Sex Friends

Tout disclamer à Stephenie Meyer !


 

-Arrêtes, j'essaye de suivre le cours !, me murmure-t-il avec un sourire en coin.

-Oh ça va, il reste encore une heure, on aura tout le cours sur papier demain midi, répondis-je fièrement

-Je t'en prie, Bella !

Il serre ma main et la retire de son entre-jambe où je m'amusais. Il en profite pour me lancer un regard plein de menaces. Je croise mes bras sur ma poitrine et prend une mine faussement boudeuse.

-La prochaine fois ne me demande pas de te caresser la cuisse alors, chuchotais-je en fixant le professeur.

-Je ne sais pas si t'es au courant mais il y a une différence entre ma cuisse et mon pénis.

-Ah bon ?, dis-je ironique

Je capitule, repose ma main sur sa cuisse et y fait des allers retours tendrement. Même si j'adore le chauffer et l'embêter en remontant plus haut au niveau de sa braguette je me retiens cette fois. Je l'observe, admirant ses cheveux châtains, ses yeux bleus et sa barbe naissante. Parfait à mes yeux, comme tout droit sorti d'une série télévisé. Mais ce n'est que purement physique entre nous. Nous sommes comme on dit « sex friends », mon cœur appartient à un autre…

A la fin du cours je me rends compte que je n'ai pratiquement rien suivi. Encore un chapitre que je devrais réviser deux fois plus. Edward et moi nous dirigeons vers le parking, et à bord de sa voiture nous prenons la direction de son studio. Je reste silencieuse et nous arrivons enfin chez lui. A peine a-t-il refermé la porte d'entrée qu'il me rattrape par le bras et m'attire contre lui. Il me maintien avec une de ses main contre le bas de mon dos, l'autre autour de ma nuque et nous nous lançons dans un baiser passionné. Lorsque nous nous séparons à bout de souffle j'attrape le bas de son t-shirt que je fais passer par-dessus sa tête avant que sa langue ne reprenne sa danse avec la mienne. Pendant ce second baiser plus doux il glisse ses mains le long de mes cuisses nues, et entreprend de retirer ma lingerie une fois arrivée à sa hauteur, me laissant sans rien sous ma robe. Je m'agrippe à son cou et m'élance afin qu'il me porte jusqu'au lit sans briser le contact qui nous unit à ce moment. Lorsqu'il me dépose sur le matelas nous ne sommes que désir, ses pupilles dilatées me fixent alors nos respirations se font plus rapides. Je déboutonne habilement son jean et le baisse assez pour qu'il finisse par s'en débarrassé rapidement. Quand je libère enfin son érection en retirant son boxer je guide le corps de mon partenaire pour me retrouver au-dessus de lui. Je parsème son corps de baiser et en mord quelques endroits légèrement jusqu'à son bas ventre. Je sais ce qu'il aime : mes mains sur ses flancs et ses cuisses pendant que je lèche consciencieusement son sexe sur toute sa longueur.

-Hmm… gémit-il me faisant sourire et m'encourageant

J'empoigne alors son érection d'une main et la place dans ma bouche en entreprenant de grands allers retours humides. Je suce aussi loin que je peux, faisant bouger ma langue sur toute la zone.

-Allez, reviens me faire un bisou, me souffle-t-il au bout d'un certain temps.

Je remonte vers son visage et l'embrasse comme il me l'a demandé.

-J'adore tes lèvres mouillées comme ça

-Lesquelles ?, rigolais-je taquine

Il se contenta de reposer ses lèvres sur les miennes en me faisant basculer pour me dominer à nouveau. Il glisse deux doigts en moi pressant sur ma zone sensible et très rapidement quitte ma bouche pour mes cuisses qu'il embrasse en continuant sa torture plaisante dans mon antre. Et quand ses lèvres se pose sur mon clitoris, qu'il s'adonne à quelques coups de langues mes abdos se contractent et mes mains agrippent les draps. Mon orgasme m'envahit et Edward remonte le long mon corps en retirant ma robe que je portais toujours.

-Toi, tu sais que ça m'excite quand tu ne portes pas de soutien-gorge !

Il profite de mes seins libres pour les caresser, sucer légèrement les mamelons un instant. Puis il me remplit enfin, son front posé contre le mien un sourire de satisfaction dessiné sur nos lèvres.

Une demi-heure. Trente minutes de pur sexe. Comme d'habitudes nous n'avions pu rester dans la même position, variant ainsi les sensations. Il est maintenant allongé sur moi, sa tête repose sur mon ventre pendant que ma main caresse ses cheveux.

-Tu m'épuise ma petite.

-Qu'est-ce que je dois dire moi ? Allez, laisse-moi prendre une douche, je dois y aller.

-On est mercredi c'est ça… ?

-Oui on est mercredi, soufflai-je en me libérant de son poids.

-T'es pressée d'aller passer l'après-midi à le regarder jouer à la PlayStation hein?

-Laisse-moi tranquille, tu sais que je l'aime.

-Non ce que je sais c'est que c'est avec moi que tu baises en rentrant des cours.

-Baiser, tu vois. Quand je le ferais avec lui je ferais l'amour ! C'est juste qu'on n'a pas encore eu l'occasion, on n'a pas tous un studio pour nous tout seul Mr.

-Normal vu que ton petit lycéen vive toujours avec ses parents.

Il finissait toujours par être vexant. Certes Jacob était toujours en première alors que nous étions à l'université mais après tout l'âge importe peu. Je le connaissais depuis des années, à force qu'il me court après j'avais fini par m'attacher et aujourd'hui j'étais juste amoureuse de lui. Ce n'était juste pas la relation la plus parfaite techniquement mais les sentiments étaient là.

En sortant de la douche j'attrape mon sac et enfile ma veste alors qu'Edward est toujours allongé sur son lit.

-J'y vais, on se voit demain en cours. Salut, lançais-je froidement

-Attend, me retient-il en se levant, excuse-moi, tu sais que je ne veux pas te blesser, c'est juste que même si tu me répète tous les jours que tu l'aimes je n'arriverais toujours pas à comprendre pourquoi tu sors avec ce gamin, tu mérites cent fois mieux.

Il dépose un baiser sur mon front et je quitte l'appartement de mon ami après lui avoir souri gentiment.

Je m'assois derrière mon volant et vérifie mon téléphone qui ne m'annonce aucun message. Je me décidais alors à en écrire un moi-même.

« J'arrive dans une vingtaine de minutes, bisous J »

« Ok, mais Quil est à la maison, il est passé pour que je lui mette une raclée à la Play. C'est pas grave ? »

Si, idiot, c'est notre seul moment chez toi de la semaine.

« Non, bien sûr que non ça me fait plaisir de le voir ! »

« A toute. »

Quand j'arrive chez Jacob, son copain est bien là et ils sont installés dans sa chambre devant leur partie de jeu vidéo.

-Ah Salut Bella !, me sourit Quil. Je savais pas que tu venais ! Je vais vous laisser !

-Mais non t'inquiètes, finissez votre partie.

-Bien sûr qu'on va la finir notre partie, ajoute Jacob.

-Non, je vais y aller, de toute façon je suis en train de perdre ! Et j'ai des trucs à faire
chez moi, dit-il en posant sa manette. A plus les tourtereaux !

Je me retrouve seule avec mon petit copain et je m'assois à côté de lui sur le lit alors qu'il a toujours sa manette en main.

-Tu les fais tous fuir dis donc !

-Sympa… Allez lâche ça, dis-je en prenant sa manette avant de lui mordiller l'oreille.

-Hum… Arrêtes ça me chatouille quand tu fais ça ! Alors t'as pris quoi comme film cette fois ?

-J'ai pas eu le temps d'en télécharger j'avais un gros truc à réviser hier.

-T'assure vraiment pas, on va faire quoi ?

-Je sais pas réfléchis un peu… dis-je pleine de sous-entendu.

-Sérieux ? Tu veux qu'on le fasse ? Trop cool !, lança-t-il enthousiaste. Faut que t'aille acheter une capote !

-Jacob, t'as pas de préservatif ?

-Ben… non.

J'aurais pu lui dire qu'on s'en foutait je savais qu'il était puceau et je prenais la pilule. Mais son attitude m'avait coupé toute envie.

-C'est pas grave tu peux aller en acheter à la pharmacie à côté

-Pourquoi moi ?

-La pharmacienne me connait trop bien, c'est la honte !

Tout m'avait paru très clair d'un coup. Je n'avais jamais vraiment voulu faire l'amour avec lui sinon je serais descendu chercher cette capote. Non, ça m'apparaissait comme un signe. Le signe que je ne devais rien faire avec lui, le signe que je me mentais à moi-même tout ce temps. Et je devais mettre un terme à tout ça. Je ne l'aimais pas d'amour. Peut-être que ça avait été de l'amitié depuis le début mais aujourd'hui j'étais certaine de ne pas être amoureuse de lui. Aujourd'hui je ne pensais qu'à une chose. Une personne. Edward.

-La honte c'est ce que je ressens maintenant Jacob. Je viens de me rendre compte que je viens de passer 6 mois convaincue que j'étais amoureuse de toi. Mais, on doit arrêter. On se voile la face, je suis sure que toi non plus tu ne m'aime pas vraiment…

-Tu sais quoi, m'interrompt-il, j'suis content que tu me dises ça en fait. Ça fait deux-trois semaine qu'une fille au lycée me plait, j'attendais de voir si j'avais une chance avec elle avant qu'on se sépare nous deux ! C'est parfait !

-T'es vraiment horrible avec moi, riais-je nerveusement, comment j'ai fait pour rester avec un petit con comme toi… Apparemment on fait vraiment tous des erreurs. Au revoir Jake.

Je quittais les lieux pratiquement au pas de courses. Un seul sentiment m'envahissait. Le soulagement.

Arrivée devant la porte rouge je frappe énergiquement, sourire plaqué à mes lèvres.

-Bella ? Mais qu'est-ce que…

-Je l'ai quitté. Je suis plus avec Jacob ! Je me sens tellement bien, dis-je en entrant dans l'appartement.

-J'ai envie de dire : Enfin ! T'avais rien à faire avec ce merdeux, me lâche Edward

-S'il m'avait quitté hier, j'aurais fondu en larme mais aujourd'hui je n'arrive pas à m'arrêter de sourire, je me sens libre, m'exclamai-je en me laissant tombé sur le lit.

Edward me rejoint et me fait fasse alors que nous sommes positionné sur nos flanc. Il entrelace nos doigts après avoir remis une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

-Je suis heureux pour toi petite fripouille.

Je lui fais un grand sourire et le silence s'installe alors qu'on ne se quitte pas des yeux.

-Tu me fais confiance ?, me murmure-t-il

-Bien sûr, plus qu'à n'importe qui !

Et comme si mes mots avaient été le feu vert qu'il attendait il s'approche et dépose ses lèvres sur les miennes. Un baiser délicat, tendre. Différent de tous les baiser que nous avions déjà échangé. Un baiser amoureux. Comme un premier baiser.

-Alors finis les « sex friends » Bella, parce que Je t'aime…


 

Alors ? Des avis? Sourire

44 votes. Moyenne 3.32 sur 5.

Commentaires (6)

1. utauloid vendredi, 18 Septembre 2015

C'est trop bien mais comme je n'ai pas tout suivi je galérer xD

2. Lawliet ♥ lundi, 29 Juin 2015

Edward est [i]trop mignon ![i] Bella à ENFIN ouvert les yeux ! J'ai envi de frapper Jacob, il ne mérite pas Bella.
Je ne suis pas inscrite et c'est dommage ça je t'aurais mis pleins de ♥♡♥

3. nouveau dimanche, 25 Janvier 2015

Sais grave bien je ne suis pas inscrite mais sinon je t'aurai mis plein de ♡♥ bref bonne journée ...♡♥

4. hehehe dimanche, 27 Avril 2014

5. samystere mercredi, 18 Décembre 2013

Tout mignon tout plein.jacob tête à claque,edward patient à enfin ce qu il espérait.Bella faut lui acheter des lunettes avec une grosse correction.
Bonne inspiration
A plus
Samystere

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : mercredi, 26 Avril 2017