir leur petit déjeuner.

 

«  Mange Hermione ! » m’ordonne t’ elle

«  Merci mais j’ai déjà pris mon petit déjeuner. »

 

Mais Molly en a décidé autrement et je mange 2 tartines pour lui faire plaisir. Fred et George me regardent bizarrement.

 

«  Quoi ? »

«  Tu as changé Hermione. » me dit Fred

«  Non. »

«  Si. Tes manières sont différentes. » confirme George

 

Je les regarde mal à l’aise mais mes 2 sauveurs arrivent pour me sauter dans les bras.

 

«  Mione. » crient Harry et Ron

«  Salut. »

«  Tu ne m’as pas écrit. » me reproche Harry

«  Désolée, j’étais occupée. »

 

Ce n’est pas vrai mais je n’ai pas le cœur à écrire. Ils ont l’air d’avoir cru ce que je leur ai dit mais les jumeaux restent septiques.

 

«  Alors t'as fait quoi ces 3 semaines de vacances ? » me demande Ron

«  Pas grand-chose. Et vous ? »

 

Je sais ce n’est pas bien de mentir mais je me vois mal leur dire que ma VRAI mère m’a caché chez des moldus parce qu’elle avait peur pour moi et que maintenant je suis de retour chez elle que aussi que je suis une Zabini.

 

«  Tu as pensé à mon cadeau ? »

« Oui. Si tu veux je te le donne et je rentre chez moi. » dis je avec une mine boudeuse

«  Mais non ma Mione, Reste. » Harry me sert dans ses bras

 

Cela fait quelques jours que je suis arrivée au terrier, je dors dans la chambre de Ginny qui fouille dans mes vêtements.

 

«  Dit moi t’en a des jolis vêtements. Tes parents ont fait des folies pour toi. »

«  Oui. » dis je une larme à l’ œil

«  Et tu as quoi ? »

«  Non rien. Ils ont eu une promotion. »

«  C’est bien si tu en profites. »

«  Oui. »

 

Je m’allonge sur mon lit et verse une larme en pensant à mes parents adoptifs. Ginny me prend dans ses bras mais s’abstient de poser la moindre petite question. Je passe la fin de la semaine avec mes amis, je ne pense quasiment pas à la maison ou je ne mis sens pas comme chez moi. Je m’amuse, Harry et Ron me font oublier mon cher cousin jusqu’à ce que ce boulet d’ Harry s’y mette.

 

«  Alors Mione, Hâte d’être de retour en cours pour pouvoir tuer Zabini ? » me demande Harry

« Mmm. »Je tue du regard Harry 

«  Je crois qu’elle ne voulait pas que tu lui gâches ses vacances avec ce porc.» rigole Ron

«  C’est déjà fait. » dis je entre mes dents

«  Quoi ? » demandent ils

«  Non rien, Alors Harry. Prêt à recevoir tes cadeaux que tu attends depuis l’année dernière ? »

 

Et Hop petit changement de sujet.

 

«  Oui ! »

«  Tu es encore plus curieux que moi.» se moque Ron

«  Non.»

«  Si.»

«  Non.»

«  Si.»

«  Non.»

 

Je les regarde et rigole. Qu’est ce que je peux les adorer ces 2 là. Qu’est ce que je serais sans eux ?

Demain on fête l’anniversaire d’ Harry. Le matin on rentre délicatement dans la chambre d’ Harry avec Ginny puis on saute sur son lit en criant « Bon Anniversaire » Trop drôle. Vous auriez vu ça tête. Après on s’en va. Harry descend 5 minutes plus tard en caleçon. Avec Ginny on ne peut pas s’empêcher de regarder son corps musclé à souhait. Je me demande si Malfoy est aussi bien foutu ? Non mais ça ne va pas de penser à lui.

 

«  Harry chéri tu ne veux pas mettre un Tee-shirt ? » demande Molly voyant nos tête

«  Ah oui. »

 

Avec un sort il met un tee-shirt à notre plus grand déplaisir. Molly nous jette un regard accusateur, nous on se contente de haussez les épaules avec une mine légèrement déçu. Déjeuner avec Harry torse tenu m’aurait bien plus mais je ne pense pas que j’aurai avalé la moindre petite chose te Ginny non plus…. Si elle savait comment Harry se comportait en 6ème année et Ron aussi d’ailleurs. C’était peut être leur dernière année à vivre ils ont profité, en sortant avec tout un tas de filles, Et Ginny à un peu raisonné comme les garçons sauf qu’elle n’est pas aller aussi loin qu’eux. Elle veut se réserver pour l’homme dont elle tombera amoureuse ou qu’elle aime déjà mais lui ne semble pas le voir. Et moi ? Moi je n’ai pas attendu ma 6ème année pour profiter. On passe la journée à ne rien faire. Le soir Harry ouvre ses cadeaux.

 

«  Moi j’ai un autre cadeau pour toi. »

«  C’est quoi ? Dit. Mais dit moi ! » demande t’il excité

«  Laisse moi en placer une et tu sauras.»

«  Pardon. »

«  Je vous emmène tous en boite Moldu. »

 

Ils tirent tous des têtes de 10 pieds de long.

 

«  Cacher votre joie. »

«  Ce n’est pas ça mais faut que Papa et Maman soit d’accord. »

«  Mais ils le sont je leur ai demander. Le tout ça va être pour vous habillez correctement. »

Je leur ai tous choisi leur vêtements pour sortir, j’ai même habillé Ginny. 

 

«  Dit moi Mione, tu as fait vachement de progrès en un mois. Tu as plus de goût pour t’habiller. Mais cette robe est trop chère. »

«  Met la, je te l’offre. Elle ne me va pas. »

«  Merci. » dit elle gênée mais heureuse

«  Aller viens on descend ils doivent tous nous attendre. »

 

On descend et les garçons on un peu la même réaction que nous avec Harry le matin.

 

«  Alors ? » Je tourne sur moi-même dans ma robe noire moulante qui arrive au dessus des genoux et un léger décolleté. Simple mais jolie

«  Ouah ! »

«  Merci. Et c’est parti. »

«  Les garçons. » reproche Mme Weasley

 

Il ne nous faut pas longtemps pour y arriver. On rentre assez facilement. On va s s’asseoir à une table. Ron regarde la carte.

 

«  C’est quoi un Vooodkka ? » demande Ron

«  UNE vodka Ron. C’est trop fort pour toi. »

«  Et Une Tequila ? » s’interroge Fred

«  Contentez vous des boissons sans alcool.Je vais danser.»

«  Je te suis.»

 

On part danser sur la musique que je connais bien mais Ginny non. Elle ne s’en sort pas trop mal. Une bande de mec vient danser avec nous mais pas pour longtemps vu que Ron et Harry nous rejoignent. Ils ne sont pas drôles. Mais moi j’en ai repéré un plutôt mignon alors je m’éloigne du groupe et pars danser avec, juste danser parce que c’est l’anniversaire de Harry et je profiter d’eux. Mais je ne repars pas sans son numéro de téléphone. Je ne sais pas trop comment je vais faire vu que je n’ai pas de téléphone. Au manoir, il n’y a rien de moldu. Je retourne voir tout le monde. Fred et George ont commandé à boire. Ils ont pris une girafe de bière. Ils pensaient qu’on leur emmènera une vraie girafe. Ça me fait gentiment sourire. On passe la soirée à s’amuser. On rentre.

 

«  Merci, je me suis trop amusé en plus j’ai récupéré trop de numéro de téléphone et Ron aussi ! » Harry m’embrasse sur la joue

«  Mais de rien. »

« C’est pour quoi faire ?» demande Ron regardant la suite des chiffres 

«  C’est pour téléphoner. » informais je Ron

«  Téléphoner ? »

«  Ça sert à parler à quelqu’un par l’intermédiaire d’une boite. »

«  Ok. »

«  Je t’achèterai un portable. »

«  Mione on peut parler ? » me demande Fred

«  Oui. »

 

On marche un peu en retrait des autres avec les jumeaux.

 

«  Quoi ? »

«  Tu l’as acheté où ta robe ? » questionne George

«  Au poirier magique. Pourquoi ? »

«  Tes parents sont devenus riches ? »

«  Non. Ils ont eu une promotion et m’ont offert des vêtements. »

«  Ouais. »

 

Je rejoins les autres en sautant sur le dos d’Harry.

 

«  Et, Tu es folle» crie Harry

«  Oui un peu et légèrement bourré aussi.»

 

On rigole.

 

«  Elle ne dit pas la vérité. » dit Fred à son jumeau

«  Tu lis dans mes pensées. Mais elle nous cache quoi ? »

«  Je ne sais pas mais sa robe coûte plus cher que notre maison. Ses habits et ses manières me font pensées aux familles riches de sorciers et aux sang purs.»

«  Affaires à suivre »

 

Ils nous rejoignent.

 

0o0

 

La semaine est passée trop vite à mon goût, je dois retourner dans MON manoir. Je crois que je préfère le terrier c’est beaucoup plus chaleureux et plus expressif. Oui avec mon père qui ne me parle pas et qui ne me sourit même pas, ma mère fait tout pour me mettre à l’aise mais c’est dure et mon cousin qui est aussi mon pire ennemi ; c’est pas la joie. Puis mes parents adoptifs qui me manquent. Je n’ai pas voulu les voir pour essayer de couper un peu pour me sevrer mais je vais quand même passer les voir avant de renter. Je dis au revoir à tout le monde.

 

«  Vous m’écrirez ? »

«  Promis.»

«  Je vous aime tous . »

 

Je transplane dans mon ancienne maison, mes parents sont dans le salon.

 

«  Bonjour. » dis je timidement

«  Hermione ! »

 

Ils me sautent dans les bras et m’embrassent.

 

« Alors comment ça va ? Ça se passe bien ? Ils sont gentils avec toi ? Tu manges bien ? Tu t’habitues à ta nouvelle maison ? » Mme Granger pleure 

«  Vous me manquez. »

«  Toi aussi ma puce. »

«  Au moins on peut dire que tu es bien habillée. »

«  Oui mais c’est chiant, pour chaque repas je dois bien m’habiller, me coiffer et tout. Fini les diner en pyjama. »

«  En tout cas tu es magnifique, ça se voit qu’ils prennent soins de toi. »

«  Oui. Je ne peux pas rester trop longtemps. Je passe juste vous faire un petit coucou. »

«  Ok. »

 

Ils m’embrassent et je repars aussi vite que je suis venu.

J’arrive au manoir. Il n’y a personne sauf Blaise et Malfoy qui n’est toujours pas parti à mon plus grand désespoir.

 

«  Ah tu es de retour toi. Tu ne pouvais resté avec tes amis ? » dit Blaise désagréable

 

Je me retourne juste un peu vers lui, je renifle bruyamment et monte dans ma chambre.

 

PDV EXTERNE

 

«  Elle a quoi ? » Blaise est perdu

«  C’est à moi que tu le demandes ? »

«  Ouais tu as raison. »

«  J’ai entendu du bruit. Hermione est rentrée ? » demande Indra

«  Oui ma tante. »

 

Son visage s’illumine à la réponse de Blaise.

 

«  Blaise, tu peux venir quelque instant. Drago tu nous excuses. »

«  Oui bien sur Madame. »

 

Une fois seul Drago monte, direction la chambre d‘ Hermione.

 

PDV HERMIONE

 

J’entends quelqu’un arriver et bien sur je n’ai pas fermé correctement la porte. Je pleure sur mon lit. Malfoy ouvre la porte et s’appuie contre un mur.

 

«  Va tant ! »

 

0o0

A suivre

bisous

Chapitre 4

0o0

Les pensées sont entre *...*

PDV HERMIONE

 

Malfoy ne bouge pas. Je relève la tête et le voit appuyer dans l’encadrement de la porte les bras croisés. J’essuie mes larmes tout en le fixant méchamment. J’attends une de ses répliques à la con mais rien ne vient, il se contente de me fixer.

 

«  Quoi ? Ça t’amuse de me voir souffrir ? »

 

Il me fixe sans rien dire

 

«  CASSE TOI »

 

Malfoy me fixe, son visage inexpressif mais ses yeux (magnifique faut le dire) exprime tellement de chose et la on aurait dit de la compassion. De la compassion ? Je suis folle, Cette maison me rend barge. Il sort de ma chambre. Je me lève et claque la porte puis retourne pleurer sur mon lit.

Ça fait 2 jours que je ne suis pas sorti de ma chambre, Dally m’a apporté à manger mais je n’y ai quasiment pas touché. J’entame mon 3ème jour d’isolement dans ma chambre quand quelqu’un frappe à ma porte.

 

«  Je ne suis pas là.»

«  Alors d’où viens la douce voix que j’entends ? »

 

Je me lève et va ouvrir la porte. Indra entre et s’assoie sur le lit. Je m’assoie à coté d’elle.

 

«  Qu’est ce que tu as ? »

«  Le mal du pays. Mes parents adoptifs me manquent. Je suis passée leur faire un petit coucou avant de rentrer mais je pense que c’était trop tôt pour les revoir. »

«  Ce sera toujours dure mais la douleur se calmera au fur et a mesure des années. » Indra me prend dans ses bras

«  C’est vrai ? »

«  Oui. Allez viens manger, on dirait un zombie. »

«  D’accord…Maman… »

 

Indra rayonne et me prend la main puis on descend dans la salle à manger. Mr Zabini, Blaise et Malfoy sont déjà assis. En me voyant Blaise et Malfoy font un sourire moqueur. Je dois avoir une tête.

 

«  Que signifie votre tenu ? » demande mon « père »

 

Je regarde ma tenue et je suis en débardeur et jogging et bien sur pas coiffée depuis 3 jours.

 

«  Pas aujourd’hui. »

 

On s’assoie. Je n’ose pas regarder Malfoy. J’ai honte qu’il m’est vu pleurer. Je mange 3 feuilles de salades.

 

«  Fait gaffe tu vas t’étouffer. »

«  Blaise.»

«  Pardon ma tante. »

 

Je jette un bref regard étonné à Blaise. C’est la première fois que je le vois s’écraser aussi rapidement devant quelqu’un mais quand je croise son regard haineux je me replonge dans mon assiette. Je n’ai pas le cœur pour une joute verbale. A la fin du repas je pars dans le jardin, malgré le mois d’août chaud, au contact du vent ma peau frissonne. Je marche, je ne sais pas trop où. Je m’arrête, je croise les bras pour me réchauffer mais en vain. Je sens une cape se poser sur mes épaules, je ferme les yeux, le contact me réchauffe immédiatement mais avec ma curiosité je regarde qui est à coté de moi.

 

«  Malfoy ? » dis je très surprise

 

Il esquisse un sourire et s’en va ; moi je reste planté là, sous le choc. Mais qu’est ce qu’il a ? Je le regarde s’éloigner avec sa démarche féline. Je retourne dans mes pensées.

 

« * Oh mon dieu et à Poudlard. Je vais faire comment avec Harry et Ron. Je n’ai pas le courage de leur dire. Je n’y arriverai pas.* » pensai je

Je me remets à pleurer. Le soleil se couche je me décide à renter au manoir. C’est l’heure du dîner. Tout le monde s’assoie à table. Je sens le regard de Malfoy se poser sur moi avec un de ses sourires en coin à faire froid dans le dos. Je ne sais pas pourquoi je n’ose pas le regarder. Peut être parce qu’il est gentil avec moi ? Non ce n’est pas possible qu’il soit comme ça. Il doit préparer un mauvais coup avec Blaise. Rrrrr, je les déteste.

 

0o0

 

2 semaines viennent de s’écouler, je vais un peu mieux mais la rentrée approche. Notre dernière année qui ne va pas être de tout repos. Je ne la sens pas du tout et ça ne va pas aller en s’arrangeant.

 

«  Hermione, la rentrée approche. »

«  Oui. »

«  Vu que tu es de retour dans notre famille. Tu vas reprendre ton nom de famille qui est aussi le notre. Le directeur est déjà au courant, donc cette année tu ne t’appelleras plus Granger mais Zabini. » m’informe mon père

 

Je lâche ma fourchette et le regarde étonnée.

 

«  Ne fais pas cette tête là. Tu ne t’attendais pas à garder ton nom de moldu tout de même ? »

«  À vrai dire je n’y avais pas trop pensé. »

«  Bon de toute façon ce n’est pas grave. C’est comme ça. »

«  Ne puis-je pas garder mon nom de moldu jusqu’à la fin de la dernière année ? »

«  Non. Aurais tu honte de notre nom ? »

«  Non non ma… »

«  Parfait. »

 

Le reste du repas se passe sans un seul bruit. Je retiens mes larmes. Comment vont réagir mes amis ? Ils vont me détester. Le lendemain les lettres pour la rentrée arrivent.

 

Chez Mlle Zabini (Grimace de ma part),

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes préfète en chef. ( sourire) Vous devrez remplir vos fonctions avec votre homologue Mr Drago Malfoy.

Toutes nos félicitations, Mlle Granger oups pardon Mlle Zabini.

Amicalement, votre directeur Albus Dumbledore.

 

Je jette un coup d’œil à ma liste de fourniture. Mais attendez là. Drago Malfoy préfet en chef aussi. Ça veut dire : Partager le même appartement que cette petite fouine. Cette année s’annonce catastrophique. Je suis maudite J’avais toujours rêvé de faire les magasins pour me remonter le moral, maintenant je peux le faire. La vie est cruelle vous ne trouvez pas ? Je marche dans une rue avec pleins de paquets quand je croise un mec plutôt canon, brun, les yeux vert.

 

«  Oups pardon. » dis je le bousculant

«  Mais pas de problème, puis ça ne me dérange pas d‘être bousculé par une jolie demoiselle. Moi c’est Dan et toi ? »

«  Hermione. »

«  On va boire un verre ? »

«  Avec plaisir. » dis je charmeuse

«  Donne tes paquets je vais les porter. »

 

Je les lui donne avec plaisir. … Il me raccompagne chez moi tout en portant mes paquets, il est gentil.

 

«  Ça ne t’ennuie pas de monter mes paquets dans ma chambre ? »

«  Pour tes beau yeux ? Tout ce que tu veux. »

 

On croise mon père dans un couloir.

 

«  Qui es ce ? » s’informe mon père

«  Un ami. »

«  Ton père ? »

«  Oui. » grimaçai je

«  Sujet délicat. »

« Trop délicat. » j’entre dans ma chambre

 

On rentre dans ma chambre.

 

«  Joli cha…. »

 

Je ne le lui laisse pas finir sa phrase que je l’embrasse. Il répond à mon baiser, pose mes paquets, passe ses bras autour de ma taille, je lui enlève sa chemise, il enlève mon tee-shirt. Nous finissons rapidement nus enlacés sur mon lit. Un vrai moment de douceur et de bonheur dans ce manoir froid et austère. C’est ma seule petite consolation pour mes dernières semaines de vacances.

 

C’est la rentrée et la première fois que je ne veux pas aller à Poudlard. Avec mes parents et Blaise on transplane à la gare. Je m’avance sur le quai. Je sens beaucoup de regard sur moi. Normal, je suis une Gryffondor qui est avec un Serpentard en plus mon ennemi depuis 6 ans. Et il y a aussi mes parents qui mon père est un ancien Mangemort. C’est pour ça que le seigneur des ténèbres l’a torturé mais ne l’a pas tué. J’entrevoie Harry et Ron avec Ginny. Je n’ose pas aller les voir alors je monte rapidement dans le train. Blaise me suit. Je rentre dans le compartiment des préfets. Malfoy est déjà là. Je l’ignore et évite soigneusement son regard. Mais lui il me fixe avec son éternel petit sourire en coin. AH Ça fait 3 minutes que je suis en ça présence et il m’insupporte déjà. Blaise entre avec moi et dit lui bonjour.

 

«  Mais dit moi cousine, tu ne vas pas voir tes amis ? Aurais tu honte de ton nom ? »

«  Non juste de toi. Et c’est pas parce qu’on a le même nom, plutôt que TU as le même nom que moi que je dois t’apprécier. »

 

Un sourire satisfait se lit sur mon visage.

 

«  Tu vas remettre tout le temps le fait que tu es plus vieille que moi d’une semaine sur le tapis ? »

«  Autant qu’il le faudra pour que tu arrêtes de m’agacer. Et ce n’est pas gagné. »

 

Blaise enrage et moi je souris. Il sort du compartiment sûrement pour rejoindre ses idiots d’amis. Le train est maintenant en marche depuis plus d’une heure. Je décide de faire un tour, j’entends dans le couloir des voix familières, je planque mon insigne et saute dans le dos d’un brun à lunette.

 

«  Coucou. »

«  Salut toi.» me saluent Harry et Ron

 

On rentre dans le compartiment. On discute de nos vacances.

 

«  Vous savez qui sont les préfets en chef cette année ? » demande Ron

«  Non. »

«  C’est Malfoy et Zabini. » dit Luna

«  Hein ?» dirent ils tous sauf Hermione et Luna

«  Mais c’est pas juste que ce soit 2 Serpentards. » s’écrit Ron

«  En plus cela devrait être un garçon et une fille ?» s’informe Ginny

«  Mais c’est un garçon et une fille. » affirme Luna

 

Je regarde le sol, je sens mes joues rougir légèrement.

 

«  Euh Luna tu sais je veux bien croire que Malfoy est très efféminée mais de la à le confondre avec une fille. » dit Harry moqueur

«  Je parle de Zabini, c’est Mlle. » dit Luna

«  Mais il n’y a pas de Mlle Zabini à Poudlard. Si ? » Ron est perdu

«  Faut croire que si. »

«  Il s’est peut être marié ? » Les hypothèses de Ron

«  On verra qui c’est. » affirme Harry

«  En tout ça je trouve idiot que ce ne soit pas Mione qui soit préfète en chef. » dit Ginny

 

Tout le monde approuve et moi je me sens super mal à l’aise. Je préfère partir.

 

«  J’y vais, A toute. »

«  Tu vas ou ? »

«  Faire un tour. » dis je mystérieuse

 

Je leur fais un petit sourire forcé avant de partir. Je retourne dans le compartiment réservé aux préfets. J’ouvre la porte et y voit Malfoy (logique) il ne fout jamais rien celui là mais il y a toute sa bande. Soit je sors en évitant de m’en prendre plein la tête soit je les affronte. Les Gryffondors sont des courageux. Je rentre et m’assoie. Je prend un magasine et commence à lire mais je m’arrête quand je vois que toute la bande me fixe sauf Malfoy et Blaise. J’essaye de lire mais ça fait 6 fois que je lis la même phrase sans rien comprendre. J’écoute leur conversation discrètement.

 

«  Alors c’est elle ? » demande Crabbe

«  C’est ta cousine ? » grimace Parkinson

«  Oui. »

«  Eurk ! Dit moi Sang de bour…. »

 

Blaise se racle la gorge. Je relève la tête.

 

«  Pardon, Hermione (avec une magnifique grimace) ça fait quoi de faire partie de l’élite du lycée ? »

 

Je la regarde et explose de rire.

 

«  Toi ? Parkinson ? L’élite du lycée ? (Rire) Tu plaisantes ? Ce n’est pas parce que tu es à Serpentard et que tu as du fric que tu en fais parti. Pour faire partie de l’élite comme tu dis, il faut peut être que tes notes soit meilleurs parce que c’est pas brillant tout ça. »

 

Je dis cela mais j’en sais trop rien. Je n’ai jamais vu ses notes.

 

« … »

«  Et je ne me considère pas comme faisant partie de cette élite sous prétexte que j’ai changé de nom de famille. »

«  Un nom de famille avec plein de zéro derrière. » dit Goyle

 

Tout le monde le regarde, étonné. Ça doit être son éclair d’intelligence de l’année. Méchante ? Non. Réaliste.

 

«  Ce n’est avec le nombre de gallions que tu as chez Gringotts qui fait ta richesse intérieure. »

«  Mais dit moi cousine, ou est ton badge ? »

 

Je regarde l’emplacement ou devrait être le badge, le sort de ma poche et l’accroche mais je ne le mets pas en évidence comme notre chère fouine la fait. Le train arrive.

 

«  Ne me dit pas que tu as honte ? Honte de tes parents. Ce n’est pas bien. » me dit Zabini à mon oreille

 

Je le tue du regard, il me sourit. Je vais le tuer.

 

0o0

 

Dans la grande salle. Mr le directeur nous fais son traditionnel discours mais arriver à la fin ou il dit :

 

«  Miss Zabini et Mr Malfoy seront vos préfets en chef cette année. Et j’espère que de vieilles querelles seront enterrées (un petit regard à Drago et moi qui devient rouge). Bon appétit a tous. »

 

Dans les Serdaigles, les Poufsouffles et les Gryffondors tout le monde cherchent Mlle Zabini. Et certains Gryffondors sont étonnés que ce ne soit pas moi qui soit préfète. Du coté des Serpentards la bande me regardent en se marrant, normal je suis trop mal à l’aise. Harry et Ron voient que leurs moqueries sont dirigées vers moi.

 

«  Mais qu’est ce qu’ils ont ces abruti ? » fulmine Harry

«  Je vais leur enlever leur sourire moi. » s’énerve Ron

«  Pourquoi tu ne leur réponds pas ? » s’interroge Ginny

«  Pas envie. »

«  Mais pourquoi ? Tu adores les casser d’habitude.»

«  J’ai pas envie» Je me lève d’un bon

 

Tout le monde se tourne vers moi en silence. On peut apercevoir le badge de préfet. Je m’empresse de le cacher.

 

«  Tu as honte ? » crie mon cousin

 

Je me rassoie lourdement, honteuse. Oui j’ai honte, Blaise a raison. Oh mon dieu. C’est moi qui ai dit ça ? Mais que faire ? Je leur dis la vérité, que Mlle Zabini c’est moi. Non il m’en voudront, c’est sur. J’attends demain. Demain je leur dis. Non ce soir. De toute façon ils le seront. La fin du repas.

 

«  Vous pouvez montez dans vos dortoirs. Les 2 préfets en chef s’il vous plait. Suivez moi. Mlle Zabini et Mr Malfoy. » nous appelle la vielle Mc Gonagall

« * Non. Pitié pas ça. * »

 

Personne n’a bougé, ils veulent tous voir qui est cette Mlle. Je respire un bon coup puis je me lève. Je vois Malfoy se pavaner vers la prof. Tous les regards sont tournés vers moi.

 

«  Mais Mione tu fais quoi ? » Ron est perdu

«  Ne me dit pas que … » Harry aussi

 

Je leur jette un petit regard, une larme coule sur ma joue que j’enlève rapidement. Je me répète que je n’ai pas honte. Je n’ai pas honte. J’entends les élèves chuchotés sur mon passage. Je garde la tête haute même si certains mots me font mal « traître » ou « elle » ou encore « Je pige plus rien ». Seule les Serpentards ont changé leur regard envers moi. Blaise à du tous les mettre au courant. Quel con celui là. Je suis une Gryffondor après tout. Je souffle. Je m’arrête à coté de la prof. On dirait qu’ils sont tous prêt à m’étriper. C’est flippant. Une fois que j’ai atteint la prof, Le directeur leur dit de partir.

 

«  Ça va allez miss Gran… Zabini ? »

«  Oui Madame. »

 

J’ai les yeux rouge. Elle me fait un léger sourire puis elle nous explique nos fonctions cette année.

 

«  Pour finir vous le savez, vous partagerez le même appartement. Je voudrai que vous évitiez de vous entretuer. »

«  Tout ça dépendra de lui. » dis je moitié agressive

«  Et bien Hermione calmez vous. »

«  Pardon Madame. »

 

Dans l’appartement. Il y a une salle commune, 2 chambres et une seule douche ? C’est trop la merde. Je suis maudite.

 

«  Tu te rebelles Mlle je sais tout ? Fait attention, tu deviens comme ton cousin. A ce propos, tes amis on fait le rapprochement ? » Malfoy se vautre su un canapé

«  Je ne serais JAMAIS comme lui. »

 

Je rentre dans ma chambre en claquant la porte.

 

0o0

 

1er jour de cour. Ça commence bien. Cours de potion. Youpi ! Je me dirige directement dans les cachots. Je ne change pas mes habitudes direction le 1er rang. Rogue entre dans la salle sans même me regarder, les élèves suivent, personne ne s’assoie à coté de moi. Je sans les regard moqueurs des Serpentards et des regards haineux des Gryffondors.

 

«  Et bien miss Gran… Zabini, tous vos petits camarades vous ont abandonné. C’est bien lâche de leur pars. »

 

Il affiche un sourire réjouit et les Serpentards aussi. Rogue nous indique la potion du jour. Je la fais correctement comme d’habitude. Ce n’est pas parce que j’ai changé de nom que mes notes vont en faire autant. A la fin du cour je me dépêche de sortir pour éviter tout le monde mais.

 

«  Hermione attend.» m’appelle Harry

 

Je ne m’arrête pas et continu mon chemin mais il me rattrape avec Ron.

 

«  Tu nous expliques ? » demande Harry

«  Non. »

«  Tu t’es marié avec ? » me demande Ron

«  Ne soit pas stupide Ron.»

«  Raconte nous.»

«  Non. »

 

J’ai les larmes aux yeux. Je ne dois pas pleurer. Ils ne comprendraient pas. Je pars en courant pour rentrer dans quelqu’un.

 

«  Pardon. »

«  Et bien mlle Zabini que se passe t’il ? » me demande le directeur

«  Je ne veux pas vous dérangez. »

«  Allons Mlle. »

«  C’est à cause d’un fichu nom qui met toute ma vie en désordre. »

«  Vous savez miss comme vous l’avez dit ce n’est qu’un nom. Vous n’avez pas changé de personnalité, vous restez vous-même quoi qu’il arrive. »

«  Merci Mr. »

 

Je m’en vais à son prochain cours. Je rentre dans la classe ils me fixent tous, je relève la tête et m’avance à ma place. Je suis fière. Enfin j’essaye. A la fin du cours je prends mon temps mais Malfoy et Blaise aussi.

 

«  Alors tu n’as pas si honte que ça. Je ne t’en aurai pas cru capable. » me dit Zabini

«  La ferme. »

«  Mais au fait ou sont tes amis ? Décidément tu es une perdu quelque soit ton nom de famille. » m’enfonce Malfoy

 

Ils rigolent puis ils partent.

 

0o0

 

Un mois de passé, j’évite soigneusement Ron et Harry ou c’est eux qui m’ignore je ne sais pas trop mais ce dont je suis sur c’est que je suis triste. Un soir je raccompagne un 1ère année dans le dortoir des Gryffondors, le pauvre, les Serpentards l’on un peu traumatisé. Quand je vais les choper ceux là. Je rentre dans la salle commune. Il ne reste plus que Harry et Ron. Je voulais faire demi tour et partir mais Ron se met en travers du passage.

 

«  Pousse toi Ron. »

«  C’est quoi ce ton ? Tu prends de mauvaise habitude. »

«  Que voulez vous ? » Je croise les bras

«  Parler, rien de plus. »

«  Parler ou me mitrailler de questions ? »

«  Mione tu es notre amie. »

«  Je serai vraiment votre amie vous ne m’auriez pas regarder avec mépris pendant un mois et vous m’auriez encore moins évité.»

«  Nous ne t’avons pas évité. »

«  Comment appelles tu le fait que quand vous me voyez vous faites systématiquement demi tour ? »

«  ... »

«  Maintenant laisse moi passer. » dis je autoritaire

 

0o0

A suivre !

Merci de me lire

bisous

Chapitre 5

0o0

PDV HERMIONE

Ron se pousse et je sors. Je pleure tout en rentrant. J’entends une voix.

 

«  Mione attend ! »

«  Que veux tu Ginny ? »

«  Juste parler. »

«  Comme Ron. C’est bon j’ai eu ma dose. Merci. » dis je amer

«  Elles sont vraies les rumeurs sur toi ? » me demande t’elle

«  Quelles rumeurs ? Parce qu’il y en a tellement. » dis je ironique

«  Je sais que celle que toi et Blaise êtes marié est fausse, je n’en doute pas mais l’autre. »

«  Et c’est quoi l’autre ? »

«  Que vous faites partie de la même famille ? »

«  On a le même nom. A ton avis ? Tu as pas d’autre question débile ?  » dis je énervée et désagréable

«  Non enfin si. Tu es passé de leur coté ? Tu sais qui est peu être mort mais on est toujours adversaire avec les autres. » dit elle vexée

«  Tu me demandes de choisir mon camp ? »

«  Oui. »

«  Vous ne valez pas mieux que les autres comme tu dis ! »

 

Je pars. Je rentre comme une furie dans l’appartement ce qui fait sursauté toutes les personnes si trouvant.

 

«  Et calme toi, Tu es complètement folle. »

«  Toi c’est pas le moment. » hurlai-je sur Malfoy

 

Je rentre dans ma chambre en prenant soin de claquer la porte.

 

PDV EXTERNE

 

«  OH, Elle ne peut pas calmer ses nerfs ailleurs. »

«  J’ai entendu une conversation entre elle et Weasmoche fille. » dit Blaise

«  Raconte. »

 

On entend le bruit de plein de truc qui tombe par terre violement.

 

«  On aurait dit qu’elle nous aurait défendu, à sa façon. »

 

Malfoy regarde Blaise avec une complète incrédulité. On entend un bruit de verre.

 

«  Mais tu lui as fait quoi à ma cousine ? »

«  Rien. »

«  Tu veux rien me dire ? »

«  Non parce qu’il n’y a rien à dire. »

«  Dray, je te connais depuis plus de 12 ans, ton visage ne change pas mais tes yeux si. Bonne nuit.»

 

Blaise s’en va et Drago part dans sa chambre.

 

PDV HERMIONE

 

Je sors pour prendre une douche pour me calmer. Je fais le moins de bruit possible même si j’ai envie de taper partout. Je prends ma douche froide mais ça ne me calme pas, je sors de la douche en Débardeur et Short mais je suis toujours en colère que je me tape contre la table basse.

 

«  Aie, Putain de table. » Je me tiens le tibia en sautillant

 

Ma colère se déverse en larmes, je m’écroule au sol en pleure. Drago sort de sa chambre et me voit, une deuxième fois. Ça devient une habitude chez lui. Il s’assoie à coté de moi et il passe son bras sur mes épaules et me rapproche de lui, je pose ma tête contre son épaule et pleure deux fois plus. Après avoir pleurer tout ce que je pouvais je me calme mais ne bouge pas. J’ai besoin de réconfort et je le trouve dans la personne la plus inhumaine du lycée. Aucun de nous 2 ne parle. Je ferme les yeux et je m’endors en respirant son odeur.

 

Je me réveille dans mon lit, sous mes couvertures bien chaude. Mais qu’est ce qui c’est passé la nuit dernière ? La mémoire me revient, je me suis endormi dans les bras de Malfoy. Oula je ne vais pas bien. En fait si, je vais bien. Je crois. Mais mon moral qui était monté à 10 redescend à 0 quand je vais prendre mon petit déjeuner. Je n’ose encore moins regarder Malfoy après ce qu’il s’est passé.

 

«  Tu t’es enfin décidé ? » demande Ginny

«  … » Je la fixe les larmes aux yeux

«  Parce que si tu choisi les autres, tu trahis tes amis et tu ME trahi, moi ta meilleure amie. »

 

Je me lève et pars très contrariée.

 

«  Elle a fait son choix. » dit Ginny

«  Son silence en dit long. » ajoute Ron

«  C’est clair. Je ne comprends pas comment elle a fait pour changer aussi rapidement. »

«  Peu être qu’elle n’a pas changé. » propose Harry

«  Harry, elle a changé, elle est devenue aussi insupportable que les Serpen....... » dit Ron

 

Ron arrête de parler parce que j’ai fais demi tour, j’ai oublié quelque chose. Je lui mets la plus grosse gifle de sa vie.

 

«  Maintenant tu peux dire que je suis insupportable ! » dis je enervée

 

Les Serpentards m’applaudissent, je pars la tête haute. Tout les autres me regardent outrée.

 

«  Elle va me le payer » dit Ron se tenant la joue

 

0o0

 

C’est le weekend, je marche dans les couloirs pour voir que tout est en ordre, je vois au bout du couloir Ron, Harry et Ginny. Ron a sorti sa baguette et la pointe sur moi.

 

«  Tu fais quoi la Ron ? Range ça ! » ordonnai-je à Weasley

«  Regardez, elle devient comme eux, à se croire supérieur aux autres et à donner des ordres ! »

«  Je t’ai toujours donné des ordres sauf que pour t’en apercevoir il a fallu que je change de nom ! Tu es vraiment trop idiot mon pauvre Ron. » dis je moqueuse

«  Tait toi ! » Ron pointe sa baguette sur moi

«  Tu crois que je vais me taire sous prétexte que tu me menaces, Va y Ron jette moi un sortilège. Qu’est ce que tu attends »

 

Je tremble. J’ai peur. Ron me fait peur. Il ouvre la bouche pour me jeter un sortilège mais j’entends des pas derrière moi et une voix qui jette un sortilège qui expulse Ron à une dizaine de mètres loin de moi. Je me retourne et voit Blaise pointant sa baguette vers les Gryffondors.

 

«  Personne ne touche à ma cousine ! » crie Blaise en colère

 

Malfoy qui est à coté de Blaise me tire sans trop de délicatesse derrière lui. J’y reste. Pour être sur qu’il reste là, je m’accroche à son bras tout en regardant la scène de duel entre mon cousin et Ron. Je ne fais pas ma fière.

 

«  Harry, toi qui n’était pas sur de son camp, maintenant tu dois l’être ? » demande Ginny à Harry

«  J’avais une lueur d’espoir. »

Ron se relève et défi Blaise. Je les regarde, on peut lire de la colère sur chacun de leur visage. Je ne bouge pas. Pas courageuse ? Si mais sous le choc que mon AMI était sur le point de m’envoyé un sort.

 

«  Occupe toi de tes affaires Zabini ! » hurle Weasley

«  Mais c’est ce que je fais ! PERSONNE ne touche à ma famille»

«  Ta famille ? Mais il y a 4 mois tu la détestais»

«  Peut être mais MOI je ne menace pas mes amis ! » Blaise sourit en coin

«  Alors Mione chéri, tu te caches ? Aurais tu peur de moi ? Finalement la grande sorcière n’es peut être pas »

«  Que ce passe t’il ici ? » interroge Rogue

«  Baisser vos baguettes ! Tout de suite. Je veux des explications ! MAINTENANT » ordonne Mc Gonagall

 

Je ne me sens pas bien, mes jambes me lâchent. J’entends quelqu’un m’appeler.

Je me réveille à l’infirmerie, seule. Madame Pomfresh arrive en courant.

 

« Comment vous sentez vous miss ? » me demande l’infirmière

«  Ma tête. » dis je faiblement

«  Prenez ça. »

 

Elle me tant un verre avec un liquide vert que je bois d’une seule traite. Beurk, C’est immonde.  On dirait du jus de chaussettes.

 

«  Ça va passez dans quelques instants, vous avez fait un malaise et votre tête à heurté le sol violement. Mais vous pourrez sortir ce soir. »

 

On entend des cris provenant du couloir. Je regarde surprise.

 

«  Vos amis, ils sont inquiet pour vous. »

«  Je n’ai pas d’amis. »

«  Mais si voyons et votre cousin un gentil jeune homme. »

 

Blaise gentil ? Ouais pourquoi pas. Il m’a défendu devant Ron. Es t’il peut être quelqu’un de bien ? Non ce n’est pas possible. C’est mon coup sur la tête qui doit me faire penser ça. Il prépare quelque chose de mauvais. Les portes s’ouvrent brutalement pour laisser apparaître Blaise qui vient me voir.

 

«  Je vous laisse. »

«  Alors on décide de faire la sieste en plein couloir ? » rigole mon cousin

«  Si c’est pour te moquer c’est pas la peine je ne suis pas d’humeur. »

«  Non. Je voulais juste … voir comment tu vas. »

 

Il se lève et commence à partir.

 

«  Reste. S’il te plait. » dis je d’une petite voix

 

Il est étonné mais se rassoie.

 

«  Merci. » dis je un peu honteuse

 

Le coup sur la tête à du être super fort pour que je le remercie. Blaise esquisse un sourire.

 

«  Pourquoi t'as fait ça ? C’est vrai non pas que cela me dérange, au contraire mais tu as fait ça pour m’humilier ou quelques chose du genre ? »

«  … » Il regarde ailleurs

«  Je m’en doutais. Va t’en. Ce que j’ai pu être idiote. »

 

Blaise ne bouge pas, je le tue du regard.

 

«  Dégage ! »

 

Il se lève et s’en va. A quoi je m’attendais ? Je ne vais vraiment pas bien moi. J’en ai marre cette vie. Plus rien ne va. Qu’est ce que j’ai fais pour mériter tout ça ? Hein ? Dit moi toi, l’autre la haut. Je peux sortir mais c’est l’heure du dîner. Je me dirige à ma table, tout le monde me tue du regard. Je suis passé de : tu es géniale Hermione à Ennemie public numéro un. Je ne vois pas mes ANCIENS amis mais ils ne tardent pas à venir et je vois Ron avec un magnifique cocard et le nez enfler. Je ne peux pas m’empêcher d’esquisser un sourire. Je vois Blaise et Malfoy se marrer ouvertement devant Ron. Harry bouille de colère et me regarde méchamment. Ça ne sent pas bon pour moi. Je m’en vais.

 

«  Très joli. Ça va avec tes cheveux. » dis je à Ron avec un léger sourire

 

Qu’est ce qui m’a pris de dire ça. Cela ne me ressemble pas. La table des Serpentards qui mon entendu explosent littéralement de rire. Je sors en colère mais heureuse. Je n’arrive pas à comprendre son comportement. Il est près à exploser la tête à Ron pour me défendre (je crois) ensuite il dit que c’est pour plus me pourrir et je vois Ron défiguré. Faut m’expliquer parce que c’est la première fois que je ne trouve pas de réponse à un problème.

A la fin de mon tour de garde je vais dans la salle commune des Serpentards. Tous les Serpentards me regardent bizarrement mais je les ignore, je cherche Blaise mais je le trouve pas.

 

«  Et toi, Il est ou Blaise ? »

«  Sous la douche. » me répond un mec

«  C’est ou ? »

 

Il me montre un couloir, je m’y dirige et rentre comme une furie dans les douches. Blaise sort d’une des douches avec une serviette, il me regarde surpris.

 

«  Explique, Et la vérité ! »

«  Sort d’ici ! » dit Blaise

«  Non ! Pas avant d’avoir toutes mes réponses. »

«  Qu’est ce que tu peux être têtu. »

«  Merci, Alors ? »

«  Tu veux qu’on la mette dehors ? » interroge Goyle

«  Non. Viens avec moi. »

 

Je le suis dans sa chambre. Quelques mecs sont là.

 

«  Cassez vous.»

 

Ils s’en vont sans rien dire. Il nous enferme. Je m’assoie sur un lit.

 

«  Tu veux savoir quoi ? »

«  Tout. Pourquoi tu m’as défendu ? Puis pourquoi tu n’as rien dis à l’infirmerie ? Et la question à 200 points pourquoi Ron a le nez cassé et un cocard ? »

«  Je réponds à la quel en premier ? »

«  Répond. » dis je agacée

«  Ok, T’énerve pas ! »

«  Si justement, J’en ai marre. On m’a demandé de choisir entre vous et mes amis et bizarrement j’ai hésité. Pourquoi ? Parce que tu fais parti de ma famille et que je ne peux pas de sortir de ma vie, alors autant faire avec. Je ne sais plus quoi faire, j’en ai marre d’être seule et j’en ai aussi marre de ne pas savoir comment réagir avec toi et tes amis.»

 

J’arrête à bout de souffle et en pleure. Il va pour me prendre dans ses bras mais je le repousse violement.

 

«  Mes réponses. Ne me dis pas que je me suis mis mes amis à dos juste pour que tu me pourrisses la vie. REPOND » dis je entre mes dents

«  Non. » dit Blaise à voix basse

«  Pardon ? »

«  Non. »

«  Non quoi ? »

«  Non ce n’est pas pour te pourrir. »

 

Je le regarde choquée et étonnée.

 

«  Ça fait 6 ans que l’on se déteste et 3 mois que tu es ma cousine. C’est aussi dur pour toi que pour moi. Ma fierté me dit de te détester mais mon cœur ; oui j’ai un cœur ; me dis d’être gentil avec toi parce que tu es ma cousine. Et tu es tout ce que ma tante avait besoin. » Blaise s’est assis à coté de moi

«  … » 

«  Quand je suis parti de l’infirmerie sans rien dire, c’est que je ne voulais pas que tu me voix faible. »

«  Toi faible ? Arrête. » dis je ironique

«  Je ne rigole pas. Je suis faible quand je suis avec toi. »

«  … »

«  Et oui qui l’eu cru ? Miss je sais tout, talon d’Achille de Blaise Zabini. »

«  Qui mieux qu’un Zabini peut affaiblir un Zabini ? » Je souris

«  C’est la première fois que je te voix aussi fière de ton nom. »

«  Normal j’ai un cousin qui déchire ! »

«  Puis après quand tu étais à l’infirmerie avec Dray on a décidé d’aller voir Weasmoche pour lui remettre les pendules à l’heure. »

 

FLASH BACK

 

«  Et Weasmoche ! » Blaise l’appelle

«  Tiens le cher cousin d’Hermione.»

«  Ça te pose un problème ? »

«  Non je m’en tape de cette nana. Elle n’est plus rien pour moi. » Ron le défie

«  Je pense le contraire. Tu l’aimes et ça t’agasse qu’elle ne soit pas avec vous. Tu vois qu’elle s’éloigne de toi et tu ne pourras pas te la faire.» dit Drago fière de lui

«  La ferme la fouine.» Potter le défend

«  Toi aussi tu veux te la faire ? » demande Drago moqueur

«  Décidemment elle a du succès ma cousine ! »

«  Ta cousine ? Tu plaisantes ? Elle te hait. Tu ne la connais pas.»

«  2 mois de cohabitation avec elle ça créer des liens. »

«  … »

«  Comment elle ne vous l’a pas dit ? Vous ne deviez pas être tant amis que ça. »

«  Et avec ce que tu lui as fait Weasmoche, je crois que vous n’avez plus aucune chance.»

 

Blaise et Malfoy rigolent. Harry et Ron fulminent de colère.

 

«  Faite pas cette tête, Déjà que vous êtes moche mais la c’est pire. » se moque Drago

 

Avec Blaise ils commencent à partir mais il se retourne.

 

«  J’oubliais quelque chose.»

 

Il lui met son poing dans le nez. Harry va pour aider son ami mais Drago le menace avec sa baguette.

 

«  Ne bouge pas le balafré.»

«  Bon dieu ça soulage. Ne la menace plus jamais. »

«  Sinon ? »

 

Blaise lui met son point dans l’œil.

 

«  Je crois que tu as ta réponse. »

 

FIN DU FLASH BACK

 

J’ai écouté tout son récit.

 

«  Merci. »

«  De rien. »

«  Je peux dormir ici ? » demandai-je d’une petite voix

 

Il me regarde bizarrement avant d’acquiescer.

Le matin, je sors du dortoir des garçons, les filles Serpentards me voient descendre et me tue du regard.

 

«  Ça ne lui suffit pas d’habiter avec le prince, faut qu’elle aille les chercher ici. » crache une fille

«  Traînée.» rajoute une autre

«  La jalousie ne vous va pas les filles.»

« Attend Hermione, Je viens avec toi. » dit Blaise descendants les escaliers, habillé

«  Je peux aller toute seule a l‘appartement.  »

«  Je sais mais Weasmoche a dis qu’il n’en avais pas fini avec toi et qu’il voulais se venger. »

«  Ok. »

 

On marche dans les couloirs. Non pas que j’ai peur de Ron ou qu’il pourrait me battre mais je n’ose pas l’affronter, je n’arrive à effacer les 6 ans d’amitié avec lui. C’est trop dur. Puis son regard m’a terrifié la dernière fois, je ne l’avais jamais vu comme ça. Je rentre dans l’appartement, Malfoy est dans le salon assis sur un canapé en train de regarder la cheminée. Je m’avance derrière le canapé et me penche vers Malfoy, je l’embrase rapidement sur la joue puis je pars dans ma chambre. Je sens le regard étonné de Malfoy sur moi mais je n’y prête pas attention. Sur mon visage on peut y voir un sourire satisfait. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi heureuse et le cœur léger. Malfoy fixe la porte de ma chambre avec un air hébété typique Crabbe et Goyle. Je m’allonge sur mon lit mais j’ai envie de bouger alors je fais apparaître une chaîne hifi et commence à danser comme une folle.

 

Je m’arrête épuisée, je m’allonge essoufflé et m’endors le sourire aux lèvres.

Le lendemain je suis assise dans le canapé et j’hésite à descendre prendre mon petit déjeuner. Malfoy sort de sa chambre.

 

«  Tu ne descends pas ? » me demande Drago

«  Non. »

«  Pourquoi ? Tu as peur ? »

 

Je regarde le sol. Malfoy se lève mais il me prend la main et m’oblige à me lever. Je le regarde étonnée. Il se dirige vers la sortie sans me lâcher. Par la force des choses je le suis. Quelqu’un frappe à la porte, instinctivement je lui serre la main. Il se retourne vers moi.

 

«  C’est Blaise. »

 

Je pousse un soupir de soulagement, Malfoy pousse le tableau pour laisser apparaître mon cousin. Blaise nous jette des regards soupçonneux, je lâche sa main. Blaise sourit.

 

«  Ne rigole pas. »

«  Non. » Blaise sourit

 

Je lui mets un gentil coup de coude.

 

«  Et ! » se plaint il

 

Je lui fais un sourire fier. On continu de se diriger vers la grande salle mais je m’arrête.

 

«  Quoi ? »

«  Je ne veux pas les affronter. » dis je d’une petite voix

«  Ne t’inquiète pas. » me rassure Blaise

«  Facile à dire. »

«  Reste avec nous. One ne va pas te laisser seul avec ses espèces de macaques. »

 

J’esquisse un sourire, je me sens un peu rassuré, j’avais peur d’être rejeté. Cela aurait été dans d’autre condition, je n’en aurai rien eu a faire mais depuis que je sais que j’ai été adopté, mon moral, ma joie de vivre, ma force de caractère se sont affaibli voir disparu. Je me sens faible, vulnérable, sans aucun repère, perdue et avec un besoin cruelle d’attention, d’affection et Blaise est la pour moi et m’apporte ce dont j’ai besoin. Les portes de la salle s’ouvre, elle est quasi pleine. Je tiens toujours le bras de Blaise qui est à ma droite et Malfoy est à ma gauche. On dirait mes 2 gardes du corps. On s’avance vers leur table, Crabbe et Goyle nous font de la place. Normal je suis en compagnie du Prince des Serpentards et de son meilleur ami. Il y a différents avis sur moi et mes nouveaux amis. La plus part des filles m’envient et rêvent d’être à ma place, les Serpentards ne disent rien, je suis la cousine de Blaise alors c’est normal. Les autres maisons me tuent du regard, je fixe mon assiette sans rien manger.

 

«  Faire la grève de la faim ne changera rien de leur opinion. » me dit Drago

«  Il a raison. »

«  Pour une fois. »

 

Malfoy me tue du regard et va pour répliquer.

 

«  Pardon. C’est un vieux reflex. »

 

Je lui fais un sourire, les traits de son visage ne bouge pas mais je vois dans ses yeux, oh combien magnifique, pardon je m’égare. Je disais que ses yeux ont l’air satisfait de ma réponse. Je prend des céréales mais je n’ose toujours pas regarder plus loin que la table des Serpentards mais vu qu’en fasse de moi ce trouve les 2 armoires à glace nommé Grabbe et Goyle je ne vois pas grands chose. Je me sens en sécurité.

Blaise et Malfoy me jettent des petits regards de biais pour voir si je mange correctement. Je me sens mal à l’aise d’êtres aussi entouré, non pas que Harry ou Ron ne faisait pas attention à moi mais avec les Serpentards c’est différent. En mieux.

 

0o0

A suivre

Chapitre 6

0o0

PDV Hermione

On se dirige à notre 1er cour de la journée : Histoire de la magie. Et c’est parti pour 2 heures. Je suis assise entre les Serpentards (encore) j’évite aux maximum les Gryffondors. Le prof commence sont cour mais j’ai déjà lu le chapitre alors je n’écoute pas pour la 1ère fois de ma vie.

 

«  Et Hermione, Tu viens avec nous à Pré-au-lard à la prochaine sortie ? »

«  Oui bien sur. En plus faut que je fasse les magasins. » dis je malicieuse

«  Non pas encore. » supplie mon cousin

 

Je me mets à rire un peu trop fort. Le prof arrête sont cours et me regarde étonné.

 

«  Et bien Miss Granger, Que ce passe t’il ? »

«  C’est Miss Zabini. Granger c’est du passé. » dis je fière et désagréable

«  Pardon Miss Zabini. Alors ? »

«  Rien. Je repensais à quelque chose de drôle. »

«  Ah. D‘accord. » dit le prof perdu

 

Il reprend son cours. Il m’aime bien ce prof c’est pour ça qu’il ne m’embête pas et vu mes notes il n’a pas intérêt.

 

(Petite conversation en parallèle de Malfoy et Pansy)

 

«  Je ne la sens pas. » dit Pansy fixant Hermione

«  Pourquoi ? »

«  Je la trouve bizarre. Je suis sur qu’elle cache quelque chose. »

 

Malfoy hausse les épaules.

 

«  C’est Miss Zabini, Granger c’est du passé. » dit Hermione fière et désagréable

 

0o0

 

«  Tu as toujours des craintes ? »

«  Euh, Non. » dit Pansy

 

C’est enfin la fin la fin du cour. On est les 1er a sortir. On se dirige vers le cour de potion.

 

«  Pourquoi elle a rigolé ? »

«  Pour aller faire les magasins. »

«  Oh non pas ça. » dit Drago

«  Pfff, Vous êtes nulles. » On a parlé en même temps avec PAnsy

 

On se regarde puis bizarrement on rigole. C’est mon 1er fou rire avec Pansy et sûrement pas le dernier…

 

«  Complètement folles. »

 

On s’assoie par 2. Blaise et Drago devant moi ; Pansy et moi puis derrière nous Crabbe et Goyle.

 

«  Et bien je vois Miss Zabini qu’il n’y a pas que votre nom qui change mais vos habitudes et fréquentation aussi. » dit Rogue en entrant

«  Comme quoi tout le monde change. »

«  Et en bien. Sérieux, vous ne la trouver pas mieux maintenant ? » rajoute Blaise fière

«  Si !! » hurlent les Serpentards

«  Non !» hurlent les groffondors

«  Moins 10 points pour Gryffondors pour insolences. »

 

Les Serpentards sourient, je me surprends à faire comme eux.

 

«  Et bien c’est quoi ce sourire ? On ne défends pas ça maison ? » me demande Drago

«  Ça n’est plus ma maison depuis que l’AUTRE m’a menacé. » dis je agacée

 

Je crois que j’ai parlé un peu fort parce que tout le monde me regarde. Ron et Harry me tuent du regard et les Gryffondors les imitent.

 

«  C’est vraiment des idiots finis. » dit Pansy

«  Tu es sur que tu ne parles pas de toi ? » demande Seamus

«  Oh ça va lâche là. »

«  Toi la traître on ne t’a rien demander. »

«  Moi traître ? Tu me reproches de rester près de ma famille ? Tu es vraiment la personne la plus stupide que je connaisse. »

 

Rogue se racla la gorge. Je le regarde étonnée. Ça va être ma fête, Ce prof me déteste.

 

«  Mlle Zabini asseyez vous. Mr Finiggan vous resterez à la fin du cour pour nettoyer la salle. Reprenez vos potions. »

«  Ce n’est pas juste, Hermione n’a rien. » se plaint Potter

«  Mr Potter, Vous accompagnerez votre ami. »

«  Tsss. »

«  Estimez vous heureux que je ne vous retire aucun point. Continuez votre potion. »

 

J’affiche un sourire satisfait.

 

«  Regarde leurs têtes » se moque Pansy

 

On rigole silencieusement. Rogue nous voit mais ne dit rien. Les Gryffondors enragent.

 

0o0

 

Le bal d’halloween approche. Les filles espèrent se faire inviter par les plus beaux garçons de Poudlard. On déjeune pendant qu’une bande de filles se pavanent devant Drago.

 

«  Salut Drago. » dit un fille

 

Malfoy ne lui adresse pas un seul regard. La fille s’en va vexée.

 

«  Toujours autant de succès. Au fait tu y vas avec qui ? »

«  Avec Hermione. »

«  Avec ma cousine ? »

 

Mon cousin est perdu

 

«  Ne soit pas aussi surpris. C’est une obligation. »

«  Ah bon. » dit Blaise rassuré

«  Ça t’aurai déranger que j’y aille avec ? » demande Drago

«  Oui. C’est quand même ma cousine. » dit Blaise protecteur

«  Blaise ne recommence pas. »

«  Si. » dit Blaise buté

«  Réfléchi 2 secondes si possible. »

«  Et ! »

«  C’est de l’humour. Je disais que même si ton meilleur ami n’est pas assez bien pour moi qui le serai ? Tu ne voudrais pas que je finisse ma vie toute seule ? »

«  ….. »

«  Non bien sur. Je t’adore. »

 

Je l’embrasse rapidement sur la joue puis je pars. Je passe devant la table des Gryffondors.

 

«  Y’en a qui n’on vraiment pas honte de leurs gestes. » dit Potter

«  Ouais. Et Hermione ! »

 

Je m’arrête et les regarde à moitié dégoûtée, ce genre de regard est souvent lancé par les Serpentards.

 

«  C’est quoi ton prochain délire ? »

«  Embrasser la fouine ? » demande Potter

 

La bande me rejoint. Je leur souris et m’approche de Malfoy, l’attrape pas la cravate et l’embrasse à pleine bouche. Tous les regards sont vers nous et un silence de plomb s’est installé dans la salle autant du coté élèves que professeurs. Je m’arrête et fait un sourire triomphant à Ron et Harry, puis je m’en vais le nez en l’air. Malfoy n’a pas bougé comme médusé par mon baiser. Ce qui le fait revenir à la réalité c’est une tape dans le dos de Blaise.

 

«  Remet toi. » se moque Blaise

 

Ils me rejoignent.

 

«  Non mais tu l’as vu ?»

«  Tu ne pouvais pas trouver autre chose pour la provoquer ? » Dit Weasley énervé

«  Et toi tu ne pouvais pas lui avouer tes sentiments avant son pétage de plombs ?»

«  Je ne ressens plus rien pour elle. »

«  Pas à moi Ron. Pas à moi. Depuis votre séparation de l’année dernière tu penses toujours à elle. »

«  Peut être. » Weasley capitule

 

 0o0

 

«  Vous avez vu la tête de Weasmoche ? » 

«  Ouais, Il avait l’air d’un parfait idiot. » dit Crabbe

«  A mon avis il a toujours des sentiments pour Hermione. » rajoute Pansy

«  Pourquoi ? »

«  Parce qu’on est sorti ensemble l’année dernière … Arrêter de me regarder comme ça. »

«  Tu es sorti avec Weasmoche ?»

«  Oui. 2 mois. »

«  Beurk. » grimace Pansy

«  Peut être mais (A l’oreille de Pansy) : il est très doué au lit… »

«  Je vais peu être me le faire.»

 

On rigole.

 

«  Vous avez dit quoi ? »

«  Truc de filles. » dis je avec un sourire malicieux

 

A pré-au-lard en fin de semaine. Malfoy ne m’a pas parlé, ce qui est assez compliqué avec la préparation du bal et dans l’appartement l’ambiance est tendue. En plus il m’a à peine regardé. Ce qui me manque un peu. Je l’avoue. Non pas que j’ai des sentiments pour lui mais je suis flattée que le prince des Serpentards fasse attention à moi même si c’est juste en ami. Je crois. Depuis que je l’ai embrassé, il est bizarre. Aurai-je le pouvoir de faire fondre le prince des glaces ? Seul l’avenir nous le dira mais je vais faire pencher la balance en ma faveur. Un autre truc à changer. Mes vêtements, ma tenue d’école est un peu plus sexy, j’ai raccourci mes jupes et peut être oublié d’attacher tous mes boutons de chemises.

 

«  Y’a un nouveau magasin. » dis je contente

«  Ah bon ? »

«  Oui , De piercing ! »

«  Oh. Pas intéressant. Je n’en ai pas.»

«  Moi si, Regarde.»

 

Je soulève mon pull pour laisser apparaître mon ventre avec mon nombril percé. Tout le monde regard. Un Serdaigle passe et me siffle.

 

«  Tu peux pas montrer ton ventre ailleurs qu’au milieu de la rue ? » me demande Blaise

 

Je le regarde toujours le ventre à l’air, je remue mon corps en lui tirant la langue. Je baisse mon tee-shirt et mon pull.

 

«  On va acheté nos robes.»

«  C’est parti. »

«  Ouais aller y. Nous on va de l’autre coté. » dit Blaise

«  Hop hop hop ! Pas si vite. (Je prends un bras de Malfoy et Blaise) Qui va porter nos paquets ? » dis je avec une petite voix

«  Non Mione s’il te plait. » Il me supplie

«  Pas de pitié .» rajoute Pansy

«  Et ou est passé la détermination légendaire des Serpentards ? » Je les provoque

«  On vous suit. » dirent ils ensemble

«  Tu es trop douée.» me dit Pansy

«  Je sais, je sais. » je souris faussement hautaine

 

Je ne les lâche pas, on ne sait jamais. On croise Harry, Ron, Ginny, Neville, Luna et Seamus. Je ne vous raconte pas leur tête mais c’est hilarant. Je me retiens de rigoler. On rentre dans quelques magasins mais on ne trouve rien, au grand déplaisir des garçons. On se dirige vers Chanel. Vous connaissez ? Oui bien sur le créateur est un sorcier. Oui Coco Chanel était une sorcière de Serdaigle et maintenant Carl Lagerfeld, un sorcier, aussi, a repris. On voit Ginny et Luna devant la vitrine.

 

«  Chercher pas. » leur dit Pansy

«  C’est trop cher pour vous. » J’en rajoute une couche

 

On rentre dans le magasin avec Blaise et Malfoy qui vont se faire faire un costume sur mesure. Au bout d’un long moment j’hésite entre une robe Bleu et verte.

«  La verte. » me conseille Drago

 

Je le regard mais il est déjà parti. Pansy prend une robe grise.

 

«  Au fait tu vas au bal avec qui ? » demandai-je à ma nouvelle amie

«  Avec Blaise. »

«  Trop cool. Il va me lâcher comme ça. » dis je excitée « Non pas que ça me dérange qu’il me protège mais je ne peux même pas draguer sans qu’il vienne casser mon coup. »

«  Pas cool mais il est gentil, il prend soin de toi, il sait que tu es fragilisé depuis que tu sais la vérité. »

«  Je sais et je ne remercierai jamais assez pour tout ce qu’il fait pour moi. »

« Mais de toute façon tu vas t’occuper de Drago. » dit Pansy pleine de sous entendu 

«  C’est quoi ce petit ton ? »

«  Fait pas ton idiote, ça ne te va pas. Tu sais qu’il craque pour toi et ça depuis un bon bout de temps. »

«  Pardon ? » je suis totalement larguée

« Oublie ce que je viens de dire. » Pansy se rendant compte qu‘elle a trop parlé

«  Non. Dit ! »

«  Non. On va au magasin de piercing ? »

«  Oui, Mais ne crois pas échapper à la conversation. » la menaçai je

 

On se dirige tous les 4 vers la boutique.

 

«  Oh mon dieu  » criai-je à moitié

«  Quoi ? » demande Blaise paniqué

«  Il est magnifique. »

«  Qui ? » demande Drago avec une pointe de jalousie

«  Regardez. »

 

Je montre un piercing avec un serpent qui pend, et le serpent bouge. L’œil du serpent est un diamant rouge. Les garçons sont rassurés enfin surtout Malfoy.

 

«  Achète le. » conseille Pansy

«  Non je me suis assez ruiné pour aujourd’hui. »

«  Pas drôle. »

 

On rentre, juste Pansy et moi, les mecs ont oublié quelque chose alors ils ont fait demi tour. Je ne me sens pas rassurée sans les mecs. Depuis plus d’un mois, je ne me suis jamais retrouvé sans présence masculine sauf dans ma chambre, pour ma douche et au toilette. On est tellement fatigué que l’on retourne chacune dans nos appartements. Je m’étale sur mon lit et m’endors. Je n’entends même pas Malfoy renter.

 

Le week end suivant l’appartement c’est transformé en en lieu de préparation pour le bal. Blaise est avec Malfoy et moi avec Pansy. On est devenu amie. L’image qu’elle donne d’elle est l’opposé de ce qu’elle est en réalité. C’est une fille gentille avec un grand cœur mais juste avec ses amis sinon les autres elles s’en fou. C’est aussi un fille rigolote avec un certain humour qu’il faut savoir apprécier et que bizarrement j’aime bien. Avec elle je ne pense pas tout le temps à réviser mais je m’amuse un peu plus que d’habitude. Par contre avec les mecs c’est un peu le désert. Aves les Serpentards ça pourrait aller mais vu que je suis tout le temps avec Blaise et le Prince ils n’osent pas m’approcher et je soupçonne Blaise de les avoir menacer. Quand au reste de Poudlard on dirait que j’ai la peste mais je m’en fou. Je ne les considère plus comme des amis. Nos 6 années passées ensemble ne sont plus rien. RIEN. Ignorée. Oubliée. Perdue à jamais.

Les garçons mettent moins de temps que nous à se préparer.

 

«  Vous êtes prêtes ? » demande Blaise en criant

«  C’est pas la patience qui l’étouffe .» dis je dépité

«  Noooooon. » On hurle ensemble

«  Oh les filles.» soupire Drago

 

On finit de se préparer, je me mets devant ma glace et m’observe sous toutes les coutures.

 

«  Je suis moche. » me plainais je

«  Mais non. Dray va craquer. »

«  N’importe quoi, Il aurait pu y aller avec les plus belles filles mais vu qu’il y est obligé d’y aller avec moi, il est poli. »

«  Même s’il n’était pas obliger d’y aller avec toi il t’aurait quand même invité. » me rassure ma super amie Pansy

«  C’est vrai ? »

«  Mais oui. Et ou est passé la miss pleine d’assurance qui fait tournée la tête au prince et qui s’en amuse ? »

«  Comment tu le sais ? »

«  Je ne suis pas idiote puis tes jupes raccourcis, tes petits regards en coin, il faut que je continu ? Aller viens Mione chérie on y va. »

«  Pansy attend. »

«  Quoi ? »

«  Désolée pour tout ce que je t’ai dis dans le passé. Je ne rend compte que maintenant que je te connais tout ce que je t’ai dis était faux et injustifié. »

«  Ne t’en fait pas c’est déjà oublié. »

«  Tu es adorable. »

«  Parce que tu ne le savais pas encore ? »

 

Pansy sort de la chambre en 1ère.

 

«  Mione. »

 

Je sors doucement de ma chambre. Je croise le regard de Malfoy, je me sens rassurée. Je lui souris. Il me propose son bras, on se dirige vers la grande salle. Avec Malfoy on rentre les 1ers. La salle est quasi pleine. Tous les regards sont tournés vers nous. La musique démarre. Malfoy m’entraîne sur la piste de danse. Je me sens légère et heureuse. Pendant la 1ère danse je ne détache pas mon regard du sien. Il n’y a plus personne autour de nous, on est seul. Je suis seule dans ses bras musclé à souhait. Pour rien au monde je voudrais être ailleurs. Pour la 1ère fois je suis heureuse d’être une Zabini. On arrête. On se dirige vers le bar.

 

«  Tu es splendide ce soir. » me complimente Drago

«  Merci. Tu es pas mal aussi. »

 

Je lui souris et j’entrevoie un sourire se dessiner sur son visage si inexpressif.

 

«  Je rêve ou tu as souris. »

«  Tu rêves. »

«  Ah ouasi ? » dis je avec un sourire malicieux

 

Je le chatouille.

 

«  Arrête ça tout de suite. »ordonne Drago souriant

«  Tu as sourit !

«  Non ! »

 

Je recommence mais lui aussi si mets, j’explose de rire, lui il sourit. On arrête. Nos visages sont très proches. On se fixe. Je déglutie avec difficulté. Je n’entends plus rien, ni musique, ni les autres. Personne juste lui et moi. Je ne sais pas combien de temps on reste ainsi mais ce que je sais c’est qu’une voix que je détestais autre fois et que maintenant j’adore nous dérange.

 

«  Et Dray ! » appelle Blaise

 

Malfoy tue du regard son meilleur ami et moi je trouve un grand intérêt pour le sol.

 

«  Tu ne pouvais pas te taire ? » reproche Pansu

«  Pourquoi ? »

«  Ah les mecs.»

 

Blaise discute avec Malfoy et moi avec Pansy.

 

«  C’est hot entre vous 2. »

«  Mais non. On est ami. Rien d’autre. »

«  Pas à moi ma chérie ! »

«  Mais au fait tu m’as dit que Malfoy avait des sentiments pour moi depuis longtemps. Explication tout de suite. »

«  Blaise. On va danser ? » Oh la saloperie

«  C’est parti charmante demoiselle ! »

 

J’enrage intérieurement. Malfoy me rejoint. Personne ne parle.

 

«  Je peux savoir ce que tu as Drago ? »

«  Drago ? »

«  Quoi , on est ami. Non ? Je peux tout de même t’appeler par ton prénom ? »

«  Oui. Mais j’avais l’habitude que tu m’appelles Malfoy. C’est tout. »

«  On ne va pas épiloguer sur la façon dont je t’appelle. Je veux juste savoir pourquoi tu ne me parles plus depuis que je t’ai embrassé ? »

«  Mon comportement envers toi n’a pas changé. C’est que ma voix te manque ? »

«  Qui c’est ? » dis je souriant malicieusement

 

Je lui prend la main et le tire danser. On rejoint Blaise et Pansy. Tout le monde nous regarde ou plutôt ME regarde.

 

«  Y’en a qui font vraiment leur salope. » dit Weasley assez fort

 

Je m’arrête de danser et le fixe mais Drago s’apprête à avancer vers lui. Je pose une main sur son torse pour le stopper. Il s’arrête brusquement, regarde ma main avant de plonger son regard dans le mien.

 

«  Non Drago. »

 

Il serre les points mais ne fait rien par contre je m’avance vers Ron et lui met une énorme gifle

 

«  Je ne suis pas une salope »

 

0o0

A suivre

bisous

Chapitre 7

0o0

PDV HERMIONE

Puis je retourne voir mes amis.

 

«  Mon dieu ça défoule. »

« Alors toi tu as le droit de le frapper mais pas moi . (Avec une voix de petit garçon boudeur) : Tu n'es pas drôle ! »

 

Je rigole.

 

« Prochain coup mon chéri tu pourras. » Je lui pince la joue 

 

On se met à rire comme 2 idiots puis on retourne danser. La fin du bal est proche, on clôture le bal avec Drago. Sur le chemin du retour, deux personnes nous attendent dans le couloir.

 

«  Oh non. »

«  Vous voulez encore vous faire battre ? Décidément vous n’apprendrez jamais. » dit Drago

«  La ferme la fouine ! » Très recherché Ron

«  On a un compte à régler avec la traîtresse toi tu viendras après. »

«  Viens on s’en va. » Drago me prend la main 

«  Elle est peut être assez grande pour décider elle-même ? Ou le fait de traîner avec vous lui a ramolli le cerveau ? »

 

Ils rigolent.

 

«  C’est déloyale votre combat. Vous êtes armés et deux, elle non. »

«  Comment tu n’as pas emmené ta baguette ? »

«  Et tu voulais que je la mette ou Ron ? Dans mon vagin ? » dis je agacée «  Viens on s’en va. »

«  Pas si vite. On n’a pas fini. »

«  Si Harry on a fini. On a fini depuis longtemps. Depuis que vous m’avez demandé de choisir et que TON ami m’a menacé ! »

«  On a un compte a régler. » Potter nous menace

«  Mais non. Tu n'as pas encore compris on dirait. Vous n’êtes plus digne d’être quoi que soit pour moi, vous ne méritiez même pas de me défier ! Vous êtes des lâches. Vous me dégoutez. Je vous DETESTE ! » 

 

Ron et Harry choqués commencent à partir.

 

«  Une dernière chose. Je vous enlève 50 points chacun pour nous avoir menacer. Je vous conseille de gagner au quiddich ! » je souris satisfaite

 

Ron et Harry s’en vont dépiter. Et oui en tant que Préfète en chef j’ai le droit d’enlever des points. J’attends qu’ils soient hors de vue pour verser quelques larmes. Drago passe son bras sur mes épaules et m’entraîne dans l’appartement. Il me laisse seule dans le salon. Il rentre dans sa chambre pour en ressortir rapidement avec un paquet dans la main.

 

«  Je voulais te l’offrir pour une grande occasion mais vu que tu es triste et je n’aime pas te voir triste. Enfin bref j’espère que ça te remontera le moral. »

 

Je prend le paquet et m’assoie sur le canapé. J’ouvre la paquet et je vois le piercing de la boutique. Tout de suite j’affiche mon plus beau sourire et saute au cou de Drago.

 

«  Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. »

«  De rien. »

«  Il est magnifique. Je vais le mettre tout de suite. »

 

Je pars en courant dans ma chambre mais…

 

«  Draaaago !»

«  Quoi ? » Il entre

«  Tu peux m’aider à enlever ma robe s’il te plait ? »

Il me sourit et descend la fermeture éclair dans mon dos. Il reste la sans bouger.

 

«  Merci. Tu peux sortir le temps que je me change. »

«  Pourquoi ? Tu es complexée ? » demande t’il avec un sourire malicieux

«  Dehors ! » Je souris

 

Il sourit et sort. Je me change pour mettre un short et un débardeur puis je mets mon piercing. Le serpent bouge me chatouille. Je sors. Drago me regarde mais ne dit rien.

 

«  Alors ? »

«  Encore plus joli sur toi que dans la vitrine. »

«  Merci. » Je rougis

 

Mione reprend toi. N’oublie pas, tu t’amuses avec. Tu ne ressens rien pour lui. Vous êtes amis. Point c’est TOUT. Je ne peux pas m’en empêcher de l’embrasser sur la joue mais mes lèvres s’attardent sur sa peau si douce.

 

«  Encore merci. Je l’adore. »

«  Je vois ça. Je vais te faire des cadeaux plus souvent ! » dit il envoutant

 

Je lui tire la langue pour éviter de rougir puis je m’en vais dans ma chambre après lui avoir souhaiter une bonne nuit.

Au petit déjeuner une semaine plus tard, ni Blaise ni Drago ne parlent. Ils vont pour se lever mais je retiens Drago et l’embrasse sur la joue en lui murmurant un « bonne chance ». Drago et Blaise sont déjà dans les vestiaires. Avec Pansy on se dirige vers le stade. On croise les professeurs.

 

«  Et bien Mlle Zabini, vous ne défendez pas votre maison ? » demande Mc Gonnagall

«  J’en ai l’air ? »

 

Oui je suis habillée avec l’écharpe et la cape de Drago. Il est trop gentil. Mc Gonagall est choquée. Avec Pansy on part le sourire aux lèvres. On s’assoie dans les tribunes entourées des Serpentards. On encourage Blaise et Drago. Au sol les 2 capitaines s’encrassent mutuellement la main.

 

«  Prêt à perdre Potter ? »

«  Rentrer directement aux vestiaires vu que l’on sait qui va gagner. »

«  Pas cette année Potter. Pas cette année. » dit Drago confiant

«  Rêves pas trop Malfoy ! »

«  Mais au contraire. Tu t’es décrédibilisé au près de tout le monde en rejetant Hermione et en la menaçant. Tu passes pour un monstre mais c’est vrai que tu en es déjà un. Le balafré. »

 

Drago lâche sa main. Il monte sur son balai. Mme Bibine donne le coup de sifflet de départ.

 

«  N’oublier pas ce que je vous ai dit ! » dit Drago à son équipe

«  Aller Blaise ! Vive le Prince ! WOUAIS ! » On hurle comme des folles avec Pansy

 

On pourrait nous prendre pour 2 hystérique mais on s’en fou.

 

«  A bas Potter ! A bas Potter !» je hurle toujours

 

Au début je suis la seule a le crier mais les Serpentards me rejoignent rapidement. Potter ne passe pas loin et sur son visage la colère y es fortement visible. Bien fait.

On est déjà à 70 point pour nous contre 40 pour eux. Tout le monde est content. On est à 100 contre 90.

 

«  Aller Drago ! »

«  Aller mon chéri ! » crie Pansy

«  Euh Pansy, tu ne sors pas encore avec ! »

«  Oups ! Aller Blaise ! Mais je vais y remédier »

 

Je rigole. Drago a repéré le vif d’or et part à sa poursuite mais Harry l’a aussi repéré. Ils sont maintenant au coude à coude. Harry va pour accélérer mais Drago met un coup à Harry ce qui le perturbe, Drago en profite pour s’en emparer. Les Serpentards ont gagné 250 à 100. Avec Pansy on laisse exploser notre joie. Les Gryffondors rentrent aux vestiaires tristes alors que les Serpentards saluent leurs supporters puis ils rentrent. Avec Pansy on se dirige vers leurs vestiaires mais…

 

«  Tu dois être heureuse Hermione ? » me demande Seamus

«  Oui ! » Dis je comme si c’était une évidence

«  Que ton amie (avec une grimace) le soit je le comprends mais la maison dont tu fais parti vient de perdre. Tes amis ont perdu. »

«  Ce ne sont plus mes amis. Et ils n’ont que ce qu’ils méritent ! » crachai-je à la figure du Gryffondor

«  Exactement ! Viens Mione. On va les féliciter ! »

«  Je te suis ! »

 

On rentre sans frapper.

Ils sont tous en train de se déshabiller. Drago est torse nu. Mon dieu qu’il est sexy ! Mione reprend toi et ferme la bouche. Moi je dis : VIVE LE QUIDDICH. Pansy saute dans les bras de mon cousin et l’embrasse. Drago les regarde étonné et moi je souris.

 

«  C’est trop mimi. » dis je ému

«  Je suis largué. »

«  Tu es toujours largué... » Je souris de toutes mes dents à Drago

«  Hermione. »

«  Oui ? »

«  Court ! »

 

Je me mets à courir en criant et en rigolant, Drago me suit toujours et torse nu. En sortant des vestiaires je dégage Harry de mon chemin mais n’y fait pas attention. J’ouvre la porte pour accéder dehors mais la referme très rapidement en voyant tous les fans. Je suis coincée entre la porte et Drago qui pour m’empêcher de m’enfuir pose ses 2 mains sur le mur autour de moi.

 

«  On fait toujours la maligne ? »

«  Oui ! »

 

Je lui souris.

 

« Viens la, petite branleuse ! » Drago passe un bras sur mes épaules

 

On se dirige vers leur vestiaire, on croise les 3 filles de l’équipe adversaire qui se décroche la mâchoire en regardant le corps de Drago. Moi je fais un sourire satisfait puis je le prends par la taille. Pas touche les filles ! Il est trop bien pour vous ! On rentre et on voit toujours notre petit couple s’embrasser.

 

«  Ce n’est pas un concours d’apnée.» dit Drago moqueur

«  Arrête ! »

«  Tu es jalouse ? »

«  Non ! Allez va prendre ta douche, tu pues .» dis je piqué au vif

 

Au lieu de me faire la tête il me sourit mais ce n’est pas un sourire de joie. Il s’approche dangereusement de moi, m’enlève ma cape ou plutôt la sienne et son écharpe. Il me fait un de ses regards qui m’hypnotise. Je ne bouge pas. Il me prend dans ses bras et c’est là où je percute et commence à me débattre mais en vain, on part dans la douche et en moins de 2 secondes on est trempé. C’est seulement la qu’il me lâche. Je sors de la douche.

 

«  Tu es au courant que toutes les filles du lycée voudraient être à ta place ? »

«  Mais je ne suis pas n’importe qui. »

 

J’enlève mon pull pour laisser apparaître mon chemisier blanc et transparent. Pourquoi j’ai mis un soutien gorge noir ? Drago en profite pour regarder le paysage.

 

«  Tu as toujours ton piercing ? » me demande Drago

«  Oui. Regarde. » je défais mes boutons

«  Joli. »

 

Je ne sais pas s’il parle du piercing ou d’autre chose... J’arrive au niveau de ma poitrine mais je m’arrête. Drago a l’air déçu.

 

«  Tu es au courant que tous les mecs du lycée voudraient être à ta place ? »

«  Mais je ne suis pas n’importe qui.»

 

Je me retourne dos à Drago et fini d’enlever ma chemise pour la laisser négligemment tomber. Je prends une serviette et l’enroule autour de moi. Logique.

 

«  Pas drôle. »

«  Prend ta douche ! » rigolai je

 

Je vais pour sortir des douches mais Drago me retient et m’entraîne dans une douche avec lui sans ma serviette qu’il a enlever. Nos visages ne sont plus qu’à quelques centimètres mais Pansy et Blaise entrent.

 

«  Viens on les laisse. » murmure Pansy

«  Non. Mr le prince doit prendre une douche. » Je reprend mes esprits

 

Je sors, prend ma serviette et mes vêtements. Pansy me suit.

 

«  Pourrais tu arrêter de mater ma cousine comme tu le fais ? »

«  …» 

«  Oh ! Dray, Je te parle. »

«  Ça va. »

 

Je fais sécher mes vêtements à l’aise d’un sort. Pansy me regarde avec un petit sourire.

 

«  Quoi ? »

«  Non rien ! C’est juste que toi et Dray. Mmm… »

«  Et toi et Blaise c’est officiel ? »

«  OUI, » crie Pansy hystérique

 

Le soir on fait la fête dans la salle commune des Serpentards jusqu’à très tard.

Le dimanche je fais la grasse matinée. Vers midi je me réveille. La tête dans le brouillard je me dirige vers la salle de bain.

 

«  Très sexy. » Drago est assis dans un fauteuil

«  Mmmm… »

 

Drago sourit à ma réponse. On va dire que le matin je ne suis pas très parlante. Je passe la journée avec mes amis.

Le soir on fait notre tour de garde. J‘entends des bruits bizarre derrière nous. Instinctivement je m’accroche au bras de Drago. Il me regarde surpris.

 

«  Aurais tu peur ? »

«  Non ! »

«  Alors tu peux me lâcher le bras parce que tu me coupes la circulation. »

«  Pardon. » dis je surprise par autant de force de ma part

 

Je dessers mon étreinte. J’entends d’autres bruits. Je sors ma baguette. Une personne sort du couloir.

 

«  Booouuuuu.»

«  AH ! Blais, tu es con. Tu m’as fais trop peur.»

 

Il rigole.

 

«  T’aurais vu ta tête ! »

 

Puis il se remet à rigoler, je lui saute dessus et le frappe partout ou je peux.

 

«  Du calme tigresse !! »

 

On entend quelqu’un rigoler à coté de nous, cette personne est appuyée contre le mur, avec un pied sur celui-ci, les bras croisés. On arrête puis on le regarde. Il rigole encore plus en nous voyant. Blaise est plié en 2, moi je suis sur son dos en train d’essayer de l’étrangler, en plus j’ai les jambes en l’air. Avec mon cousin on se regarde étonné. C’est la 1ère fois qu’on voit Drago rigoler aussi ouvertement.

 

0o0

 

Un matin, mon réveil ne sonne pas ni celui de Drago. Je me réveille à 8 heure. Merde. Je me lève en panique et part réveiller mon colocataire. On s’habille puis on cour pour notre 1er cour qui est métamorphose. On frappe à la porte puis on entre.

 

«  Tiens tiens, mes 2 retardataires. Que me vaut votre retard à tous les 2 ? »

 

Drago ne lui répond pas et lui fait un regard méprisant.

 

«  Une panne de réveil. » dis je

«  Ou une partie de jambes en l’air vu leur tête ! » se moque Potter

«  Asseyez vous. Mr Potter je me passe de votre commentaire. Mlle Zabini votre jupe est un peu courte. »

«  Pas plus que d’habitude. » dis je négligemment

 

On s’assoie, je fini de me coiffer pendant que la prof avec un air plus pincé que d’habitude continu son cours.

 

0o0

 

A table.

 

«  J’ai adoré la façon dont tu as rembarré la vielle Mc Gonagall. » me complimente mon cousin

«  J’avoue. Mais attend. Pourquoi elle me parle de ma jupe ? Elle a vu ses vêtements ? On dirait des rideaux ! »

 

On rigole tous.

 

«  C’est sur, elle doit s’habiller dans le noir. Mais ça doit être la marque des pauvres. Regarder Weasmoche fille ! Ses vêtements sont trop laids.» se moque Pansy

«  C’est sur.» rajoutai je

«  Mais elle est quand même baisables. » dit Blaise

«  Tu as qu’a te la faire ! » dit Pansy jalouse

«  Je te la déconseille, c’est pas le coup de l’année. » argumente Drago

«  Tu as couché avec Ginny ? » demandai-je choquée

«  Oui l’année dernière. »

 

Je viens de me prendre une claque. La vache. Elle qui me sortait qu’elle voulait couché avec un mec qu’elle aimerait, enfin tout le truc habituel, je veux donner ma virginité et mon cœur en même temps. Blablabla et Blablabla. Tsss, elle m’a menti !

 

«  Revenons à un sujet plus intéressant que les partis de jambes en l’air de Dray. Donc les vêtements de Weasmoche filles sont des rideaux ! »

«  Pas possible. » dis je neutre

«  Pourquoi ? » me demande Blaise surpris

«  Ils n’en ont pas. » Je rigole jaune

 

Éclat de rire de notre table. J’en profite pour tuer Ginny du regard. Comment elle a osé coucher avec MON Drago ! Qu’est ce que je dis …. On s’en fou... Elle n’avait pas a couché avec ! C’est comme ça.

Je devrais avoir des remords de me moquer d’eux ainsi mais je n’en ai pas. Je change ? Oui mais je me sens bien. Je suis heureuse, c’est le principal. Je crois même que je ne me suis jamais senti aussi vivante et naturelle depuis longtemps.

Je suis dans la salle commune des Serpentards en train d’aider Pansy pour ses devoirs mais je ne fais pas trop attention. J’observe un 6ème année en train de discuter avec un ami.

 

«  Mione, c’est bon ?...Mione chérie ! (Regard vers le mec) Mignon. Je me le ferai bien.»

«  Rêve il est pour moi ! Puis toi tu as Blaise pur assouvir tes pulsions. Moi je n’ai personne.»

«  Tu as Dray en plus pour tes pulsions il serait parfait. »

«  Toi aussi tu as couché avec ? Es ce qu’il y a une personne qui n’a pas couché avec ? » demandai-je moitié énervée

«  Calme toi Mione. J’ai peut être couché avec mais toi tu as son cœur et ça tu est la seule. »

«  Arrête, on est ami c’est tout ! »

«  Mais tu sais que lui veut plus. Tu le sais, je le sais. »

«  Que tu dis. » Je me lève

 

Je m’assoie en face du jeune homme.

 

«  Salut. » dis je avec un sourire charmeur

«  Salut Hermione. Moi c’est Olivier. »

 

Je le regarde étonnée. Comment il connaît mon nom ? Je suis si connu que ça ?

 

«  Et oui tu es aussi connu que le prince. D’ailleurs vous êtes toujours ensemble ? »

«  Ensemble ? On n’a jamais été ensemble et il ne sait rien passé. On est ami. »

«  Ah oui, Et moi qui croyait qu’aucune fille ne pouvait être ami avec le Prince des Serpentards. »

«  Je te dis qu’on est ami et sinon pourquoi je serai venu te voir ? »

«  Donc tu me dragues ? »

«  Possible. »

«  Et si moi je te dis qu’on ne doit pas toucher au proche du Prince ou à l’élite du lycée. Je ne veux pas finir en bouilli moi. »

 

Il se lève et va pour partir mais je le retiens. Je suis proche de lui.

 

«  Et si moi je te dis que j’ai très envie que toi et moi on fasse plus ample connaissance, tu me dis quoi ? » Je me frotte à lui

«  ……. » Olivier déglutit avec difficulté 

« En plus j’ai toujours ce que je veux et toi je te veux. Et je sais que toi tu as envie de m’embrasser… » Je souris, tout en passant un doigt sur son torse 

 

Il me prend par la main et m’emmène dans sa chambre.

Je retourne dans mon appartement. Drago et Blaise sont là. Ils me tuent du regard. Ils le savent déjà. Pansy a du leur dire. 

 

0o0

 

«  Je vais me coucher. Bonne nuit. »

«  Fatiguée ? » me demande mon cousin

 

Je m’arrête et le fixe.

 

«  Oui on est déjà au courant. »

«  Et tu attends quoi ? Que je te rende des comptes ? »

«  Oui. »

«  Ok. Alors on est monté dans sa chambre, il m’a enlevé mon tee shirt ses mains se sont baladés sur mon corps pour finir dans m…» Je souris sadiquement

«  STOP !»

«  Non j’ai pas fini. Donc ça ma procurer un bien fou. Je peux vous dire qu’il sait se servir de ses mains. Je comprends pourquoi il est dans l’équipe de quiddich ! Ensuite on a fini d’enlever ses vêtements pour ens…… » Je continu de sourire

 

Drago se lève et s’en va dans sa chambre en prenant soin de claquer sa porte. Blaise me jette un regard accusateur.

 

«  Quoi ? »

«  Ça t’amuse ? »

«  Attend ! Tu veux que je te rende des comptes, je le fais alors ne m’engueule pas. » dis je agacée

«  Tu lui fais du mal. »

«  … » Je suis perdue

«  Fait pas cette tête tu sais qu’il a des sentiments pour toi. Et toi aussi tu en as. Pourquoi tu ne lui dis pas ? »

«  Pas prête. » Je murmure ses quelques mots

 

Puis je pars en pleure dans ma chambre. Blaise me rejoint, il me prend dans ses bras.

 

«  Arrête de pleurer. Mais j’ai raison. »

«  Tu crois pas que je le sais qu’il a des sentiments pour moi ? Moi aussi j’en ai pour lui ! Mais….. » hurlai-je à moitié toujours en pleure

«  Pourquoi tu ne lui dis pas ? »

«  Parce que j’ai peur ! Je n’ai jamais ressenti ça pour personne d’autre même pas pour…. Bien sur que je l’aime mais je ne suis pas prête. Tu peux le comprendre. »

«  Je comprend. Je vais voir Dray. »

«  Ne dit rien a personne s’il te plait. »

 

Il m’embrasse sur le front puis il sort. Je pars prendre une douche quand je sors je croise Drago. Je n’ose pas le regarder. Je me dépêche de rentrer dans ma chambre, je me couche et m’endors une main sur mon piercing. Depuis cette soirée entre Drago et moi c’est un peu tendu, on ne se parle quasiment plus mais ce n’est pas pour ça que l’on se fait la tête. Si vous avez suivi vous savez pourquoi.

Les vacances de noël approche. On doit rentrer au manoir et Drago vient passé une semaine chez nous.

Un soir de révision avant les vacances.

 

«  Drago ? »

«  Oui ? »

«  Pourquoi à chaque vacances tu les passes chez nous ? »

«  C’est que je te dérange ? » Il me sourit

«  Non pas du tout. J’arrête avec mes questions idiotes en plus cela ne me regarde pas. »

«  Non c’est bon. On va dire que chez moi je m’ennuie tout seul, puis l’ambiance qui y règne n’est pas géniale. »

«  Mais tu n’es pas content de voir tes parents ? »

«  Ma mère si mais mon père je crois que c’est lui qui ne veut pas me voir. »

 

Je sens de la tristesse dans sa voix. Je me lève et m’assoie sur ses genoux et le prend dans mes bras. Il passe ses bras autour de ma taille et pose sa tête sur mon épaule. Je sens sa respiration sur moi. On reste la sans bouger, combien de temps je ne sais pas je suis bien dans ses bras.

 

«  On va faire le tour du château. » dis je et bien sur je casse l’ambiance apaisante

 

On part. Dans un des nombreux couloirs.

 

«  Merci. Merci pour tout à l’heure. »

«  Je n’ai rien fais. »

«  Si. Tu es la pour moi et tu fais attention à moi, à ce que je ressens. »

 

Je ne trouve rien à répondre (pour une fois) je me contente de lui sourire et lui prendre la main pour lui dire que je serai toujours là. On finit notre ronde. Main dans la main.

 

«  Tu dors avec moi ? » me demande Drago triste

 

0o0

A suivre !

je n'ai perdu personne en route !

encore merci d'être là à me lire, ça compte beaucoup pour moi

bisous

Chapitre 8

0o0

PDV HERMIONE

Je me contente de hocher la tête pour toute réponse. Il ne dit rien mais je sais que tout ça tourne dans sa tête et qu’il souffre des tentions qu’il y a chez lui. Il ne se confit pas même si ça lui ferait du bien, je ne veux pas le pousser alors je me contente d’être là. On est allongé dans son lit. Je le prends dans mes bras. Il pose sa tête sur mon épaule et ses bras autour de ma taille. On s’endort ainsi. Durant cette soirée, on s’est extrêmement rapprocher sans un mot je le comprend et j’arrive à lire dans son cœur.

C’est le départ pour les vacances. Avant de partir je vois mes anciens amis qui reste là. Avec Drago on boit un dernier verre dans la grande salle.

 

«  Tiens mais c’est le Balafré et Weasmoche qui reste ici ! »

«  Normal personne ne veut d’eux pour les fêtes. » dis je moqueuse

«  Ce serait la honte pour leur famille. Enfin juste Weasmoche vu que l’autre n’en a pas... »

«  Oh, Comme tu es méchant ! J’adore. »

«  Merci.»

 

PDV EXTERNE

 

On se lève, on passe à coté de Ron, Harry et Ginny en les toisant puis on part prendre notre train.

 

«  Ils l’ont ensorcelée. Elle est passée où la Hermione gentille qui pense que tout le monde est ego ? »

«  Et vous avez vu le regard qu’elle nous a lancer ? »

«  Il m’en a donné froid dans le dos.» ajoute Ron

«  Flippant ! » dit Ginny

«  Cette Hermione nest plus notre ami. » conclu Harry

«  En même temps si elle ne l’est plus c’est en grosse partie de votre fautes. » dit Luna

«  Tu es de quel coté toi ? » demande Ron

«  Elle a raison, c’est quand même toi Ron qui l' a menacé et toi Ginny qui lui a demandé de choisir. » dit Neville religieusement

«  Merci Neville. On culpabilise un peu plus maintenant. » grimace Harry

«  Si on m’aurait demander de choisir entre vous et ma famille j’aurai fait comme Hermione. » rajoute Neville

«Neville, Iiaut y aller on va loupé le train. Au revoir les amis. » dit Luna

«  Salut. »

 

Luna et Neville repartent.

 

PDV HERMIONE

 

Drago et moi on attend la calèche pour partir. Luna et Neville nous rejoignent.

 

«  Salut Hermione. » me dit Luna

«  Salut. » Je répond perdue

 

Ça fait 4 mois que Luna ne m’a pas parlé et là comme si de rien n’était elle me dit bonjour. C’est vrai qu’elle a toujours eu des idées bizarres. Neville me fait un léger sourire.

La calèche arrive et s’ouvre seule. Drago me propose sa main pour m’aider à monter. Pendant le trajet personne ne parle, ni sourit sauf Luna mais elle ne compte pas elle sourit tout le temps. Pour descendre Drago sort le 1er et me propose sa main pour m’appuyer. On s’éloigne.

 

«  Qu’est ce qu’il est galant. »

 

On se retourne étonné de la réflexion de Luna. On monte dans le train puis on rejoint Blaise et Pansy.

 

«  Il y a des hôtels pour ça. »

 

Pansy est allongée sur Blaise entrain de s’embrasser et Blaise à ses mains sous la chemise de Pansy.

 

«  Tu n’as qu’a faire pareil avec Mione. » grimace Blaise désagréable

 

Je lui met un coup de pied dans les jambes pendant que Drago le fusille du regard.

 

«  Aie, tu es folle ! »

 

Je me contente de lui faire un sourire sans joie. Tout le monde s’assoie correctement. Crabbe et Goyle nous rejoignent. Le train démarre. Je ne tarde pas à m’endormir sur l’épaule de Drago. La quasi totalité du trajet je dors. C’est mon petit blond qui me réveille pour me dire que l’on arrive. Avec Pansy on part se changer.

Pansy nous dit au revoir sur le quai. On se dirige tous les 3 vers nos parents qui discutent.

 

«  Bonjour. » dirent les parents

«  Bonjour. »

«  Vous êtes tous resplendissant. » me dit ma mère

«  Merci. »

 

Je vois mon père bloquer sur mon écharpe. C’est celle de Drago que j’ai depuis le match de Quiddich. Il n’a pas voulu que je la lui rende.

 

«  Tu as une jolie écharpe ma chérie. »

«  Merci. C’est celle de Drago. »

 

Je vois mon père faire comme un début de sourire. Je suis surprise et je ne suis pas la seule. C’est la 1ère fois que l’on peut voir le moindre petite émotion sur son visage.

 

«  Bon rentrons vous devez être épuisé. » dit mon père d’un ton sans appelle

«  En plus j’ai faim. »

«  Tu as toujours faim...» Drago et moi avons parler ensemble

 

On se regarde puis on sourit.

 

«  Allons y ! Mr Zabini. Madame. » dit Lucius

 

Je prends rapidement Drago dans mes bras.

 

«  Tu viens quand tu veux. » dis je à Drago

«  Merci. »

 

La famille Malfoy s’éloignent. Nous aussi on rentre.

 

0o0

 

Noël est dans quelques jours. Rien dans la maison ne laisse présager Noël. A midi, nous déjeunons tranquillement

 

«  Il n’y a pas de sapin ? » demandai-je étonnée

«  Non. Je veux bien que vous vous fassiez des cadeaux mais de la à mettre un arbre dans le salon. » grimace mon père

«  Dommage j’aime bien décorer le sapin. Tant pis. » Je suis légèrement déçu

«  On peut en faire un cette année. »

«  Vrai ? »

«  Oui mais un petit. » fini par dire mon père

«  Merci ! Merci ! Merci ! » Souriante je lui saute dans les bras

 

Je l’embrasse sur la joue. Je sens les traits de son visage bouger pour laisser apparaître un vrai sourire.

 

«  Le problème c’est que nous n’avons pas de décoration. »

«  Je vais aller en acheter ! » Je saute moitié sur ma chaise

 

Je passe mon après midi avec Blaise à acheter tout un tas de décoration. Quand on rentre il y a un petit sapin de 2 mètres dans le salon.

 

«  Trop beau. »

«  Ce n’est qu’un arbre. » conclu mon intelligent de cousin

«  C’est un épineux ! (lui prenant la main) : Viens on va le décorer. »

 

Je commence à le décorer, Blaise me regarde septique.

 

«  Aller, Il ne va pas te manger. » dis je enthousiaste

 

Blaise m’aide mais juste pour me faire plaisir. Maman entre dans la pièce.

 

«  Viens nous aider maman. »

 

Elle me sourit puis nous aide. Inutile de vous dire que le sapin est aux couleurs des Serpentards. J’ai juste voulu mettre une étoile rouge tout en haut. Mon père entre et fixe le sapin.

 

«  Vous aimez ? »

«  Ça peut aller. »

 

Mon visage s’illumine, pour la 2ème fois de la journée mon père esquisse un sourire.

 

0o0

 

Je lis un livre dans ma chambre quand quelqu’un frappe à ma porte.

 

«  Oui. »

«  Je ne te dérange pas ? »

«  Non. »

 

Blaise s’assoie à coté de moi, les yeux dans le vide. Je le regarde intriguée.

 

«  Je vais finir par croire au miracle de noël. »

 

Alors la je suis perdue. Je le regarde avec des gros yeux, rempli d’incompréhension.

 

«  Ça fait 16 ans que mon oncle n’a pas changé d’expression même quand le seigneur des ténèbres le torturait il restait impassible aucune douleur. Rien. Et toi tu débarques et en 6 mois tu arrives à le faire sourire. »

 

Il pose enfin son regard sur moi qui pleure. Il me prend dans ses bras, je pleure un peu plus. On passe la soirée tous les 2.

 

0o0

 

Le lendemain c’est noël, pour l’occasion je me suis fais belle, j’ai une robe couleur argent avec les chaussures assorties. Au dîner c’est fois gras, huître, chapon et bûche aux chocolat. On s’est régalé. On ouvre les cadeaux. J’ai offert à Blaise une chaîne en argent, à ma mère des magnifiques escarpins et le sac à main assorties de chez Dior. Une marque moldu et à mon père un livre. Il adore lire. Blaise m’a offert un bracelet, mon père un pendentif avec les armoiries de la famille et ma mère un piercing au nombril avec un griffon et un serpent enlacé, elle la fait faire exprès pour moi, il est unique et fait 1 carra et demi. J’ai trop été gâtée. Mais je n’ai pas tout donné. Il me reste le cadeau de Pansy qui est album photo avec des photos de Blaise, Pansy, Drago et moi. Et moi je lui ai offert une chaîne hi fi moldu. Elle a vu la mienne et la voulait.

Le lendemain je pars voir mes parents adoptifs. A maman je lui ai acheté une parure de bijou et à papa un ordinateur portable dernier cri. Eux ils m’ont offert un sac à main et plein de CD. Je passe une bonne partie de la journée avec eux mais je dois renter.

Le soir je lis un livre sur comment construire une piscine. Blaise entre et lis le titre.

 

«  C’est quoi une piscine ? »

«  C’est Moldu. C’est comme une grosse baignoire mais dehors. » dis je savamment

«  Ça sert à quoi ? »

«  À nager, s’amuser. »

«  Tu as des idées tordus. »

 

Le lendemain Drago arrive pendant que moi j’essaye de construire ma piscine avec plongeoir. J’ai un peu de mal.

 

«  Elle fait quoi ? »

«  Une baignoire. » dit Blaise s’approchant de moi

«  Tu es bizarre Mione. »

«  C’est une piscine.» dis je levant les yeux au ciel

 

Je relis mon livre et re essaye. Ça y ai. J’ai réussi. Bon maintenant la forme. Je repousse un coté, puis celui là. Voilà parfait ! Je fais mon plongeoir. Il ne me manque plus que de l’eau. Hop ! C’est bon. Zut elle est froide. C’est bon c’est chaud ! 38°. Parfait. Je contemple mon œuvre fière. Les 2 mecs me regardent bizarrement.

 

«  Ça n’a rien d’exceptionnel. »

«  Pfff.» Je suis vexée

 

Je transplane dans ma chambre.

 

«  Tu l’as vexée. » dit Drago

 

Je me change, mets mon maillot de bain et une serviette puis redescend en ignorant royalement les mecs. J’ouvre la porte et sens le vent froid.

 

«  Elle ne va pas y aller, il fait trop froid. »

«  On pari ? » je le défi

«  Je ne parierai pas si j’étais toi.» affirme Drago

«  Je ne pari plus.»

«  Dégonflé ! » dis je souriante

 

Je me dirige vers MA piscine, pose la serviette et plonge. Les 2 garçons sont rentrés au chaud dans le salon. Blaise est vautré sur le canapé pendant que Drago regarde par la fenêtre.

 

«  Elle ne va pas s’envoler. » dit Blaise à son meilleur ami

«  J’en conclu qu’elle a réussi à faire sa piscine. » conclu Indra

«  Elle arrive toujours à faire ce qu’elle veut. »

«  Et toi avec ma fille, tu y arrives ? » demande Indra

 

Pour toute réponse Drago s’avachit sur un fauteuil les yeux dans le vide. Indra sourit. Je rentre dans le salon.

 

«  Y’ a de l’ambiance ici ça fait peur.»

 

Maman sourit.

 

«  Vous faites quelques choses pour le réveillon ? » demande ma mère

«  Non. »

«  Non. »

«  Oui ! » criai-je

 

Tout le monde me regarde.

 

«  Faite pas cette tête, Je vous emmène en boite moldu.»

«  C’est une plaisanterie ? » grimace Blaise

«  Non. Allez ça va être drôle ! On va bien rigoler. Puis moi j’y vais, Avec ou s’en vous. »

«  On vient. »

«  Mais… » essaye de parler Blaise

 

Drago tue du regard Blaise. Maman et moi on sourit. Le soir dans la pièce pour les réceptions, je mets de la musique moldu puis je danse. Drago entre. Je me retourne vers lui et lui sourit.

 

«  J’ai un cadeau pour toi. »

«  C’est vrai ? » demandai-je excitée

«  Tiens. »

 

Je prend le paquet qu’il me tend, je l’ouvre et voit des boucles d’oreilles. Je lui saute dans les bras.

 

«  Merci ! Elles sont superbes. »

«  Ravi qu’elle te plaise.»

«  Moi aussi j’ai un cadeau pour toi. Viens...»

 

Je lui prend la main et l’emmène dans ma chambre. Je fouille dans le placard pendant qu’il regarde l’album photo que Pansy m’a offert. J’ai aussi un cadre, la photo c’est Drago et moi dans ses bras. Pansy a fait cette photo pendant les 1ère chutes de neige. Drago fixe le cadre.

 

«  Quoi ? J’adore cette photo. »

«  Tu es plutôt mignonne dessus. »

«  Dit que je suis moche d’habitude ? »

 

Je boude, je lui tourne le dos, j’ai son cadeau dans les mains. Drago s’approche de moi, il est dans mon dos, je sens son souffle sur mon épaule.

 

«  Tu es toujours magnifique mais la tu l’es encore plus. »

 

Je tourne légèrement la tête vers lui, nos visages sont qu’à quelques millimètres.

 

«  Ton cadeau. » dis je troublée

«  Merci. »

 

Il prend mon cadeau et le déballe. Je lui ai offert une gourmette. Son prénom est entouré de 2 serpents qui ondulent autour de son nom.

 

«  Merci. »

 

Il m’embrasse sur la joue ou plutôt sur le coin des lèvres puis il met la gourmette. Je ne peux pas m’empêcher de le fixer. Il est si beau assis sur mon lit.

 

«  Je sais que je suis beau mais de la à me fixer aussi intensément. »

«  Ce n’est pas la modestie qui t’étouffe. »

«  Toi non plus.»

«  Pffff, Même pas vrai.»

 

Je m’approche de lui, de son visage, tout en le fixant je prend l’album photo sur ses genoux et m’assoie à coté de lui avant que ça dérape et que je l’embrasse. Je pose l’album et m’allonge sur mon lit. Drago s’allonge à coté de moi. On se fixe, notre relation sans paroles continues. Ça me convient. Il se rapproche de moi passe un bras sur moi sans me toucher et reprend l’album photo. Je le regarde avec envie, lui aussi mais aucun de nous ne fait quoi que ce soit. On joue à un jeu dangereux très dangereux mais j’aime le danger et lui aussi. Il se rassoie et regarde les photos. Je fais comme lui. Je pose ma tête sur son épaule. A la fin de l’album il se lève, m’embrasse sur la tempe et me laisse dormir.

Le lendemain je me lève tard et pars dans le salon près de la cheminée. Drago est réveillé. Je m’assoie à coté de lui et pose ma tête sur son épaule.

 

«  Bien dormi la belle au bois dormant ? »

«  Mmmm. »

 

Drago sourit à ma réponse. Tous les matins c’est notre petit rituel et tous les matins ça le fait sourire et moi aussi. On passe la journée tous les 2 parce que Blaise est parti voir Pansy et mes parents sont parti quelques jours à la montagne. On va se baigner dans MA piscine puis on retourne au chaud quand le soir tombe. On se réchauffe à coté de la cheminée. J’observe Drago, il a encore les cheveux mouillé qui lui tombe sur le visage, mon dieu qu’il est sexy... Mione ça suffit. Mais c’est vrai, pourquoi il me regarde comme ça ? Qu’est ce que j’ai ? Pourquoi il sourit ? Aie ! Je me suis mordu la lèvre. Qu’elle cruche. Inconsciemment on se rapproche l’un de l’autre, nous ne sommes plus qu’a quelques centimètres. Il pose une main sur mon visage, je dégluti avec difficulté mais… Un hibou frappe à la fenêtre. Même seul on ne peut pas être tranquille. Je baisse les yeux et Drago fixe le hibou méchamment avant d’aller lui ouvrir. L’animal se dirige vers moi. Je prend sa lettre puis l’oiseau s’en va sur son perchoir. Je déplie la lettre.

 

Coucou vous 2.

Je reste chez Pansy ce soir.

Faite plein de bêtises...

Blaise.

 

Je pose la lettre et je maudis intérieurement mon cousin et vu la tête de Drago, je pense que lui aussi.

 

«  Je vais me changer. » dis je mal à l’aise

 

Je me dépêche de sortir, l’ambiance est trop tendu. Je prends ma douche. Je sors de ma salle de bain en enroulant ma serviette, j’entre dans ma chambre et voit Drago, surprise je lâche ma serviette. Je ne sais pas pourquoi. Drago hausse un sourcil.

 

«  Je ne savais pas que je te faisais autant d’effet.»

 

Je ramasse ma serviette pour bien l’enrouler.

 

«  J’espère que la vue t'a plus. »

«  Assez. »

«  Assez ? Tu vas me vexer. »

«  Je n’ai pas eu le temps de bien voir. Tu veux pas remonter ? »

 

Je le frappe gentiment. Il me sourit avant de me chatouiller. J’explose de rire. Je me débat, je recule, je tombe sur mon lit et emmène Drago dans ma chute. Il est allongé sur moi. Je passe mes mains autour de son torse et l’approche de moi. On s’embrasse. Pas un petit baiser mais un vrai comme dans les compte de fées. C’est le plus beau baiser de toute ma vie et je peux vous dire que j’en ai embrassé pas mal. J’ai encore plus envie de lui. Dieu qu’il embrasse bien ! Je déboutonne sa chemise, il enlève ma serviette. Nous finissons rapidement nu dans mes draps.

Je m’endors accroché à son bras musclé. Le lendemain je me réveille toujours dans ses bras. Je me lève sans faire de bruit et part m’habiller dans ma salle de bain. Je repense à ma nuit (génial fut elle) je la regrette. Je ne peux pas sortir avec, ni coucher avec. On est ami. C’est tout. On s’amuse. Je le chauffe, il me chauffe. Mais on reste là. LA relation que j’entretiens avec lui est : Platonique. Aller Mione ouvre les yeux. Tu as PEUR. Peur de tes sentiments pour lui. Peur de ton amour mais je ne veux pas que cela recommence comme avant. Quand je sors de la salle de bain, il est debout en face de moi. Je baise les yeux et passe à coté de lui.

 

«  Je ne peux pas. Désolée. » murmurai je

 

Je sors de ma chambre pour aller me réfugier dans la bibliothèque. Je m’assoie dans mon fauteuil préféré et pleure. Pourquoi j’ai fais ça ? Pourquoi je ne l’ai pas embrassé tout à l’heure alors que j’en mourrais d’envie ? Ma peur a pris le dessus. Je suis une Gryffondor je n’ai pas peur... Mais toute ma famille est à Serpentard et les Serpentards ne sont pas connu pour leur courage. Ils choisissent la facilité. Mes larmes se déversent un peu plus.

 

«  Mione ouvre moi ! S’il te plait. » parle Drago derrière la porte

 

Je pleure

 

«  Tu sais que je peux l’ouvrir ? »

«  Qu’est ce que tu attends alors ? » criais je

«  Je ne le ferais pas parce que je respecte le fait que tu veuilles être seule même si je ne sais pas vraiment pourquoi. »

 

J’esquisse un sourire mais ce n’est pas pour autant que j’arrête de pleurer.

 

«  Il faut que l’on parle. »

 

je ne répond toujours pas.

 

«  Mione s’il te plait. C’est pour cette nuit ? … Mione parle moi. »

 

J’entends ses bruits de pas s’éloigner.

 

0o0

A suivre...

 

Chapitre 9

0o0

PDV EXTERNE

Hermione passe sa journée ici à lire, à penser, à regarder Drago faire son jogging dans le parc et elle pleure. Blaise rentre au manoir.

« Ou est Hermione ? »

« Enfermer dans la bibliothèque depuis ce matin. »

« Il s'est passé quoi ? »

« ….. »

« Dray ? »

« ….. »

« Tu as couché avec et tu étais tellement nulle qu'elle ne veut plus te voir ? » dit Blaise en plaisantant

Drago le fixe sans rien dire.

« Non Dray ! Tu n'as pas osé couché avec ma cousine ? » Blaise pert son sourire

« C'était plus fort que moi ! Elle est tellement belle et quand elle sourit…. »

« Ca va j'ai compris ! Je savais que votre petit jeu malsain tournerait mal. »

« On n'as pas joué. C'était tout ce qu'il y a de sérieux. Blaise. Je l'aime. Et ca depuis longtemps. »

« Je sais. Tu te souviens en quatrième année ? C'est la ou j'ai découverts que tu étais accroc à elle. »

FLASH BACK

Année de quatrième. Au bal de la coupe des trois sorciers. Les quatre champions entrent dont Victor Krum et Hermione Granger. Malfoy et Zabini la regarde entrer. Malfoy ouvre en grand la bouche. Zabini lui met un coup de coude. Malfoy se ressaisi rapidement mais ne lâche pas Hermione du regard.

« Elle est baisable ce soir Granger. » commente Zabini

« Oh ! »

« Quoi ! Je dis la vérité ! Mais qu'est ce que tu as en ce moment ? Dès que l'on parle de Granger tu t'énerves ! Tu as quoi ? Elle te plait ? » demande Blaise surpis

« Pffffff ! »

« Ecoute Dray. Tu la baisses et on en parle plus. Point. »

« Moi me taper une sang-de bourbe ? Jamais ! »

Il emmène sa cavalière danser. Blaise le fixe bizarrement. Après quelques danses il remonte dans sa chambre. Il s'allonge sur son lit.

« Mon dieu qu'elle est belle ce soir. Elle est toujours belle. Dray arrête de penser à cette sale sang-de-bourbe ! Mais pourquoi elle était au bal avec ce Krum ! Tsss ! En plus il est moche ! Alors que moi ! Mais je dis n'importe quoi ! Elle et moi ne se fera jamais ! Je suis un sang pur et elle une sang-de-bourbe. Mais qu'est ce que j'aimerai bien embrasser ses si jolies lèvres, caresser sa peau. » pense Drago

Blaise entre dans la chambre.

« Tu es la toi ! »

Il s'assoie sur son lit et fixe Drago.

« J'ai réfléchi. Et fait pas cette tête ! Je réfléchi parfois. A ton comportement envers Granger. La seule conclusion que j'ai trouvé c'est que tu as des sentiments pour elle. »

« Tu dis n'importe quoi ! » crache Drago énervé

« Au contraire. Tu t'agaces dès que l'on parles d'elle mais tu ne supportes pas qu'on en dises du mal. Puis il y a la façon dont tu la regardes et tous ces regards en coins. Tu l'aimes mec ! Cache le aux autres mais pas à moi. »

Drago le regarde longuement avant d'avouer ses sentiments envers la moldue.

FIN DU FLASH BACK

« Comment pourrai je oublier ? »

Ce que les garçons ne savent pas c'est que deux oreilles indiscrètes ont écouté.

« Je vais lui parler. » dit Blaise

PDV HERMIONE

Blaise se lève, je panique derrière ma porte et remonte en courant m'enfermer dans la bibliothèque. Je pleure. Qu'est ce que j'ai fais ? Drago amoureux de moi depuis la quatrième ? Trop bizarre. Alors pourquoi il n'a fait que m'insulter pendant toutes ses années ? A me traiter de sang-de-bourbe ? Je ne comprend pas son comportement...

Blaise frappe à la porte.

« Mione. Ouvre, je suis seul. »

J'ouvre la porte et me réfugie dans les bras de mon cousin. On entre dans la pièce. Il ferme la porte.

« Je savais qu'il était nulle au lit ! » dit Blaise en plaisantant

« C'est pas le moment de faire de l'humour ! » J'esquisse un début de sourire

« Au contraire. Tu souris. »

J'arrête de pleurer. Juste par sa présence il me réconforte. Je n'aurai jamais cru cela possible il y a quelques mois, au contraire il ùm'aurait fait pleurer, oui, mais de colère...

« Je sais que cela va te fâcher mais pourquoi tu ne lui as pas parlé juste après ? »

« …. »

« Hermione. C'est moi. Blaise. Ton cousin. Tu peux me le dire. »

« ….. »

« Tête de mule ! »

« ….. » Je souris

« Tu as peur ? »

Je pers mon sourire et baise les yeux. Blaise me relève la tête et me regarde droit dans les yeux.

« N'est pas honte. Tu n'es pas prête à aimer totalement quelqu'un, à lui offrir ton cœur. Ce n'est pas grave. Je trouve ça normal même avec tout ce que tu as vécu cette année. Puis nos passés ne jouent pas en notre faveur. Je pense que j'aurai réagi comme toi avec des attitudes plus masculines ! » finit il sur une pointe d'humour

On se sourit.

« Dit lui tout simplement…. Tiens, il l'air intéressant ce livre. »

Blaise prend le livre. Ok ! J'ai compris. Je vais le voir. J'arrive devant la porte du salon. Mon cœur bat à tout rompre. J'ouvre la porte et rassemble le peu de courage qu'il me reste. Je fais un pas puis un autre. Je m'assoie en face de lui. Personne ne parle. Je suis une Gryffondor même si je ressemble plus à une Serpentard. Je prend la parole.

« Ecoute, cette nuit on aurait pas du faire ce que l'on a fait. C'était une erreur. »

« Je suis d'accord. » acquiesce Drago

Drago est dans ses pensées.

MINI FLASH BACK

Une fois parti en courant dans la bibliothèque.

« Je vais lui parler. Laisse lui du temps, le temps d'assumer ses sentiments et les tiens par la même occasion. Tout est remis en questions depuis quelques mois. »

FIN DU MINI FLASH BACK

Je suis soulagée de sa réponse.

« Dray ! OUOU ! Sort de tes pensées ! »

« Pardon. »

« Je suis contente que tu le prennes comme ça. J'avais peur que tu m'en veuilles. »

« Moi. T'en vouloir ? Jamais. »

Je vais me blottir dans ses bras. C'est à ce moment la que Blaise décide de faire son entrée. Il sourit comme un con.

« Arrête de sourire comme ça on dirait Weasley ! » dis je moqueuse

J'explose de rire. Drago aussi.

« Je suis vexé ! » boude t'il

« Cool on aura la paix ! » répond son meilleur ami

Blaise se vexe un peu plus. Je vais lui faire un bisous sur la joue.

« Fait pas la tête on dirait que tu es aussi tourmenté que Potter. »

« Ils s'en prennent tes anciens amis ! » rigole Drago

« C'est mes bonnes résolutions ! Faire de leur vie un enfer ! »

On rigole méchamment tous les trois.

0o0

Le trente et un décembre à midi. A table.

« Maman, papa. »

« Oui ? »

« Es ce que ce soir, après notre repas, nous pouvons allez en boite avec Drago et Blaise ? »

« En boite ? » demande à l'unisson Blaise et Drago

« Qu'est ce que tu veux que l'on fasse dans une boite ? » demande Blaise perdu

« Explique votre soirée. » ordonne mon père

« Une boite de nuit. C'est un endroit Moldu pour danser. »

« Moldu ? » Mon père est choqué

« Mais on s'en fou d'eux ! Ils sont inintéressants ! C'est pour s'amuser ! S'il vous plait ? » demandai je suppliante

Je leur fais un sourire suppliant.

« Je ne sais pas si c'est une bonne idée…. » commence ma mère

« Très bien. Mais emmenez vos baguettes avec vous et n'hésitez pas à vous en servir ! Blaise tu surveilles ta cousine de près. »

« Ok. » confirme mon cousin

« Trop cool ! »

Je l'embrasse rapidement sur la joue et retourne finir mon repas joyeusement. Le réveillon se passe avec quelques personnes de la famille. Inutiles de vous dires toutes les manières dont il fallait faire ce soir. C'était horrible. J'avais l'impression d'avoir un balai dans le cul... Désagréable. Vers vingt trois heures.

« Mione. On y va ? » demande Blaise

« Danse cette tenue ? Tu n'es pas bien ! » dis je choquée

Je suis en robe de soirée super chic et les mecs en costard cravate.

« On va se changer ! » Je les tire vers les chambres

Je rentre dans la chambre de Blaise.

« Mione ta chambre est de l'autre coté. »

Je ne fais pas attention à ce qu'il dit et me dirige vers son dressing. Je cherche des tenus parfaites pour notre réveillon. Blaise et Drago me regardent étonnés mais ils ne bougent pas. Je trouve quelques trucs. "je vous laisse imaginer le bordel que j'ai mis ! Mais les elfes de maison sont la pour ranger alors on s'en fou" Et les pose sur le lit.

« Voilà ! Choisissez la dedans ! A toute ! » dis je fièrement

A mon tour ! Qu'est ce que je vais bien pouvoir mettre ? Ca y ai ! Je mets un haut noir avec un décoleté plongeant et écrit devant : I'M SEXY Je met une mini jupe blanche et des bottes à talons. Par-dessus je mets mon manteau long en cuir. Une fois habillée je me recoiffe mais je ne touche pas à mon maquillage. Au bout d'une demi-heure je descends. Les mecs sont dans le hall. Ils ont tous les deux un pantalon noir. Blaise a une chemise blanche et Dray une noire avec quelques motifs blanc. Trop sexy ! Ils me voient descendre et Dray ouvre grand la bouche.

« Tu ne sors pas comme ça ! » dit mon cousin catégorique

« Mais bien sur ! On ne va pas dans un couvent je te signale ! Et Dray ! Tu en penses quoi ? Il faut que je me change ? » demandai je innocemment

Je tourne sur moi-même.

« Non. »

Blaise le fusille du regard. Drago hausse les épaules. On va dire à mes parents que nous partons. Maman dit que je suis très jolie et mon père dit aux garçons de ne pas me lâcher une seule seconde.

« Je pense que Drago n'aura aucun problème de ce coté là. » dit Blaise souriant mais moqueur

On transplane dans une petite ruelle non loin de la boite. On se dirige vers la porte en passant devant tout le monde. Le videur toise méchamment Drago et Blaise. Moi je souris. C'est la première fois que je vois mes amis s'écraser devant quelqu'un. Mais qui ne le ferait pas devant un mec de deux mètres de haut et pesant cent vingt kilos de muscles ?

« Arrête ! Tu leur fais peur ! » dis je souriante et moqueuse

« Pfff ! »

« C'est qui ? » demande le videur

« Dray un ami et Blaise mon cousin. »

« Enchanté. Vous pouvez rentrer. Au fait Mione. Pierre est ici. Bonne année. » dit le videur

« Merci. Toi aussi. » Je me force à sourire

Pourquoi il est venu celui là ! Il ne pouvait pas rester chez lui ! Non ! Il faut qu'il vienne me pourri la soirée... C'est une longue histoire. Je me force à sourire pour ne pas inquiéter mes amis.

« Ca va Hermione? » demande Drago

« Hein? Oui. Oui. Venez on va s'assoir. »

On nous amène une bouteille de champagne.

« Mione chérie tu es divine ce soir, comme tous les soirs ! » me complimente de serveur

« Merci Rudy ! Tu es canon toi aussi ! »

Blaise et Drago sont près à lui sauter dessus.

« Qui sont ces charmants jeunes hommes en ta compagnie ? » demande Rudy le serveur

« Drago et Blaise mon cousin. » dis je avec un léger sourire en coin

« Enchanté. » Rudy souriant

Drago et Blaise grognent en guise de réponse.

« Tu m'accorderas une danse pendant ta pause ? »

« Bien sur mon sucre. Je ne peux rien te refuser. A toute ! »

« Tchao !... Faite pas cette tête les mecs ! Je vais danser. » dis je amusée

Je pris pour ne pas croiser Pierre. Dieu est avec moi car je ne le vois pas ENCORE. On boit une bonne partie de la soirée. On discute à notre table.

« Mlle ? Vous dansez ? » me demande un mec

« Casse-toi gros con ! » menace Drago

Le type s'en va sans demander son reste. Rudy vient me chercher. Ils nous laissent tous la place sur l'estrade pour que l'on danse. C'est chaud et très subjectif. De la ou je suis, je vois Drago et Blaise m'observer ainsi que Rudy, je rigole en les voyant, ils sont choux ! Pourvu qu'ils ne sortent pas leurs baguettes pour tuer mon petit chou à la crème.

« Il est sexy ton ami et ton cousin n'est pas mal non plus. »

« Pas touche mon chou ! Il est à moi ! »

« C'est ton copain ? »

« Non c'est plus compliqué que ça. »

« Je peux essayer ? »

« Non ! En plus il est hétéro ! Il s'est fait la moitié des filles de mon bahut ! » dis je amusée

« C'est foutu ! » rigole Rudy

On rigole tous les deux puis je retourne m'assoir. Personne ne parle. L'ambiance est tendu.

« Il y'a de l'ambiance ce soir ! » dis je ironique

« ….. »

« Arrêtez d'être jaloux ! » dis je souriante

« On n'est pas jaloux ! » grogne Drago

« Menteur. Vous êtes jaloux de Rudy. »

« Non ! »

« Vous … Êtes … Jaloux … de … Rudy … Trop … Drôle … » J'explose littéralement de rire

« Cela n'a rien de drôle ! » dit Blaise entre ses dents

« Si ! » je rigole encore plus

« Pourquoi ? »

« Vous savez quel est notre plus gros point commun avec Rudy ? » demandai-je sérieuse

« Non ? »

« On aime tous les deux les mecs. »

Je repars dans mon fou rire. Drago et Blaise se sentent idiots.

« Je le trouvais louche ce type. » confirme Blaise

Je suis écroulée sur la banquette mais je me stoppe en voyant Pierre et toute sa bande débarquer. Pierre me suit du regard avant de s'assoir pas loin.

« Mione ca va ? C'est qui ? » demande Drago inquiet, ayant vu le regard de Pierre

« Il a quoi lui à te regarder comme ça ? »

« ….. »

« C'est ce fameux Pierre ? » Perspicace Drago

Je me lève et pars m'enfermer aux toilettes. Je pleure. Pourquoi au bout d'un an et demi je n'arrive pas à l'oublier ? Peu être parce qu'il m'a brisé le cœur ? Je l'aimais, j'aurai pu mourir pour lui. Pendant un an je suis sortie avec cet idiot. Pendant un an il s'est foutu de moi à me dire qu'il m'aimait que j'étais tout pour lui mais en fait il s'amusait. Il se foutait de moi, il me trompait. Pour lui je n'étais qu'un trophée de chasse. Une parmi tant d'autre. Pour lui c'était juste pour coucher. Je lui ai donné ma virginité et il l'a mise dans la poubelle ! Pour lui j'étais la Gryffondor à baiser. Lui aussi est un sorcier mais il fait ses études en France… Mione ! Ressaisi toi ! Tu dois l'affronter ! Ne lui donne pas satisfaction ! Ne le laisse pas gagner. Je sors, efface mon maquillage qui à coulé et retourne voir les mecs mais je LE croise. Il me retient par le poignet.

« Tu es canon ce soir Mione Chérie. » me dit Pierre charmeur

« On ne peut pas en dire autant de toi ! Lâche moi ! » ordonnai je agressive

« Et si je refuse ? Tu ne peux pas me jeter un sort au milieu des moldus. »

« Je te le déconseille quand même. » Je souris jaune

Je m'extirpe de son emprise. J'ai changé. Drago et Blaise ont déteint sur moi. Je prend leur habitude et leur manière. Je rejoins mes amis. Je ne dis rien. Boit, c'est tout.

PDV EXTERNE

« Elle a changé de nom. C'est Zabini maintenant. » dit un pote de Pierre

« Les Zabini ? »

« Oui ceux là. Et le blond avec elle c'est un Malfoy. »

« Putain ! Elle a changé la salope ! Elle me fait limite flipper ! »

« Moi je ne m'y frotterais pas ! »

« Dégonflé ! Je n'ai pas aimé comment elle m'a viré tout à l'heure ! Zabini ou non je vais lui faire bouffer sa baguette ! »

PDV HERMIONE

Je passe quand même une bonne soirée après mettre calmée ou plutôt que les garçons m'ont calmé. J'ai pas mal danser et la façon qu'on les garçons de danser est trop drôle. Les pauvres ils n'ont pas l'habitude de la musique moldu.

Vers cinq heure on décide re rentrer. On retourne dans notre petite ruelle pour transplaner mais Pierre et sa bande sont là.

« Oh non ! Pas encore toi ! » soupirai je

« Tu ne disais pas ça il y a peu de temps. »

« Ce temps est révolu mon cher. Toi et moi c'est fini, d'ailleurs est ce que ça à existé un jour ? J'en doute. »

« Alors comme ça tu as changé de nom ? Tu fais parti des sang pur. »

« Qu'est ce que tu veux ? »

« On n'a pas fini de discuter. » dit Pierre

« On n'a plus rien à ce dire. » soufflais je

« Mais je t'aime Mione. Ca fait un an et demi que je t'aime toujours. »

C'en est trop. Je le gifle. Dray et Blaise ricanent. Il va pour me menacer avec sa baguette mais je suis plus rapide et la lui met sur la gorge.

« N'essaye pas. N'oublie pas qui tu as en face de toi. » Je fais un sourire en coin

Pierre dégluti avec difficulté. Je peux voir sa peur.

« Quand on sortait ensemble tu m'intimidais – je ne sais pas pourquoi - tu es vraiment un mauvais sorcier ! » Je fais un sourire satisfait

« Qui est bon comparé à la grande Hermione ? Personne comparé à son égo ! »

« La jalousie ne te va pas ! » me moquais je

« Moi jaloux ? Rêve. »

« Au contraire. Un jour tu m'as dit que tu rêvais de faire parti de l'élite de ton école mais ils ne t'accepteront jamais car tu n'es pas un sang pur et que de toute façon les triplettes te trouvent trop moche et – quel est le mot ? – Ah oui ! Insignifiant ! Très charmantes ces filles ! »

Drago et Blaise rigolent.

« Mione achève le, il m'ennuie. » dit Blaise blasé

0o0

Merci de me lire !

bisous

 

Chapitre 10

0o0

PDV HERMIONE

Pierre essaye de m'envoyer un sort mais je suis plus rapide. Je lui envoie un sort qui le plaque en l'air contre le mur. Des chaines apparaissent de nulle par pour s'enrouler autour de lui et le maintienne collé au mur.

« Laisse moi descendre sale con ….. " Les chaines se resserrent autour de sa gorge " nasse…"

"Voyons Pierre ! Je ne pense pas que tu sois en mesure de m'insulter. »

Drago et Blaise sont pliés de rire, moi je souris fièrement.

« Mais qu'est ce qu'il se passe ici ? »

On se retourne tous les trois pour voir qui m'interrompt.

« Miss Zabini, veuillez le lâcher ! » hurle une femme

« Et si je refuse ? Vous allez me retiré des points ?" Je ris jaune "Ah non nous ne sommes pas à Poudlard ! Et vous n'êtes pas ma mère, alors non. En plus j'ai un compte à régler avec lui. »

« Veuillez lâcher mon neveu ! » hurle la femme perdant patience

Sous le choc je le lâche, on la regarde étonné. Blaise percute, m'attrape le bras et celui de Drago pour transplaner chez nous. Je suis toujours sous le choc. Beurk ! Je me suis tapée le neveu de Mc Gonagall ! J'ai envie de vomir ! Drago et Blaise m'emmènent sur le canapé.

« Mione ça va ? » demande Drago

« J'ai envie de vomir. »

Drago fait apparaitre une bassine. Je régurgite tout ce que j'ai ingurgité ces dernières heures.

« Je suis sortie avec le neveu de la vieille Mc Gonagall pendant un an. » conclu je faiblement

« Tu es sortie avec ce blaireau un an ? Tu me déçois ! »

« Blaise c'est pas le moment ! » réprimande Drago

« Pardon mais ce type est un connard ! »

« Je sais. Je vais me coucher. Bonne nuit. » dis je essuyant une larme

« Bonne nuit. »

Drago attend que je sois sorti pour parler.

PDV EXTERNE

« Tu as le chic pour la faire pleurer ! » hurle Drago en colère

« Arrête de jouer les princes charmants ! Tu n'es pas mieux ! Puis ose me dire que tu ne trouves pas con ! ? ! »

« Mais oui je ne peux pas le voir. Tait toi abruti fini ! Et je n'avais qu'une envie c'était de lui mettre quelques Doloris mais Mione a un passé avec ce blaireau et je pense qu'il est encore douloureux alors évite d'en parler. Va t'excuser. »

« Je sais que tu l'aimes mais m'excuser ! »

« Ca n'a rien a voir. C'est avant tout ta cousine et toi aussi tu l'aimes. »

« Rrrrrr. »

Ils se lèvent et se dirigent vers la chambre de Mione.

PDV HERMIONE

Dans ma chambre, je suis allongée sur mon lit, les larmes aux yeux. Je repense à mon couple avec Pierre. Je l'ai rencontré par hasard, avant je ne sortais pas beaucoup, j'étais la Hermione studieuse et sérieuse qui passait ces weekend à lire. Mais quand j'ai commencé à sortir avec, ma vie, mes vacances ont changé, je sortais tout le temps, je voulais être avec lui alors je le suivais même si je n'en avais pas tout le temps envie, je suis idiote ? Non. Amoureuse. Je l'étais. Mon premier amour. C'était mon cœur, mes poumons, sans lui je ne vivais pas. C'est pour ça que j'ai toutes mes entrées en boite, tout le monde me connait, grâce à Pierre. Je l'aimais. Mais lui. Es ce que c'était réciproque ? J'aurai aimé dire oui pour que cela fasse une belle histoire d'amour mais le destin en décidé autrement. Non il ne m'aimait pas. J'étais son occupation favorite. La cruche qui le suivait partout. Pendant six mois il me trompait. Pendant six mois je n'ai rien vu mais quand je l'ai appris je l'ai quitté immédiatement et je ne l'ai plus revu pendant un an et demi jusqu'à ce soir. J'en ai souffert, il a pris mon cœur et l'a piétiné. J'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre, depuis ce jour, je me suis promis de ne plus JAMAIS souffrir, alors je ne m'attache plus même quand je sortais avec Ron c'était sans sentiments, une occupation. C'est aussi pour ça que je m'amuse avec les mecs, juste pour la soirée et ils dégagent. Mais j'ai changé, de nom, d'amis. Drago est entré dans ma vie, d'une nouvelle manière. Je sens que ça recommence, je ne veux pas souffrir, je ne veux plus souffrir, j'ai trop eu mal. Je ne veux pas que ça recommence. Mes larmes redoublent.

Blaise frappe à la porte. Il entre et s'assoie à coté de moi. Il ouvre la bouche mais je le devance.

« Pardon et merci. »

« Pourquoi ? C'est à moi de m'excuser. » Blaise est perdu

« Non. »

« Si. »

« Non. »

« Si. »

« Non. »

« Tête de mule ! »

« Toi aussi cousin de mon cœur ! »

« Je t'aime et je m'en veux d'être – je site Dray – un abruti fini. C'est ton passé et je n'ai pas à juger tes ex. Même si je suis sur que ce son tous des …. »

« Merci. Merci d'être là pour moi. De me protéger même si tu t'y prends comme un balai ! » Je l'embrasse sur la joue

« Ca c'est du compliment. »

« Merci. » Je souris

Il me regarde en coin avant de me sauter dessus pour me chatouiller. Je rigole comme une malade avant de me mettre à le chatouiller mais ca ne lui fait rien alors je prend mon oreiller et lui envoie pleine figure.

« Si on ne vous connaissez pas on pourrait imaginer des cho…. » se moque Drago

VLAN ! Et un oreiller envoyé par moi dans la tête du prince !

« Oh ! »

VLAN ! Un deuxième envoyé par mon cousin. On rigole comme deux idiots mais Dray nous regarde avec un regard mauvais. Ca ne présage rien de bon. Dray prend les deux oreillers avec un sourire typique Malfoy.

« Dray, n'y pense même pas ! » dis je méfiante

Il se dirige vers le balcon et les jette.

« Mes oreillers. » Je me précipite vers mon balcon, je suis triste, c'est la fin du monde….

« Ce ne sont que des oreillers Mione. » Blaise nous rejoint

« Mais c'est les miens. » dis je tristement

« …. »

Surprise qu'ils ne répondent pas, je les regarde. Ils sourient.

« Noooon ! » hurlai-je me mettant à courir

Ils me suivent en courant, je sors de ma chambre en trombe et me met à courir dans tout le manoir, les garçons sur mes talons. Je rentre dans une pièce pour en ressortir, notre petite course s'arrête au bout de dix minutes dans une pièce que je découvre. Je me retrouve coincée dans un coin, Drago à Droite et Blaise à gauche. Ils me chatouillent, j'en pleure tellement je rigole.

« Stooooooooooop….. Piiiiitiiiiiiééééééé…. »

« On a pitié ? » demande Blaise

« Mmmmmm…. Oui allez ma B.A. de l'année. »

« Merci. »

« Allez lève toi. » me dit Drago

Je suis recroquevillée au sol.

« Non. Trop fatigué. » dis je boudant

Drago me prend les mains et me soulève avec sa force de mouche. Je me retrouve proche de lui mais je m'en éloigne rapidement. On s'assoie sur un canapé. Je pose ma tête sur l'épaule de Dray et m'endors.

Je me réveille dans mon lit avec MES oreillers. Sur la table de nuit, il y a un mot.

Ce sont tes oreillers que nous sommes allés chercher juste pour toi.

On t'adore !

Je me lève et pars dans la chambre de Drago, il est torse nu, ça me réveille un peu plus.

« Bien dormi ? »

« Mmmm. »

Je l'embrasse sur la joue et ressors comme je suis entrée. En trainant les pieds. Je fais la même mais quand je vois Blaise Torse nu je ferme les yeux avec une grimace.

« Heureusement que Pansy ne fait pas ta tête quand elle me voit dans cette tenue. » Blaise est amusé

« C'est sur. » dis je ouvrant les yeux

« Tu as fait cette tête en voyant Drago ? »

« … »

« Pourquoi elle fait cette tête ? » interroge Drago entrant

« Elle pense à toi. »

« Et après ? Je sais apprécier les belles choses. »

Je fais un clin d'œil à Drago. Il me sourit.

« De toute façon elles craquent toutes pour le Prince des Serpentards. »

« Et oui qu'est ce que tu y veux. »

Je me retiens de sourire à la réflexion de Drago. Mais de toute façon, une seule à son cœur. C'est moi mais je ne suis pas prête à le prendre. Je vais m'allonger sur le lit de mon cousin.

« Je ne veux pas retourner à Poudlard. » dis je boudeuse

« Comment ? Saurais tu malade ? » demande Blaise

« Non mais je sens qu'il va se passer quelque chose que je ne vais pas aimer. »

« Mais non on va juste retrouver notre vieux château pourri avec des élèves pour aller avec. Puis tu pourras jouer avec Le balafré et Weasmoche. » Drago essaye de me remonter le moral

« Et toi tu pourras te tapé Weasmoche fille ! » dis je amer

« …. »

« Serais tu jalouse ? » se moque Blaise

« Non. Mais Ginny. Enfin tu t'es tapé Weasley ! » dis je catégorique

« Toi aussi ! » réplique Drago

« Oh ca va ! Moi c'est pas pareil ! »

« A bon et en quoi ? »

« Parce que… Parce que ….. »

« Ca c'est de l'argument ! » se moque Dray

« Tu m'agaces ! »

« Toi aussi ! Miss je sais tout ! »

J'ouvre grand la bouche, choquée, avant de la refermer et de bouder. Drago s'assoie à coté de moi.

« Pardon je n'aurai pas du. »

« Ca non plus. »

« Hermione, Weasley fille c'est du passé, juste pour la soirée, elle n'a jamais compté pour moi mais toi et Weasmoche…. »

« Je t'arrête, il n'a jamais compté pour moi. C'était pour passer le temps. »

« Pendant deux mois ? Tu es une tortionnaire ! »

« Je sais ! » Je souris

Je lui fais mon plus beau sourire, il s'approche délicatement et m'embrasse tendrement.

« Tu t'es tapé Weasley fille ! » J'en remet une couche

Pour me répondre il m'embrasse.

« Cool. »

« Pourquoi cool ? »

« J'ai trouvé le truc pour que tu m'embrasses ! »

« Mais au fait ou est Blaise ? »

Dans notre crise de jalousie on ne sait pas rendu compte que Blaise nous a laissé.

« Je ne sais pas et je m'en fou. »

Je tourne son visage vers moi et l'embrasse, il me rend mon baiser. J'arrête, je le regarde sérieusement.

« Tu ne me feras pas souffrir et tu ne me tromperas pas ? »

« Jamais. Je tiens trop à toi pour ça. Pourquoi tu me demandes ça ? »

« … »

« Pierre ? »

« … »

« Si je le revois celui là, il va voir un Malfoy en colère. »

« Tu es adorable. »

« C'est la première fois que l'on me dit ça ! »

« Mais je ne suis pas n'importe qui ! »

On rigole puis on se décide à descendre main dans la main rejoindre Blaise et mes parents.

On rentre dans le salon sous les regards étonnés de tout le monde, je pense que leur étonnement et par notre tenue et l'autre parce que l'on se tient la main. Je souris fièrement pour cacher mon mal aise. En plus il y a les parents de Drago qui sont entrés pour diner avec nous ce soir. Pour info il est dix sept heures. On s'assoie à coté de Blaise.

« Vous n'avez pas fait ça dans mon lit ? » demande discrètement Blaise

« Si ! »

« Ma tante, je veux changer de lit. »

« Pourquoi ? »

« Raison personnel. »

Je ne peux pas m'empêcher de rire. Mr Malfoy et Mr Zabini partent dans son bureau, les deux femmes discutent de vêtements.

« Les enfants, si vous alliez vous habillez pour le diner de ce soir. Et Hermione pour t'habiller demande à Dally et non pas à Drago. »

Mme Malfoy sourit avec Indra. Moi je ne sais pas comment réagir alors je décide de bien le prendre et je souris.

0o0o0

C 'est la fin des vacances d'hiver. Drago, Blaise et moi préparons nos bagages pour retourner à Poudlard. C'est le matin du départ. Je suis sous ma couette. Drago entre dans ma chambre.

« Mione ? »

« Mmmm. »

« Te cacher sous ta couette ne changera rien au fait qu'il faut y aller. »

« Veux pas y aller ! Tu veux y aller toi ? » boudai je

« T'en que je suis avec toi, j'irai au bout du monde. »

Je sors ma tête et le regarde tendrement.

« Aller lève toi. »

« A une condition. »

« Laquelle ? » demande mon petit ami surpris

« Je veux mon bisous. »

Il s'approche et m'embrasse sur la joue. Je le regarde étonnée et déçu.

« Si tu veux m'embrasser tu te lèves. »

« Tu es méchant ! »

« Erreur. Je suis un Serpentard. »

« Je ne me lèverai pas ! Et tu craqueras avant moi ! »

Il s'allonge et commence à m'embrasser sur la joue, pour descendre dans mon cou, si attarder, il s'amuse avec mon nombril. J'ai trop envie de lui. Il me fixe et va pour m'embrasser mais s'arrête à quelques millimètres de mes lèvres. Je suis super méga déçu. Il sourit à la Malfoy.

« Pas sur ma chérie. Pas sur. »

Il s'en va. Vexée et énervée je me lève et me prépare.

Je n'ouvre pas la bouche jusqu'à que l'on soit dans le train quand Pansy nous rejoint.

« Et ma chérie ! Tu as passé de bonne vacance ? » me demande mon amie Pansy toute joyeuse

« Oui génial et toi ? »

" Super !"

Le train roule depuis quelques minutes.

« J'ai faim ! » dis je de but en blanc

Je me lève et sors du compartiment. Drago me suit. Il passe son bras sur mes épaules. On se dirige vers le compartiment restauration. On croise des filles qui bavent ouvertement sur Drago. Je les fusille du regard. Elles continuent leur chemin. Ma réputation à l'intérieur de Poudlard a bien changé. Avant je défendais les plus faibles et je considérai que tout le monde était égo, j'étais la GENTILLE Miss je sais tout que tout le monde aimait. Maintenant ils me craignent TOUS sauf nous l'élite du lycée et mes amis. Dumbledore avait tort. Un nom change tout. Il m'a changé et j'aime la nouvelle Hermione.

On rentre enfin dans ce compartiment blindé de monde. Une fille vient voir Drago.

« Salut Drago. » aguiche une fille

« Tu es qui toi ? »

« … »

« Barre toi tu pollues mon air. »

La fille s'en va les larmes aux yeux. Je m'approche de Drago et le tire vers moi avec sa cravate.

« Tu es au courant que tu es trop sexy quand tu es méchant. » dis je à Drago

« Je sais mais ne le suis-je pas toujours ? » Il s'approche un peu plus

« Tu le serais encore plus si tu m'embrassais. »

« Tu ne m'auras pas aussi facilement ma princesse. »

Je lui lâche sa cravate. Je ne vais pas tenir ! Pourquoi j'ai dis ça moi aussi ! Je ne pouvais pas m'abstenir ? Pour une fois Hermione tu n'aurai pas pu te TAIRE !

« Arrête de réfléchir ma puce, ça te donne un petit air qui me fait craquer… »

Ca y ai ! Je craque ! Je lui attrape la chemise et le tire dans le premier petit coin tranquille que je trouve c'est-à-dire les toilettes. Pas romantique je sais. Mais quand on a envie, on a envie. Je défais rapidement les boutons de sa chemise pour y poser mes lèvres, je descend mes mains sur sa braguette et baisse rapidement son pantalon avec son boxer, il me relève et me colle à lui, ses mains sur ma poitrine qui finissent par descendre sous ma jupe, j'étouffe mes gémissements en mettant mon visage dans son cou.

"Drago." soufflais je

Je baisse mon sous vêtement moi même vu que Mr n'a pas l'air de vouloir le faire, lui avec son arrogant sourire en coin, mais moi aussi je peux jouer, je le prend en main et le branle doucement, je sais ce qu'il aime et ca c'est pas son truc... Il me plaque contre une paroi, pose ses mains sur mes fesses et me soulève, j'enroule mes jambes autour de sa taille alors qu'il me pénètre. J'étouffe mes gémissements sans grand succès alors qu'il entame des va et viens rapide. Trop excitée je jouis rapidement, il me suit rapidement. Et tout sa sans nous embrasser, ça met du piment. Je pense que tout le monde nous a entendu vu la tête super mal à l'aise des autres élèves. Nous, nous sommes naturel et même décontracté. Je remets ma jupe droite et passe négligemment ma main dans mes cheveux. Une bande de garçons de cinquième année me matte sans indiscrétion. Drago passe son bras autour de ma taille et me colle à lui sans oublier de fusiller du regard les cinquième année. On passe à coté d'eux. Drago ne m'a pas lâché.

« Ne rêver pas les mecs elle est trop bien pour vous ! »

« Pervers ! » dis je à la bande de mec

Je prend à manger, on va pour se diriger vers notre compartiment mais on croise le balafré et Weasmoche.

« Alors Hermione ? Ca va ? Tu racontes quoi de beau ? » demande Potter

« Abrège Potter, Abrège ! Parce que là tu m'ennuies. »

« Euh, euh, euh. » bégaie Potter

« Fait pas cette tête ! On dirait Weasley quand il essaye de réfléchir. »

« … »

On continu notre chemin plié de rire.

« Non mais tu as vue sa tête ? Trop drôle ! » dis je entrant dans le comportement

« Moi j'ai adoré comment tu l'as cassé ! C'était du grand art. »

« Merci. Mais j'ai eu un bon prof. »

« Tes compliments me vont droit au cœur. »

Je lui fais un sourire charmeur qu'il me rend.

Pansy a l'air larguée et interroge Blaise du regard.

« Oh pardon ma chérie, je ne t'ai pas dis. Ils sortent ensemble. » s'excuse Blaise

« WOUOU ! » hurle Pansy

Elle nous a explosé les tympans à nous et à ceux de tous les élèves présents dans le train.

« Mais c'est trop cool ! Je suis trop heureuse pour vous ! »

Elle nous prend dans ses bras.

« Vous en avez mis du temps. Vous vous êtes perdu ? » nous dit elle une fois calmée

« Si tu savais. » dis je pleine de sous entendu

« ? »

Pansy esquisse un sourire ayant compris.

0o0

A suivre...

Bisous

 

 Chapitre 11

0o0

PDV HERMIONE

Le train ralenti pour s'arrêter. Les garçons passent devant.

« Tu veux que je t'envoie un sort pour te recoiffer correctement ? Parce que ca devait être torride ! »

« Ca l'était. » Je souris en coin

« Mieux que Weasmoche ? » me demandait mon amie curieuse

« Il pourrait prendre des cours. »

« Pourquoi il n'y a que moi pour tomber sur des mauvais coups ? »

« Mon cousin n'est pas à la hauteur de sa réputation ? » demandais je surprise

« Si au contraire. Mais c'est le seul mec en dehors de Dray qui a réussi à me faire aller jusqu'à l'orgasme. »

Je lui fais une grimace. Je n'aime pas que l'on parle des aventures au lit de mon copain. Elle affiche un regarde d'excuse, que j'accepte et pour lui répondre je souris. Elle m'envoie un sort qui me recoiffe.

« Evitez de faire des bêtises toutes les cinq minutes, je ne veux pas passer mon temps à te recoiffer. » dit elle amusée

« Maaaiiisss. J'y peux rien s'il est trop sexy avec des fesses à croquer ! » Je lui met un coup de coude et parle assez fort

Je lui fais un sourire coquin alors qu'il se retourne.

« Un truc m'intrigue. »

« Pose la question qui te trotte dans la tête. »

« Pourquoi vous ne vous embrassez jamais ? » demande une Pansy plus que curieuse

Mon cerveau se met en pause en voyant une personne plus loin sur le quai.

« Mione chérie ? Ca va ? »

Elle passe sa main devant mes yeux mais je ne réagi pas. Drago et Blaise regardent dans la même direction que moi.

« Je vais lui faire la peau ! » Drago fait un sourire malsain en voyant LA personne

« Non, Dray, pas tout de suite. » Blaise le retient

Il fait un coup de tête dans ma direction. Drago me prend tendrement dans ses bras.

« Ca va aller ma princesse. Viens. » me murmure Drago

Il m'emmène vers le château. Au diner, la personne qui m'a bouleversé est dans la grande salle, à coté de Dumbledore qui se met à parler.

« Bonsoir ! Tout d'abord j'espère que vous avez passé de bonnes fêtes. Ensuite nous accueillons un nouvel élève. Pierre Damange. »

Mc Gonagall lui pose le choixpeau sur la tête qui l'envoie à Gryffondor. La table de ceux-ci applaudissent. Moi à la table des Serpentards je fais une magnifique grimace.

« Miss Zabini et Mr Malfoy vous ferez tout pour qu'il se sente comme chez lui et l'aiderez. »

Je ne répond rien, je ne veux pas être vulgaire devant tant de personne.

« Mais bien sur. » Drago fait un sourire hypocrite

« Et évitez de lui montrer de trop près les murs. » dit Dumbledore amusé

Il fait un petit sourire accompagné d'un clin d'œil. J'enrage.

« Rêve. Il ne va pas les voir, il va les bouffer ! » dis je entre mes dents

Tout ceux qui sont proches de moi rigolent méchamment en direction de Pierre qui s'assoie à coté de Potter et Weasley mais il se s'en mal à l'aise et dégluti avec difficulté sous tous les regards mauvais des Serpentards et surtout du mien, qui doit être le pire de tous… ou peut être pas, celui de Dray est pas mal.

« Dray n'y pense pas ! Jeter un sortilège impardonnable à Poudlard te fera avoir des soucis. Pire que d'habitude. » conseil Blaise

Drago grogne pour toute réponse.

« Depuis quand tu fais attention aux ennuies que l'on peut avoir ? Tu te ramollis mon cher. » J'adore le provoquer

« C'est à force de te fréquenter ma chère cousine adorée. »

« On va remédier à ça. »

On finit le repas alors que je rumine ma colère. Le repas enfin finit je vais chercher Pierre.

« Ramène ton cul. Et dépêche j'ai déjà gaspillé assez de mon temps pour toi. » crachai-je à Damange

« Ne lui parle pas comme ça ! Tu ne le connais même pas. » dit Potter défendant son nouvel ami.

« Mêle toi de tes affaires Potter. Pierre active. » Je m'énerve

« Arrête de nous parler comme ça, on est pas des chiens ! » rajoute Weasley

« Je croyais ! Et je te signale que je le connais et sa peau a encore des souvenirs de moi." dis je regardant les bleues dans le cou "Très joli. »

Je m'éloigne avec mes amis, Pierre nous suit. Potter et Weasley le suivent. On marche dans un couloir désert. Je sors ma baguette et la fait tourner dans mes doigts. Pierre la regarde inquiet.

« As-tu peur Pierre ? » demandai-je amusée

« Tu aimerais bien ? »

Je lui met sa baguette sous le nez

« Et maintenant ? »

Potter et Weasley vont pour sortir leurs baguettes.

« Non non. Pas de ça. Si vous bougez, il va souffrir votre nouveau copain. »

« Hermione laisse le. Il ne t'a rien fait. » dit Potter

« Que tu dis. »

« Ma puce, j' entends des bruits de pas. » me dit Dray

En un clin d'œil ma baguette est rangée. Ce ne sont que des élèves. Je suis soulagée mais on s'en va.

« Tu as raison ; fuit pour cacher tu as peur qu'il soit meilleur que toi ! » se moque Weasley

Je fais demi tour et me pointe devant le rouquin. Je lui rigole au nez.

« Ron, Ron, Ron. Avant d'ouvrir la bouche, ESSAYE de réfléchir et avant d'en parler assure toi d'avoir tous les éléments en main. »

Cette fois je m'en vais pour de bon.

Je m'allonge sur mon lit, épuisée. Drago me prend dans ses bras, je me cale contre lui avant de l 'embrasser passionnément.

« Tu as craqué ! » sourit Drago

« M'en fiche. J'adore t'embrasser. »

Je recommence et recommence encore, encore et je continu. Quoi ? Ca me manquait ! Je sais juste une journée sans l'embrasser ce n'est pas la fin du monde ! Et ba si ! Non je ne suis pas accro. Non. De plus ca n'a pas l'air de lui déplaire. Une fois que j'ai rattrapé tous mes bisous, je m'endors dans ses bras. Je n'ai pas dormi aussi bien depuis longtemps à Poudlard. Et dormir avec mon petit copain est une sensation que j'apprécie beaucoup. Au manoir je ne dormais pas avec, mes parents ne voulait pas. J' espère juste qu'une chose : que cela ne recommence pas comme avec Pierre. Mais Dray n'est pas Pierre. Je le sais. Lui il m'aime depuis des années et moi. Moi, je ne sais pas. C'est confus dans ma tête. J'y pense toute la journée de cours. Même si voir Pierre me donne des envies de meurtres qui ne sont pas prêtes de s'estomper vu qu'il est dans ma classe.

« Miss Zabini, vous aiderez Mr Damange pour rattraper son retard. »

« Non pas que je ne veux pas aider Pierre mais j'aurai beau y mettre tous mes talents, il aura toujours un train de retard ! »

Les Serpentards rigolent.

« Et toi tu as six mois ma chère Hermione. »

Je le tue du regard. Lui il sourit, seul lui et moi savons de quoi il s'agit même si mes amis ont un petit doute sur le sujet.

« Ce n'est peu être pas une bonne idée. Mr Malfoy vous vous en occuperez. »

« Non, je vais le faire. » dis je

« Parfait. » Le prof Tonks n'est pas rassurée

Je fais un sourire mauvais. Très mauvais. Pansy le voit.

« Pourquoi Mione ? »

« Je vais être seule avec lui, sans personne. Et LA il va souffrir. »

Pansy rigole.

0o0o0

Le soir je me retrouve seule avec Pierre dans une salle de cours pour réviser mais un professeur entre pour nous surveiller. Mc Gonagall doit avoir peur pour son neveu. Ouf c'est le professeur Rogue.

"Bonsoir Mr." dis je

" Bonsoir Miss Zabini. Et vous Mr Damange, vous croyez que sous prétexte que vous êtes le neveu de la sous directrice la politesse est en option ?"

" Euh non mais…" bafouillait le Gryffondor

" En plus vous répondez ? Moins vingt cinq points pour Gryffondors. Vous n'êtes plus en France. Travaillez avec Miss Zabini et essayez de devenir comme elle, essayz d'atteindre son niveau en potion vu que le votre correspond à celui d'un troll. Miss Zabini bon courage."

"Merci Mr, je vais en avoir besoin."

Rogue esquisse un début de sourire avant de se plonger dans sa correction de copies. Je me frotte les mains. Pierre s'enfonce dans sa chaise.

« Vu ton niveau en défense contre les forces du mal, on va commencer par la. On va travailler le sort : Expeliarmus. »

Je pousse toutes les tables.

« Tu ne mets pas de matelas ? » demande Damange inquiet

« Auriez vous peur de Miss Zabini ? » se moque Rogue

« Non ! »

« Alors pas besoin de matelas ! En place. »

On se positionne. Je suis la plus rapide et l'envoie à travers la pièce et le projette contre un mur. Il retenti dans un boum.

« Relève toi ! En place ! Tu ne sortiras pas tant que tu n'auras pas réussi. » crachai je

Je suis encore plus rapide et le renvoie contre le mur. On réitère l'exercice plusieurs fois et pas une fois il le réussi. Rogue prend un malin plaisir à observer la torture de Pierre qui commence à avoir mal partout à force de percuter le mur.

« Tu vas y arriver oui ! C'est pourtant pas compliqué ! Tu es vraiment trop nul ! » hurlai-je

« Et toi tu es une sale garce ! » crache Damange

« Mr Damange, moins cinquante points pour insulte envers miss Zabini. »

On réessaye ce sortilège mais en vain, il est vraiment mauvais.

« Miss Zabini, je crois que vous ne tireriez rien de ce jeune homme. » se moque Rogue

« Vous avez raison. Il a la capacité magique d'un Troll. »

« Aller dehors Mr Damange. » ordonne Damange

« Es ce vous qui me surveillerez demain soir ? » demandai-je pleine d'espoir, une fois que Damange eu fermé la porte

« Pourquoi cette question ? »

« Parce que je peux m'amuser avec lui. »

« Vous le considérez comme un jouet ? »

« Oui. Je joue avec lui comme il a joué avec mon cœur. » dis je en colère

« Je vous surveillerais jusqu'à ce que votre colère soit parti ou que Mr Damange est de grave soucis pour continuer d'aller en cours. Un troll de plus ou de moins... »

« Merci Mr. » dis je satisfaite

Rogue s'en va alors que moi je rentre dans mon dortoir. Je m'allonge sur le canapé, fatiguée. Dray sort de la douche, il n'a qu'une serviette. J' hausse un sourcil le détaillant. Il m'embrasse tout en s'allongeant sur moi.

« Tu m'as manqué ma beauté. »

« Toi aussi mon cœur. Tu te pousses je vais prendre une douche et me coucher. Je suis exténuée. »

Drago déçu se pousse. Je sors de ma douche avec un débardeur court et un shorty. Drago est sur le canapé. Il me regarde en coin. Je passe devant lui sans m'arrêter.

« Et mon bisous ? »

« Oh pardon mon cœur ! » dis je faussement innocente

Je m'assoie à califourchon sur lui et l'embrasse passionnément. Ses mains se baladent sur moi. Je l'embrasse dans le cou, juste la ou ça fait de l'effet à MR le Prince des Serpentards. J'arrête et m'en vais dans ma chambre.

« Bonne nuit ! »

« Tu ne vas pas me laisser comme ça ? » crie Drago du salon

Je claque la porte et la ferme à clé.

« Hermione ! »

Je m'allonge sur mon lit et m'endors. Je suppose que mon chéri part se coucher mais de moins bonne humeur que moi.

PDV EXTERNE

Drago sort de l'appartement et s'en va dans la salle commune des Serpentards. Il s'assoie à moitié vexé et en colère dans un fauteuil. Blaise qui ne dort quasiment jamais et encore moins depuis qu'il sort avec Pansy descend et fait un sourire amusé en voyant son meilleur ami là, avec pour seul éclairage le feu de la cheminée. Il s'assoie dans l'autre fauteuil.

« Tu t'es fait viré de chez vous ? Qu'est-ce que tu lui as dis ? » demande Blaise amusé

« Ah. Ah. Ah. Tu n'es pas drôle la journée et la nuit c'est pire. »

« Non sérieux, il sait passé quoi ? »

« Rien j'avais juste envie de me promener. »

« Le prince des Serpentards sort avec la fille la plus canon de Poudlard et il a envie de se balader la nuit ? Tu es bizarre mon pote. »

« Elle m'a rembarré. » dit Drago dépité

« ? »

« Elle m'a laissé sur ma faim, moi Drago Malfoy. C'est la première fois qu'une fille me fait ce coup là. D'habitude je n'ai qu'à claqué des doigts pour les mettre dans mon lit mais pas là. »

Blaise explose de rire, il en tombe de son fauteuil.

« Et c'est pour ça que tu viens dans ta salle commune ? Juste parce qu'elle t'a recalé ce soir ?" Il redevient sérieux "Ne te met pas dans tous tes états. C'est ça d'être en couple. Puis ça met du piment dans votre couple même si chez vous c'est explosif, et je suis sur que tu t'ennuierais si c'était différent. »

« Ouai tu as raison. »

« On va lui décerner une médaille pour avoir résisté au Prince. »

« C'est dure d'être un beau gosse ! » se plaint Drago

« Je te le fais pas dire. »

Il retourne dans sa chambre mais une surprise est là.

PDV HERMIONE

Je suis réveillée par la main de mon petit ami qui caresse ma joue.

« Tu étais ou ? » demandai-je endormie

« Parti faire un tour. »

Je le regarde perplexe. Il sourit.

« J'étais avec Blaise. »

Je me décontracte.

« Jamais je ne te tromperai, je tiens trop à toi, puis pourquoi j'irai voir ailleurs alors que tu est la plus belle. »

« Pourquoi tu n'es pas aller te coucher tout à l'heure ? »

Drago soupire. Je sens en moi de la colère, de la peine, et un manque de confiance en moi. Je sens qu'il va m'annoncer quelque chose qui ne va pas me plaire. Il s'assoie sur son lit et prend une grande inspiration.

« Tu es la première fille à me laisser en plan. »

Je retrouve le sourire et m'assoie sur lui.

« Et ta fierté de mec combinée à celle des Malfoy t'a vexé. »

« … »

« Qu'est-ce que ca peut être idiot un mec. » soufflais je

« Je ne suis pas idiot ! »

« Tu as retrouvé la parole ? »

« Ca ne m'a pas vexé - peut être un peu - bon d'accord ça m'a vexé ! Puis je t'en veux ! Je te fais la tête ! » boude Drago

Il me soulève et me pose à coté de lui. Je le regarde étonnée. Il s'allonge et me tourne le dos.

« Bon je m'en vais. Ah au fait, tout à l'heure quand je suis venue dans ta chambre, c'était pour me faire pardonner… Bonne nuit mon cœur. » Je me lève du lit

Je sors de la chambre et me dirige vers la mienne mais Drago m'a déjà retenu par le poignet et m'embrasse passionnément, il me colle contre le mur. On n'a pas besoin de parler pour se comprendre, il m'entraine dans sa chambre….. Je pense que je me suis fait pardonner comme il fallait. Je croit même que j'ai anticipé pour les prochaines fois….

0o0o0

Au petit déjeuner le lendemain. On descend main dans la main, notre relation en étonne quelques uns. Pierre est étonné mais lorsque je le vois, il baisse les yeux. Il ressemble à un mort vivant, je pense qu'il a mal dormi vu les bleus sur son visage et j'imagine le reste de son corps, je fais un sourire satisfait. Es ce qu'il a raconté ça à quelqu'un ? Je m'en fiche des ennuies que je peux avoir, tant qu'il souffre. Il se plaignait de son école française ? Il va vite se rendre compte que finalement elle n'était pas si mal que ça et que ses triplettes vont lui manquer !

« Pourquoi elle sourit comme une cruche ? » demande Blaise

« Elle repense peut être à sa nuit dernière ! » rigole Pansy

« …. »

« Hermione ! »

« …. »

« Tu as vraiment du la faire grimper aux rideaux pour qu'elle reste dans ses pensées ! »

« Attendez j'ai une idée ! » sourit Pansy

« Ca t'arrive de réfléchir ? » rigole Drago

« Très drôle ! Hermione tu ressembles à Weasmoche ! »

Je sors de mes pensées et saisi mon verre pour lui envoyer dans la figure mais elle se protège avec un sort.

« Je savais que ca marcherait ! Par contre heureusement que j'ai des réflex ! »

Ils rigolent. Moi je boude. Dray me prend dans ses bras mais il sourit.

« Je ne ressemble pas à Weasmoche ! » dis je boudeuse

« Mais non, tu es la plus belle fille de Poudlard ! »

« Merci mon cœur ! »

« Mais au fait, à quoi tu pensais ? » s'interroge Pansy

« A Pierre. »

Drago se décompose et Blaise me regarde d'un air soupçonneux.

« Fait pas cette tête ! »

« Tu veux que je le prenne comment ? » grogne Drago

Il se lève et sort de la grande salle contrarié. Je le regarde avec un air un peu hébétée. Blaise me fixe méchamment en attendant des réponses, Pansy aussi.

« Tu as fait quoi avec Pierre hier soir ? » demande Blaise

« Comment oses tu me poser cette question alors que tu sais très bien les sentiments que j'ai pour lui et envers Drago. » dis je choquée et en colère

Je pars très très en colère. J'hésite entre partir m'isoler dans un coin pour me calmer et retrouver Drago pour que je puisse m'expliquer. Je juge qu'étant en colère je ferais mieux de me calmer avant d'aller le voir. Je ne veux pas déverser ma colère sur lui. Je trouve un coin tranquille, au chaud. Mais il fait trop chaud alors je sors marcher dans le parc seule mais par pour trop longtemps, nous avons cours de botanique. Je suis la première là. Normal j'ai dix minute d'avance.

« Et bien Miss Zabini, vous avez enfin décider de reprendre vos vieilles habitudes ? » Mme Chourave est étonnée

Je ne lui réponds pas. Je n'ai pas la tête à ça. Neville entre et vient à coté de moi.

« Salut. » me dit Neville

Je le regarde étonnée. Je n'ai pas été spécialement très gentille avec lui ces derniers mois et lui il me parle comme si de rien n'était.

« Ne me regarde pas avec ces yeux vitreux s'il te plait. »

« Excuse moi, ca me fait bizarre que tu me parles alors que tous les Gryffondors m'évitent comme la peste. »

« Mais je ne t'en veux pas. J'ai appris que Ginny, Ron et Harry t'avaient demandé de choisir entre ta famille et tes amis. J'ai beau les apprécier énormément je trouve leurs comportements nul. Et pour être honnête avec toi, si j'aurai du choisir entre la santé de mes parents et la vie de tous mes amis, j'aurai choisi mes parents. Je donnerais tous pour leur parler ne serait ce que cinq petites minutes. »

« Merci de me comprendre. » Je suis déboussolée

Neville me fait un sourire bienveillant. Je lui fais, moi, en revanche un sourire timide, j'ai honte de ce que je lui ai fait endurer cette année.

« Ne t'en veut pas. » me rassure Neville

0o0

A suivre...

bisous

Chapitre 12

 

PDV EXTERNE

Du coté des autres élèves qui se dirigent vers la serre n°8.

« Alors c'est vrai Pierre que tu as embrassé Hermione hier soir ? » demande Seamus

« Et oui, on peut même dire que l'on a fait plus que ça ! » se vante Pierre Damange

« Petit veinard ! »

« Mais un prof ne vous à pas surveillé ? » interroge Ron

« Si au départ mais il est parti quand il a vu que ca commençait à devenir chaud. »

Les Gryffondors rigolent. Mais le petit problème c'est que Drago et ses amis ont tout entendu, Drago fulmine de colère. Contre qui ? Mystère. Personne ne lit dans ses pensées. Les autres élèvent entrent dans la serre n°8.

PDV HERMIONE

Les Gryffondors me regardent bizarrement alors que Drago et mon cousin me tuent du regard et Pansy fait un signe négatif de la tête et me regarde désolée. La ils m'en veulent pour autre chose. Je reste en retrait avec Neville. Lui aussi c'est mis les Gryffondors à dos, moins que moi. Le cours se déroule tranquillement, je ne fais que jeter des coup d'œil à Drago qui m'évite soigneusement, par contre je l'observe, il ne regarde qu'une seule personne : Pierre. MERDE ! Ca a un rapport avec lui ! Qu'est-ce qu'il a dit encore comme conneries ? Il a recommencé à dire des mensonges - c'est sa spécialité… - C'est décidé je vais le tuer !

« Mione ? Qu'est-ce que tu as ? Tu trembles. » panique Neville

Je ne répond pas, je fusille Pierre du regard, je tremble de plus en plus.

« Hermione calme toi. » Neville voit la table bouger

Je suis toujours dans ma torpeur. La table ou nous sommes tout autour avec les plantes par-dessus se met à vibrer dangereusement. Mme Chourave a arrêté son cours et me regarde ainsi que tous les élèves mais personne n'essaye de m'arrêter. Neville a même abandonné. Lui aussi me regarde un peu effrayé. Plus les minutes passent, plus ma colère monte. C'est toute la serre qui tremble, les vitres sont sur le point de casser.

« TOUT LE MONDE DEHORS ! Neville courrez chercher le directeur ! » hurle Mme Chourave

Ils se mettent tous à courir dehors et Neville se dirige vers le château en panique. Je ne suis plus que toute seule avec Mme Chourave.

« Calmez vous miss Zabini ! Respirez profondément, vider votre esprit…. » essaye de me calmer la prof

Mais je ne l'entend pas, je suis toujours en colère. La serre est sur le point de s'effondrer ce qu'elle fait quelques secondes plus tard, Mme Chourave a eu juste le temps de sortir mais moi je reste sans bouger ; bien sur je me retrouve sous les décombres. Le directeur arrive avec Mc Gonagall.

« Miss Zabini est toujours dedans ! » dit Mme Chourave paniquée

Blaise et Drago m'en veulent mais ils sont inquiets. Dumbledore enlève les débris, inquiet pour me chercher mais je m'en sort toute seule. Par miracle je n'ai rien. Quelques égratignures sur mon visage. Je marche direction Pierre ma baguette sorti.

« Tu vas souffrir. » dis je étouffée par la colère

Mais Mc Gonagall s'interpose.

« Non miss Zabini, ça suffit. » me calme Mc Gonagall

« Non. »

« Miss Zabini, calmez vous et suivez moi. » ordonne le directeur

Je me retourne vers lui ma baguette toujours pointée vers Pierre.

« Nous allons en discuter au calme. Venez. »

Je le suis. Je marche la tête haute. Je passe entre les élèves qui ont peurs de moi.

Je m'assoie en face du directeur. Il me regarde par dessus ses lunettes.

« Arrêtez de lire dans ma tête. »

Il me regarde et sourit.

« Quoi ? » l'agressais je

« Vous avez détruit la serre n°8 qui a résisté à plus d'une dizaine de décennies. » rigole à moitié le directeur

« Je ne l'ai pas fais exprès. »

« Je sais. Vos accès de colère sont assez impressionnant. »

« ….. »

« Vous avez pris les habitudes des Serpentards avec le caractère des Gryffondors. Cela donne un mélange assez intéressant. Je suis assez curieux de voir vos enfants qui ont déjà un caractère prononcé. »

Je passe de la colère à l'incompréhension. Ca doit ce lire sur mon visage car le directeur sourit.

« Voyons miss Zabini vous êtes intelligente, vous n'en avez aucune idée ? »

« Vous êtes en train de me dire que …. Que je ….. Je suis ….. Enceinte ? » Je percute enfin

Dumbledore acquiesce d'un signe de tête. Je touche mon ventre.

« Mais comment ? » demandai-je perdue

« Voyons miss, vous n'en avez pas idée ? »

« Ce n'est pas drôle ! C'est avec sa magie que j'ai détruit la serre ? »

« Oui. Si jeune et si puissant. »

Je retouche mon ventre. Je fais un petit sourire, je porte le bébé de Dray.

« Je vous laisse sortir pour annoncer la nouvelle à Mr Malfoy. »

« Merci ! Et ne lisez plus dans ma tête ! » je souris un peu plus

Je sors rapidement du bureau, le sourire aux lèvres ce qui fait sourire le directeur. Je descend rapidement les marches, je recherche Drago. Je doit faire deux fois le tour du château mais en vain. Je vois Pierre avec ses nouveau amis.

« Pierre ! »

Je pointe ma baguette sur lui et lui envoie un sort qui le projette contre le mur. Je l'assomme. Ca fait du bien ! Je contemple son corps inanimé. Rogue arrive.

« Et bien miss Zabini, vous en faites des dégâts aujourd'hui ! La serre puis Mr Damange. Vous feriez bien d'aller à l'infirmerie soigner vos blessures et emmener ceci (regard équerré vers Pierre) aussi. »

« Bien Mr, je l'emmène mais moi ça va. »

« Faite le pour vous mais aussi pour votre bébé. » me dit Rogue juste à moi

« Bien Mr. Mais comment le savez-vous ? »

« Je suis professeur, je sais tout. »

« Elle l'assomme et vous ne lui dites rien ? Ce n'est pas juste ! »

"Mr Finnegan, vous viendrez nettoyer les chaudrons ce weekend. »

Rogue s'en va. Je jette un sort de lévitation pour porter Pierre à l'infirmerie. Je n'oublie pas de le cogner un peu partout. Je rentre dans l'infirmerie, Mme Pomfresh accourt vers Pierre paniquée. Elle panique d'un rien de toute façon...

« Que lui est il arrivé ? »

« Il m'a croisé. J'ai eu une soudaine envie de l'envoyer contre le mur mais petite nature qu'il s'est assommé. » me moquais je

« Ce n'est pas drôle Miss Zabini ! »

« Je trouve que si. »

Je m'assoie sur un lit.

« Le professeur Rogue m'a envoyé ici pour me faire soigner. »

« Ce ne sont que quelques égratignures qui se soigneront toutes seules. »

« Bon écoutez, ce ne serait que pour moi je ne serais pas venu mais je le fais pour quelqu'un d'autre. » dis je énigmatique

L'infirmière me regarde bizarrement mais n'en rajoute pas. Elle me soigne en trente secondes. Je sors. Les cours suivant ont recommencé, je n'ai pas envie d'y aller alors je monte dans mes appartements. Je m'allonge sur le canapé et m'endort, une main sur mon ventre. Je ne me réveille que le soir, alors qu'il fait nuit. Je n'ai plus envie de dormir, je vais voir si Drago est dans sa chambre, il n'y ai pas. Il n'est que vingt trois heures. Je pars me promener dans le château. Je croise Drago qui doit remonter dans nos appartements.

« Drago il faut qu'on parle. »

« Et de quoi ? Du fait que tu t'es tapé Pierre le soir ou tu lui as donné un cours ? »

Alors c'est ca son mensonge. Vraiment du culot celui la.

« Je n'ai pas couché avec. »

« Mais oui c'est ça ! »

Il commence à partir je le retiens par le poignet.

« Drago écoute moi. »

« Non je n'en ai pas envie ! Si tu veux en parler va voir Damange ! »

Je le lâche sous le choc. Je pleure. J'ai besoin de parler à quelqu'un. Je vais voir à la salle commune des Serpentards. Ayant le mot de passe je rentre. Je ne pleure plus, j'ai ma fierté. Il n'y a quasiment plus personnes, Pansy et Blaise sont toujours là. En me voyant Pansy s'en va. Blaise me fixe.

« Va t'en Hermione. » me dit Blaise froidement

Mes jambes me lâchent, je m'écroule au sol, en pleure. Blaise se précipite vers moi et me prend dans ses bras.

« Désolé. »

Je pelure toujours

« Shut ! Calme toi, dit moi ce qui ne va pas ? »

« Tu me crois ? Je n'ai pas couché avec Pierre. Je le hais. Il a tout inventé. »

« Je te crois. Mais pourquoi tu pleures ? »

« C'est Drago, il ne veux plus me voir ni me parler. »

Mes pleures redoublent. Il resserre son étreinte et me porte jusqu' au canapé le plus proche.

« Il s'est passé quoi pendant le cours avec Damange ? »

« Le seul contact qu'il y ait eu c'était avec le mur quand je l'envoyais dedans. Demande à Rogue. Ca avait l'air de beaucoup l'amuser. »

Il se mit à rire, je l'accompagne. Je ne lui dis pas pour mon bébé.

« Viens on va le voir. »

« Attend j'ai un truc à faire. »

Je cours dans la chambre de Pansy.

« Dégage je ne veux pas te voir. » m'agresse Pansy

« Je suis enceinte. Il fallait que je dises à quelqu'un. Au revoir Pansy. »

Je commence à sortir de la chambre.

« C'est vrai ? » sourit Pansy

« Oui. »

"Tu ne lui as pas dis ? »

« Non, il ne veut pas me voir. »

« C'est un idiot. »

« Ne le dis à personne. Tu es la première a qui je le dis. »

Mon amie sourit.

« Coucou toi ! Tu as une maman génial que j'adore mais que je ne la mérite pas comme amie. » Pansy parle à mon ventre

« Mais non tu es génial ! Je t'adore ! »

« Vous faites quoi ? » demande Blaise qui vient de monter

« Rien. »

On rigole, puis je pars avec Blaise voir Drago. J'ai une boule au ventre.

« Ca va bien se passer et évite de tout casser cette fois. Même si j'ai adoré. »

« Merci. »

« Allez on rentre. »

Le tableau s'ouvre, je ne rentre pas. Blaise soupire et passe devant. La je le suis. Drago fait les cent pas dans le salon. Drago nous regarde étonné avant que son regard devienne mauvais.

« Vous voulez quoi ? »

« Parler. » dit Blaise

« Je n'ai rien a dire. »

« Moi j'en ai des trucs à te dire. »

« Je ne veux pas t 'écouter. Bonne nuit. »

Il se dirige vers sa chambre mais Blaise le bloc.

« Assis. » menace Blaise

Drago s'exécute, ne pas mettre mon cousin en colère.

« Hermione. Tu as le droit de le frapper. »

« Non le pauvre. »

Je m'assoie à coté de lui.

« Je n'ai pas couché avec Damange. Il a toujours eu la manie de raconter n'importe quoi à qui veut l'entendre et c'est toujours des mensonges, il n'a pas fait la moitié de ce qu'il raconte. Il a dit ça parce que je ne veux plus de lui et que les seuls sentiments que j'éprouve à son égard c'est de la haine et une furieuse envie de le tuer. »

Drago esquisse un sourire mais je vois qu'il m'en veut toujours. Il faut que je lui dise pour le bébé.

« Si tu veux une preuve de ce que j'ai fais demande à Rogue, il m'a raccompagné jusqu'ici. »

Il me regarde bizarrement. Je tente un petit sourire. Il me caresse la joue. Je ferme les yeux de bonheur.

« Bon je peux partir. Bonne nuit ! » sourit Blaise

« Bonne nuit ! »

« Tu m'as manqué. » dis je simplement

« Toi aussi mon amour. Tu nous as fait quoi ce matin ? Tu étais vraiment en colère. »

« Ce n'est pas totalement moi qui est tout cassé. »

« ? »

« Il faut que je te dise quelque chose. »

« Va y. » dit il méfiant

« Je…. Je suis enceinte. »

Drago se décroche la mâchoire. J'attends qu'il est repris ses esprits avant de bouger. Il se ressaisi au bout de quelques minutes.

« Tu es sur ? » interroge Drago

« Oui. Dumbledore me la dit et Rogue aussi. »

« ? »

« Ne me demande pas comment mais ils l'ont su avant moi. Je ne sais pas. Ecoute si tu ne le veux pas, je comprendrai. Je ferai le nécessaire pour m'en déba... »

« Tu le veux ? »

« Je ne sais pas. Et toi ? »

« Je ne sais pas laisse moi réfléchir. »

Il s'en va dans sa chambre et moi dans la mienne, je m'allonge sur mon lit, je caresse mon ventre.

« Et bien mon bébé, je ne sais pas si ton papa veut de toi, tu n'as pas un début de vie facile. Pourtant avec tout tes pouvoirs tu ferais un super sorcier ou une sorcière. Et je t'aime déjà. Je crois. Moi miss je sais tout, meilleure élève de Poudlard à Gryffondors avec un nom de Serpentard et tombée amoureuse du prince des Serpentards et qui est aussi le Prince de mon cœur et ca jusqu'à la fin de ma vie. Je l'aime comme une dingue ton papa. Mais c'est aussi une tête de mule. » dis je à mon ventre

« Une tête de mule qui te fait craquer ! »

« Dray. ! »

« Je t'aime Hermione Zabini. "Il regarde le ventre d'Hermione "Et toi aussi ! »

J'explose de rire puis tire Drago part la chemise pour l'embrasser. Je lui défais sa chemise et lui il enlève mon haut. Il m'embrasse dans le cou pour descendre sur mon ventre il arrête et regarde mon ventre.

« Bon petit bébé que j'aime déjà, tu vas te boucher les oreilles parce que ta maman et moi on doit faire des bêtises ! »

J'explose de rire, Mon amoureux me fait rire. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je l'aime. On passe une nuit totalement génial. Pauvre petit bébé, il s'est fait brassé dans tous les sens.

0o0o0

Le lendemain on descend main dans la main pour prendre notre petit déjeuner mais au lieu d'aller à notre table, Drago me tire vers celle des Gryffondors.

« Tu vas ou ? »

« J'ai un petit compte à régler. » grimace Drago entre ses dents

« Non Dray, tout à l'heure, j'ai faim. »

« Juste trente petites secondes ? » Il me fait un regard de cocker

« Ok ! Mais par pitié arrête de me regarder comme ça ! »

« Pourquoi ? » Drago se rapproche

« Parce que sinon je vais faire des bêtises et certaines âmes sensibles vont être choquées. »

Il me sourit puis on continu notre chemin vers Pierre et ses amis.

« Et toi le Français ! »

« Qu…. » Pierre se retourne

Et un point dans le visage magnifiquement envoyé par le Prince. Tous les Serpentards applaudissent.

« Plus jamais tu ne parles d'Hermione, je t'interdis même d'y penser et de la regarder. C'est clair ? » menace Drago

« …. » Pierre se tenant le visage et baissant les yeux

« Je vais prendre ça pour un oui. »

« Et la fouine comment tu vas faire pour savoir s'il pense à elle ? » se moque Potter

« Comme je sais que tu as couché avec Weasmoche fille alors que son frère dormait dans la même pièce. » dit Drago avec un sourire diabolique

Ron regarde choqué Harry et Ginny, moi et Drago on rigole et Pierre, il baisse toujours les yeux.

« Dray, les ennuie arrive. »

Mc Gonagall arrive de l'autre bout de la salle en courant.

« Mon dieu Pierre tu saignes ! Mr Malfoy, pourquoi avez-vous fait ça ? » interroge Mc Gonagall

« … »

« Répondez ! » hurle t'elle hystérique

« Il n'a que ce qu'il mérite. Ce salop mérite de crever. » crachai je

« Miss Zabini. Comment pouvez dire ça ? »

« A cause de ses conneries de mensonges j'ai failli blesser ou tuer mes amis, juste parce que Mr Damange a raconté que lui et moi avons fait des trucs pendant son cour particulier. » Je commence à me mettre en colère

« Tout ce que j'ai dit est vrai ! » se défend t'il

« On a qu'à demander au professeur Rogue. » dis je amusée. Damange est mort

Mc Gonagall fait un signe pour qu'il vienne.

« Que s'est il passé le soir du cour de Pierre et Miss Zabini ? »

« Avec Miss Zabini nous avons constaté que Mr Damange était surement le plus mauvais sorcier de Poudlard. En ayant marre nous avons envoyé Mr Damange dormir, puis j'ai raccompagné Miss Zabini jusqu'à ses appartements. »

« Pierre tu as menti. Moins vingt points et tu seras collé pendant un mois. Et vous Mr Malfoy moins cinquante points pour votre maison ! Et Miss Zabini je voudrai savoir pourquoi vos réactions ses derniers jours sont si démesurées ? »

Je ne veux pas lui dire, je commence à paniquer, je ne trouve aucun prétexte valable. Rogue vient à mon secours.

« Je pense que ceci ne regarde qu'elle. Mr Malfoy cinquante points pour avoir défendu son honneur et celle de sa petite amie. »

« Merci Mr. » sourit Drago

Il esquisse un sourire avant de partir suivi de Mc Gonagall. Nous on retourne déjeuner parce que j'ai faim. Je mange pour quatre. C'est psychologique, depuis que je ne sait enceinte, j'ai faim!Quand je vous dis que j'ai faim, ba j'ai faim. Je pourrai concurrencer Crabbe et Goyle ! Blaise me regarde bizarrement.

« Quoi ? » J'ai la bouche pleine

« Tu as quoi à manger comme ça ? Tu ne manges quasiment rien au petit déjeuner d'habitude ! »

« C'est de sa faute !« Je met un coup de tête vers Drago

« Et ! On était deux, je te signale ! »

Blaise nous regard chacun notre tour sans rien comprendre.

« Je suis enceinte. »

Blaise se lève d'un coup et pointe sa baguette sur Drago, je me met devant lui, je suis assise entre Drago et Blaise tout en continuant de manger.

« Blaise baisse cette baguette ! »

« Comment tu as osé ? » hurle moitié Blaise sur son meilleur ami

« Du calme mon pote. » Drago n'est pas fier

« Il n'y a pas de mon pote qui tienne ! Hermione pousse toi que je le tue ! »

« Surement pas ! Je t'ai déjà vu en colère et il est hors de question que tu touches à un seul cheveux du père de mon bébé ! »

« Tu sais que je t'aime toi ! »

« Ca tombe bien moi aussi ! »

Je me retourne et l'embrasse fougueusement, ce qui nous fait basculer en arrière. Blaise nous menace toujours.

0o0

A suivre...

bisous

 

Chapitre 13

0o0

PDV HERMIONE

« Je suis toujours là et je ne bougerais pas tant que je ne me serai pas occupée de toi Dray ! » dit Blaise en colère

On se redresse mais je reste devant Dray.

« Pansy ? »

« Mon cœur chéri d'amour que j'aime très fort ? »

« Oui ma puce ? »

« Tu es au courant que tu menaces ta cousine et la connaissant elle ne se poussera pas et évite de la mettre en colère, on a vu ce qui s'est passé hier. »

« Tu ne pers rien pour attendre ! » grimace Blaise

Drago me prend dans ses bras, je suis son seul bouclier et on connait Blaise en colère et je ne voudrai pas être à la place de celui qu'il torture !

FLASH BLACK

On marche dans les couloirs sans trop savoir ou nous allons. On croise un mec de Serdaigle qui nous matte sans retenu avec Pansy.

« Ca va tu veux une loupe ? » l'agresse Pansy

« Ouai pour observer tes formes de plus près parce que sérieux t'es trop bonne ! » répond le Serdaigle

Blaise le tue du regard et avec un sort le plaque contre le mur.

« Tu te prend pour qui à leur parler comme ça ? Si tu veux du cul tu vas voir les putes ! Excuse toi ! » s'énerve Blaise

« Non ! »

Blaise hausse les épaules et toujours avec un sort écartèle le Serdaigle qui est toujours contre le mur, on entend ses os craqués malgré qu'il laisse échapper un cris de douleur. Drago, Pansy et moi sourions devant cette scène.

« Excuse toi ! »

« Plutôt crever ! »

« Ca peut s'arranger ! »

Blaise étire un peu plus les membres du Serdaigle. Il crie de douleur. Blaise rigole.

« Tu fais pitié ! » rigole mon cousin

Il l'écartèle un peu plus avant de le laisser choir au sol sans délicatesse, ce qui lui casse le nez, Blaise le retourne pour voir son visage. Avec sa baguette il lui fait de multiples petites lacérations sur le corps. Ca amuse beaucoup Blaise. Moi je ne sais pas trop. En tout cas je ne suis pas contre.

« Blaise chéri. Ca suffit. Tu vas le tuet. »

« Pas drôle ! Lavette ! » Blaise se penche vers le Serdaigle « Tu ne dis rien sinon t'es mort ! »

Le Serdaigle acquiesce d'un signe de tête, puis nous partons.

FIN DU FLASH BACK

Blaise sort de table, en colère.

« je vais lui parler. » dis je

Je me lève et le rattrape. On part dehors en silence. On marche sans destination précise. J'hésite à lui prendre le bras, je me décide à le faire, il me regarde surpris. Je me contente de lui sourire. Je pose ma tête sur son épaule. On continu de marcher.

« Pardon. »

« Pourquoi tu as réagi comme ça ? » demandai je

« … »

« Blaise ? »

« J'avais peur de te perdre, depuis que tu sors avec Dray, j'ai l'impression que tu t'éloignes de moi et maintenant que tu attends un bébé, tu vas me laisser et partir faire ta vie loin de moi. »

Je l'arrête et le fixe sérieusement.

« Tu es mon cousin, ma famille, je t'adore, j'ai besoin de toi pour avancer, je ne pourrai plus me passer de toi et jamais plus je ne te laisserai au manoir sans moi, je ne veux plus que tu revives ses années sans lumière. Ca ne fait que quelques mois que tu fais parti de ma vie mais j'ai besoin de toi mais j'ai aussi besoin de Dray, je l'aime et même si je fonde une famille avec lui, je veux que tu restes dans ma vie, et quoi qu'il arrive personne ne pourra se mettre entre toi et moi. Les liens du sang sont les plus forts. Ne t'en fait pas, tu as une grande place dans mon cœur. Mais par pitié ne tue pas ton meilleur ami et fait lui des excuses. D'accord ? »

« D'accord. » marmonne Blaise

On retourne vers le château.

« Je ne l'aurai pas fait. »

Je ne comprend pas de quoi il parle.

« Le tuer. Je ne veux pas que ton bébé grandisse sans père, parce que moi j'en ai souffert même si j'avais mon oncle qui s'occupait de moi. »

Je repense à Blaise qui me racontait son enfance. Après la mort de ses parents tués par Voldemort parce qu'ils n'avaient pas réussi une mission, Blaise avait cinq ans, après leur mort, il est parti chez le frère de sa mère. Ca faisait un an que ma mère m'avait confié aux Moldus. Mon père a éduqué Blaise très durement, il recevait régulièrement des sorts impardonnables pour l'endurcir ou soit il était totalement ignoré. Ma mère suivait son mari et était distante avec Blaise, elle repensait trop à moi et ca la faisait trop souffrir, elle déprimait et s'enfermait des journées entières dans sa chambre ce qui mettais mon père en colère qui ressortait sur mon cousin. Tout les sorts que Blaise fait endurer à sesvictimes, il les a lui-même subit. Je pense que toutes ses tortures qu'il fait enduré aux autres, il repense à mon père et rêve de les lui faire endurer mais jamais il ne l'avouera parce que même s'il a souffert il l'aime et comprend maintenant le comportement de ma mère. Il ne savait pas pourquoi elle était si renfermée. Il ne savait pas que j'existais. Enfin on s'est connu étant jeune, mais trop pour s'en souvenir.

Je me rapproche de lui et prend son bras pour le poser sur mes épaules. On se dirige vers notre premier cour de la journée. En voyant Blaise arriver, Drago dégluti avec difficulté. Blaise s'avance vers lui.

« Désolé mec….. T'aura intérêt d'être un bon père ! »

« Je ferai de mon mieux. »

Je pleure. Je suis super émotive. C'est trop mimi.

« Vous savez que je vous aime ! » dis je émue

Drago me prend dans ses bras et m'embrasse tendrement. Le prof Rogue nous fait enter. On rentre tout en s'embrassant.

« Mr Malfoy, lâchez Miss Zabini je pense que vous en avez assez fait. »

On arrête à contre cœur. Je passe ma main sur mon ventre avec un petit sourire aux lèvres. Notre cours se passe tranquillement même avec quelques petits fou rire de notre part vu que Weasley a foiré sa potion. C'est tout de suite plus compliqué de réussir quelque chose sans l'aide de personne en l' occurrence : moi.

0o0

A la pause déjeuner quelques jours plus tard.

« Ca fait quoi d'être enceinte ? » demande Pansy

« Ba j'ai tout le temps faim ! » dis je la bouche pleine

On rigole.

« Ouai ba mange pas trop, je ne veux pas que tu ressembles à une baleine. » dit mon stupide petite ami

« Qu'est-ce que ca veut dire ? » demandai-je énervée

« Ca veut dire que … »

« Fait gaffe à ce que tu vas dire. Ne la met pas en colère ! » murmure Blaise

« Ca veut dire que tu est parfaite comme tu es. »

« Mouai. » dis je peu convaincu

Je retourne manger. M'en fou je grossi pas d'abord !

« On a échappé à la catastrophe ! » murmure Pansy

« Tu m'étonnes ! »

Ils ont peur de mes crises de colère vu que la première fois j'ai détruit la serre et un soir ou l'on révisait je me suis disputée avec Pansy sur un devoir à rendre, personne n'a lâché le morceau, je me suis mise en colère et j'ai cassé toutes les tables. De toute façon à chaque fois je détruis quelques choses à proximité. Personne n'a compris que j'étais enceinte sauf nos proches bien entendu.

0o0

Cet après midi j'ai mon seul cour qui n'est pas en commun avec les Serpentards. C'est trop la merde.

Je rentre dans la salle, personne n'est arrivée, je vais m'assoir devant, une personne rentre et s'assoie à coté de moi; Je le regarde surpris.

« Salut Hermione. »

« Salut Neville. Ca va ? »

« Et toi ? »

« Très bien merci. …. » Je souris

Le prof rentre avec les élèves, nous n'y prêtons pas attention mais on baise le ton de nos voix. Le cour commence.

« Je voulais te dire merci pour le cour de botanique. Ca na fait du bien de discuter avec toi. »

« Moi aussi. Mais dit moi, tu nous as fait quoi ce jour là ? »

« …. »

« Pardon j'aurai pas du cela ne me regarde pas. »

« Non c'est pas ça. Je suis enceinte. »

« Mais c'est génial ! Félicitation ! Même si je n'apprécie gère le père. »

« Neville ! »

« Mais le principal c'est que toi tu l'aimes et qu'il soit gentil avec toi. »

« Il l'est. C'est un amour. »

« Malfoy ? Gentil ? Un amour ? On parle bien de la même personne là ? »

J'explose de rire. Le prof me fait les gros yeux. Je me tais, il continu.

« Pardon mais je me suis fait quasiment la même réflexion il y a quelques mois. »

On rigole silencieusement.

« Ils dégagent une image qui est différente de ce qu'ils sont intérieurement et c'est comme ça chez tous les Serpentards. Avec leur famille riche et au sang pur, tout n'est que manière et futilité apparente. Tu dois paraître froid et sans émotion mais ce sont des être humains comme toi et moi - je te l'accorde un peu plus cruel - ils ont aussi des sentiments sauf qu'ils ne les montrent pas. »

« A t'entendre parler d'eux comme ça, on aurait presque envie d'être amis. » dit timidement Neville

Je lui souris.

« J'ai dis PRESQUE. Avec ce qu'ils ont fait à mes parents je ne suis pas près de leur pardonner, à aucune famille de sang pur de Serpentard ! »

« Merci. Ca fait toujours plaisir à entendre. » dis je vexée

« Pardon. Mais toi c'est pas pareil tu es une Gryffondor. »

« Une Gryffondor qui se sens plus une Serpentard qu'autre chose, et je fais parti d'une famille de sang pur qui est passée depuis des générations par Serpentard. »

« L'exception qui confirme la règle. »

Je lui fait un petit sourire gentil qu'il me rend. On a échappé à une crise de nerf. Poudlard est sauvé !

Une fois le cour fini je me dirige vers mes appartements, seule. Je marche dans un couloir, au bout du couloir Pierre y est, sa baguette sorti. Je vais pour faire demi tour mais Ron bloque le passage, lui aussi la baguette sorti. Il s'avance vers moi. Je ne panique pas mais je ne le sens pas bien. Je sors quand même ma baguette mais Ron me désarme. Je le fusille du regard à défaut d'autre chose. Avec Pierre ils rigolent. Bande de cretins ! Avant même que je ne puisse faire le moindre geste, Pierre m'envoie un sort qui me propulse à quelques mètres. Je me cogne la tête contre le mur mais cela ne m'assomme pas. Je me relève avec difficulté.

« Alors Hermione, ca fait quoi de se retrouver en position de faiblesse ? »

Je m'approche de lui et lui crache à la figure.

« Mione chérie, la maternité ne te va pas, tu deviens vulgaire. » rigole Weasley

« Va te faire Weasley ! »

« Mais avec toi ce sera une joie ! »

Pierre me jette un sort qui me plaque contre le mur, avec un autre sort il défait les boutons de mon chemisier, je ne peux pas bouger, j'essaye mais en vain . Alors je lui crie dessus.

« Espèce de gros pervers dégelasse ! Arrête ca tout de suite ! »

Je me met en colère, j'arrive à faire trembler le sol ce qui le perturbe et relâche son attention et moi par la même occasion. Je ne voit pas Pierre s'approcher de moi et me serrer le cou avec sa main. Je pose mes deux mains sur son bras pour essayer de le retirer, je n'y arrive pas. Il serre de plus en plus fort.

« Tu étais moins pudique que ça avant ! » se moque Pierre

Son autre main commence à se balader sur mon ventre, je bouge mes jambes pour l'arrêter mais ca ne marche pas. Sa main commence à se balader sous ma jupe.

« Arrête Pierre ! On avait dit qu'on lui ferait juste peur. Pas plus ! »

« Mais je lui fais peur mais j'en ai pas fini avec elle ! Dégage si la vue ne te plait pas ! » se moque Damange

Ron ne bouge pas, Pierre continu de me caresser tout en m'étranglant à moitié. Dans un dernier souffle, j'arrive à bouger une jambe et lui met mon pied dans son service trois pièces. Il lâche prise. Je tombe à quatre pattes sur le sol. Je tousse, j'ai du mal à respirer.

« Salle garce ! » grimace t'il

Il me met un coup de pied dans le ventre.

« STOP ! » hurle Ron Paniqué

Il accourt vers moi et m'aide à me relever, Pierre s'approche de nous, vire Weasley et m'étrangle une seconde fois. Weasley s'enfuit en panique.

« Je l'ai ma vengeance ! »

Je ne tient plus, je manque d'air, j'ai mal au ventre, très mal, je me laisse tomber dans les pommes.

PDV EXTERNE

Pierre paniqué lâche Hermione avant de s'enfuir en courant.

« Mon dieu Mione ! »

« Vite à l'infirmerie ! »

Quelqu'un porte Hermione.

« Quel est le connard qui lui a fait ça ! »

« Mais c'est horrible, regardez ses bleues, la pauvre ! »

Une personne pleure.

« Et mon cœur c'est rien elle va s'en sortir ! »

Hermione est déposée sur un lit, les personnes qui l'on amené se recule. Mme Pomfresh examine Hermione.

« Alors ? Qu'est-ce qu'elle a ? »

« Qui lui a fait ça ? » demande Pomfresh

« On ne sait pas, on l'a trouvé comme ça. Pitié sauvez là. » supplie une fille

« Je vais faire de mon mieux ! Maintenant laissez moi m'occupez d'elle, aller attendre dehors. »

Ils s'exécutent. L'infirmière déboutonne la chemise et étouffe un cri. Elle a une marque violette sur le ventre.

PDV HERMIONE

Le noir, un vide. J'ouvre les yeux, Mme Pomfresh est à cotée de moi.

« Miss Zabini ! Comment vous sentez vous ? »

« Qui vous a fait ca ? » demande Rogue

« Severus, pas maintenant. Le coupable sera puni en temps et en heure. » rassure Dumbledore

J'ouvre la bouche mais je n'arrive pas à parler, j'ai trop mal à la gorge.

« Prenez ca. »

Je bois la fiole tendu. Beurk c'est pas bon !

« Mon… Bébé… »

« Votre bébé ? Vous êtes enceinte ? » s'étonne l'infirmière

« Oui ! » Elle examine mon ventre « Alors ? Il va bien ? …. Mais dite moi ! »

« Il faut faire d'autre examen plus approfondi. »

Mme Pomfresh s'en va.

« Qui vous a fait ça ? » redemande Rogue

« Un futur mort. »

« Voyons miss Zabini. » réprimande le directeur

« Si jamais mon bébé à quelque chose, il va souffrir et me suppliera de le tuer ! » dis je agacée

« Je vais faire entrer vos amis et prévenir vos parents. »

Les amis entrent, Pansy a les yeux gonflés. Elle me prend dans ses bras. Blaise m'embrasse sur le front.

« Mon dieu ma chérie, comment vas tu ? » panique Pansy

« Comme quelqu'un qui a failli être tuée. »

« Pardon c'était idiot ! » Pansy se met à pleurer

Je me redresse, je sens comme une déchirure dans mon ventre mais ne laisse rien paraître et la prend dans mes bras.

« Ce n'est rien. Merci de t'inquiéter. »

Je la lâche une fois ses pleures calmés.

« Mr Zabini, Miss Parkinson, venez nous devons parler. » ordonne Rogue

Ils jettent tous les trois un regard à Drago qui n'a pas parlé depuis le début. Ils s'en vont. Je t'en ma main vers Drago pour qu'il la prenne. Une fois le contact avec sa peau, je verse une larme et murmure.

« Je t'aime. »

« Moi je t'aime, je m'en veux de ne pas t'avoir protégé. » Drago s'assoie à mes cotés

« Ne le soit pas, il voulait sa vengeance, il l'a eu. » je pleure

« Qui ? Damange ? C'est lui qui t'a fait ça ? »

« Oui. »

Il se lève brusquement.

« Je vais le tuer ! »

Je me redresse rapidement au moment ou Drago va pour partir. Je pousse un cri de douleur en me tenant le ventre. Drago revient près de moi, je me rallonge toujours en me tenant le ventre, Il reste à coté de moi, Mme Pomfresh alertée par mes cris arrive en courant.

« Oh non. »

« Quoi ? » interroge Drago

« Mr Malfoy aller attendre dehors. »

« Mais …. »

« Maintenant ! » crie mme Pomfresh agacée et paniquée

Il s'en va à contre cœur. Il me jette un dernier regard, moi qui me tord de douleur, avant de refermer la porte.

PDV EXTERNE

« Pourquoi tu es dehors ? Qu'est-ce qu'il se passe ? » demande Blaise

« ….. »

« Dray ? »

« Elle a quoi ? Pourquoi elle crie ? » s'inquiète Pansy

« Je ne sais pas, elle ne va pas bien. »

Drago va pour partir.

« Tu vas ou ? »

« Tuer Damange. »

« C'est lui ? »

Drago acquiesce d'un signe de tête. Blaise le rejoint.

0o0

A suivre...
bisous bisous

Chapitre 14

0o0

Les pensées entre *...*

PDV EXTERNE

« Non n'y aller pas ! » crie Pansy

« Pourquoi ? »

« Tu ne veux pas qu'elle soit vengée ? » interroge Drago

« Si bien sur, mais que va-t-il se passer quand Mme Pomfresh viendra nous prévenir pour que l'on puisse la voir ? Elle fera quoi si vous n'êtes pas là ? Elle a besoin de vous. Restez. On l'aura plus tard. Hermione est plus importante que ce trou du cul de connard de pauvre type de merde ! » pleure Pansy

Elle s'effondre au sol, Blaise la prend dans ses bras et la réconforte. Drago ne bouge pas, perdu dans ses pensées.

* Ma princesse, si tu savais comme je t'aime, je t'en supplie faite que tu n'es rien de grave, sans toi je ne suis plus rien. Tu es la personne la plus forte que je connaisse, il faut que tu vives et que tu guérisses mon amour. * pense Drago

Drago se laisse glisser contre le mur et se met le visage dans ses mains. Un cri provient de l'infirmerie. Tous les trois se relèvent en panique. Plus rien. Aucun bruit. Ron arrive devant l'infirmerie.

« Casse toi Weasley ! » hurle Blaise vraiment furieux

« Comment va elle ? »

« Tu es bouché ou quoi ? DEGAGE ! » hurle le cousin d'Hermione

« NON ! »

Les trois amis le regarde choqué. C'est la première fois qu'ils haussent le ton.

« Tu veux quoi ? »

« Me faire pardonner au près d' Hermione. »

« Pourquoi ? » demandent les trois Serpentards

« C'est de ma faute si elle est là. » dit Ron honteux

Drago sent la colère monter en lui. Il serre les points.

« Pourquoi ? C'est Damange qui l'a mis dans cet état. » informe Pansy

« Je l'ai aidé, au début mais après j'ai arrêté, je ne voulais pas la faire souffrir - un cri venant de l'infirmerie se fait entendre - juste lui faire peur. Je suis parti la laissant seule avec Pierre. »

« Donne moi une seule bonne raison de ne pas te tuer sur place ! » hurle Drago très très en colère et le menace avec sa baguette

« Va y tue moi, je le mérite. »

Sous le choc de sa réponse Drago baisse sa baguette et le regarde perdu.

« Je repasserai plus tard. » informe Ron triste

« C'est toi qui a frapper à la porte ? » demande Pansy

Ron acquiesce d'un signe de tête et s'en va en regardant le sol. Les trois amis le regardent partir mais leur attention est retourné sur la porte de l'infirmerie qui vient de s'ouvrir, avec Mme Pomfresh qui a du sang un peu partout sur elle. Quand elle les voit paniqué elle l'enlève d'un coup de baguette. Elle les fait entrer.

« Elle dort. Je lui ai donné un somnifère. »

« Le bébé ? » demande Drago d'une voix étranglé

« Il faut que vous sachiez que l'on a tout fait pour essayer de le sauver mais le coup qu'elle a reçu dans le ventre a décollé l'embryon de la paroi (Drago la regarde comme si elle parlait japonais) en bref elle a fait une fausse couche. Désolé. »

Drago s'effondre sur la premier chaise à sa portée. Pansy pleure deux fois plus.

« Elle le sait ? » demande Blaise qui a du mal a articuler

« Oui, cela fut très dure pour elle, elle va avoir du mal à s'en remettre physiquement et moralement. Non seulement elle a perdu le bébé mais elle a eu une légère hémorragie interne que j'ai déjà soigné mais elle risque d'avoir encore quelques douleurs. »

Blaise et Drago sont de plus en plus en colère ; ca ne présage rien de bon.

« Je vais le tuer ! »

« Moi aussi ! Ce type est mort ! »

« Non les garçons ! N'y aller pas ! » pleure Pansy

« Pansy mon amour, je dois le faire pour venger ma cousine et Drago pour son bébé et la femme de sa vie. »

Ils partent d'un pas décidé. Pansy et Mme Pomfresh paniquent.

« Aller prévenir Albus ! » panique Pompom

Pansy court au bureau de celui-ci, elle rentre sans frapper, Pansy lui explique en trente secondes la situation et ils se dirigent tous les deux dans la salle commune des Gryffondor ou Damange et Harry discutent. Drago et Blaise explosent le portrait de la grosse dame et entrent très en colère et menace déjà Damange.

« Non mais ca va pas ! Il ne vous a rien fait ! » crie Harry

« La ferme Potter ! Tu en sais pas de quoi tu parles ! »

« Il ne t'a pas raconté ses exploits de tout à l'heure ? » demande Blaise

« Je ne vois pas de quoi tu parles Zabini ! » grimace Damange

« Je vais t' aider à retrouver la mémoire ! ENDO…. »

Mais il n'a pas pu finir car Albus et Pansy sont entrés. Pansy se jette sur Blaise lui faisant arrêter son sort.

« Je t'en pris, ne devient pas comme EUX. » pleure toujours Pansy

« Mais oui écoute ta copine Zabini et renonce. Au fait comment va Hermione ? » demande Pierre moqueur

Blaise pousse Pansy et lui décroche une droite qui le fait s'écraser lourdement sur le sol. Le directeur se racle la gorge. Ils le regardent tous, Damange saigne abondamment.

« Comment va Hermione ? » demande Ron

« Tu veux dire avant ou après que tu as essayé de la tuer ? » crache Drago

« Comment Pierre ? Tu as essayé de tué Miss Zabini ? Tu me fait honte ! » grimace Mc Gonagall choquée

« Bien, Miss Parkinson, Mr Weasley, Mr Damange, Mr Zabini et Mr Malfoy venez avec moi dans mon bureau. » ordonne Albus

Une fois dans le bureau, Mr le directeur fixe Damange, il doit lire dans ses pensées. Il doit le faire avec tous.

« Bon, Mr Damange, essayant de tuer une élève et n'éprouvant aucun regret, je suis dans l'obligation de vous renvoyez et vous passerez en commission disciplinaire au ministère de la magie. Sortez de mon bureau, aller faire vos bagages, vous partez immédiatement. »

Il se lève et s'en va. On peut lire un sourire satisfait sur les trois Serpentards. Les parents d'Hermione arrivent paniqué.

« Comment va ma fille ? « s'inquiète Indra

« Je veux la voir ! « ordonne Tom Zabini

« Les enfants, emmener les à l'infirmerie. » dit Albus

Tous les cinq marchent en silence jusqu'à Hermione. Ils s'approchent du lit ou Mme Pomfresh veille sur elle.

« Va elle s'en sortir sans séquelle ? » pleure Indra

« Oui elle s'en sortira, le plus dure sera émotionnellement. » informe Pompom

Les parents Zabini la regarde avec de gros yeux, ne comprenant rien

« Je vais leur dire….. Hermione était enceinte. » coupe Drago

Indra s'assoie lourdement sur une chaise et Mr Zabini fixe Drago. Personne ne parle. Tout le monde attend le verdict de Mr Zabini.

« Je préfère qu'elle soit enceinte de toi que d'un sang impur. »

« Tu as dis était ? » dit Indra

« Oui. Etait, elle ne l'est plus, elle l'a perdu quand Damange l'a frappé. »

« Ou est ce jeune homme que je m'explique avec lui. » grimace Mr Zabini

« Il a été renvoyé de Poudlard sur le champ. » informe le directeur

« Bien. Il ne vaut mieux pas pour lui qu'il réapparaisse dans le monde sorcier. »

Indra prend la main de sa fille et pleure.

« Elle va dormir toute la nuit. »

« Laissons là. » dit Tom Zabini

« Non, non, je ne veux pas la laisser seule, si elle se réveille, je ne veux pas ! » Indra pleure

« Si elle se réveille vous serez les premier prévenu, je vous ai fait aménager un appartement juste à coté. » informe le directeur

« D'accord. »

Les Zabini, le directeur, Pansy et Blaise sortent. Drago reste un peu. Il s'assoie.

« Ma chérie, tu me manques déjà, revient moi vite. Je t'aime. » murmure Drago

Il l'embrasse sur le front et sort de l'infirmerie. Pansy et Blaise l'attendent. Ils se dirigent vers les appartement de Drago quand ils croisent Ron.

« Ou est elle ? »

Drago en colère le plaque contre le mur et le bloque avec son bras.

« A ton avis ? Vous avez essayé de la tuer et elle a perdu son bébé ! Et tout ça par ta faute ! »

« Elle a perdu son bébé. Ce n'était pas prévu. Désolé. » dit Ron d'une petite voix

Il verse une larme, Drago le lâche et s'en va. Pansy et Blaise le laisse seul, ils jettent un regard méprisant à Ron qui pleurent abondamment au sol. Drago s'allonge dans le lit d'Hermione, il n'arrive pas à s'endormir alors il va la voir à l'infirmerie mais la il voit Londubat, assis à coté de SA Hermione. Neville se retourne vers Drago et va pour partir.

« Tu peux rester. »

Neville se rassoie. Il s'approche et l'embrasse sur le front. Neville esquisse un sourire.

« Quoi ? »

« Qui aurait cru que le Prince des glaces tomberait amoureux de l'indomptable Hermione…. » Neville reste en silence quelques minutes. "Et son bébé ? Votre bébé ? »

« Comment tu le sais ? »

« Elle me l'a dit puis Ron l'a crié dans notre salle commune. »

Drago fait une grimace de colère mais on peut y voir de la tristesse, surtout dans ses yeux.

« Quand Damange l'a frappé, il… Il l'a… »

Il ne fini pas sa phrase et retient ses larmes, il est HORS de question de pleurer devant Neville. Ils passent une bonne partie de la nuit au chevet d'Hermione qui dort. La nuit se passe en silence dans cette infirmerie. On entend juste la respiration des trois septième année. Au petit matin Neville s'en va pour aller en cours, Drago ne bouge pas. Albus entre ainsi que Mme Pomfresh, Mr et Mme Zabini. Mme Pomfresh examine Hermione.

« Mr Malfoy. »

« Bonjour. » répond Drago fatigué

« Tu as passé la nuit ici ? » demande Indra

« Une partie. »

« Vous devez aller en cour Mr Malfoy. »

« Non. Pas envie, je reste avec elle. » dit Drago déterminé

Albus esquisse un sourire. Ils se reculent pour laisser toute la place à Mme Pomfresh. Albus fait apparaitre quatre tasses de café fumant. Ils attendent impatiemment le diagnostic de l'infirmière.

« Tout est normal, on a plus qu'à attendre qu'elle se réveille. »

Ils paraissent tous soulagé. Albus s'en va. Indra va s'assoir à coté de sa fille. Les heures passent, Hermione ne se réveille pas. Mais…..

PDV HERMIONE

« Maman ? » demandai-je faiblement

« Ma petite fille. Ma puce. Ca va aller tu verras on sera la pour toi. »

« Comment vous sentez vous ? » demande Pompom

« Comme quelqu'un qu'on a essayé de tuer et qui a perdu son bébé. »

« Je vois que tu n'as pas perdu ton sens de l'humour ! » rigole doucement mon père

« Papa ? » Je ne l'avais pas vu

« Et oui, je m'inquiète aussi pour toi, même si je ne le montre pas. »

Je verse une larme, une larme de joie. Mon père me prend dans ses bras. Il me murmure à l'oreille pour que je sois seule à entendre.

« Je t'aime ma fille. »

« Moi aussi. »

Il me sourit de toute ses dents. Drago me fixe, je n'arrive pas à détacher mon regard du sien.

« Viens on les laisse. » dit ma mère

Mes parents sortent, je ne redresse dans mon lit sans oublier de poussée un cri de douleur. Drago s'approche rapidement.

« Non bouge pas mon amour. »

Il m'aide puis s'assoie sur le lit face à moi. Je ne dois pas pleurer. Je dois être forte, pour lui. Pour mon Prince. Il le voulait ce bébé. Toutes les étoiles qui sont habituellement dans ses yeux ont disparu. J'approche ma main de son visage, je lui caresse tendrement la joue. Il ferme les yeux et verse une larme.

« Dray. »

« J'étais tellement heureux pour ce bébé, j'avais espérer fonder une famille dans l'amour avec toi, la plus belle chose qui me soit arrivé. Pourquoi le bonheur m'est refusé, pourquoi à chaque fois que je suis heureux, un malheur arrive. N'ai-je pas le droit d'être heureux ? »

« On sera heureux à nouveau. Je te le promet. » je verse une larme

« Quand ? »

« Je sais pas, bientôt. »

« J'en ai marre d'attendre ! » dit Drago en se levant brusquement

« Je sais que tu es triste et moi aussi ma….. »

« Tu ne comprend pas, toute ma vie n'a été rythmé qu'avec des malheurs alors que toi tu as pleins de souvenir heureux, tu as une enfance heureuse, tu as pleins de bon souvenirs alors que moi je n'ai rien ! »

« Ce n'est pas vrai tu as des amis qui t'aiment ! » je pleure

« Et c'est quoi en comparaison de ta vie parfaite ? ! ? » s'énerve Drago

« Ma vie n'est pas parfaite ! Ma vie n'a été qu'un mensonge ! Les personnes que je considérais comme des amis m'ont trahi et j'ai vécu pendant quinze ans dans le mensonge ! Alors NON ma vie n'est pas parfaite ! »

« Tu ne comprends pas ! » dit Drago entre ses dents

Il s'en va.

« DRAGO ! »

Il ne se retourne pas et continu son chemin, je me lève en poussant un cris de douleur mais je le suis quand même.

« Miss Zabini recouchez vous ! » Pompom me retient

« Lâchez moi ! Drago ! » dis je furieuse

Je me détache de l'infirmière et pars à la poursuite de Drago qui est en train d'ouvrir la porte, j'arrive, je me met entre la porte et Drago.

« Explique moi. » demandai-je essoufflée

Il me pousse délicatement pour passer mais dans un dernier effort je m'accroche à son torse. Il ne me touche pas.

« Non, je ne te laisserai pas partir. » Je pleure la tête contre son torse

« Hermione. » dit Drago suppliant

« Peut être que tu n'as pas eu une vie facile mais tu ne te rends pas compte tout le bonheur que tu me procures, tu es le soleil de ma vie, j'ai besoin de toi, si tu t'éloignes de moi, je ne suis plus rien, reste près de moi, je t'en pris, si tu ne fais plus parti de ma vie, je ne vois pas pourquoi je continuerai de respirer sur cette terre. »

Je n'ai pas bougée, je pleure toujours accrochée à sa taille

« Hermione arrête. » supplie Drago

« Non. Je sais que cette période va être dure à passer mais je peux te promettre de te rendre le plus heureux possible, de faire tout pour que tu puisses réaliser tes rêves, je veux que tu sois heureux et moi je serais heureuse. » Je pleure toujours mais je le fixe

Il ne me répond pas. Il me dévisage et me prend enfin dans ses bras.

« Je t'aime tu le sais ca ? »

« Oui. »

« Qu'est-ce que je ferais sans toi ? »

« Plein de bêtise ! » je souris un peu

Il me sourit avant de m'embrasser tendrement.

« Qu'ils sont mignon tous les deux ! » s'attendrit ma mère

« Tu ne peux pas me faire la même déclaration ! » dit Blaise à sa copine

Pansy pleure ainsi que Mme Pomfresh. On arrête puis on les regarde étonné mais souriant.

« Mon amour ? »

« Mmm ? »

« Tu peux me ramener dans mon lit, je ne me sens pas bien ! »

« Je vous avez dit de ne pas bouger ! » Pompom vient de reprendre ses esprits

Drago me porte jusqu'à mon lit et mis dépose délicatement. Je lui souris pour ne pas faire une grimace de douleur. Rogue entre dans la salle.

« Vous n'êtes pas en cour vous ? » demande Rogue au trois Serpentards

« Vous non plus. » répond Blaise

Je fais un petit sourire à la réflexion de mon cousin. Drago me tient toujours la main.

« Très drôle Mr Zabini. Vous êtes dispensés de cours pour aujourd'hui. Miss Zabini reposez vous bien. »

« Bien Mr. »

Il fait une grimace en gis de sourire avant de sortir.

« Vu que tu vas mieux ma chérie nous allons rentrer." Il s'adresse à l'infirmière "Mais je veux un rapport détaillé de son état de santé tous les jours. »

« Pas de problème Mr Zabini. »

Comment elle s'écrase devant mon père. Ils me prennent dans leur bras avant de partir. Maman verse une petite larme. Je passe la journée à l'infirmerie. A midi Neville vient me voir.

« Je repasserais plus tard. »

« Non ! Neville vient ! »

Il s'avance prudemment de peur de se faire manger par les Serpentards.

« Merci d'être venu me voir cette nuit. »

« C'est normal tu es mon amie. » sourit Neville

Je lui fais un de mes plus beau sourire qu'il me rend.

« Je viendrai te voir plus tard. »

« Vient quand tu veux. »

« Pas trop quand même. » grimace Drago

« Arrête Dray ! A plus tard Neville. » Je souris

Il s'en va toujours mal à l'aise.

« Vous lui faites peur ! »

« Non ! » rigolent les trois serpentards

Ils rigolent. Je fais non de la tête mais toujours souriante. Le soir je sors pour le diner. Drago est là. Je me lève et m'apprête à marcher mais Drago me prend dans ses bras.

« Tu fais quoi mon Prince ? »

« Je t'emmène manger. » Drago marche vers la sortie

« Tu sais que je peux marcher toute seule ? »

« Non justement, tu dois te reposer. »

Je rigole mais le laisse me porter, j'ai mes bras autour de son cou. Je l'embrasse sur la joue.

« Je t'aime. »

« Moi aussi princesse des Serpentards. »

« J'aime bien ce surnom ! » dis je fièrement

Il me sourit, je rigole même si j'ai un peu mal au ventre mais je suis heureuse même si j'ai perdu notre bébé, il me remonte le moral rien que par sa présence. Je l'embrasse dans le cou.

« Ma chérie, arrête ca tout de suite, tu vas me donner des idées. »

« Ca tombe bien c'est le but. » je continu

Il arrête de marcher, je lui fais un sourire coquin.

« Non, j'ai dis non. »

« Aller s'il te plait. »

« Non. » dit Drago ferme

« Je boude. »

« Pas grave on est arrivé. Puis tu commences à être lourde. »

« C'est sympa je passe de Princesse des Serpentards à cachalot échoué. »

« Mais tu es le plus beau cachalot de toute la terre. »

« Tu t'enfonces. Tait toi. »

0o0

A suivre...

bisous

Chapitre 15

0o0

PDV HERMIONE

Les portes s'ouvrent Drago me porte toujours, tous les regards sont braqués sur nous. Il me pose gentiment en silence. Je ne lui parle pas et lui non plus. Quelques Serpentards me disent qu'ils sont content de mon retour.

« Bon ils se passent quoi entre vous deux ? » demande Pansy

« Rien. »

« Non bien sur. » sourit Blaise

On le fusille du regard.

« Oké. Vous êtes sur que vous ne voul….. » commence Blaise

« Il a dit que j'étais un cachalot ! » grognai-je énervée

« Je n'ai pas dit ca ! Tu l'as dit toute seule ! » se défend Drago

« Peut être mais tu l'as pensé tellement fort que ca c'est écrit sur ton front ! »

« Mais je n'ai jamais pensé ça ! Tu fais à peine quarante neuf kilos comment veux tu que je pense ça ! »

Je me décompose en me tenant le ventre.

« Amour ca va ? » s'inquiète mon petit ami

Je serre la table avec une de mes mains et l'autre est sur mon ventre. Je respire vite et bruyamment.

« C'est bon ca va mieux. » Je me calme

Ils soupirent tous de soulagement. Drago hésite à me prendre dans ses bras, mais moi je n'hésite pas et mit réfugie.

« C'est rien, Mme Pomfresh a dit que tes douleurs passeraient dans quelques jours. »

« Je t'aime mon Prince. »

« Moi aussi ma princesse. »

On s'embrasse tendrement. Pansy et Blaise nous regarde tendrement.

« Tu veux quoi toi ? » demande Blaise agressif

« Tu as intérêt à avoir une bonne raison pour casser ce bon moment. » grimace Pansy

On regarde Pansy et Blaise puis dans la direction de l'intrus.

« Je voulais m'excuser au près de toi Hermione, pour tout ce que je t'ai fais enduré cette année je sais que j'ai agit comme un con. Et tu n'es pas obligé de les accepter mais sache pour que je vienne m'excuser devant tous tes amis qui plus es sont des Serpentards" Je le fusille du regard "il a fallu que je mette ma fierté de coté parce que je me sens super mal et je n'arrive plus me regarder dans une glace. Voilà. Je voulais que tu le saches. » demande Ron mal à l'aise

Je ne répond rien

« Au revoir Hermione. »

On le regarde partir sans rien dire.

0o0

La fin de semaine se passe tranquillement personne n'est venu me faire des excuses et je n'ai pas accepté celle de Ron. Pas pour le moment. Faut que je digère. J'ai toujours un peu de mal à marcher toute seule alors Drago ou Blaise m'aident. Ce weekend il y a une sortie à Pré-au-lard mais on y va pas. On marche un peu dans le parc avec Drago. Il me tient par la taille. Il s'occupe super bien de moi. Qu'est ce que je ferais sans lui ? On voit un rouquin seul assis les fesses dans la neige. On s'approche de lui. Je me détache de Drago qui me regarde avec étonnement, il ne bouge et reste en retrait à quelques mètres de moi. Il ne me lâche pas du regard. Je m'assoie à coté de Ron en poussant un petit cri de douleur. Ron me regarde mais ne bouge pas. On reste quelques minutes sans parler à regarder plus loin que le lac.

« Il est obligé de nous surveiller, je ne vais pas te tuer. » dit Ron

Je baisse les yeux, triste.

« Désolé, je n'aurai pas du employer ces mots la. »

« Il prend soin de moi et j'en ai besoin. J'ai besoin de lui Ron. »

« Vous avez du bien vous marrez après que je sois venu te voir. »

« Eux je ne sais pas mais moi non. J'ai réfléchi. Je voudrai savoir pourquoi vous m'avez demander de choisir et pourquoi vous avez été aussi méchant avec moi. »

Il ne répond rien gêné.

« Je ne vais pas te mordre tu sais. »

« Je crois qu'on a été jaloux que l'autre, pardon que Blaise soit ton cousin et on sait aussi que la famille est très important pour toi. On savait qu'il prendrait une grande place dans ton cœur, on pensait que tu ne voudrais plus nous voir en les fréquentant. On pensait qu'il te changerait pour nous détester. »

« Donc vous avez pris vous-même la décision de me virer de votre vie sans me demander mon avis. »

« A peu près mais on a pas tout à fait tort, tu as changé, tu es devenu une autre fille. »

Je soupire, il n'a rien compris.

« Je suis ENFIN moi-même, je peux enfin être libre de mes gestes sans avoir peur du regard des autres, je m'assume et ca j'en avais envie depuis longtemps. Avec vous je me sentais oppressée - ne le prend pas mal surtout - je vous adorais. »

« Mais tu n'étais pas toi-même. Je te comprends. Acceptes tu mes excuses ? » s'inquiète le rouquin

« Je ne sais pas Ron, vous m'avez fait beaucoup de peine. »

« Alors pourquoi es tu venu me voir ? »

« Pour des explications. »

« Je comprends. »

Il va pour se lever mais je pose ma main sur son bras.

« Je t'excuse mais à une seule condition. » commençais je

« Laquelle ? »

« Ne me fais plus jamais souffrir et ne me menace plus JAMAIS parce que je te ferai exploser la figure. »

« D'accord. »

Il se lève.

« Aide moi à me lever. » ordonnai je

Il me tend ses deux mains. Je les prends et me tire pour me lever. Ron s'en va et passe à coté de Drago.

« Tu vois je ne l'ai pas mangé. » dit il à Drago

Drago va pour répliquer mais je le coupe.

« Amour ? » Je souris

Il tourne la tête vers moi, je lui fais un sourire coquin. Il me rejoint et m'embrasse.

« Tu as fini par lui pardonner. » me dit il

« Toi t'as écouté notre conversation. » répondis je

« Non. » Drago fait son innocent sourire

« Mouai c'est ca. »

« Comment ca Miss Zabini vous ne me croyez pas ? » demande Drago faussement choqué

« Mais parfaitement Mr Malfoy. »

Il me fait un sourire typique Malfoy.

« Non Drago, je suis en convalescence ! »

« Et après ? »

Je recule alors qu' il s'avance et me prend dans ses bras, me soulève et se met à tourner très vite. Je m'accroche à son cou et crie comme une malade avant de mettre à rigoler et lui aussi. Du coup il ne fait plus attention et tombe, on est allongé par terre dans la neige à rigoler comme deux parfait idiot. Pansy et Blaise nous rejoignent.

« Je ne sais pas qui est le plus idiot entre ta cousine ou ton meilleur ami. »

« Et ! » On crie ensemble

« Y'a que la vérité qui blesse ! » rigole Pansy

« Et la neige aussi ! » Je fais un sourire typique Malfoy

Je prend une boule de neige et lui envoie pleine figure. Elle riposte, la guerre est déclarée ! Les deux couples les plus glamours de Poudlard s'affrontent dans une terrible bataille ! On arrête, vu qu'on est trempé de la tête au pied pour rentrer dans nos appartements. On s'assoie tous autour du feu de la cheminée. Je suis assise par terre, Drago est assis dans un fauteuil, j'ai la tête posé sur ses genoux, Blaise est allongé sur le canapé et lui aussi à la tête sur les genoux de Pansy. C'est de famille ! Je m'endors.

PDV EXTERNE

« Chut les mecs, regarder elle dort. » annonce Pansy

« C'est pas étonnant, depuis … Elle fait des cauchemars et se réveille tout le temps. » informe Drago

« Pauvre puce. »

« Je vais la coucher. » dit Blaise se levant

Il la soulève et la pose dans son lit. Mais comme Drago l'a dit, elle fait des cauchemars.

PDV HERMIONE

Je me réveille en hurlant encore

« C'est rien ma puce, juste un cauchemar. » dit Drago entrant dans la chambre

Je pleure, Pansy et Blaise nous rejoignent sur le lit. Je me calme, personne ne parle. On est tous allongé sur mon lit.

« Mon oncle a retrouvé la trace de Damange. Il se cache à Canne, une ville française. Il m'a envoyé une lettre, il l'a forcé avec rentrer avec lui au manoir, pour le moment il est dans les cachots. »

« Il va en faire quoi ? » demandai je

« Je ne sais pas, nous verrons pour les vacances. Au fait vous êtes invité pour les vacances. » informe Blaise

« Tu viens ? » demandai-je à mon amoureux

« Mais bien sur, je ne vais pas te laisser avec ce Co….. » commence Drago

"Chut, ne parle pas de chose qui fâche et embrasse moi se sera mieux. » dis je lui mettant un doigt sur les lèvres

Il ne se fait pas prier.

« On est encore la, je vous signale. » grimace Blaise

« Il y'a ma chambre ! » dit Drago toujours entrain de m'embrasser

« Beurk ! Je ne veux pas aller dans la chambre ou ils font leurs cochonneries ! » grimace elle

« C'est sur c'est répugnant ! »

« Dehors ! » On crie ensemble

Ils sortent en rigolant et prennent bien soin de fermer la porte. Je défais les boutons de la chemise de mon amoureux.

« T'es sur que ca va mieux ? » s'informe Drago

"Oui… Mais… Evite… De… Me… Brasser… Dans… Tous… Les… Sens… » dis je l'embrassant son torse

Je défais les boutons de son pantalon en lui jetant un regard coquin. Il rigole.

« Toi tu ne bouge pas, c'est moi qui mène, toi tu ne fais rien. »

« Ca me va ! Aller au boulot mon cher et tendre amour ! » Je m'allonge sur le dos faisant l'étoile de mer

Il rigole avant de se mettre au boulot.

0o0

On arrive à la gare ou ma mère nous attendent. On la salue puis on transplane au manoir.

« Ou est mon oncle ? »

« Dans les cachots avec ce petit trou de cul de Damange ! » grimace ma mère

On la regarde tous la bouche ouverte. Personne n'a jamais vu ma mère aussi vulgaire et hors d'elle. Mes trois amis se dirigent vers les cachots alors que moi je ne bouge pas.

« Tu ne veux pas t'amuser Hermione ? » me demande Blaise surpris

« Euh… Non… Plus tard. Je vais aller me reposer. Mais aller y. »

« Tu es sur que ca va ? » demande Pansy septique

« Oui oui. Je suis juste fatiguée, ca va aller. Mais aller y vous. »

Je me dirige vers ma chambre alors que mes amis et ma mère descendent rejoindre mon père. Je m'allonge sur mon lit et ferme les yeux, j'ai des flash de cette soirée ou tout à basculé, ou j'ai perdu mon bébé, ou j'ai failli mourir. Je verse une larme. Je n'ai pas le courage de le revoir. Je ne veux pas.

PDV EXTERNE

« Hermione n'est pas là ? » demande Mr Zabini

« Non, elle est parti se reposer. » répond sa femme

« Je crois qu'elle n'est pas encore prête à l'affronter. » informe Pansy

« Normal après ce que je lui ai fais ! » Damange fait un sourire sadique

« ENDOLORIS ! » hurlent Drago Blaise et Mr Zabini

Il pousse un cri de déchirement qui remonte jusqu'à la chambre d'Hermione.

PDV HERMIONE

Je me relève brusquement. Je descend dans le salon, je regarde la cheminée les yeux dans le vide. Je suis bien à ne rien penser, à vider mon esprits mais ca ne dure pas longtemps car Dally entre dans le salon pour m'annoncer qu'un jeune homme est dans le hall d'entrée. Je me dirige vers le hall et je le vois attendre sagement.

« Ron ? Que fais tu ici ? Tu sais que si mon père te voit là il pourrait te tuer ? »

« AAAAAAAAHHHHHHHHHH ! » hurle Damange

« C'est qui ? » demande Ron apeuré

« Tu ne reconnais pas la voix délicate de ton ami ? » demandai-je mi amusée mi surprise

« Mon ancien ami. »

« Viens. »

On se dirige dans le petit salon.

« C'est joli chez toi. »

« Merci. »

Dally nous apporte du thé.

« Merci Dally. »

Elle s'incline pour disparaitre. Pansy et ma mère entrent pliées de rire mais en voyant Ron elles redeviennent sans émotion.

« Mère, voici Ronald Weasley. »

« Bonjour Madame »

« Enchanté. Que faite vous ici ? » répond ma mère

« Oui que fais tu l'as ? Tu ne devais pas rester à Poudlard pour les vacances ? »

« Euh si mais Dumbledore m'a demandé de te ramener cette lettre, il n'a pas eu le temps de te la donner. » dit Ron mal à l'aise

Il me tant la lettre froissé.

« Je te revoie à Poudlard. Au revoir, Madame. »

Ma mère fait un signe de tête et moi je lui fais un sourire.

« Ouvre ! Il te veux quoi le vieux fou ? » sourit Pansy

« On va voir. »

Mme Zabini,

Je voulais juste prendre de vos nouvelles.

Amusez vous bien avec votre « jouet » offert par votre père.

Le vieux fou, Albus Dumbledore.

« C'est-ce que je disais ! Complètement fou ! Je ne savais qu'il laissait faire torturer les autres ! » rigole Pansy

« Il est arrivé la même chose qu'Hermione à sa sœur mais à cette époque il n'as rien pu faire, et sa sœur est morte. Sa vengeance est assouvis à travers Hermione. »

On regarde ma mère avec des grand yeux ouvert.

« Le maître des ténèbres nous a raconté cette histoire. » dit ma mère amusée de notre réaction

Les hommes ne remontent que pour diner. Indra raconte que Ron est venu m'apporter une lettre.

« Es ce ton ami ? » demande mon père

« Ami je ne sais pas trop, avant oui nous étions proche, maintenant je le tolère. »

« Pour être proche ca tu l'étais ! » boude Drago

« Euh toi tu n'es pas mieux ! »

« Vous nous expliquez ou on devienne ? » demande ma mère

« Ma tante je ne pense pas que ce soit une bonne id…. »

« Il/Elle a couché avec Weasley ! » Nous parlons ensemble

« Et c'est reparti ! » disent Blaise et Pansy

« Tu ne vas pas recommencer ! » Nous reparlons ensemble « Si ! Justement ! »

« Stop ! » crie mon père

On arrête et on le regarde.

« Je voudrais rencontrer ces personnes qui vous mette dans cet état, puis se sont des sang pur. Je vais les inviter pour mardi. » dit mon père

« Toute la famille ? » demandai je

« Oui. Je veux voir avec qui vous êtes sorti et les fréquentations de ma fille. » dit Blaise

« Je comprend pour Hermione mais les aventures de Draco…. » dit Blaise

« Il sort avec ma fille je veux savoir. » affirme mon père

« Puis il fera bientôt parti de la famille, j'espère. » sourit ma mère

Avec mon amoureux on regarde nos assiettes.

0o0

La famille Weasley a accepté l'invitation. On est mardi après midi, on passe l'après midi à se préparer. Je ne vous raconte pas le bordel qu'on a foutu pour trouver les tenus pour nos amoureux et impressionner les Weasley. On a notre réputation à tenir. Les Weasley arrivent, je les vois de mon balcon. Ils sont déjà dans le salon. On descend. Pansy ouvre un battant de porte et moi l'autre pour faire notre entrée de star, on adore faire ça, tous les regards sont tournés vers nous. On sourit, satisfaite. On regarde nos amoureux, ils sont super sexy en costard cravate. On salut tout le monde. Ginny me fait un sourire timide, je le lui rend par un regard noir et prend le bras de Drago d'un air de dire, c'est le mien. Elle baisse les yeux. Je discute un peu avec Ron sous l'œil de mon père qui discute avec Mr Weasley. On passe à table. Drago et Blaise nous tirent les chaises pour nous assoir avant de prendre place à coté de nous. L'ambiance est un peu tendu entre les jeunes mais entre les adultes c'est plus détendu mais on voit que les Weasley ont peur de faire un faux pas. Je rigole avec Drago mais discute un peu avec Ron. A la fin du repas il nous laisse entre jeune, on part dans la salle de bal. Je met la musique puis commence à danser, Pansy me suit, on se lâche, j'en ai marre de cette ambiance tendu. Je met un slow et m'avance sensuellement vers mon prince.

« Mon prince, désires tu danser avec la plus belle ? »

« Mais bien sur princesse. » sourit Drago

On part danser tous les deux, tendrement. Les Weasley sont étonnés de voir Drago sourire.

« Et oui mon meilleur ami sait sourire. »

« C'est que c'est bizarre de le voir exprimer ses sentiments. »

« Mais nous ne sommes pas à Poudlard puis quand il est avec Mione il est différent. »

« C'est sur qu'elle a le pouvoir de changer les gens. » sourit Ron

« Sauf Damange. » grimace Blaise

« Celui la il compte pas. » dit Ron amer

« Qui ne compte pas ? » Je les rejoins

« Personne. » disent Ron et Blaise

« Hermione on peut parler. » demande Ginny

« Non j'ai rien à te dire ! » dis je

« Mais moi j'en ai. Tu n'auras qu'a écouter. » dit Ginny triste

Je râle mais la suit dehors après avoir mis une cape. On marche sans rien dire.

« Je sais que nous ne serons plus jamais comme avant toi et moi mais je voudrai au moins que l'on essaye de reparler. » dit Ginny

« Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu a couché avec Drago ? » crachai je

« Et bien… A vrai dire… »

« Tu me disais que tu voulais coucher avec un mec que tu aimerais. » continuai je

« Mais je l'aimais."Je lui envoie un regard meurtrier "Oui je l'aimais, qui ne l'aimais pas ? Tu ne diras pas le contraire, même si c'est un salop" Je me racle la gorge "Pardon mais ce n'est pas un ange, il a un truc de super attachant. »

« Tu ne parles pas de ses fesses ? »

« Non. Mais je suis tombée amoureuse de lui et quand j'étais en cinquième année, je l'ai dragué et un soir, est arrivé ce qui devait arrivé. Je lui ai donné ma virginité. Une fois fini, j'ai voulu me blottir dans ses bras mais en prince de glaces qu'il est, il m'a repoussé, mon cœur a commencé à se fendre mais la phrase qui m'a totalement brisé le cœur c'est quand il a dit « de toute façon je ne pensais pas à toi, tu es juste une fille parmi tant d'autre » .Je me suis levée, j'ai ramassé mes affaires et je suis parti pleurer dans ma chambre. J'ai fais la plus grosse erreur de ma vie alors j'ai décidé de faire comme s'il ne s'était rien passé. C'est pour ca que je t'ai menti, à toi à Harry à Ron, je me suis aussi menti à moi-même en me forçant à faire comme s'il ne s'était rien passé…. Je sais maintenant que quand il couchait avec moi il pensait à toi, j'en ai été jalouse parce que j'ai toujours des sentiments pour lui, et quand j'ai vu que tu es devenu une Zabini forcement tu serais amie avec le Prince donc rapprochement, j'étais jalouse de toi, de ta vie, je suis jalouse que tu es la seule a avoir son cœur. Tu es belle, intelligente, de l'argent, tu es une excellente sorcière, un cousin génial, et un petit ami ou toutes les filles craquent en le voyant. »

« Ma vie n'est pas aussi parfaite. »

« Ah bon donne moi l'ombre de ton tableau ? » grimace Ginny

« Pierre a essayé de me tuer et a tué mon bébé. »

« ….. »

« Tu vois ma vie n'est pas parfaite. Je comprend ce que tu as ressenti mais ce n'est pas une raison pour me le faire payer, je n'ai rien demandé à personne mais maintenant j'en profite. »

« Tu me pardonneras ? » demandai t'elle suppliante

« Pas pour le moment mais plus tard, peut être on verra. Pour le moment j'ai du mal à digérer que tu fantasmes sur mon copain et que mon ancienne meilleure amie m'est demandée de choisir entre ma famille et mes amis. »

« Je sais qu'on a réagi comme des cons mais… »

« Mais quoi ? Mais vous aviez peur que blablabla et bla et bla… Je sais. Mais ce que vous avez fait c'est horrible. » dis je énervée

Je la laisse planté là, les larmes commencent à couler sur ses joues les miennes sont prêtes à sortir mais non elles ne vont pas sortir. Je me l'interdit. Je rentre au manoir, Ginny rentre quelques minutes plus tard.

0o0

A suivre.

bisous bisous

Chapitre 16

0o0

PDV HERMIONE

Je prend tendrement Drago dans mes bras et l'embrasse sous l'œil de Ginny qui baisse les yeux.

« Il t'arrive quoi ce soir ? » me demande Drago surpris

« Rien, j'ai juste envie de mon cœur. » Je lui fais un sourire charmeur

« Merde on est là ! » grimace Pansy

« Vous pourriez arrêter. Vous me choquez. » rajoute mon cousin

« Blaise tu n'es pas mieux que moi. » se défend mon amoureux

« J'avoue que de ce coté là vous avez tous les deux des idées. » argumente Pansy

« Et ! Arrête de penser à mon copain au lit s'il te plait ! » Je prend Drago dans mes bras

« J'arrête ! De toute façon Blaise est plus doué au lit ! »

« Je le savais ! Dray tu es nul au lit ! » dit Blaise fièrement

« J'ai pas dit nul…. »

« STOP ! Fermez là. » dis je retenant une grimace

« … »

« Merci. Alors toi maintenant tu vas t'occuper de moi parce que sinon je vais aller voir ailleurs ! » dis e à mon petit ami.

Il tue du regard Ron. Hihi. Puis il m'embrasse sous le regard triste de Ron qui comme sa sœur avant baisse les yeux. Les Weasley partent.

« Ouf ! J'en avais marre de les voir ! » soupire Blaise

« Ouai c'est sur ! » rajoute Drago

« Je trouve que les jumeaux s'améliore avec l'âge. » sourit Pansy

On regarde tous les trois Pansy étonnés. Elle nous regarde avant d'exploser de rire.

« Vous… devriez… voir… vos… tête… c'est… trop… trop.. drôle ! »

Elle en pleure.

« J'ai cru que tu étais sérieuse ! »

« Tu rigoles ! Ils sont moches et le resterons ! Jamais ils ne seront aussi sexy que… » Elle s'essuie ses larmes

« Tu m'étonnes ! Ceux là qu' est-ce qu'ils peuvent être Waou ! Mon dieu ! » Je comprend son petit jeu

« M'en parle pas, ca me donne des idées assez osées ! »

« Et t'as vu leur … » j'en rajoute

« Oh la vache ! Je craque. »

« Qui ne craquerait pas devant ? Même un aveugle baverait ! »

« Total. » dit Pansy songeuse

Et on peut voir que les garçons bouillent de colère. C'est sur que de parler de mecs aussi ouvertement et chaudement devant nos copains, c'est pas cool mais c'est tellement drôle de les faire enrager alors on continu.

« Avec leurs carrures ? »

« Oui j'ai vu on doit se sentir en sécurité dans leur bras musclés ! » souriais je

On soupire de plaisir, les yeux pleins d'étoiles. Les garçons sont au sommet de leur colère mais on s'éclate alors on continu.

« Moi ce qui me plait c'est ses mains, ils doivent savoir en faire des choses qui te procure un bien fou. »

« Arrête Mione je vais inonder la salle en y pensant ! »

C'est est trop pour Blaise et Drago qui s'en vont en claquant la porte.

« Tu crois qu'on a été trop loin ? »

« Non ! » elle sourit

On pouffe de rire puis on monte se coucher.

« On se fera pardonner demain. »

« Je ne comprend pas que ca les est vexé ! » dis je faussement innocente

« Moi non plus. » dit elle dans un sourire

On se jette un coup d'œil avant de rigoler.

On passe devant la chambre de Blaise ou il est avec MON homme. Je met mon doigt sur ma bouche, on se tait puis on écoute.

« Non mais c'est qui ceux là ! »

« Attend que je le découvre et ils sont mort ! » grimace Drago

On se retient de rigoler en mettant nos mains devant nos bouche.

« Putain mais qui ca peut être ? »

« Je sais pas mais qui est mieux que nous franchement ? »

« Puis t'as vu le culot qu'elles ont pour en parler devant nous ! »

« Elles ont peur de rien ! »

« C'est ce qui fait leur charme ! »

« Ouai. »

« Putain je veux savoir de qui elles parlaient ! »

Je ne me retiens plus et éclate de rire bruyamment.

« Chut ! » rigole Pansy

On les entend se déplacer, on se met à courir et à entrer dans ma chambre, on s'allonge sur mon lit toujours en rigolant.

« Et ca vous amuse ! » hurle Blaise

On se calme, pour s'endormir quelques minutes plus tard sans nous changer.

0o0

Le lendemain les garçons nous font la tête. On est dans le salon alors que les garçons jouent au Quiddich.

« Tu crois qu'ils font qu'on leur dise ? »

« Pas tout de suite. Laisse les ruminer un peu. »

« Mais il me manque ! » dit Pansy triste

« Mais moi aussi ! Mais ca met du piment ! »

« Qu' est-ce qui met du piment ? » demande ma mère qui entre

« Hier on sait un peu amusé, on les a testé. »

« Alors c'est pour ca qu'ils sont de mauvaises humeurs ? » sourit ma mère

« Oui ! »

« Ne tarder pas trop, les connaissant ils vont vous en vouloir. » sourit encore ma mère

On se lève en panique et on court dehors.

« Ah les jeunes ! »

On arrive ou les garçons jouent. Ils descendent vers nous mais passe à coté sans nous parler, on se regarde avec Pansy puis.

« On parlait de vous. » On parle en même temps

Ils s'arrêtent et se retournent vers nous, leur regard n'ont pas changé.

« On voulait vous faire enrager pour s'amuser un peu. » dis je un peu honteuse

« Oui c'est vrai, on n'a jamais arrêter une seule seconde de penser à vous. »

« Puis comment on pourrait parler de quelqu'un d'autre alors que vous êtes les meilleurs et... »

« Et les plus sexy. »

On leur fait des petits sourires. Ils nous fixent avec un regard dure. Ils restent impassible quelques minutes à nous fixer gravement. Drago s'approche de moi, je le fixe tristement. Il fait un sourire typique Malfoy.

« Ca va te couter cher ! » réplique Drago

Je le regarde paniquée mais heureuse à la fois. Il me tant sa main avec son balai dans la main.

« Si mademoiselle veut bien ? » dit Drago me tendant son balai

« Oh non surement pas ! » Je recule

« Oh mais si mademoiselle Zabini, vous n'avez pas le choix ! » Il m'attrape le poignet

« Non Drago, tu sais que je n'aime pas ça et j'ai peur en plus ! » Je supplie

« Pansy ne rigole pas. » ajoute Blaise

« Je ne le sens pas ! »

Ils rigolent jaune. Blaise attrape Pansy par la taille et la met sur son balai de force et s'envole.

« Ne m'oblige pas à te forcer. » grimace Drago

« Ta phrase n'est pas très jolie ! »

« M'en fiche ! Monte ! »

« Oui chef ! » Je souris

Je monte sur son balai et Drago monte derrière moi, avec une main il tient le balai et l'autre il me tient MOI pour pas que je tombe. Je me colle à son torse et mes mains sont posées sur son bras. Je ferme les yeux, il décolle, mes ongles se plantent dans son bras.

« Je ne te lâcherai pas alors enlève tes ongles de ma chair, s'il te plait. » grimace t'il

« Pardon. » Dis je les yeux fermés

« Tu peux ouvrir les yeux. » dit Drago amusé

« Non. »

Il continu de voler, il n'insiste pas, c'est bizarre, j'ouvre enfin les yeux, je tourne ma tête vers lui et sourit. Il a fermé les yeux et un sourire est accroché sur ses lèvres, les cheveux au vent. Je l'observe sans rien dire, il est tellement beau. Je me blotti un peu plus contre lui, je ne voudrais être nul part ailleurs même si je suis sur un balai à cent mètres de hauteur. Je me rend compte qu'il aime vraiment voler.

« Je t'aime. » murmurai je

Il ouvre les yeux, je le regarde toujours, il est surpris, je lui fais mon plus beau sourire.

« J'avais envie de le dire. » Je souris

Il rigole. Je l'embrasse tendrement sur la joue.

« Tu ne veux pas descendre ? » suppliais je

« Non, tu n'as pas fini de te faire pardonner. »

Je fais un sourire typique Malfoy. Je tourne la tête et pour la première fois je le lâche, ce qui le surprend. J'ai un haut vert avec une grande fermeture éclair. Je la descend tout doucement.

« Tu fais quoi ? »

« Je me fais pardonner. » dis je descendant ma fermeture

Ma fermeture est en dessous de ma poitrine, le vent s'engouffre dans mon haut pour laisser apparaitre mon soutien gorge, Dray profite de la vue. Je la défais complètement et dégage mes épaules. Drago embrasse mes épaules.

« Je rêve ou tu descends ? » souriais je

« Fait la maligne ! »

On descend vers une forêt. Je descend en douceur, Drago un peu moins que moi, il jette à moitié son balai, je me recule contre un arbre avec un air coquin, en reculant j'ai laissé tomber mon haut. Il se rapproche de moi tout en virant son tee shirt toujours avec un regard coquin. J'admire son corps parfaitement sculpté, il m'embrasse avec fougue, je défais rapidement les boutons de son pantalon et le baisse en même temps que son boxer. Ses mains descendent jusqu'à mes fesses pour me soulever, ma jupe se remonte alors que mes jambes s'enroulent autour son bassin.

« Tu n'as pas mis de culotte ? »

« Zut ! Je savais bien que j'avais oublié quelque chose en m'habillant ! Mais promis la prochaine j'y pense ! »

« Surtout pas ! » dit Drago m'embrassant dans le cou

Une fois nos envies assouvies nous rentrons.

On passe la fin de journée à rigoler. Le soir je pars me coucher seule, malheureusement, Dray me manque déjà alors que je ne suis couchée que depuis dix minutes. Je fini par m'endormir avec des bons souvenirs de ma journée mais mes rêves tournent autrement. Je me réveille en sursaut, en sueur. Je me calme et décide de vérifier si mon cauchemar n'est qu'un cauchemar ou si je dois m'inquiéter. Je met une cape, des chaussures et prend ma baguette. Je descend dans les cachots du manoir. C'est la première fois que j'y vais, je tourne un peu avant de trouver ce que je cherchais. J'arrive devant une cellule occupée par Damange, il est dans un sale état avec des vêtements tous déchirés et de multiples égratignures sur tout le corps. Il a aussi la lèvre coupé et un coquard à l'œil gauche. Il est très amaigri.

Je m'approche des barreaux, il ouvre les yeux.

« Tu te délectes de la vue Zabini ? » crache Damange

« Tu n'as que ce que tu mérites ! »

« Vous êtes tous des lâches dans votre famille vous et votre sang pur ! »

« Il n'y a qu'un lâche ici et c'est toi ! Tu t'es attaqué à moi et tu as tué mon bébé ! »

Je me met à pleurer mais je le fixe.

« TU AS TUE MON BEBE ! » hurlai-je en colère

Je le menace, je pleure toujours.

« C'est bien fait pour toi ! Tu mérites de crever sale porc ! » dis je toujours en colère

« Ba va y tue moi ! »

Je pointe ma baguette vers lui et ouvre la bouche pour le faire, ma main tremble. Il me fixe avec sourire mauvais. Je n'y arrive pas, je pleure un peu plus.

« Tu n'es qu'une faible Hermione chérie, tu es peut être une grande sorcière mais il te manque des tripes ! Tu n'as pas le courage d'aller jusqu'au bout de tes actes ! Tsss ! Tu me fais pitié ! »

« TAIT TOI ! C'EST FAUX ! » criais je

Mes jambes me lâchent, je cache mes mains dans mon visage. Il rigole sans joie.

« Tu n'es qu'une salle trainée qui couche avec tout le monde ! » il se relève

Je relève la tête vers lui et croise son regard, je me revois quand il m'étrangle avant de tuer mon bébé. Je me relève et pointe ma baguette pour enfin lui envoyé un sort, j'y met tellement de cœur que cela le projette au fond de la cellule, il frappe le mur très violemment, sa tête saigne, il pousse un cri de douleur tellement fort que je pense qu'il a réveillé tout le manoir. Je ne me suis pas trompée, tout le monde arrive quelques minutes plus tard, je suis entrain de fixer mon ex, qui perd de plus en plus de sang. Mon oncle s'approche de moi et pose son bras sur mes épaules, je le regarde surprise, je ne les ai pas entendu arriver.

« Alors comme ça on s'amuse sans nous ? » dit mon père fixant Damange

« S'amuser ne serait pas le terme. » crachai je

« Et bien Damange tu es vraiment dans un piètre état. Tu veux peut être que j'abrège tes souffrances ? » propose mon père

« Aller vous faire foutre ! »

Mr Zabini fait sourire mauvais avant de prononcer l'ultime sort mais je lui baisse sa baguette.

« Non, il ne mérite pas ce privilège. »

« Pourquoi ? » demande mon père

« Parce qu'elle veut que je reste près d'elle, puis je lui manquerai ! » rigole Pierre

« Tu ne mérites pas de vivre mais te tuer te rendrais service, je préfère que tu souffres, encore et encore jusqu'à ce que j'en ai marre de ta tête et que la je décide que tu crèves. » dis je d'un ton neutre mais menaçante

Il dégluti avec difficulté. Je fais un sourire méchant et satisfait. On remonte en silence pour retourner nous coucher, mes parents sont dans leur chambre, Pansy dans la sienne et Blaise aussi, il ne reste plus que moi et Drago. On arrive devant sa chambre, je m'arrête et me blotti tendrement dans ses bras, il pose son menton sur ma tête.

« Pourquoi tu es descendu ? » demande Drago

« J'ai rêvé qu'il s'était échappé et je voulais vérifier si c'était vrai…. Je peux dormir avec toi ce soir ? »

« Je ne sais pas si ton père sera d'accord puis je ne veux pas devenir le compagnon de cellule de Damange. »

Il me sourit, je lui fais ma mine toute triste.

« S'il te plait ? » je le supplie

Il soupire avant d'ouvrir sa porte de chambre, j'y rentre toute contente et me jette sur le lit. Il rigole.

« Tu es folle ! » sourit Drago

« Ton lit est plus confortable que le mien et ta chambre est plus grande ! C'est pas juste ! Je veux changer de chambre ! »

« Ta chambre fait 75 m². »

« Je sais ! Mais la tienne est plus grande ! »

Drago fait non de la tête avant de me rejoindre. Il m'embrasse tendrement.

« Tu es vraiment une sang pur ! »

« Je sais. Tu es au courant que tu es canon ? » je m'allonge sur lui

« Normal, comment j'aurai fais pour attirer la plus belle fille dans mon lit ? »

« J'en sais rien mais tu as intérêt à faire quelque chose si tu veux qu'elle reste. » Je fais un sourire coquin

Il m'embrasse, nous finissons rapidement sans vêtement.

0o0

Le lendemain je me réveille dans les bras de mon homme qui me regarde dormir.

« Salut ma princesse ! »

« Mmm. »

Blaise entre dans la chambre un peu paniqué.

« Oh mon dieu ! Tu es la toi ! PANSY ! JE L'AI TROUVE ! Tu es au courant qu'on t'a cherché partout ! » dit Blaise

Pour toute réponse je mets ma couette sur ma tête en grognant.

« Sympa ma cousine au réveil. »

« Elle est ou ? » dit Pansy

« Elle joue à cache cache. » rajoute Blaise

« Pourquoi tu as dormi là Mione ? » demande ma meilleure amie

« Mmmmm ! »

« Dans le langage matinal d'Hermione ca veut dire : Ferme la tu me soules ! » sourit Drago

Je ressors ma tête les cheveux en bataille. Je fixe mon cousin et ma meilleure amie.

« Ah au fait mes parents mon envoyé une lettre c'est pour les vacances de mai, tu les passes chez moi ! On vous laisse faire des bébés ! » rigole Pansy

Elle se met la main devant la bouche, désolée de ce qu'elle a dit.

« C'est bon t'inquiète. » rajoute Drago

J'acquisse d'un signe de tête avec un sourire. Elle me rend mon sourire puis sort avec Blaise. J'embrasse rapidement mon chéri avant de me lever.

« Tu ne veux pas suivre le conseil de Pansy ? »

« Non ! Je m'en vais dans ma chambre avant que mes parents nous trouvent ensemble, parce que sinon je n'aurai plus de géniteur, et vu que je n'ai pas envie d'en chercher un autre, je vais te laisser. »

Je m'habille puis cours dans ma chambre. Mon père n'a pas remarqué l'endroit ou j'avais dormi, enfin je crois.

On retourne à Poudlard aujourd'hui mes parents nous accompagne, je prends mon père dans mes bras. Il me dit à mon oreille.

« J'espère que tu as apprécié ta nuit avec Drago. » demande mon père

0o0

Chapitre 17

0o0

PDV HERMIONE

« Comment tu le sais. » demandai-je surprise

« Je sais tout ma puce. »

« Pourquoi tu n'as rien dit ? »

« Je sais que ce soir la tu avais besoin de compagnie mais ne refait plus jamais ça. » informe mon père

« Promis. »

Il me lâche et me fait un sourire que je lui rend. On monte dans le train.

« Mon père sait que j'ai dormi avec toi. »

« Je suis mort. » dit Drago dépité

« Il n'a rien dit mais faut pas que ca se renouvelle. » Je l'embrasse sur la joue

« Ouf. » dit Drago soulagée

On rigole tous les quatre. Les semaines passent, mes relations amicales avec Neville vont mieux, et avec Ron ? Je le tolère. Je lui dis bonjour mais ça ne va pas plus loin. Je n'oublie pas ce qu'il ma fait même si l'influence de Pierre y est pour beaucoup, je sais que quand Pierre veut quelque chose il l'a. Mais Ron est un grand garçon il aurait pu lui dire merde…. Moi aussi j'aurai pu lui dire quand je l'ai rencontré mais mon cœur a fait un triple salto arrière en le voyant. Même si je préfère mon Serpentard. Je pose ma tête sur son épaule.

0o0
 
Le mois de mai est bien entamé et dans une semaine c'est l'anniversaire de Dray. Avec Pansy on se prépare pour aller à Pré au lard pour lui acheter un cadeau. On met nos manteaux.

« Vous allez ou ? » demande Drago

« On va draguer des beaux garçons ! »

Imaginez sa tête. Trop drôle. Je l'embrasse rapidement et lui sourit.

« Je t'aime mon amour. »

« On va acheter ton cadeau pour tes dix huit bougies. » dit Pansy

« A toute à l'heure ! »

On se dirige vers la sortie.

« Et mon cœur ! » m'appelle mon cœur

« Oui tu auras plein de cadeaux ! »

« Mais c'est ma réplique ! » boude Drago

Je lui cour dans les bras et l'embrasse langoureusement.

« Tu vas me manquer. »

« Tu me manqueras encore plus ! »

Il m'embrasse.

« Bon on y va ! Vous allez vous revoir ce soir ! Aller Mione ! » râle Pansy

« Oh ca va j'arrive ! » râlai-je à mon tour mais je la suis

Pansy rigole puis on se dirige vers Pré au lard.

« Tu sais ce que tu vas lui acheter ? »

« Non pas trop. Il a déjà tout. » dis je blasé

« Ouai. »

On déambule dans les rues à la recherche du cadeau pour le Prince des Serpentards. Ca y ai on a trouvé, au bout de deux heures. C'est Pansy qui garde nos cadeaux parce qu'il fouille partout, il est pire qu'un gamin de cinq ans. Je suis allongée sur le canapé à le regarder retourner notre appartement. Il se penche devant moi, laissant ses fesses en musclé en évidence.

« Mmmm, très joli. »

Il se relève et me regarde.

« Et tu crois que tu es mieux toi ! T'as vue comment tu es ? » rigole Drago

J'avoue ce n'est pas mieux, j'ai une jambe pliée et remontée sur le dossier et l'autre qui touche le sol. J'ai une main sur mon ventre et l'autre derrière ma tête. Il s'allonge sur moi et m'embrasse ce qui laisse deviner ses intentions qui se font rapidement sentir surtout dans son pantalon…..

0o0
 
C'est le soir de la fête pour l'anniversaire de Drago. On la fait dans la salle commune vu que tous les Serpentards sont invités. Je fini de me préparer.

« Tu me donnes mon cadeau ? » demande Drago entrant dans ma chambre

« Non. Puis je ne l'ai pas là. » dis je finissant de me coiffer

Il me regarde avec intensité.

« Arrête tu me mets mal à l'aise. »

« Tu n'as qu'à pas être aussi jolie. Et tu es vraiment splendide ce soir, tout le monde va m'envier. »

« Je sais je suis canon ! Je suis prête ! »

« Et c'est parti ! Pour avoir tous mes cadeaux ! » Drago me propose son bras et nous partons

« Tu es désespérant ! »

On se dirige vers la salle commune des Serpentards. Dès qu'il rentre dans la salle tout le monde crie un Joyeux anniversaire et on se fait arroser de confettis en forme de serpent. Au fond de la salle, il y a tout un tas de cadeaux. Tout le monde vient le saluer, je reste accrochée à son bras, c'est LE mien ! Les filles vous n'y toucherez pas, même pas la peine d'essayer ! Il y a un bar avec un buffet. Je vais pour boire un peu, j'ai soif, il n'y a que de l'alcool. Je demande au mec un truc sans alcool.

« Depuis quand tu ne bois plus ? » dit un mec

« Depuis quand tu t'occupes de ma vie ? File-moi du coca. » dis je moitié énervée

« Je n'en ai pas. Tiens. »

Il me tant un verre de Whisky pur feu.

« Je n'en veux pas ! » dis je énervé

« Mais boit putain ca va te détendre ! Puis si tu veux après on ira faire un tour toi et moi. »

« MAIS TE MALADE ! T'ES QU'UN CONNARD ET UN GROS PERVERS ! » hurlai je

« Oh mais avec le prince tu ne dis pas non ! »

« NE M'APPROCHE PAS ! »

Il va pour me toucher mais Drago arrive, lui attrape le poignet, lui tord en le plaquant contre le mur.

« Je t'interdis de la toucher, de lui parler et encore moins de la regarder. C'est clair ? » crache Drago

Le mec fait oui de la tête, il a trop peur de Drago. Il le lâche et se retourne vers moi.

« Ca va ? » me demande Drago

« Maintenant ca va mieux. » dis je d'une petite voix

Il pose son bras sur mes épaules et se retourne vers tous le monde qui se tait.

« Que l'on mette les choses au point, tous ceux qui on des intentions malsaine envers Hermione dégage immédiatement. »dit Drago assez fort pour tout le monde entende

Personne ne bouge.

« Que la fête continue et merci à tous ! »

« Wouaaaiiiiiii ! »

La musique redémarre et la fête continue. Je vais enfin chercher son cadeau. Je lui tant. Il le déballe avec hâte et m'embrasse passionnément.

« Merci elle est magnifique. »

« Ravie qu'elle te plaise. »

Je lui ai acheté une chevalière et j'ai fais mettre dessus nos initiales. Il fini de déballer tous ses cadeaux ce qui lui prend une bonne partie de la soirée. Je le vois tous content d'avoir ses cadeaux, il me fait rire, il est tellement beau. Je lui murmure à l'oreille.

« J'ai un autre cadeau pour toi. »

Je me lève et me dirige vers les chambres, je me retourne et lui fait un sourire coquin, je lui dis de venir avec mon index. Il s'empresse de me suivre. On monte dans une chambre pour nous y enfermer. Je le pousse sur un lit et commence à lui faire un strip tease pour laisser apparaitre des sous vêtements assez osé. Je m'assoie sur lui et l'embrasse.

« Ton cadeau te plait ? »

« C'est mon préféré. » dit mon petit ami dans un sourire pervers

Je rigole, il me prend dans ses bras et je me retrouve sous lui, je lui déboutonne sa chemise mais je le pousse et cours au toilette vomir. Je suis assise à coté des toilettes alors qu'il me rejoint.

« Ca va ? »

« Je crois. » dis je piteusement

Il m'aide à me relever.

« Je crois que pour faire un bébé ce soir c'est foutu ! » plaisante Drago

Je ne réponds pas et le regarde longuement, j'ai des étincelles dans les yeux. Ses jambes le lâchent, je souris.

« Fait attention mon cœur tu deviens émotif ! » souriais je

Il se relève et me prend dans ses bras pour me faire tourner dans la chambre. Je rigole.

« Il te plait mon troisième cadeau ? »

« J'adore le premier, le deuxième est super mais le troisième c'est vraiment la perfection. Je t'aime, je t'aime, je t'aime. »

« Moi aussi, moi aussi, moi aussi. » dis je tout en l'embrassant "Le troisième n'a que quelques jours alors on va en prendre soin à deux."

"Plus que ma propre vie."

Mon petit ami m'embrasse tendrement. On se rhabille pour descendre rejoindre les autres.

« Tu as déjà des problèmes dans ton pantalon ? Prend des pilules bleues ! » plaisante Blaise

« Ah ah très drôle ! » Drago n'est pas vexé

« Tu ne te vexe pas ? »

« Tu n'arriveras pas à me mettre de mauvaise humeur ! »

« Toi tu nous cache quelque chose ! » dit Pansy

Pansy le regarde puis me regarde qui a une main sur le ventre.

« Oh mon dieu. » dit Pansy à voix basse « OH MON DIEU ! » hurle Pansy me sautant dans les bras

Je lui souris alors qu'elle me brasse dans tous les sens.

« Et Pansy doucement, va pas me la casser ! »

« Ca va elle n'est pas en sucre ! »

« Non c'est vrai tu as raison. » confirme Drago

On le regarde tous les trois étonnés.

« Elle est en cristal. » ajoute Drago

Je lui fais un beau sourire plein de tout mon amour. La soirée se fini tôt pour nous mais elle continue jusqu'au bout de la nuit. On part se coucher sans faire de bêtises. Drago est déjà aux petits soins pour moi alors que ca ne fait que cinq jours que je suis enceinte. Il veut même jeter un sort de protection autour de moi pour tous ceux qui me veulent du mal. Je lui ai dis que ce n'étais pas la peine mais il la quand même fait quand je dormais.

FLASH BACK

Je m'en suis aperçu quelques jours avant les vacances alors que je marchais dans un couloir seule, une bande de mec commence à me draguer (c'est la mode en ce moment, je crois que les élèves ont fait le pari qu'entre moi et Drago se n'étaient pas sérieux, ils ont donc décider de briser notre couple ; alors on se fait draguer toutes les 5 minutes mais ca ne nous atteint pas même si c'est trop soulant) donc je disais qu'ils s 'approchent de moi avec de mauvaise intention, un mec va pour poser sa main sur mon épaule mais un allo vert se crée autour de moi et l'expulse à une vingtène de mètre de moi. Je suis étonnée mais je souris avant de partir rejoindre Drago.

« Tu sais que je t'aime ? » souriais je

« Tu as découvert le sortilège ? » demande Drago

« Oui mais finalement tu as bien fais. Je t'aime. »

« J'aime quand tu dis que j'ai raison ! »

FIN DU FLASH BACK

Les différents prétendants comprenant qu'entre Drago et moi s'étaient sérieux vu que personne n'a réussi à nous séparer. Je ne sais par quel miracle mais ils ont su que j'étais enceinte, pourtant cela ne se voit pas. Merde ca fait que trois semaines ! Mais un jour une rumeur à circuler comme quoi ce n'était pas Drago le père. Alors la je me suis mis dans une colère noir et ma colère à explosé dans la grande salle alors qu'un Poufsouffle vient me demander qui est le père du bébé.

« PuTAIN VOUS COMMENCEZ TOUS A ME FAIRE CHIER ! QUE L'ON METTE LES CHOSES AU CLAIR ! C'EST DRAGO LE PÈRE DE MON BEBE ! ET LE PROCHAIN QUI DIT LE CONTRAIRE OU QUI EN DOUTE, JE LE TUE ! PAROLE DE ZABINI ! … Quelqu'un a quelque chose à dire ?…. Non ? Tant mieux. (Pour ses amis) : Bon dieu sa soulage. » dis je soulagée

Depuis ce jour plus aucune rumeur n'a été propagé et le pari à été annulé, merde ca fait que quinze jours que je suis enceinte ! Pour les vacances de mai on part en vacances chez Pansy mais on s'ennuie alors on part sur son bateau en plein milieu de la mer, au milieu de nulle part, coupée de toute civilisation, juste ma meilleure ami, mon cousin, mon homme, et un minuscule bébé dans mon ventre. Je suis sur le pont arrière en train de regarder le coucher de soleil, Drago s'approche par derrière et me prend dans ses bras, il caresse mon ventre.

« Tu vas enfin être heureux. » dis je dans un murmure

« Je le suis déjà quand je suis avec toi. »

« Je t'aime mon amour. »

« Moi aussi je t'aime ma belle princesse. »

On reste un long moment sans parler.

« Hermione je veux te demander quelque chose. » dit Drago sérieux

Je me retourne vers lui. Il se recule un peu.

« On en a jamais vraiment discuté mais tu sais, je ne veux pas que notre bébé naisse hors… Mariage. »

« Es ce une façon différente de me demander en mariage ? » demandai-je

« Oui, je veux t'épouser Hermione Zabini. Veux-tu m'épouser ? » Il s'avance vers moi

« Oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui ! Mais à une condition. » dis je lui sautant au cou

« Laquelle ? » demande mon fiancé inquiet

« Faut qu'on se dépêche je ne veux pas me marier avec un gros ventre. »

« Tout ce que tu veux ma belle. Ah j'oubliais ! »

Il sort un écrin de sa poche et l'ouvre pour laisser apparaitre une bague en or avec un magnifique diamant blanc, entouré de petits diamants vert. Il la passe à mon doigt. Je l'admire.

« Elle est magnifique. Merci amour. »

« Rien n'est trop beau pour toi. »

Je verse une larme que je m'empresse d'essuyer. Je l'embrasse amoureusement pendant de longue minute. On retourne à l'intérieur, il faut que je le dise à Pansy, je rentre dans leur chambre, ils sont en train de faire des folies de leur corps sous la couverture mais je m'en fiche. Ils s'arrêtent et me regardent.

« Drago m'a demandé en mariage ! » dis je souriante et pas gênée

« Mes félicitations ! » dit Pansy se levant complètement nue et me saute dans les bras

« Merci ma chérie ! »

« Euh Pansy on était occupé. » dit Blaise

« Oh ! Ca va ! Puis tu ne félicites pas ta cousine ? »

« Si, félicitation, excuse-moi de ne pas me lever. » dit Blaise entre ses dents

Je rigole puis sort.

« Tu n'as pas oser les déranger alors qu'ils ? »

« Si j'ai osé. » dis je fière

« La tête qu'a du faire Blaise ! »

« C'était joli ! » me moquai je

On rigole, on discute un peu de la date de notre mariage. Blaise et Pansy nous rejoignent habillés. Blaise me prend enfin dans ses bras pour me féliciter.

« Aaaaaahhhhhh ! »

« Quoi ? » dis je paniquée

« Ta bague est MAGNIFIQUE ! » dit Pansy me prenant la main

« Merci. »

« J'avoue tu as bon gout Dray. » dit Blaise

« Normal c'est MON amoureux ! »

Je me blotti dans les bras de mon fiancé. Ca me fait bizarre de dire cela mais c'est très agréable. On va se coucher je suis fatiguée. Je me réveille, Drago n'est pas là, je m'inquiète, je fais le tour du bateau, il n'est pas là, je vais même voir dans la chambre des amoureux qui dorment mais il n'y a pas de Drago, je m'assoie sur le canapé, les jambes repliés et mes bras les entourent. J'attends, et j'attends, je m'inquiète, mes larmes coulent sur mes joues. Drago revient une heure plus tard, il transplane dans le salon mais son sourire tombe en me voyant pleurer, je le regarde triste mais la colère monte.

« On n'est pas encore marié que tu découches déjà ? » dis je en colère

« Herm… » Drago sourit

« Et ca t'amuse ? Non mais tu es con ! Puis enlève ce sourire accroché à tes lèvres ! » dis je toujours en colère

« Herm…. »

« Tu étais ou ? OH ! Et puis je m'en fou ! » hurlai je

Je m'en vais dans la chambre en claquant la porte. Drago me rejoint et rentre doucement toujours souriant. Moi je suis assise sur le lit entrain de pleurer. Il s'assoie à coté de moi et va pour m'enlever les larmes de mes joues.

« Me touche pas ! » hurlai-je en colère

Il enlève sa main.

« Je ne te trompe pas. J'étais parti voir ton père. »

« ? »

« Ne fait pas cette tête. »

« Pourquoi ? »demandai-je perdu

« On est fait tous les deux partis de grandes familles au sang pur et il y a des traditions et pour certaines je veux les respecter. »

Je fais des gros yeux remplie d'incompréhension.

« Pour la meilleure sorcière de ta génération tu n'es pas très brillante ce soir ! » sourit Drago

Je vais pour répliquer mais il continu.

« Je suis allé demander ta main à ton père. »

« Oh t'es trop mimi ! Et il a dit quoi ? » Je suis émue

« Il m'a même donné le reste de ta personne. »

J'explose de rire avant de m'assoir sur lui et l'embrasser passionnément.

« Par contre ta mère est tombée dans les pommes quand je lui ai demandé et ton père m'a dit qu'il me tuerait si je te fessais souffrir. »

« Il ne te reste plus qu'à me faire plaisir. » dis je avec un léger sourire

« Et que puis je faire pour vous princesse ? »

« Emmène-moi au septième ciel. »

« A vos ordres ! » m'embrasse Drago

Je ne vous dis pas la nuit que l'on a passée. On a aussi découvert que quand je suis TRES contente je fais aussi tout trembler. Le matin on se lève tout content par contre Pansy et Blaise le sont moins.

« Bonjour ! » On est joyeux ce matin

« Mmmmm ! »

« Vous avez quoi ? » demande Drago

« Fait l'innocent ! » grogne Pansy

« Une chose est sur tu n'as pas de problème dans ton pantalon ! » ajoute Blaise

« Ouai garde en pour votre lune de miel ! » dit Pansy

N'en pouvant plus j'explose de rire. Les pauvres on les a empêchés de dormir une bonne partie de la nuit. Drago sourit. On passe la matinée juste avec Pansy, les garçons sont parti volé un peu. Ahhh le Quiddich ! Ils reviennent pour déjeuner. Ils veulent y retourner.

« Oh non ! Je veux passer un peu de temps avec mon homme ! » grimace Pansy

« Tu m'emmènes ? » demandai-je à Drago

Ils ouvrent tous les trois la bouches, je déteste voler.

« Quoi ? Une envie ! » me défendais je

« Ouai comme ton envie de bonbon ! » se moque Pansy

Je regarde mon ventre.

« Ca c'est mon fils ! » dit Drago à mon ventre

0o0

A suivre...

Merci de continuer à me lire

bisous

Chapitre 18

0o0

PDV HERMIONE

Quelques minutes plus tard on s'envole tous les deux, Blaise restent avec Pansy. Je me sens bien, ce bébé aime déjà voler. Je suis mal barrée. Je souris.

« Tu as quoi ? » demande Drago

« Je t'imagine toi et notre fils entrain de voler. »

« Joli vision. Je lui apprendrai à battre Potter. »

« Ne gâche pas ce bon moment s'il te plait. »

Il m'embrasse sur la joue. On passe notre journée sur son balai.

« Aller on rentre. »

« Non ! » boudais je

« Si ma princesse, il faut que tu te reposes. »

« Non ! » Je boude toujours

« Il n'est pas encore né qu'il te mène par le bout du nez ! Puis tu n'as pas faim ? »

« Siiiiiiiii ! Aller ! On rentre ! J'ai faim ! »

« Gourmande ! » sourit Drago

Je lui fais un sourire en lui montrant toutes mes dents. Drago nous dépose en douceur sur le pond du bateau. On rentre, Pansy et Blaise sont déjà à table mais nous attendent. On mange ou plutôt je m'empiffre.

« A quand votre mariage ? » demande Pansy

« Dans deux mois ! »

« Déjà ? Ce n'est pas un peut tôt ? » demande mon cousin

« Non, je ne veux pas ressembler à une baleine pour mon mariage et on ne veut pas que notre bébé naisse hors mariage. »

« Et mon oncle et ma tante on dit quoi ? »

« Il a dit que c'était une bonne idée et ta tante est tombée dans les pommes. » sourit Drago

« Ca a du lui mettre un coup de vieux ! » rigole Blaise

Ils rigolent tous les deux alors que je le jette un regard mauvais, ma mère n'est pas vieille ! En voyant mon regard ils se calment un peu. On fini notre semaine tranquillement mais on passe chez moi pour voir ma mère qui veut s'occuper du mariage, ce qu'elle fait avec Narcissa Malfoy. Le soir on dine tous ensemble.

« Mon fils tu as bon gout. » dit Narcissa regardant ma bague

« Merci mère. »

« Tu as plus de gout que ton père ! » dit Narcissa reprochant mais souriante

« Ok, j'ai compris, j'irai t'acheter une énorme magnifique bague. » grimace son mari

Narcissa fait un sourire satisfait.

« Tu vois il faut faire comme ça ! » me dit Narcissa à mon oreille

« J'en prends bonne note. » souriais je

On rigole toutes les deux.

« Ne te fais pas avoir mon fils sinon elle va te ruiner. » dit Lucius à son père

« Je ferai tout pour que cela n'arrive pas. »

Le reste du repas se passe dans la bonne humeur et l'excitation des filles.

On retourne à Poudlard. Ca m'embête déjà. On est en cour, je laisse toujours ma bague en évidence quand Ginny est là, qu'elle voit que c'est LE MIEN. Elle en est triste mais je m'en fiche, mon ventre s'arrondis de semaine en semaine mais ca ne se voit pas, et ca devrait durer jusqu'à la fin d'année. Neville vient NOUS féliciter Drago et moi pour notre mariage. Un soir on discute de qui on va inviter ; les Serpentards bien sur, j'ai invité Neville et Ron mais je veux inviter une autre personne.

« Et on va inviter Ginny. » dis je

« Pourquoi ? »

« Pour être sur qu'elle ne retentera plus rien avec toi et qu'elle voit que tu es à MOI. »

« Tu es sur ? »

« Oui. » dis je catégorique

« Mouai mais je ne veux pas que tu lui tapes dessus le jour de notre mariage. »

« Tu as raison on la laisse ou elle est ! »

Un jour je me promène seule dans un couloir, je croise Ginny et fais un sourire fière, cela l'énerve.

« Tu es contente de toi ? » demande Ginny

« Oui. »

« C'est bon j'ai compris que toi et lui c'est l'amour fou ! Pas la peine d'exhiber ta bague sous mon nez ! »

« Moi je trouve que si, histoire que tu piges bien la situation ! »

« Oui ba j'ai compris ! Je ne suis pas idiote ! » crache Ginny

Je lui fais un sourire satisfait.

« Tu es vraiment comme eux, tu es devenu une salope arrogante et prétentieuse qui ne se soucis que d'elle ! »

« Je ne te permets pas de m'insulter ! Tu te prends pour qui ? » dis je agacée

« Et toi ? »

« Je ne me prends pas je suis ! Salle petite marie couche toi là ! » crachai-je

Ginny va pour me pousser mais une main lui attrape le poignet et lui serre fort. Elle laisse échapper un cri de douleur mais il ne la lâche pas.

« Je t'interdis de la toucher ! » crachait mon amoureux

« Mêle toi de tes affaires Malfoy ! »

« Tu ne m'appelles plus mon cœur ? Pourtant dans tes lettres c'est comme ça que tu m'appelles ! » dit Drago moqueur

« Tu envoie des lettres d'amour à mon fiancé ? Tu es vraiment qu'une salope ! » dis je énervée

Drago la lâche et moi j'en profite pour lui mettre la plus grosse gifle de sa vie. Elle vacille mais ne tombe pas je vais pour lui en remettre une mais Drago me retient.

« Ce n'est pas bon te t'agacer dans ton état et tu ne veux pas te blesser pour NOTRE MARIAGE. »

« Non. » dis je d'une petite voix

« Tu voix. Aller viens. On va faire nos bagages. »

0o0
 
Je suis dans une pièce seule, je porte une magnifique robe à la Sissi l' impératrice. Je me regarde dans la glace. Mon cœur bat à tout rompre, je respire vite, tout le monde est installé pour la cérémonie, ils attendent sans trop parler ce qui est rare quand il ya plus de trois cent personnes, entre la famille et les amis ça fait du monde. Au fait Pansy est ma demoiselle d'honneur j'en ai trois autres mais je ne les ai jamais vu, des cousines éloignés, c'est Blaise qui me l'a dit. Il est le témoin de Dray. Il en trois aussi, des cousins à lui. Je fais les cent pas dans la pièce, je stresse comme une malade, ai-je fait le bon choix, ne suis-je pas trop jeune pour me marier et devenir maman ? Est ce que je serais une bonne épouse ? Est ce que Drago est le bon ? Oui ça c'est sur ! Mon dieu j'ai peur ! Je ne veux pas y aller ! Je ne vais pas y aller, je ne veux pas, ce n'est pas le bon moment, ce n'est pas la bonne décision ! On frappe à la porte.

« Je suis toute nue ! » dis-je paniquée

Blaise ouvre la porte et la bouche :

« Arrête tu mets mal à l'aise. »

« Tu es superbement magnifique. »

« Merci. »

Il me prend dans ses bras.

« Mione pourquoi tu trembles ? »

« J'ai peur. »

« Pourquoi ? »

« Es ce que je fais le bon choix en me mariant en gardant ce bébé. Es ce que je serais une bonne mère et une bonne épouse ? »

« Mais oui, tu seras la meilleure des mamans et une épouse parfaite et tu vas avoir le meilleur des maris de la terre qui est aussi mon meilleur ami. » me rassure mon cousin

Je fais un sourire timide.

« Alors tu crois que je fais le bon choix ? »

« Mais oui, allez tout le monde t'attend. » me sourit Blaise

Je fais oui de la tête, Blaise sort alors que mon père entre.

« Tu es splendide ma fille. »

« Merci père. »

« Un petit coup de stress mais tout va bien. » rassure Blaise en se mettant à coté de mon fiancé

Mon père me propose son bras, je le prend puis on se dirige vers le parc Zabini ou se passe la réception. La musique démarre. Je m'avance dans l'allée centrale, tout le monde est debout à me regarder. Moi je souris à Drago qui me rend mon sourire. Il porte un magnifique costume pour aller avec ma robe. Plus j'avance plus je sens que j'ai fait le bon choix.

On est arrivé, mon père me prend dans ses bras puis il rejoint sa place et moi la mienne. Je fais un sourire radieux. Tout le baratin est dit et pas assez vite à mon gout, quand il demande si quelqu'un s'oppose au mariage Drago se retourne et fusille tous le monde du regard ce qui me fait doucement sourire. Je veux qu'il me pose la question fatidique.

« Mlle Hermione Zabini voulez-vous prendre Mr Drago Malfoy ici présent pour époux ? »

« *Ce n'est pas trop tôt* Oui ! »

« Et vous Mr Drago Malfoy voulez-vous prendre Mlle Hermione Zabini ici présente pour épouse ? »

« Oui. » Drago me fixe

« Les alliances. »

Blaise donne les alliances qui sont identiques et en or. Dessus il est écrit : « Toi et Moi pour toujours ». On se passe les bagues aux doigts.

« Vous pouvez embrasser la mariée. »

Drago passe ses bars autour de ma taille, je pose mes mains sur son torse et il m'embrasse passionnément, ce baiser est différent des autres. C'est le premier de marié et J'ADORE ! Il me soulève et me fait tourner. Tout le monde nous applaudit.

« Je t'aime. » On a parlé ensemble

On salue tout le monde, je vois Pansy, ma mère et ma belle-mère pleurer. On part déjeuner. J'ai trop faim.

Une fois installée je l'embrasse passionnément. Juste une envie.

« Gardez-en pour votre lune de miel ! » se moque Blaise

« J'y peux rien il est trop canon avec son costard blanc. (A l'oreille de Drago) : Et ca me donne des idées assez coquines comme … »

« Mione chérie je t'aime mais par pitié tais toi. » supplie Drago

Je rigole. On déjeune dans la bonne humeur. On arrive à la pièce montée, je ne peux pas m'empêcher de passer mon index dans le gâteau et lui en étale sensuellement sur la joue.

« Ca t'amuse ? »

« Mais oui amour. »

Je m'approche de lui avec un sourire coquin et lui lèche le gâteau qu'il a sur la joue. On se fait siffler par les Serpentards. Il me sourit tout en passant un doigt dans le gâteau et l'étale sur mon nez avant de l'enlever avec sa bouche. Et re sifflement des Serpentards. On s'embrasse passionnément. Cette petite scène s'est passée sous les regards désapprobateurs de nos parents mais peut importe c'est NOTRE mariage et on fait ce que l'on veut puis il va falloir qu'ils s'y habituent parce que on ne va pas s'arrêter là…

« Tu crois qu'ils vont réussir à garder leurs vêtements jusqu'a la fin de la soirée ? » se moque Pansy

« Je ne pense pas. » répond Blaise sur le même ton

On se rassoit pour manger notre gâteau correctement. Maintenant c'est la fête. On danse tous les deux, je suis heureuse, personne ne pourrait gâcher ce bonheur, je l'aime tellement. Tout le monde nous regarde danser avec un sourire sur les lèvres ce qui est rare chez les sangs purs. Pour la seconde dance, les témoins nous rejoignent mais on me regarde toujours, normal c'est moi la plus belle. Je danse avec mon père, avec mon beau-père, Neville m'a même invité mais Drago nous surveillent ou surveille les mains de mon cavalier.

« Ne t'en fais pas il ne va pas la tripoter devant tout le monde ! » rigole Blaise

« Sait-on jamais. » grimace Drago

« Je pense que ma cousine a suffisamment de caractère pour le virer s'il a des gestes déplacés et Longdubat à trop peur de toute façon. »

Drago bougonne mais quand je le rejoins il retrouve le sourire.

« Accepterais-tu une danse avec ton cousin ? »

« Mais avec plaisir cousin de mon cœur ! »

« Et moi je danse quand avec MA femme ? » boude Drago

« Toi t'auras toute la vie ! »

On danse.

« Tu n'as plus de doute ? »

« Non, je suis sure d'avoir fait le bon choix. Merci, je ne sais pas ce que je ferais sans toi. » Je lui souris

« Je sais je suis indispensable. »

J'explose de rire devant l'air de mon cousin. Je l'adore. Et dire qu'il y a onze mois on se détestait et que je n'avais qu'une envie : le tuer. Maintenant je ne pourrai pas me passer de lui n'y de Pansy et encore moins de Dray. Je souris à MON mari qui se fait draguer ! Non mais quel culot elles ont celle là ! La chanson est finie, je vais rejoindre mon homme.

On passe l'après midi à s'amuser et à danser. Le soir c'est un buffet froid mais je ne me lève pas on m'amène à manger à moi et à Drago, on salue tout le monde avant de partir pour notre lune de miel.

« Tu m'emmènes ou ? »

« C'est une surprise. »

« Mais dis moi sinon je ne pars pas ! »

« De toute façon tu n'as pas le choix. » Il me prend dans ses bras

Je n'ai pas le temps de répliquer qu'on a déjà transplané, il me lâche et j'ouvre grand la bouche, on est sur une plage la nuit vient juste de tomber mais on peut voir des milliers de bougies rouges éparpillées sur le sol, au milieu il y a une couverture posée au sol.

« Ca te plait ? »

« Mon dieu c'est magnifique ! C'est la plus jolie surprise que l'on ne m'est jamais faite. »

« Ravie que ca te plaise. » Il me reprend dans ses bras

Je l'embrasse avec tout mon amour et toute la passion que je peux y mettre. On ne s'arrête pas là. On passe une nuit tout à fait extraordinaire, comme à chaque fois mais avec le paysage c'était encore mieux.

Le lendemain je me réveille nue sur la plage, Drago est a quelques mètres de moi, une table y est dressée avec le petit déjeuner dessus. Je fais apparaitre un paréo et le met avant de m'assoir en face de mon homme, je mange, j'ai trop faim. Il sourit devant mon appétit.

« Mais au fait où sommes nous ? »

« Sur une île déserte au milieu de nulle part. Les moldus ne peuvent pas la voir, elle est protégée par tout un tas de sortilèges et moi j'en ai rajouté quelques uns pour que l'on ne soit pas dérangé. »

« Donc ça veut dire que je ne suis pas obligée de m'habiller ? » Je fais un sourire coquin

« Petite coquine ! »

« Non juste une jeune mariée et la femme de l'homme le plus sexy de la planète auquel je ne résiste pas. » J'enlève mon paréo

« C'est ce que je vois. » Il me détaille

Je prends la main de Dray et l'emmène dans la mer, au contact de l'eau un peu fraiche mais quand même chaude (28°) je frisonne.

« Aie. » dis-je doucement

« Quoi ? Mais dis moi ! » demande Drago paniqué

« Ce n'est rien il bouge. » Je souris, lui prenant la main et la posant sur mon ventre arrondi

Drago sourit, je peux voir dans ses yeux une lueur que je n'avais jamais vue. Je laisse une main sur la sienne et l'autre je lui caresse la joue.

« Tu feras le meilleur père de la terre. »

« Tu crois ? »

« Mais oui j'en suis sur. Je le sais au fond de moi, dans mon cœur. Et notre bébé sera le plus fier de son père. »

« Et de sa mère aussi, qui est la plus belle femme que je connaisse. »

Il pose son front contre le mien, on reste comme ça, ses mains posées sur mon ventre et mes mains posées sur les siennes. On passe un weekend de pure folie. Juste lui, moi et la plage, mais, bah oui y'a toujours un mais, il faut rentrer à Poudlard. Pour le moment, on n'habite pas ensemble mais après les cours on va acheter un manoir pour fonder notre famille à nous mais non loin de nos parents. On transplane chez moi pour poser mes affaires puis ensuite chez lui pour y mettre les siennes. Dimanche soir on prend le train avec Pansy et Blaise pour retourner à Poudlard.

« Alors vous avez passé un bon week-end ? » demande mon cousin

« Parfait. »

Pansy me fait un sourire qui en dit long, on se lève puis on sort du compartiment.

"Tu vas ou ?" demandait mon mari

" Oh mais t'es bien curieux !" râle Pansy

" On revient promis !" souriais je

« Alors raconte-moi tout en détail ! » demande Pansy avide de détails

Je lui raconte mon week-end mais pas trop dans les détails quand même, c'est ma meilleure amie mais il ne faut pas pousser.

« J'ai adoré votre mariage, je veux le même et la lune de miel aussi. Je veux ta place ! »

« Tu ne l'auras pas ! Et tu n'auras pas MON mari ! »

« De toute façon je n'en veux pas ! J'ai MON Blaise et je n'en veux pas d'autre. »

« Vous faites quoi toi et Blaise après l'école ? »

« Je ne sais pas trop on n'en a pas discuté. »

« Vous n'allez pas vivre ensemble ? » demandai-je surprise

« Il ne me l'a pas proposé. » dit Pansy triste

« T'en a envie ? »

« Mais oui, je veux passer le reste de ma vie près de lui, comme toi et Dray, vous faites un super couple. »

« Merci. Allez viens on retourne voir nos hommes. »

Il va falloir que je parle à mon cousin de son avenir avec Pansy. J'ouvre la porte du compartiment et voit tout un tas de pétasses accrochées au bras de MON mari. Non mais quelle bande de putes !

« Tu n'as pas grossi Hermione ? » demande une pouffe

« Je suis enceinte espèce de cruche ! Alors maintenant tu lâches Drago avant que je m'énerve ! »

« Et si je refuse ? Tu n'es pas mariée avec aux dernières nouvelles ! »

« Aux dernières nouvelles SI ALORS CASSE TOI SALOPE ! » hurlai-je énervée

Elle regarde étonnée nos annulaires gauches et capitulant, elle se lève et s'en va, suivie de ses copines. Drago se lève et me prend dans ses bras.

« Vous êtes vraiment très sexy Mme Malfoy quand vous êtes en colère. » me dit Drago à mon oreille

Il m'embrasse avant que j'explose. Ses lèvres m'ont manquées, je ne suis parti qu'une heure avec Pansy mais il m'a manqué.

« Vous n'en avez pas eu assez ? »

« Non. »

On s'assoie puis le reste du trajet se passe tranquillement. On descend et tous les regards sont braqués sur nous ou plutôt sur nos alliances.

« VOUS ALLEZ ARRETER DE NOUS REGARDER COMME CA ! »

« Je crois qu'on va souffrir. » dirent mes trois amis en coeur

« M'en parle pas, elle s'énerve d'un rien. » rajoute Drago

« ET VOUS, ARRETEZ DE PARLER COMME SI J'ETAIS PAS LA ! »

Je m'en vais rapidement, je prends une calèche seule histoire de me calmer, un peu. Vous avez vu je m'énerve d'un rien en ce moment. Pauvre Drago. Je me dirige dans mes appartements et vais pour aller dans ma chambre mais il n'y en a plus qu'une. Normal je sais on est mariés mais j'avais envie d'être un peu seule puis Drago ne m'a rien fait, le pauvre, je ne veux pas me fâcher après lui il n'a rien fait, tant pis je vais m'enfermer dans la salle de bain, je me fais couler un bain chaud pour me calmer. Mon dieu ca fait du bien. Aie ! Bébé aime bien lui aussi. Je ferme les yeux. Je m'endors. Je suis réveillée par Drago qui me sourit en me caressant la joue.

« Tu as bien dormi Princesse ? » me demande doucement Drago

« Oui mais j'ai un peu froid. » dis-je endormie

Normal l'eau a refroidi. Drago passe un bras dans mon dos et l'autre sous mes genoux et me soulève, je me blottis contre lui, sa chaleur me réchauffe. Il m'allonge sous les draps dans notre lit. Je me blottis mon dos contre son torse, il pose mes mains sur mon ventre, je m'endors.

Ca fait une semaine que l'on a repris les cours, je me suis énervée contre à peu près tout le monde même les profs, du coup plus personne ne me contredit. Notre mariage à fait le tour de Poudlard en moins de trente secondes. Cela a étonné à peu près tout le monde sauf les Serpentards bien sur vu qu'ils étaient présents. Je vois Ron assis avec Neville, il doit faire la tête à Harry. De toute façon je m'en fous, c'est leur vie et pas la mienne. Moi pour le moment ma vie est parfaite mise à part que les ASPIC arrivent et que je ne suis pas trop prête, je passe mon temps avec mes amis et mon mari, on parle, on rigole, on fait la fête et pleins d'autres choses que je ne nommerais pas donc les révisions passent après. De toute façon si je n'ai pas mes examens ce n'est pas grave je n'aurai jamais besoin de travailler toute ma vie, je suis immensément riche, Mon homme et mes amis aussi. Pourquoi nous fatiguerions nous ? Si on doit travailler ce sera pour nous faire plaisir ce n'est pas comme Potter qui va devoir trimmer toute sa vie même avec sa notoriété.

Un soir dans ma salle commune, Drago est sous la douche et Pansy en colle. Blaise et moi sommes dans le salon

« Toi et Pansy, vous faites quoi après Poudlard ? »

« Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qu'elle veut. »

« Et toi tu veux quoi ? »

« Faire ma vie avec elle mais qu'est ce qu'elle veut ? »

« Tu n'en as pas idée ? »

« Non pas trop. »

« Tu es désespérant mon cousin adoré. » souriais-je blasée

« Pourquoi ? »

« Tu vas la demander en mariage ? »

« Pourquoi ? »

« Parce qu'elle n'attend que ça, et vu que tu n'as pas l'air de t'en rendre compte, je viens vous aider. »

« T'en es sur ? »

« Autant que je suis enceinte. Alors si tu as envie de lui poser LA question, fais-le. »

Blaise à l'air pensif. Je viens m'assoir sur ses genoux. Il pose ses bras autour de ma taille. Drago sort de la douche.

« Heureusement que tu es son cousin sinon tu serais déjà mort. »

« Drago. » reprochai-je

Blaise resserre son étreinte. Il a besoin d'affection en ce moment. Il dort même avec moi ce soir, dans les bras de sa vieille cousine.

0o0
 
Je me promène dans le parc, seule pour me souvenir des mes bons moments à Poudlard. Je fixe le château, j'observe tous les moindres détails. Deux bras musclés se posent autour de ma taille qui a un peu grossie.

« Que fais-tu Princesse ? »

« Je savoure les derniers instants ici. »

« Achète-le si tu ne veux pas le quitter. » rigole Drago

« Et qu'est-ce que j'en ferais ? »

« On pourrait le démolir et nous construire un magnifique manoir. »

« Drago, Drago, Drago, on ne peut pas détruire Poudlard. »

« Le retour de miss-je-sais ! »

« Ne m'appelle pas comme ça ! » Je commence à m'énerver

« Pardon mon cœur. » Il m'embrasse dans le cou

Je me calme immédiatement, il a trouvé le truc pour mes crises de nerfs. Heureusement, parce que plus ca va, pire s'est. Il va être super puissant ce bébé. Es ce que c'est un garçon ou une fille ? On ne veut pas savoir, il est en bonne santé et c'est le principal.

Plus qu'une semaine on ne révise pas, on est allongés dans l'herbe du parc, à l'ombre d'un arbre, on rigole bruyamment ce qui dérange les septième années qui veulent réviser. Je me mets a crier parce que Pansy me chatouille. Et là tous les regards sont braqués sur moi, du coup je rigole un peu plus. Tsss, qu'ils viennent me chercher, je les attends ! Mais personne ne bouge, je leur fais peur. Trop drôle ! ….. Attendez, il y en a UN qui se lève, c'est St Potter. Il s'avance la tête haute vers notre groupe. On le fixe.

« Pourriez vous faire moins de bruit parce qu'il a des personnes ICI qui veulent réviser. » demande Potter

« Non. »

« Le parc est à tout le monde, si tu es gêné tu te tires ! » grimace Blaise

« Et si je refuse ? » provoque Potter

« Je te le déconseille. » Blaise se lève

« Tu ne me fais pas peur Zabini. »

« Ce n'est pas parce que tu as tué Voldemort que tu peux tout te permettre ! »

« Et toi tu crois que tu le peux ? » répond Potter

« Je suis riche et à Serpentard, à ton avis ? »

Potter ne répond rien, nous, on rigole.

« NOUS, à la différence de toi, nous n'avons pas besoin d'avoir nos examens et n'avons même pas besoin de travailler pour vivre. » dis-je hautaine

« Et elle est ou la Hermione qui se souciait de ses examens ? » demande tristement Potter

« Elle est morte Potter, elle est morte comme toi si tu ne te casses pas. »

Je lui envoie un regard meurtrier, il soutient mon regard. Il a du cran Potter. Je me lève avec un peu de difficulté pour me mettre devant Potter, on se défie du regard.

« Oublie ce que tu as dans la tête Potter. Si tu la touches, tu ne reverras pas le jour. » dit Drago relativement calme

Un sourire maléfique se dessine sur mon visage. J'adore quand Drago lit dans la tête des autres.

« Et si je ne t'écoute pas et que je lui fais du mal à ta chère et tendre femme ? »

« Essaye. » dit Drago se levant et venant se mettre entre Potter et moi, le défiant, menaçant

Potter sort sa baguette mais Blaise et Drago aussi. Pansy me tire en arrière.

« Ca va exploser. » me dit Pansy

« Si ça pouvait être Potter ça m'arrangerait. »

0o0

A suivre, la fin est proche !

 

Chapitre 19

0o0

PDV HERMIONE

On rigole sadiquement. Ron et Neville rejoignent Harry. Ils ne sortent pas leur baguette.

« Harry. » dit Ron

« Laisse-les. » ajoute Neville

« Vous avez raison, ils n'en valent pas la peine ! »

Neville et Ron me font un léger sourire avant d'emmener Harry loin de nous. Moi je boude. Je voulais un peu d'animation.

0o0
 
C'est la fin des examens. On sort de la grande salle.

« Ouf c'est fini ! » sourit Pansy

« Tu m'étonnes, j'en pouvais plus ! » rajoute Drago

« Moi non plus. »

« J'ai mal aux fesses. » dis je d'un ton neutre

Ils me regardent tous les trois étonnés.

« Quoi ? C'est vrai, j'ai mal aux fesses ! » dis je choquée

« Je te ferai un massage. » dit Drago souriant, me prenant dans ses bras

Quelques jours plus tard, tous les élèves sont dans la grande salle. Je suis de plus en plus grosse, j'ai pris 5 kilos. Les résultats des examens sont distribués aux premières, deuxièmes, troisièmes, quatrièmes et sixièmes années. Les cinquièmes années passent un par un devant les professeurs pour qu'il est leurs résultats. C'est à nous. On passe un part un devant les profs. On a tous nos ASPIC même si on a rien révisé.

« Et la major de la promotion est Mlle Hermione Zabini, pardon Madame Malfoy. Décidément c'est bien compliqué ! » informe le directeur

Je souris et me dirige vers le directeur qui me donne un diplôme supplémentaire.

« Souhaitez-vous faire un discours ? » me demande le vieux fou

« Euh, oui. Comme quoi réviser ne sert à rien ! Merci Mr. »

Albus me sourit, puis je retourne m'assoir.

« J'ai adoré ton discourt. » rigole Pansy

« Merci. »

0o0

Le train arrive en gare. On descend du train, nos parents sont là.

« Tu es magnifique ma fille. » Mère me prend dans ses bras

« Merci mère. »

Je salue plus poliment mon père, mes beaux parents et les parents de Pansy.

On va chez Pansy, Drago ne me laisse pas transplaner seule.

« Je ne suis pas handicapée tu le sais ? »

« Je ne veux pas que tu te fatigues. » dit Drago d'un ton catégorique

Je lève les yeux au ciel mais en souriant.

On passe le reste de la journée tous ensemble, puis chacun rentre chez soi, J'emménage avec Drago que quand je serai majeur c'est-à-dire dans quinze jours puis notre manoir n'est pas encore fini.

Nos parents nous laissent quelques minutes tous les deux.

« Tu vas me manquer mon prince. »

« Toi aussi ma princesse. »

« Tu viendras me voir ? » demandai-je triste

« Promis. »

Je l'embrasse tendrement puis on retourne avec nos parents.

« Sois sage. »

« Moi ? Toujours ! » rigolai je

On transplane chez nous, enfin mon père me fait transplaner, lui non plus ne veut pas que je me fatigue. Puis Blaise doit me surveiller, Drago lui a demandé, mais de toute façon, il l'aurait quand même fait.

On déjeune.

« Mon oncle, es ce que Damange est toujours en vie ? »

« Oui, comme Hermione me l'a demandé, il survit. »

« Merci père. »

Il me sourit. On va marcher dans le parc avec Blaise. Deux Mains se posent sur mes deux yeux.

« Devine qui c'est ? »

« Mon amant, mais par pitié ne le dit pas à Drago. » me moquai je

Blaise rigole devant la tête de son meilleur ami. Moi je souris avant de lui sauter dans les bras.

« Tu m'as manqué mon prince. »

« Toi aussi. »

« Ca fait deux jours que vous ne vous êtes pas vu ! » rigole Blaise

« Et ? »

« Vous êtes désespérant. » se lamente mon cousin

« Tu n'as pas quelque chose à faire toi ? »

« Si, j'y vais. » dit Blaise crispé

Je me détache des bras de Drago pour aller prendre rapidement Blaise dans mes bras pour lui donner du courage.

« Ca se passera bien. »

« Ouai. » dit Blaise peu convaincu

Il transplane.

« Il va ou ? » demande mon mari

« Pourquoi tu voulais passer du temps avec lui ? Parce que si c'est le cas, je vais le chercher et je vous laisse tous les deux en intimité. »

« Très drôle. »

« Je sais, normale je suis une Malfoy. »

Je lui fais un sourire radieux. On marche dans le parc, sans rien dire, juste sa présence me suffit.

« Pour ton amant c'était de l'humour ? » demande Drago inquiet

« Bien sur. Et si on faisait un petit jeu ? »

« Et quel est il ? »

« Plus de sexe jusqu'à ce que l'on est emménagé chez nous. » dis je

« Tu ne tiendras pas. »

« Méfie toi, je suis enceinte. Ce n'est pas comme en janvier. »

« Ok. Ca marche. »

Drago reste diner alors que Blaise n'est pas rentré.

« Ou est Blaise ? » demande ma mère

« Il m'a envoyé un hibou, il reste chez les Parkinson. Et Il m'a dit que ça c'est bien passé, je n'ai pas compris mais Hermione tu devrais comprendre. »

« Mais c'est trop top ! Je suis trop contente. » sautillais je sur ma chaise.

Ils me regardent tous étonnés, moi je souris, en plus mon bébé bouge.

« Je ne dirais rien, Blaise le fera. »

Drago va pour rentrer chez lui.

« Et à moi tu ne veux pas me dire ? »

« Non mon cœur, tu ne seras rien. Ca se passe entre mon cousin et moi. »

« Pas drôle. » boude mon mari

« Bonne nuit mon cœur. »

« Bonne nuit. »

Il m'embrasse et s'en va. Je monte me coucher.

Blaise entre en plein milieu de la nuit et vient me réveiller pour m'annoncer LA bonne nouvelle. Je suis contente pour lui mais il aurait pu attendre demain pour me le dire.

Je vois Drago assez souvent mais un soir il me manque alors je vais me coucher avec Blaise qui dort profondément. Je le réveille en m'allongeant près de lui. Je pose mon bras sur son torse pour m'approcher de lui. Il me prend dans ses bras.

« Tu as besoin de câlins toi ! » me console mon cousin

« Oui. »

Je m'endors dans ses bras. Le lendemain, c'est ma mère qui ouvre la porte, je suis toujours dans les bras de mon cousin, elle trouve la scène tellement mignonne qu'elle va chercher mon père. Ils nous prennent même en photo avant de nous réveiller.

Je m'ennuie toute seule, je descends au cachot.

« Tiens tiens, tu es toujours là toi ? » dis je amusée

« Va te faire Zabini ! »

« Non Damange, maintenant c'est Malfoy ! »

« Tu es mariée ? »

« Oui ! Joli n'est ce pas ! Un bijou qui ne sera jamais dans tes moyens et vu que de toute façon ton avenir est ici dans ce cachot, enfin si on peut appeler ça un avenir. » Je lui montre ma bague

Je rigole méchamment.

« Tu as grossi Mione chérie ! »

« Normal, je suis enceinte sombre crétin mais celui là tu ne le tueras pas ! »

« C'est sur vu que je suis enfermé ici mais attend que je sorte, que mes amis découvrent ou je suis et ils viendront me chercher et LA tu vas souffrir. »

J'explose de rire méchamment mais heureuse aussi.

« Que tu peux être naïf mon cher Pierre ! Ron sait ou tu es, il t'a même entendu crier comme une fille mais il n'a pas bougé le petit doigt. » dis je amusée

« Il prépare son plan. »

« Très élaboré le plan alors parce que depuis sept mois… »

Je m'en vais en rigolant. Je passe ma journée à rigoler de ce pauvre type.

0o0

Quelques jours plus tard, je suis dans le salon avec Blaise.

« On va voler ? » demandai je

« Tu es malade ? »

« Non, une envie, bébé a envie. »

« Il est hors de question que tu voles ! »

« Aller s'il te plait ? ! ? » Je fais mes yeux de cocker

« Ca ne marche pas ! Non ! »

« Et avec toi ? Juste un petit tour ? Sinon j'y vais toute seule ! »

« Tu ne cèderas pas ? » Blaise capitule

« Non. »

« Aller c'est parti ! Mais un quart d'heure ! » dit Blaise

« Je suis trop forte ! »

On se dirige dehors.

« Dray va me tuer. » dit Blaise pour lui

« Y'a des chances ! »

Je monte sur le balai et Blaise monte derrière moi, on décolle, il ne va pas trop haut.

« Aller ! Plus haut ! » dis je impatiente

Blaise soupire mais il monte quand même. Je ferme les yeux, je sens mon bébé bouger.

« Oh y'a Dray en bas. Il n'a pas l'air content ! » Je souris

Blaise descend rapidement devant Drago qui n'a pas l'air du tout content.

« Non mais à quoi tu joues ? Tu veux la tuer ? Non mais ce n'est pas possible d'être aussi irresponsable ! » Drago est très énervé
« Drago. »
« Ne le défend pas ! Non mais il t'est passé quoi dans la tête ? » hurle Drago
« Drago. »
« Et tu n'aurais pas pu dire non toi ? » hurle toujours Drago
« DRAGO MALFOY ! » hurlai-je à mon tour

Il me regarde avec des gros yeux mais ne dit rien.

« C'est moi qui l'ai supplié de m'emmener faire un tour, il ne voulait pas. Je te promets, il m'a même dit que tu le tuerais mais il voulait juste me faire plaisir et le bébé aussi. » je suis redevenu calme
« C'est vrai puis si je ne l'accompagnais pas elle y allait toute seule. Et vu que l'on sait qu'elle est trop nulle avec un balai... » se moque Blaise
« Même pas vrai ! »

Ils me prennent tous les deux dans leur bras.

« Je vous aime. »
« Nous aussi. »
« On rentre, j'ai faim. »
« Au fait Blaise, qu'est ce qui c'est passé il y a quelques jours ? »
« Tu ne lui as pas dit ? » demandai-je choquée
« Dit quoi ? »
« J'ai demandé à Pansy de m'épouser et elle a dit oui. »
« Elle a dit oui ? Bizarre, tu l'as payé combien ? »
« Court ! »

Drago se met à courir et Blaise sur ses talons. Je rigole. Je vais être mal barré avec des gamins comme ça plus les miens, je vais avoir de long moment de solitude.

0o0

C'est mon anniversaire ! On fête celui de Blaise en même temps, vu que le sien est dans une semaine. Et ou dix huit bougies, mariée et enceinte, j'ai déjà une vie bien rempli ! A midi on fait un repas avec la famille, un petit repas de cent personnes et le soir on fait une petite fête avec les amis les plus proches, on ne sera que cent cinquante.

Le repas familiale est assez ennuyeux mais je mange alors ca va, puis mon ventre à encore grossi. J'en ai marre, je veux qu'il sorte et encore plus lors de ma soirée quand tout le monde danse alors que moi je suis vautrée sur une chaise mais je suis quand même la plus belle, Pansy est aussi jolie. Pansy vient me tenir un peu compagnie mais elle passe du temps avec son fiancé, et quand je vois Drago se faire draguer par des espèces de pouffiasses, je me lève et sort de la pièce, ca m'énerve, il m'énerve, il ne peut pas les virer ? Il veut peut être une compagnie moins envahissante que la mienne, c'est sur que je suis moins jolie qu'avant, la je suis gonflée de partout. Je suis en colère, il faut que j'évacue ma colère, mes pas me dirige vers les cachots, voir Damange.

« Je t'ai manqué ? » demande Damange

Je l'expulse contre un mur.

« Tu es en colère ce soir, mais pas assez pour me jeter un sort impardonnable. »
« ENDOLORIS ! Peut être que si. » dis je avec un sourire malsain

Pierre est secoué de convulsion, je souris, une personne me rejoint.

« Toi tu es en colère. »
« Méfie toi de ne pas le rejoindre ! » grimaçai je
« Le petit couple a déjà des problèmes ! » se moque Damange

Je l'expulse contre mur.

« Mêle toi de tes affaires ! » dis je
« Qu'est-ce que j'ai fais ? »
« Tu te fais draguer ! » grognai je
« J'y suis pour rien ! »
« Mais tu te laisses faire ! »
« Oh une crise de jalousie ! » se moque Damange
« ENDOLORIS ! »
« Je ne dis rien parce que je m'en fiche, je suis sur qu'elles ne m'intéresseront jamais, je sais que je ne craquerais pas parce que je suis marié avec toi et que je t'aime comme un fou. »
« C'est vrai ? » Je verse une larme
« Mais oui. »
« Tu ne veux pas aller voir une fille plus jolie et moins lourde que moi ? »
« Tu es la plus jolie et la maternité te va très bien, c'est normal que tu es un peu grossi. »
« Je sais. » Je pleurniche

Il me prend dans ses bras, je m'y blotti avec plaisir.

« Comme c'est mimi, vous me donnez envie de gerber ! » se moque Damange
« C'est toi qui donne envie de gerber. »
« Non seulement tu es pauvre mais en plus tu es moche. »
« ce n'est pas ce qu' Hermione disait. »
« C'est ce que l'on appelle une erreur de jeunesse puis à chaque fois que je te voyais il faisait nuit ou j'étais bourrée alors ce n'est pas une référence ! »

On rigole méchamment. Je remonte me coucher pour passer ma dernière nuit au manoir. Demain j'emménage avec Drago. Il vient me chercher à onze heures. Je me fais toute belle pour l'occasion, Dally m'aide c'est MON elfe qui me suit chez moi avec quelques autres. Je fini de me préparer et descends. Drago m'attend dans le hall.

« Tu es magnifique. »
« Merci. »

On part dire au revoir à mes parents, ils viendront nous voir souvent, mon père n'est pas près de me laisser vivre « seule », il va toujours garder un œil sur moi, même s'il apprécie beaucoup Drago.

« On y va ? »
« C'est parti. »

Je prends le bras de Drago et il transplane. J'ouvre la bouche en voyant notre maison.

« Ca te plait ? »
« Tu veux me faire accoucher ? »

Il rigole avant d'ouvrir la porte de chez nous, je vais pour entrer mais il me stoppe et me prend dans ses bras pour franchir le seuil de la porte.

« Tu es fou ! »
« Oui de toi. » répond mon mari

Il me pose par terre alors que je l'embrasse, on part directement dans notre chambre, je ne fais pas attention à l'intérieur, trop occupée à lui enlever ses vêtements. Je savais que ca ne servait à rien que je me coiffe et m'habille bien ! Je le savais !
On reste dans notre lit à bal d'Aquin. C'est là ou je fais attention à la décoration, je me lève et enroule le drap autour de moi. Drago met son boxer et me suit. On va pour faire le tour mais on frappe à la porte. Dally va ouvrir, elle le fait entrer dans le hall. On descend.

« Potter ? »
« Vous ? » dit Potter
« Tu veux quoi ? »
« Je suis votre nouveau voisin. »
« Ah oui la petite maison à coté du lac ? » dit Drago arrogant
« Oui, mais en même temps à coté de chez vous tout est petit. »
« Que veux tu, on est riche ou on l'est pas. » dis je hautainement
« Bon je m'en vais. »
« Ouai c'est ça. »
« Salut. »
« Au revoir. » répond Drago

Je ne réponds rien, je lui en veux toujours et cela ne va pas d'améliorer.

« Je déteste déjà notre voisin ! » dis je
« Voyons Mione chérie, nous ne sommes plus à Poudlard, il a peut être changé. »
« Tu te fou de moi ? »
« Oui. »
« Court ! »
« Pourquoi ? Tu ne peux pas courir ! » sourit Drago

J'ouvre la bouche pour répliquer mais je ne trouve rien à dire. Il rigole, je le frappe gentiment et m'en vais finir de visiter MA maison. Il me suit.

0o0

Cela fait un mois que nous sommes chez nous. Pansy et Blaise vont se marier une fois que j'aurai accouché, je voudrai être resplendissante, pour le moment ils habitent ensemble à coté de chez nous. On se voit très souvent, j'ai toujours besoin de mon cousin, ce qui rend un peu jaloux Drago et Pansy, c'est vrai que nous sommes très proches et que nous le resterons toute notre vie.

« AAAAhhhhh ! »
« Poussez Madame, on y est presque. »
« Vous croyez que je fais quoi ? » dis je agressive
« Poussez Madame ! »

« Je vois la tête ! »

Je continu de pousser alors qu'elle sort mon bébé. Drago sourit malgré que je lui broie la main depuis un bon moment.

« OH mon dieu ! »
« QUOI ? »
« Il y en a un deuxième ! » dit l'infirmière
« Un deuxième ? Mais c'est pas prévu ça ! » grognais je
« Vous voulez peu être le laisser ou il est ? »
« Oh non ! Sortez le ! » dis je en panique

Et c'est reparti, je pousse encore, mon dieu c'est fatigant ! Le deuxième a moins de mal à sortir. Je relâche tous mes muscles alors que l'infirmière s'occupe de mes bébés. Elle me les apporte, mes deux petits garçons. Je pleure. Drago sourit.

« Tu as fait du bon boulot ma princesse. »
« Je trouve aussi. »

On se sourit puis toute notre attention de reporte sur nos bébés de trois kilos chacun, l'infirmière nous dit que se seront des vrais jumeaux. Elle nous laisse un peu seuls.

« Ils te ressemblent. » dit Drago
« Moi je trouve que c'est le contraire, mais tant qu'ils sont en bonne santé cela me va. »
« Oh mon dieu ! »
« Y'en a deux ! » s'étonne Blaise

On rigole tous les quatre.

« Ils sont trop mimi ! Blaise chéri ? » commence Pansy
« Non ma puce, on a dit que l'on attendait ! »
« C'est vrai mais regarde ces deux petits bébés. »
« Ouai bien entraine toi sur ceux de ma cousine et ensuite on verra. » dit Blaise
« NON ! »
« C'est NOS fils et ils ne servirons pas de cobayes ! »
« Les Malfoy ne sont pas des jouets ! »
« Ok, ok ! »
« Il faut que j'emmène les deux bébés pour vérifier que tous va bien. » dit l'infirmière

On la fusille du regard.

« Je vous les ramène dès que j'ai fini, j'en prendrai le plus grand soins, après tout se sont des Malfoy. »
« Bon ça va. Mais faite vite. » dis je pas trop convaincu
« Promis Mme Malfoy. »

Elle les emmène.

« Vous allez les appeler comment ? »
« Aaron et Ryan. »

Je baille, mes paupières sont lourdes, je m'endors épuisée.

0o0
 
On est rentré depuis quelques jours, Drago est ce que l'on appelle un papa poule et moi je suis pas mieux, toute la famille vient voir les descendants des familles les plus puissantes d'Angleterre. Tous les jours on a de la visite, je ne peux pas me reposer mais de voir tous le monde adorer nos enfants compense avec ma fatigue. Ils ressemblent beaucoup à leur père surtout les yeux mais le caractère aussi, ce n'est pas étonnant que j'avais envie de voler. Ceux là ils vont grandir avec un balai sous les fesses. Ils ont juste mon nez et ma tête de mule. Ma mère et Narcissa leur font pleins de cadeaux et leurs maris en sont tout simplement gaga. C'est trop drôle à voir. Au moins quand ils sont là, je peux me reposer, j'ai beaucoup de mal à me remettre de l'accouchement, et quand ca va, je le passe avec Drago. Juste lui et moi et ca nous fait du bien. Et aussi je pense que Blaise va aussi changer d'avis par rapport à sa descendance. Je m'allonge sur mon lit. Je ferme les yeux, du calme, enfin du calme. La porte s'ouvre, je ne veux pas savoir qui sait. Je sens le lit bouger, un main se pose sur mon ventre et des lèvres sur le coin des miennes.

« Repose toi mon amour. »
« Toi aussi. » Je commence à m'endormir

Il sourit, je m'endors. Il me regarde dormir.

0o0

Le mois est passé, je vais de mieux en mieux. Aaron et Ryan sont de magnifique bébés adorables... Quand ils dorment même si Ryan est plus calme.
Je suis assise dans le salon avec ma mère et ma belle mère et ma descendance assise sur les genoux de leur grand-mère.

« Comment était Drago jeune ? » demandai-je à ma belle mère
« Horrible. Un vrai petit monstre. »
« Je n'étais pas comme ça. » dit Drago en entrant
« Tu as raison, tu étais pire ! » rigole Narcissa

On rigole sauf Drago qui s'assoie à coté de moi.

« Je crois qu' Aaron prend son relai. » souriais je
« Ma petite Hermione quand elle était petite pouvait être sage et à d'autre, elle aurait cassé la maison. »
« Ryan fait attention à toi ! » plaisante Drago

0o0

Le mariage de Pansy et Blaise se passent très bien, aussi beau que le notre, Pansy a une robe magnifique et mon cousin est toujours canon mais là il est était à croquer ! Ils partent en lune de miel pour quinze jours. Pansy nous reviens avec une bonne nouvelle. Dans neuf mois nait un petit Stefan et une petite Aalyia et oui des jumeaux ! Pourtant on l'a pas fait exprès ! Avec ces quatre là on va souffrir ! Ils sont déjà inséparable.

0o0

Voilà, c'était le dernier chapitre, l'épilogue à suivre !

bisous

serpentard.jpg

EPILOGUE

0o0

PDV HERMIONE

17 ans plus tard. Un petit récapitulatif de ces dernières années.

Drago et moi sommes toujours aussi amoureux l'un de l'autre, Pansy et Blaise aussi même s'il y a eu des hauts et des bas. Les enfants sont à Serpentard, normal et heureusement. Damange est toujours dans les cachots de mon père, je ne sais pas s'il est vivant, ca fait plusieurs années que je n'y vais plus, plus personne ne va le voir, il doit être mort...

Vu que nous sommes immensément riches, je ne travaille pas mais Drago aime tellement voler, il joue au Quiddich mais il reste à petit niveau, ne voulant pas s'éloigner de moi. On lui a proposé une place dans l'équipe d'Angleterre mais il l'a refusé, Ryan et Aaron étant jeunes et TRES turbulents, je ne pouvais rester seule, heureusement que les elfes sont la pour tout réparer ! Ce sont mes petits monstres à moi.

Et c'est à cause d'Aaron que j'avais envie de voler pendant ma grossesse, il passe sa vie sur un balai comme son père, d'ailleurs il fait partit de l'équipe de Quiddich de Serpentard, comme attrapeur, il fait tout comme son père, même de changer de copines tout le temps. Ryan est plus souvent le nez dans les bouquins mais il fait quand même craquer toutes les filles, comme son frère, mais ses relations sont plus longues, à mes dernières nouvelles, il est resté deux mois avec la même, ce qui est un miracle !

L'été avant leur dernière année à Poudlard.

« Putain ! Fais chiez ! » dit Ryan

« Quoi ? » s'informe Drago

« Je suis préfet en chef ! »

« Et où est le souci ? » demandai-je amusée

« Claira Potter est l'autre préfête ! »

« Je t'interdis de sortir avec cette fille ! »

Drago et moi avons parlé ensemble.

« Ok, ok. »

« Pourtant c'est là ou vous êtes sortis ensemble ? » dit Aaron

« Toi tu as autant de réparti que ton père ! »

« Merci ! » sourit Aaron

« Oui c'est aussi l'année ou ta mère est tombée enceinte et qu'on s'est marié. »

« Alors où est le problème ? » s'informe Ryan

« Je vais te le dire ou il est ! C'est une POTTER ! Je ne veux pas que vous vous approchiez de sa fille ! Si c'est le cas je vous déshérite ! » hurlai-je

« D'accord mère. » acquiescent mes fils

Ils baissent les yeux, ils savent que je fais toujours ce que je dis, et ils aiment leur petit confort. Je m'en vais, le fait de parler de Potter m'énerve toujours. Et le plus délicat c'est que c'est toujours notre voisin avec Ginny mais Claira n'est pas sa fille (Harry est sorti avec une fille plus vieille que lui alors qu'il était en septième année, elle est tombée enceinte et Claira est arrivée, sa mère est morte lors de l'accouchement, c'est aussi pour ça que Harry n'était pas "présent" pour me pourrir la vie) ils se sont mariés, mais je me méfie, imaginez si elle essaye de me le piquer ? Oui je sais même au bout de tant d'années, je me méfie. Drago se méfie de Ron mais moins souvent il est parti en France pour jouer au quiddich.

« Votre mère n'aime pas que l'on parle de lui. »

« Je sais mais je n'y suis pour rien. » dit Ryan

« En plus cette Claira est à Gryffondor ! » rajoute Aaron

« Votre mère aussi. »

« Oui mais ELLE c'est une Zabini, je hais les Potter ! » sourit Ryan

« Bien, allez le dire à votre mère. »

« Par contre La fille Longdubat. » informe Aaron

« Tu m'étonnes ! Ester est canon. »

« Évitez de le dire à votre mère. »

« Pourtant son père est votre ami ? » demande Aaron

« Celui de ta mère pas le mien. »

Mes fils me rejoignent.

« Je suis mal barré avec ces deux là ! »

« Mère ? »

« Oui ? » Je lis

« Promis on ne touchera pas à Potter. »

« Oui c'est vrai, on s'en fout d'elle ! »Je pose mon bouquin et les regarde avec un sourire heureux.

Ils ressemblent vraiment à leur père même si Ryan a mes traits de caractères, par contre physiquement ils sont comme mon mari.. Ils en font tourner des têtes à Poudlard. Séverus me tient au courant. Je ne veux pas laisser mes bébés sans surveillance et j'ai bien fait vu qu'ils sont aussi turbulant que Blaise et Drago.

« Venez la mes têtes blondes ! »

Je les prend dans mes bras. On fait un gros câlin familiale, vite rejoint par mon mari avec qui on va encore passer de bons moment mais pour le savoir il faudra les imaginer.

FIN

Alors cette histoire ?

Vous en avez pensez quoi ?

bisous et peut être à bientôt sur une nouvelle histoire

50 votes. Moyenne 4.46 sur 5.

Commentaires (20)

1. ju' vendredi, 16 Septembre 2016

J'adore cette fanfic je suis tombée dessus en pleine nuit, je n'ai pas pu m'arrêter de la lire

2. flora78 dimanche, 24 Janvier 2016

j' ai dévoré ta fiction elle est vraiment géniale j'adore ce genre de fiction ou hermione est en réalité une sang pure et a donc plus de points communs avec drago que ce que l'on pourrait croire et poster les griffondors en tant que méchants j'avais jamais vu mais je trouve ça génial. en plus tu n'apportes pas plus d'importance à pierre qu'il ne le faudrait contrairement à certaines fictions où limite l'histoire s'arrête ne parler que d'une personne qui resurgît du passé comme ça. Et j'aime bien le fait d'avoir fait Ginny tomber amoureuse de Drago je définitivement fan de cette fiction <3

3. Dragonfly mercredi, 04 Novembre 2015

Ta fiction est super mais je pensse que il y a des confusion dans les perssonage qui parle sinon j'aime beaucoup . les fictions ou hermione est finalement une sang pure sont mais preferais malheuresement elle sont rare
surtout si elle devient une vrai sang pure
Dsl pour les faute (je suis dixlexique)

4. Liia17 dimanche, 28 Juin 2015

Incroyable j'ai dévorée ta fiction. J'aime beaucoup l'idée de faire passer les Gryfondors pour les méchants. Tu écris vraiment super bien et j'adorerais lire d'autres de tes fictions. Merce d'avoir partagé celle-ci avec nous. :)

5. Lauryne mercredi, 31 Décembre 2014

J'ai adoré ta fic je l'ai dévorer!!!
J'aime beaucoup ton style d'écriture et j'espère que tu écriras encore car tu es très douée

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : mercredi, 26 Avril 2017