Fiction Litterature

Nouvelle rencontre

Nouvelle rencontre

C'est la 1ère histoire sur Twilight que j'ai écrite.

Fichier audio : Nouvelle rencontreNouvelle rencontre

OS

Beta Zazalo

Tout à Stéphénie Meyer


Ça fait 2 mois qu'Edward est parti. 2 mois de pure souffrance, de vide, je ne suis que coquille vide. Je n'ai plus aucune émotion. Je dors, je mange - un peu - je vais à l'école. Je ne parle quasiment plus. Pourquoi ? Il a arraché mon cœur quand il m'a quitté. Je survis sans lui. Jacob que je croyais mon meilleur ami m'a, lui aussi abandonné. Il m'a fait comprendre que c'était bien fait pour moi. Je n'avais qu'à pas m'attacher à mon buveur de sang. Il reste à la Push, moi dans ma ville. La vie continue comme on dit. Enfin ….

Je me lève comme tous les jours. Comme chaque Lundi pour aller en cours que je ne suivrai que partiellement. Je monte dans mon antique voiture et pars dans cette antique lycée avec leurs antiques élèves. Même leur fringues sont antiques. Pas un pour rattraper l'autre. La seule chose que m'a laissé Alice, c'est son virus pour la mode. Je n'en suis pas arrivé à son stade. Mais la seule qui va à peu près dans ma vie pourrie c'est mes vêtements. Pathétique ? Je sais…

Je me gare, et pars à mon 1er cours. Biologie. Une vraie torture, je suis seule à cette table. Seule depuis 2 mois. Je pose ma tête sur mes bras et ferme les yeux.

Le tabouret à mes côtés bouge, je relève la tête rapidement - espoir - non ce n'est pas lui. C'est une fille. Je ne l'ai jamais vue. Elle me fait un bref sourire d'excuse. Elle a dû voir ma lueur d'espoir ou ma lueur de vie avant de retomber dans ma catatonie habituelle. Le cours commence. Je ne le suis pas. Ma voisine fait toute l'expérience toute seule. Elle aussi va me fuir. M'en fiche. Je veux juste … Mourir. Mais je ne ferai rien qui attente à mes jours, je laisserai faire le destin. Je lui ai promis.

Je pars du cours et marche jusqu'au suivant. Je me sens suivie, je m'en fiche. Je m'assoie pour mon cours d'anglais au fond de la salle. Tous les regards sont tournés vers la nouvelle, je ne la regarde pas, je ne regarde personne. J'entends une phrase qui m'interpelle.

« Elle est de la famille des Cullen ? Elle leur ressemble ! »

Je relève la tête brusquement vers la personne qui a prononcé cette phrase puis lentement je tourne la tête à droite vers la nouvelle. Mes yeux s'écarquillent.

« Bordel de m**** »

Je la regarde ou la détaille de la tête aux pieds, sa peau est blanche, trop blanche pour être naturelle, ses cheveux châtain clair mi longs en dégradé. Un corps harmonieux, parfait. Et ses yeux, comme ceux des Cullen, ambres.

« Miss Swan, pourriez-vous arrêter de détailler Miss Fram et suivez mon cours »

Elle me fait un léger sourire. Certains vampires partent d'autres reviennent. Il faut que j'en apprenne plus sur ELLE, je ressens le besoin de la savoir près de moi. Un peu comme avec la famille … Cullen. Je replonge mes yeux sur mes feuilles mais mon cerveau reste branché sur ELLE la nouvelle vampire.

Une fois les 2 heures passées, je me dépêche de ranger mes affaires pour parler à la nouvelle. Elle a le même effet que les Cullen, quelque chose de menaçant qui donne envie de s'éloigner. Après avoir failli lâcher les cours 2 fois à force de me dépêcher, je remarque qu'elle m'attend avec un léger sourire sur ses lèvres parfaites.

« Bonjour »

Sa voix est mélodieuse, douce, parfaite, j'ai la sensation que je ne pourrais pas m'en passer. Foutue ressemblance. Je bégaie un bonjour à peine audible.

« Allons manger.

- Tu ne manges pas. »

Elle rigole, un rire comme sa voix. Ses yeux me transpercent comme si elle lisait en moi.

« Je … Je sais qui tu es.

- Comme ces Cullen ?

- Oui. »

Ma voix se brise à ce seul mot. Mes larmes montent, je ne dois pas pleurer.

« Je ne te fais pas peur ? me demande t'elle en haussant un sourcil.

- Dois-je avoir peur de toi ? Tu bois du sang animal. Et si tu étais dangereuse tu ne serais pas ici entourée d'élèves avec leur sang qui coule dans leurs veines. Après tout votre condition doit rester secrète. »

Ça me fait tellement mal d'en parler, mais en même temps cela me soulage de pouvoir en parler sans être jugée ni prise pour une folle ni que l'on me reproche quoi que ce soit. J'ai l'impression d'avoir un poids de moins sur mon cœur, sur mes jambes aussi qui ne tiennent plus mes 45 kilos, mais elle me retient avant que je ne m'écroule.

« Tu devrais manger, même pour moi tu es légère. »

Mes larmes coulent sans retenu, sûrement le fait de sentir sa froideur contre moi, sa peau dure, son odeur, je m'accroche à sa chemise comme une forcenée, elle me caresse les cheveux doucement, me laissant le temps de me calmer.

Quand j'ouvre les yeux, nous sommes dans la forêt. Je la regarde de travers.

« Les cours ont recommencé.

- Tes yeux.

- Tu sens très bon. »

Je me recule en m'excusant. Elle me caresse doucement la joue.

« Ce n'est pas grave, j'aime bien ta présence. Tu sais, je n'ai jamais vraiment fréquenté les humains, d'ailleurs ils n'étaient pas intéressants, venant même jusqu'à me dégouter. C'est pour ça que je me suis mis à boire du sang animal. »

Elle me raccompagne jusqu'à chez moi. Dans un élan de stupidité ou d'espoir je lui demande de rester avec moi. A mon plus grand étonnement elle fait un léger sourire et accepte.

« Je ne sais même pas ton nom.

- Ange. Ironique pour un vampire, n'est-ce pas ?

- Pourquoi ? Tu ne crois pas que tu as une âme ? Ne crois-tu pas que tu es quelqu'un de bien ? Dis-je me m'emportant un peu.

- Bella ? Tu es avec qui ? Dit mon père en entrant dans ma chambre.

- Papa ? Oh c'est Ange, la nouvelle. Elle peut rester à la maison ce soir ? S'il te plaît ? »

Je lui fais un léger sourire, il s'empresse d'accepter devant mon nouveau souffle de vie. Il nous laisse seules.

On passe une bonne partie de la nuit à discuter, enfin je la mitraille de questions, elle y répond sans jamais paraître énervée, gênée, ou blasé. Je crois même que ma curiosité l'amuse. Je me sens bien avec elle, le cœur léger, comme avec mon EX de vampire. A chaque fois que j'y pense mes larmes montent.

Cela fait un mois qu'Ange est arrivée, un mois que tous les soirs nous discutons, que je suis morte de fatigue mais je m'en fiche, je revis, ou je commence. Même la journée, je gravite autour d'elle, ma vie gravite autour de mon ange. Qui sait, elle arrivera peut-être à me refaire sourire comme avant. Un jour alors que je repense à Edward mes larmes coulent.

« A qui penses-tu pour être aussi triste ?

- A mon ex petit-ami.

- Stupide humain, dit-elle en crachant à moitié.

- A vrai dire, tu peux dire « stupide vampire ». dis-je moitié-amusée, moitié-brisée.

- C'est pour ça que tu n'as jamais eu peur de moi, que tu connais si bien notre race.

- Toi aussi tu vas m'abandonner quand tu en auras marre ? Ou que tu jugeras que tu me mettras en danger ? Parce que ça arrivera forcement, je suis un aimant à catastrophes. »

Mes larmes ne s'arrêtent pas, elles redoublent.

« Je ne veux pas te quitter. C'est très bizarre pour moi mais je ne me suis pas senti si bien depuis une bonne 100ène d'années. Avant j'avais des amis mais nous avons suivi des chemins différents.

- Quel âge as-tu ?

- 342 ans ! Elle tourne sur elle-même, et en plus je ne les fais pas ! »

Je rigole. Elle se laisse tomber sur mon lit à côté de moi. On rigole. J'arrive en sa présence à changer d'humeur rapidement. Comme avec Ed…. Non je n'y pense plus, je ne dois plus y penser. Je pose ma tête sur son épaule dure comme le marbre. J'aime cette odeur. Sa présence. Mon cœur commence à battre normalement. Ma vie commence à ressembler à quelque chose… Je crois.

« Merci. Je lui souris. Tu me fais oublier tout mon passé douloureux.

- Je suis ravie de t'aider. »

Elle me prend doucement la main et la porte à sa bouche pour l'embrasser légèrement. Elle entrelace nos doigts. Je la laisse faire. Ça ne me dérange pas.

« Pourquoi les avoir quittés ? Tes amis ?

- Ils sont partis chez les Volturi. »

Devant mon regard interrogateur elle m'explique qui ILS sont.

« Ils voulaient que je les rejoigne mais j'ai refusé. J'aime trop ma liberté.

- Ils ne te manquent pas ?

- Si tous les jours, le calme de Démétri et la brutalité de Félix. Ils m'ont acceptée comme j'étais même avec mes différences, surtout celles de cœur. »

Elle émet un léger rire sans joie.

« Cella te dérange ? Que je préfère les filles ? » Elle resserre ma main, sûrement par peur que je fuis, tout du moins c'est comme cela que je l'interprète.

Je regarde nos mains entrelacées. Cela devrait me déranger enfin pas le fait qu'elle soit lesbienne, mais le fait qu'elle s'intéresse à moi, cela devrait m'intéresser, me faire peur, la peur d'être différente, mais je l'ai toujours été. J'aime Edward, je l'aimerai toujours mais il m'a abandonnée. Il ne m'a jamais aimée. Je suis bien avec Ange. Je vois qu'elle me regarde appréhendant ma réaction. On se fixe.

« Si on avait été il y a quelques mois, ma réponse aurait été différente, mais là, je ne sais pas, je ne sais plus. Je suis bien avec toi, je suis vraiment bien. Mais de là à considérer que c'est plus qu'une relation amicale. Tu me laisses le temps de tout mettre au clair dans ma tête ?

« Veux-tu que je te laisse ?

- NON !! Je resserre sa main de toutes mes forces, je ne lui fais pas mal bien sûr.

- D'accord je reste. Elle me sourit tendrement. Tu ne crois pas que tu as ta réponse ?

- Si dis-je d'une petite voix. Laisse-moi le temps.

- L'éternité. »

Elle m'embrasse sur le front. Je m'endors sans lui lâcher la main.

« Bonjour petit rayon de soleil. » Me dit-elle souriante.

Je baragouine un bonjour en me frottant les yeux.

« Cette nuit tu as dit : Ne me laisse pas. Ne t'en fais pas, je ne vais pas te quitter, jamais.

- Il faudra bien un jour, je suis humaine, tu es immortelle.

- Voudrais tu devenir comme moi un jour ? …. Je ne te dis pas demain ni dans la semaine mais un jour ?

- Oui. Un jour. »

Sous la joie elle m'embrasse. Je ne bouge plus stoïque, elle s'excuse mais ses yeux pétillent de joie. Je vois qu'elle est heureuse, plus qu'à son arrivée. Moi aussi je me sens plus légère.

« Embrasse-moi. »


 

J'ai sorti ça sans vraiment y penser, elle, MA vampire m'embrasse avec une légère retenue, celle des vampires mais je m'en fiche, je n'échangerais ma place pour rien.

On monte dans l'Audi A4 CC rose d'Ange. Direction l'école. Une semaine que je sors avec elle, cella est différent d'avec un garçon, mais une différence appréciée. Notre relation reste secrète, je ne suis pas prête à le dévoiler au grand jour, pour les autres nous sommes juste amies.

Ma petite vie tranquille a repris son cours. Mon père ne soupçonne rien, j'ai ma petite routine jusqu'au jour où une surprise m'attend à la sortie du lycée.

« Ça pue par ici. »

Ange se pince le nez alors que je tourne la tête frénétiquement. Je vois Jacob. Mon ANCIEN meilleur ami. Je m'avance vers lui.

« Tu ne vas pas aller le voir !!! me dit-elle choquée.

- Je le connais, c'est un ANCIEN ami. »

J'insiste bien sur le mot ancien. Je croise les bras sur ma poitrine et part me planter devant lui et sa moto. Ange me suit de loin.

« Que veux-tu ? Je n'ai plus rien à te dire. lui crache-je à la figure.

- Je vois que tu t'es fait de nouveaux amis. Il toise Ange. Tu t'en es vite remise de ton Edward. Je grimace. Tu n'as plus besoin de moi.

- Il a bien fallu que je me débrouille sans toi vu tes reproches et ton « soutien » lors du départ des Cullen. TU M'AS LÂCHÉE COMME EUX !!! Je n'ai plus rien à te dire !

- Tu reviendras quand elle aussi te laissera. Ta nouvelle amie. Une buveuse de sang. Tss. Tu sais que je te pardonnerai si tu reviens, toi et moi sommes plus que des amis. On est faits pour être ensemble. »

Ange émet un léger rire cristallin contenu. Je me retourne vers elle et lui sourit.

« Non Jacob, même à l'époque d'Edward tu n'avais aucune chance et maintenant encore moins.

- J'ai peur de ne pas saisir, à moins que ta nouvelle amie t'ait monté la tête contre moi !

- Tu as faux sur toute la ligne, d'abord c'est moi qui lui ai raconté pour ta condition, et ensuite Ange est un peu plus que mon amie. »

Je me retourne vers Ange qui vient à côté de moi, je lui prends sa main et entrelace nos doigts. Jacob beuge sur nos mains comme la plupart des élèves qui se sont retournés sur notre passage, j'essaye d'éviter de penser à leur regard sur nous.

« Tu ferais mieux de partir Jacob. Tu n'es plus le bienvenu. »

Il monte sur sa moto et s'en va. Ange me prend dans ses bras et m'emmène à sa voiture. Je viens de mettre un terme définitif à mon amitié avec Jacob. Lui a toujours voulu plus et làn il a compris que ça n'arrivera jamais. On rentre chez moi.

Je ne reprends « connaissance » qu'une fois dans mon lit.

« Tout va bien maintenant. S'il n'accepte pas cela, il ne mérite pas ton amitié. »

Je l'embrasse en y mettant tout mon début d'amour pour elle. Je m'accroche à elle comme une forcenée. Je m'allonge sur elle, j'ai un besoin vital de la sentir près de moi, de sentir sa peau froide sous mes doigts. Mes doigts parcourent son cou, son décolleté. Elle grogne quand mes mains descendent plus bas. Je m'attends à ce qu'elle me repousse comme Edward le faisait mais rien alors je pars à la découverte de son corps…

« Ton père arrive, petit rayon de soleil. On ferait bien de s'habiller. »

Les jours qui suivent notre relation est dévoilé au grand jour, certains nous jugent, nous insultent, peu de personnes nous félicitent pour notre courage. Peu importe leur jugement. Je suis heureuse et c'est le principal.

« Quel fac ?

- Une année de repos. »

A ces mots elle sait ce que je veux. Elle m'embrasse tendrement devant tout le lycée.

Plus tard.

« Je t'aime.

- Moi aussi. Pour l'éternité. »

Elle m'embrasse avant de me mordre. Mon enfer de 3 jours commence après la remise des diplômes quand mon père croit que je suis partie à l'université d'Harvard. Ange a beaucoup d'argent et je lui ai fait promettre de tout lui rembourser.

J'ouvre les yeux prudemment, je vois mon ange se ronger les ongles inquiète. J'avance ma main vers elle mais elle me saute dans les bras.

« J'ai eu si peur de t'avoir tuée ! »

Mon année de « repos » se passe tranquillement. Ange s'occupe bien de moi, je n'ai attaqué personne. On se prépare pour notre rentrée à Harvard. Je stresse un peu.

« Tout va bien se passer mon rayon de soleil. Tout le monde va t'aimer !

- Suis-je prête ? Et si jamais je leur saute dessus ?

- Même nouveau-né tu n'as jamais eu aucun débordement ! »

C'est main dans la main que nous entrons dans la faculté. La 1ère année se passe bien, tout est normal. Les cours sont faciles avec ma nouvelle capacité. Je sens le regard des hommes sur moi. Il m'importe peu. La peur des femmes que je leur vole leur petit-ami est risible. La 2ème année, je passe inaperçue. Notre couple avec Ange est entré dans les mœurs, puis ce sont aussi une bande de dépravés, certes pourri de frics mais une bande de gros dévergondés.

« Ange !

- Oui rayon de soleil ? »

Je lui saute dans les bras et l'embrasse tendrement.

« Tu sais que je t'aime ?

- Tu as brisé les tympans de toute la fac juste pour ça ? me répond-elle amusée.

- Oui. Je veux te le dire chaque jour, tu m'as redonné le sourire, tu m'as ouvert les yeux, je suis ce que je veux, et ça grâce à toi. Tu m'as redonné vie.

- En te transformant en vampire ? me dit-elle septique.

- Ose dire que tu regrettes ? Je lui demande dans une moue boudeuse auquel elle ne résiste jamais.

- Jamais, tu es la meilleure personne qui est entrée dans ma vie et non je ne te quitterai pas, même si certaines filles tournent autour de moi.

- J'ai tellement peur que tu partes.

- Amour, amour, amour. Je t'appartiens à tout jamais, d'ailleurs je suis égoïste car je t'ai transformé pour que tu sois à tout jamais à mes côtés. Quand faudra-t-il que j'arrête de te rassurer ?

- Jamais, parce que je sais que tu adores me consoler. »

Je l'embrasse tendrement et on part pour une nuit complète de folie.

C'est en 3ème année que quelque chose va chambouler notre vie parfaite. Je pars chercher mon emploi du temps. Alors que je fais la queue, j'entends les murmures des autres élèves.

« Qu'ils sont beaux

- Oh mon dieu !!

- Ils font peut-être parti de la famille 'du couple'. »

J'esquisse un sourire, c'est notre surnom : LE COUPLE », stupide comme surnom. En même temps ils sont de simples humains. Je me concentre sur eux, je n'entends rien. Bizarre. Des vampires. J'entends d'autres paroles.

« 5 dieux vivants.

- Regardez ce type, qu'il est beau !

- Les autres ont l'air d'être en couples. »

Mon dieu, je ne veux même pas savoir qui c'est, ça me fait trop penser aux Cullen. Je fuis rapidement avec mon emploi du temps. Je rejoins Ange pour déjeuner.

« Il y a des nouveaux en 1ère année !! me dit Ange toute contente.

- C'est le principe. Dis-je sans entrain.

- A ce que j'ai entendu des rumeurs, ce sont des bombes, ils nous comparent à eux. Je me demande s'ils sont comme nous. »

Je baragouine un « pas moi » entre mes dents mais bien sur elle a entendu.

« Tu les connais ?

- Je ne sais pas, je ne les ai pas vus. dis-je pas rassurée. Je vais rentrer.

- Tu crois que c'est EUX ?

- Je ne sais pas et je ne veux pas savoir. Ça fait plus de 2 ans je sais, mais je ne sais pas ce que ça ferait de le revoir. De tous les revoir.

- Tu as peur d'avoir toujours des sentiments pour lui ? Me demande-t-elle peu rassurée.

- Non ! Je ne crois pas. C'est toi que j'aime, tu es la seule. Même quand je sortais avec LUI, je n'étais pas aussi bien et crois moi, c'est pas peu dire. Je ne t'abandonnerai jamais. Tu es le centre de ma vie. Tu ES ma vie. J'ai juste peur de la blessure de mon cœur.

- Je t'aime mon amour. Si tu veux rentrer, rentrons. »

Elle me tend sa main que je prends, on sort du réfectoire devant le regard de tous. Soudainement elle s'arrête me tourne vers elle et m'embrasse sans aucune retenue. D'habitude elle est moins démonstrative en public mais je ne vais pas m'en plaindre. Je peux entendre le silence autour de nous. Nous partons à la maison. Ça tombe bien on n'avait pas de cours importants aujourd'hui.

« Allez amour, va en cour. Tout ira bien. »

Je pars à mon cours, je m'assoie au fond pour être discrète, de plus je peux surveiller les gros porcs. J'ai développé une certaine haine ou dégoût envers les hommes. Je vois entrer dans la salle 2 mecs de plus, je n'y prête pas attention, jusqu'à ce qu'ils s'assoient quelques rangées devant moi. Je les reconnaîtrais en 1000. Jasper et Emmett. Alors c'est eux. Je ne peux pas m'empêcher d'émettre un grognement sourd, ils se retournent brusquement vers moi. Je les défis du regard. Eux sont sous le choc, je leur sers mon sourire en coin. Génial, de toutes les facs des USA il a fallu qu'ils aillent à la même que moi.

A la fin du cours je pars en un éclair. Si Jasper et Emmett sont là, ça veut dire que les autres aussi. Je pars rejoindre Ange.

« C'est EUX.

- Bella ? »

Sans me retourner je sais à qui appartient cette voix. Alice.

« Alice. Dis-je essayant de rester neutre.

- Oh Bella ! Je suis si contente de te revoir ! En plus tu as changé ! Qui est ton amie ? … Bonjour moi c'est Alice et tu es …. Ange. Je suis super heureuse !

- Elle est toujours comme ça ?

- Oui. Grimaçai-je entre mes dents.

- Edward va être aussi content de te voir ! Mais pourquoi as-tu grogné contre Jasper et Emmett ? … Tu nous en veux ? Je comprends mais maintenant tout va bien se passer ! Tu sais je vous ai vus Edward et toi dans l'avenir ! »

Ange grogne.

« Tes visions peuvent changer Alice, et je ne retournerai pas avec LUI, c'est fini cette époque.

- Pourquoi ? » Me demande-t-elle perdue.

Je prends la main d'Ange, entrelace nos doigts, on part en passant devant Alice, Jasper et Emmett. Je me retourne vers eux avec un sourire en coin. Eux nous regarde avec des gros yeux.

Il ne reste plus que Rosalie et Edward. Je pars à mon cours suivant. Je ne vois personne que je connais dans la salle. Je m'assoie légèrement soulagée. Reculer pour mieux sauter. Une personne s'assoie à côté de moi. Je tourne la tête.

« Salut.

- Rosalie. Quoi de beau dans la famille Cullen ?

- Nous, la routine, Edward ne va pas trop bien et ça n'ira pas mieux quand il saura … Pour toi et ta copine… Je dois avouer que tu nous surprends, d'abord tu deviens vampire ensuite tu as UNE COPINE. Tu me surprends de plus en plus Swan.

- Vais-je remonter dans l'estime de la sublime Rosalie Cullen ? dis-je ironique.

- Oui mais le fait que tu aies brisé le cœur de mon frère ne me plaît pas.

- C'est lui qui a envoyé la 1ère pierre en me quittant, s'il souffre ce n'est pas mon problème, je sais je l'ai aimé comme une folle, mais il m'a abandonnée, il m'a trahie. Tu ne sais pas l'enfer que j'ai vécu puis Ange est entrée dans ma vie, maintenant je vais bien.

- Il s'en veut. Mais vu ce que tu es devenue, tu aurais fini par le quitter.

- Pas sûr. » Dis-je mystérieusement.

C'est la fin de notre conversation.

3 jours ont passés, je ne l'ai pas vu. Tant mieux. Je ne veux pas le voir sauf que le destin en a décidé autrement. Quand je le vois dans un couloir, je vais pour faire demi-tour mais je me retrouve plaquée contre un mur. Yeux dans les yeux, personne ne parle, on respire à peine.

« Bella, Bella…. Ils ont essayé de me cacher que tu étais ici et que tu avais quelqu'un dans ta vie mais je vous ai vues dans le réfectoire. » me dit-il triste. « J'aurais préféré l'apprendre de ta bouche » il passe un doigt sur celle-ci. « Après tout je l'ai peut-être mérité, je t'ai abandonnée pour que tu aies une vie normale.

- Tu m'as refusé le bonheur, la seule chose que je voulais vraiment. Devenir vampire et rester avec toi toute l'éternité. Je ne pensais pas être heureuse avec une autre personne que toi mais tu vois j'ai réussi. Alors fais en autant Edward. Trouve-toi quelqu'un d'autre. »

Je l'embrasse délicatement puis rejoins Ange qui a assisté - avec les autres Cullen - à notre échange. Je leur fais un léger sourire.

Je sais qu'ils vont rester dans ma vie, je ne veux pas m'en faire des ennemis après tout je les ai considérés comme ma 1ère vraie famille, puis l'éternité à se haïr c'est long. Alors je reste en bon terme avec eux, les voyant souvent toujours en amis. Rien de plus et mon éternité avec ELLE, mon amour.

FIN

Date de dernière mise à jour : dimanche, 26 Août 2018

  • 19 votes. Moyenne 3.68 sur 5.

Commentaires

  • Mathilde
    • 1. Mathilde Le samedi, 01 Juin 2013
    Lut'!
    Comme les autres l'ont déjà dit, c'est un peu court. L'histoire s'enchaîne trop vite. Mais c'est une bonne fiction.
    Bonne continuation, kiss.
  • hp-drago
    • 2. hp-drago Le samedi, 08 Septembre 2012
    salut kitt !
    merci pour ton commentaire, c'est mon gros soucis sur les OS, j'avoue et j'essaye de m’améliorer.
    bisous
  • kitt
    • 3. kitt Le vendredi, 07 Septembre 2012
    hey, un peu rapide sur certains points mais un bon concept, ça change des histoires habituelles!! bravo quand même!
    bonne continuation!!
    Bye
  • hp-drago
    • 4. hp-drago Le samedi, 01 Septembre 2012
    Tess, merci pour ton commentaire !
    bisous
  • Tess
    • 5. Tess Le samedi, 01 Septembre 2012
    Salut, j'aime bien aussi cette fiction là, et je doit dire que c'est la première que je lis sur une relation entre femme, encore une fois je trouve ça trop court...
    Bonne continuation
×