Fiction Litterature

Un jour je t'aurai 1

Chapitres precedents un jour je t'aurai

Chapitre précédent : En retournant à ma chambre, je dis à Emmett que j'aimerais aller saluer Isabella, il m'accompagne et d'après les sons provenant de sa chambre, je n'aurai pas l'occasion de la saluer finalement, je souris car je suis heureuse pour elle, il est temps qu'elle connaisse le bonheur.

 Chapitre seize

 

 POV Jasper

 Je ne sais pas ce qui se passe avec Carlisle mais je sais que quelque chose le dérange. Lui qui est toujours si calme et posé, dégage maintenant de la colère et du dégoût et ce, depuis qu'il a demandé une réunion de famille quand nous étions à Volterra. J'ai essayé de changer son humeur mais il m'a fait comprendre de lui foutre la paix. En descendant de l'avion, il nous a dit de nous dépêcher, ce que nous avons fait. Il a exigé qu' Edward, Alice et moi montions avec lui en voiture, ce qui je dois dire est étrange et foutrement dérangeant. Toutes les émotions négatives que Carlisle dégage commence à affecter mon humeur, sans parler d'Alice et Edward qui partagent leur maudite conversation silencieuse et privée. Enfin nous sommes à la villa, il faut que je m'éloigne, pour la première fois, de Carlisle.

 

  • Personne ne sort de cette maison. Je regarde Carlisle et remarque que ses yeux sont très foncés. Vous allez TOUS asseoir votre derrière à la table. Je n'ai jamais senti autant de colère venant de lui.

     

  • Pourquoi? Demande Alice, Carlisle ne lui répond pas mais pointe la table à manger.

 Une fois que nous sommes tous assis, il se lève, ce qu'il ne fait pas normalement, il a toujours dit que nous sommes capable d'avoir une discussion en être civilisé et qu'en tant que tel, nous devons le faire assis.

 

  • J'ai décidé de prendre mon rôle de leader de ce clan au sérieux, commence Carlisle. J'ai toujours pensé que vous aviez un certain respect pour moi, mais j'ai eu la preuve que vous vous foutez de ma gueule et ça se termine maintenant. Nous sommes tous surpris d'entendre Carlisle dire ce genre de chose. Premier point, il me fixe droit dans les yeux, quand tu es arrivé ici, je ne t'ai jamais rien demandé de ton passé. Je t'ai accueilli et je t'ai traité comme un membre de cette « famille » et j'aurais apprécié que tu en fasses autant. Il a craché le mot famille comme si c'était de la merde et je dois dire que je ne comprends pas de quoi il m'accuse. J'ai toujours pensé que malgré ton passé, tu étais un homme bien mais je me suis trompé sur toi car en réalité tu n'es qu'un monstre...

     

  • Je t'interdit de parler comme ça de Jasper, hurle Alice en se levant.

     

  • TU ASSIS TON CUL ET TU LA FERMES. Ton tour va venir, lui crache Carlisle. Il me regarde encore une fois. Je n'ai jamais pensé que tu pouvais faire une chose aussi barbare que d'arracher un cœur et ensuite le détruire par plaisir. Mes yeux s'agrandissent.

     

  • QUOI ? Demande le reste de la famille, du clan. Je ne sais pas quoi répondre.

     

  • Quant à toi Alice, ainsi que toi Edward, vous me redonnez vos cartes de crédit, toutes les cartes et je vous enlève l'accès de mes comptes bancaires. Votre tromperie a assez durée, de quoi parle-t-il ?

     

  • Carlisle, que se passe-t-il ? Demande Esmé.

     

  • Alice et Edward couchent ensemble depuis je ne sais combien de temps et en tant que leader de ce clan, je décide que ce genre de comportement n'est pas acceptable, lui dit Carlisle plus doucement mais toujours avec de la colère dans la voix.

 C'est à ce moment que la merde éclate dans la villa, tous se lèvent, sauf Rosalie et on se hurle tous dessus. Emmett me retient car je n'ai qu'une seule envie, arracher la tête à ce p'tit con de violeur de pensées. Comment ont-ils pût me faire une telle chose ? Je vais leur montrer à ces deux là qu'on ne joue pas dans le dos du Major. Je vais lui arracher sa bite et l'enfoncer dans le cul d'Alice tellement profond, qu'il va falloir l'ouvrir pour la récupérer.

 Emmett resserre sa prise sur moi tandis qu'Alice s'est réfugiée dans les bras du foutu con. Si elle pense que ça peut m'arrêter, il a beau lire les pensées et elle voir l'avenir, leurs dons ne leur sera d'aucune utilité avec moi. J'envoie des vagues de douleur en leur direction et d'après leurs grimaces, ils le sentent bien. J'augmente la douleur et les deux merdes tombent au sol en se tordant.

 Sans que je ne sache comment ni pourquoi, Peter est devant moi et me prend par le cou et me pousse dans le mur. Je suis tellement sous le choc que je n'ai pas réagi dans l'immédiat mais une fois le choc passé, j'essaie de lui arracher la main et de m'en prendre à lui, mais rien ne fait, il resserre sa prise tout simplement.

 

  • Tu te calmes, m'ordonne-t-il. Non mais pour qui se prend-t-il ?

     

  • Tu n'as pas d'ordre à me donner, crachais-je. TU dois te soumettre à moi, JE suis le leader...

     

  • Un leader qui a laissé tombé son clan pour une pute qui ne t'es pas resté fidèle dès qu'elle a mis les pieds dans ce clan, crache-t-il à son tour.

 Il est vrai que j'ai laissé tombé Peter et Charlotte pour être avec Alice et que je n'ai pas vraiment essayé de garder contact avec eux et tout ça pour le bonheur d'Alice. Pourtant, Carlisle m'a toujours avisé de ne pas faire une telle chose. Il m'a toujours dit que Peter et sa compagne étaient toujours les bienvenues pour une visite de quelques jours à plusieurs mois. Il m'a toujours dit que l'amitié dans notre monde est une chose à ne pas prendre à la légère car c'est si rare.

 Pour la première fois depuis que je connais Peter, je me soumets à sa volonté et j'essaie de me calmer. Chose qui n'est pas facile car la p'tite pute est tout près, Peter dit ce qui se passe à Carlisle et ce dernier ordonne aux autres de le suivre à son bureau. Alice et Edward le suivent non sans rechigner. Je me redresse et Peter me dit qu'il m'accompagne à la chasse, il précise qu'il ne veut pas que j'assassine la population de la p'tite ville où nous sommes. Je ne dit rien et sors de la villa, Peter sur les talons. Comment se fait-il qu'il soit plus fort que moi ? Je sens qu'il y a un carnivore pas très loin, je pars à sa suite et le vide rapidement. Je cherche d'autres proies, je suis dans une phase où j'ai besoin de sang, beaucoup de sang.

 

(pendant ce temps à Volterra)

POV Bella

 Aro m'a convoqué dans son bureau, ce qui n'est pas habituel mais ce n'est pas la première fois non plus. Il n'empêche que, comme à chaque fois, je me demande ce qu'il me veut et surtout, pourquoi cela doit-il rester confidentiel. Car le bureau d'Aro est l'une des rares pièces de ce château à être totalement insonorisée. À mon arrivée devant son bureau je frappe trois coups, ce qui est absurde vous direz mais Aro étant Aro, un paranoïaque, de son bureau, il peut entendre tout ce qui se passe à l'extérieur de celui-ci mais eux à l'extérieur ne peuvent entendre ce qui se passe à l'intérieur. Bref, j'attends qu'il ouvre la porte et m'invite à entrer.

 Aro referme la porte derrière moi et m'invite à m'asseoir. Une fois tous les deux assis, il me regarde et soupire. Qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour qu'il est une telle réaction ?

 

  • Isabella, je t'ai fait venir ici car mes frères et moi avons eu une demande particulière et j'aimerais t'en parler et voir ce que tu en penses et si cela est possible, d'arriver à un compromis quelconque qui soit acceptable par tous. De quoi parle-t-il ?

 C'est sur cette interrogation qu' Aro m'explique la demande de Garrett, au départ je n'étais pas très heureuse qu'il ait pu penser faire cette demande sans m'en parler avant mais d'un autre côté, je comprends qu'il a fait ce qu'un mâle fait dans un couple, il prend une décision et la femelle doit se la fermer. Aro m'explique aussi le dilemme dans lequel ses frères et lui se trouvent, ils ne peuvent pas vraiment me laisser partir avant la fin de ma punition mais ils ne peuvent et ne veulent pas me séparer de mon compagnon non plus.

 Aro m'explique aussi que Garrett n'est pas totalement libre car d'une certaine façon, il purge une peine lui aussi, mais sa peine consiste à être les yeux et les oreilles des Volturi aux États-Unis et d'aller vérifier certains faits qui parviennent aux oreilles de Volturi. Moi, il me reste environ une dizaines d'années et Garrett la moitié. Ses frères et lui sont prêt à me laisser avec Garrett à certaines conditions et avant de les exposer à mon compagnon, Aro veut savoir ce que j'en pense.

 

  • Alors, nous avons eu l'idée de vous laisser partir, Garrett et toi, mais à la condition que Garrett termine son temps en temps qu'espion. Tandis que toi, tu vas te joindre à lui en ajoutant que tu devras te rendre en mission quand nous aurons besoin de toi. Quand il aura terminé son temps, toi tu devras continuer à espionner. Ok, elle est où l'arnaque ? Mais, tu devras le faire pendant vingt ans au lieu des dix qu'il te reste. Et le plus important, tu n'iras pas contre le Major Jasper, ni contre tous vampires dont tu rêves de te venger. Du moins pas avant la fin de ta peine, termine Aro.

     

  • Je vais y penser, lui dis-je.

 Je me lève et sors du bureau, je sais que Aro n'est pas habitué à ce genre de chose car tous les vampires lui montrent du respect mais là, présentement je n'ai pas envie de lui en démontrer car sa proposition me lie encore plus à eux que je ne le suis déjà et ça me pue au nez. Je sais que c'est stupide de ma part de ne pas accepter l'offre d'Aro immédiatement car mon plus grand rêve est de sacré mon camp de cette place et de vivre en liberté, mais ce qu'il m'offre n'est qu'une semi-liberté.

 Quoi que... Vingt ans à apprendre à connaître les États-Unis, vingt ans à le suivre et à réapprendre à le connaître, car c'est qu'il a changé depuis le temps. Et pas seulement ses habitudes alimentaires... Vingt ans à faire une reconnaissance de terrain c'est long mais ma vengeance en sera que plus grande. C'est décidé, je vais en parler à Garrett et voir ce qu'il en pense, je vais laisser Jasper et les autres hors de la conversation car ils n'ont pas besoin de savoir pour l'instant.

 Garrett est heureux de savoir que je pouvais partir avec lui mais lui aussi sentait un «mais» avant même que je lui dise. Il n'était pas content du «mais», mais comme il dit, nous serons ensemble et c'est ça l'important en fin de compte. Il a décidé de m'accompagner pour aller donner ma réponse à Aro, comme le roi est un trou de cul, il a exigé d'attendre le retour de Kristen et Alec avant de partir. Garrett a accepté pour nous deux, il est le mâle donc c'est à lui de parler pour nous deux, ça ne me dérange pas car je ne sais pas si j'aurais pu rester diplomate en lui répondant car encore une fois, Aro a mis un «mais» après avoir donné une décision et ça, ça me fait foutrement chier.

 

 XXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

 Il y a quinze ans j'ai quitté Volterra pour revenir en Amérique et bordel de merde que ce continent est merveilleux. Garrett et moi avons fait ce qui nous étaient demandé en poursuivant d'être les yeux et les oreilles pour les Volturi. Nous avons même eu la chance de régler des problèmes pour eux, ce qui m'a énormément réjouit. Quand les rois m'envoyaient en mission avec certains gardes, Garrett m'accompagnait et Bon Dieu qu'il est chaud quand il se bat et quel super séance de sexe après...

 Au cours des dernières années, j'ai accumulé des informations sur Jasper et les Cullen, mais je n'ai toujours rien dit à Garrett à ce propos. A vrai dire, je vais lui en parler quand mon temps sera terminé. Mais je n'avais pas compté sur Garrett qui a appris à me connaître si bien durant ces dernières années.

 

  • Bella, il faut qu'on parle. Je n'aime pas ça quand il commence comme ça.

     

  • De quoi ? Demandais-je.

     

  • De ta vendetta contre le Major, le Capitaine et certains Volturi. Son regarde est fixé dans le mien.

     

  • Je ne sais pas... Commençais-je.

     

  • Tu sais exactement de quoi je parle, me dit-il durement.

 Je baisse la tête et pince les lèvres. Moi Bella, sans nom de famille, un des vampires les plus craints du monde vampirique, qui est devenue une pitoyable p'tite chose soumise. Je me déteste pour ça, je n'aime pas ça, ce n'est pas moi. Je dois réagir avant de me perdre totalement. Je relève la tête et défi Garrett du regard.

 

  • Et que crois-tu savoir oh grand manitou du savoir ? Demandais-je sarcastique, avant même qu'il ouvre la bouche pour dire quelque chose, sa main frappe contre ma joue.

     

  • Premièrement, tu vas changer de ton avec moi. Je lève un sourcil, il peut toujours courir. Deuxièmement, j'en sais assez pour savoir ce à quoi tu aspires dans cinq ans et je crois que...

     

  • Tu crois que rien du tout. Cette histoire ne te regarde pas. Ce n'est pas tes foutus affaires, dis-je durement à mon tour.

 Garrett se lève et me grogne dessus, mon vampire intérieur veut se soumettre à ce grognement mais moi, Bella, je n'en ai pas envie. Je me lève à mon tour et lui grogne dessus à mon tour, en le défiant du regard. Le regard de mon compagnon se durcit et son corps se tend, il grogne encore une fois, ce qui ne fait qu'attiser ma colère et mon entêtement. Tout en moi exige que je me plie à sa volonté mais j'ai décidé de ne plus faire ces quatre volontés.

 Il m'a déjà dit qu'il ne serait pas un mâle dominant, qu'il me laisserait prendre part aux décisions qui nous concerne, et bien il s'est avéré qu'il est probablement le mâle le plus dominant que j'ai croisé dans mon existence et que, contrairement à ce qu'il a dit, je n'ai aucun droit de parole sur rien. Et bien là, son règne achève, si il le faut, je suis même prête à le détruire. Ok, j'admets que cette dernière pensée est peut-être, non, probablement exagérée, car je ne pourrais pas détruire mon compagnon. Mais tout de même, lui et son comportement dominant, trop dominant, c'est entrain de me détruire et je ne peux pas accepter ça.

 Nous nous défions du regard pendant je ne sais combien de temps, tout ce que je sais, c'est que mon instinct me dit de m'éloigner, pas de me soumettre. Sans le quitter des yeux, je ramasse mon paletot en cuir et m'éloigne encore de lui, jusqu'à ce que mon dos se colle à la porte de la p'tite cabine où nous sommes. J'ouvre la porte et descends les escaliers, toujours en le regardant. Lui, ne bouge pas, il me regarde en grognant.

 

POV Garrett

 Fuck. Fuck. Fuck. Fuck. Qu'est-ce qui s'est passé ? Ce n'est pas supposé se passer comme ça. Elle n'est pas supposée partir, s'éloigner de moi comme si je n'étais rien, comme si nous n'avions rien. Ce n'est pas possible. Mais, qu'est-ce qui s'est passé? Je savais dès le départ qu'elle était comme un animal sauvage et que je ne pouvais pas la garder en cage, mais là... J'ai tout fait comme il faut, j'en suis certain alors pourquoi ?

 Je vais à l'extérieur de la cabine et je suis son odeur, il faut que je la retrouve, je ne peux pas la laisser courir en liberté dans son état. Je cours jusqu'à une rivière et là, je perds sa trace. FUCK ! J'essaie de trouver un endroit où elle aurait pu aller et je n'en vois pas. Je saute dans la rivière et je la remonte, elle ne serait pas assez stupide pour suivre le courant.

 Je ne peux pas la laisser filer comme ça, il faut absolument que je la retrouve et là je vais lui montrer ce qu'est un vrai mâle dominant.

 

POV Jasper

 Il y a quinze ans, j'ai appris que la p'tite pute que je pensais être ma compagne ne l'était pas. Il y a quinze ans j'ai appris que la p'tite folle qui prétendait m'aimer ne m'aimait pas. Il y a quinze ans, Carlisle a décidé de prendre son rôle de leader au sérieux et moi, je ne suis pas resté avec eux finalement.

 Non, j'ai décidé de rejoindre mon propre clan mais je n'ai pas laissé mon régime de végétarien. Je ne dit pas que je n'ai pas été tenté de changer, mais les émotions des humains sont trop dures à supporter. Il m'est arrivé à quelques reprises de glisser comme dit Peter, il ne m'a jamais jugé et il m'a aidé à effacer toute trace de mon passage.

 Avec l'aide de Peter, j'ai fait des recherches et j'ai découvert que j'avais été la victime d'un vampire qui peut donner les symptômes d'un compagnonnage. Ce vampire, avec ce don de merde, peut faire croire à qui il veut, lui faire ressentir l'attraction et la douleur d'être loin de sa moitié. Donc, Alice n'a jamais été ma compagne mais ce vampire me l'a fait croire. Selon Charlotte, j'ai réussi à vaincre ce pouvoir en devenant tellement en colère que les effets se sont dissipés. Là, il faut que je trouve ce vampire et savoir la raison de cette attaque sur moi et qui d'autre est affecté. Ce vampire doit avoir un foutu don très puissant car il a su déjouer Marcus. Je me demande si un jour je trouverai ma vraie compagne...

 

  • Major ! Me salut Peter en s'installant près de moi.

     

  • Peter, lui répondis-je.

     

  • Nous devons nous déplacer, dit-il.

     

  • Pourquoi? Demandais-je comme à chaque fois qu'il me dit ça.

     

  • Elle n'est pas loin et ce n'est pas le moment. Il ne peut pas être plus clair.

     

  • Peter, tu es mon ami, mon frère mais putain de bordel de merde, de qui parles-tu ? Il dit toujours «elle» mais je ne sais pas qui est «elle».

     

  • Ce n'est pas le moment, dit-il simplement et s'éloigne.

 Je ne sais pas ce qui se passerait si je ne le suivais pas, si je restais ici. Je pourrais enfin découvrir qui «elle» est. Peter me hurle un «n'y penses même pas» et je soupire. Je vais les rejoindre et nous décidons qu'il est temps d'aller vers le Nord.

Chapitre précédent : Je ne sais pas ce qui se passerait si je ne le suivais pas, si je restais ici. Je pourrais enfin découvrir qui «elle» est. Peter me hurle un «n'y penses même pas» et je soupire. Je vais les rejoindre et nous décidons qu'il est temps d'aller vers le Nord.

 

 Chapitre dix-sept

 

 POV Inconnu

 FUCK, qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi ça ne fonctionne plus ? Est-ce qu'il y a une date d'expiration ? Faut que je me calme, je suis trop énervé pour penser calmement. Je me calme et me concentre, il faut que je les repère pour comprendre se qui ne fonctionne pas, en le sachant, je vais peut-être pouvoir arranger mon erreur avant qu'il ne soit trop tard.

 

POV Bella

 Ce qui est étrange dans ma situation actuelle, c'est que je m'éloigne de Garrett et la pression dans ma poitrine n'y est presque pas. À vrai dire, depuis les cinq dernières années, je n'ai pas vraiment de douleur en étant loin de lui et je suis capable de ne pas être la douce femelle soumise. Je suis capable de lui tenir tête, mon vampire intérieur est agité quand je le fais mais pas au point de me battre contre moi-même.

 Je me demande ce que cela peut bien vouloir dire? Si nous étions des compagnons, je ne serais pas supposée faire une telle chose. Pourtant Marcus m'a assuré que Garrett est mon compagnon. Qu'est-ce que ça veut dire ? J'arrête de me poser toutes ces questions sans réponses et m'éloigne encore. Plus je m'éloigne moins j'ai envie d'être près de lui, plus je m'éloigne et plus je deviens en colère d'avoir été si molle, d'avoir été une «sans colonne vertébrale».

 Je sors de la rivière et je ne sais pas où je vais aller, je connais assez bien la région, l'état et même le pays mais je ne veux pas qu'il me retrouve immédiatement. Je cours vers le Nord, je sais que par-là, il y a une rivière et je pourrai me déplacer sans laisser une trace olfactive derrière moi.

 Comme je n'ai pas vraiment pensée à ce que je faisais quand j'ai plongé dans la rivière la première fois, mon téléphone cellulaire, qui était dans la poche intérieur de mon paletot, est maintenant foutu. Je fouille dans mes poche de jeans et trouve mon argent, qui est détrempé lui aussi.

 J'entre dans le centre commercial et me cache jusqu'à la fermeture, j'ai besoin d'un jeans, d'un t-shirt, d'une chemise en flanelle, une paire de botte, un paletot et surtout un foutu nouveau téléphone cellulaire. Je vais en prendre un pré-payé pour l'appel que j'ai à faire. Je trouve rapidement ce que j'ai besoin et je m'en vais manger, j'ai une dent creuse.

 Au p'tit matin, je retourne en forêt et grimpe dans le plus grand arbre et m'assied sur la plus haute branche capable de me supporter. De ma position, je peux observer ce qui se passe sur un grand rayon autour de moi. Je compose le numéro de la personne que je cherche à rejoindre.

 

  • Marcus Volturi, répond ce dernier.

     

  • C'est Bella, dis-je simplement.

     

  • Tu es où? Garrett a....

     

  • Marcus est-ce possible que Garrett ne soit pas mon compagnon ? Demandais-je en lui coupant la parole.

     

  • Explique, m'ordonne-t-il.

 

Et là je lui raconte comment je suis capable d'aller contre un ordre qu'il me donne. Comment mon vampire intérieur ne ressent plus le besoin d'être soumise et comment j'ai été capable de fuir et que je n'ai plus aucune douleur même étant loin, très loin de lui. Marcus soupire.

 

  • Je sais qu'il a déjà existé un vampire qui pouvait créer des faux liens de compagnonnage. Mais ce vampire a été détruit en même temps que le clan des Roumains. Je soupire à mon tour.

     

  • Peux-tu vérifier si....

     

  • C'est fait, me coupe-t-il.

     

  • Et? Demandais-je.

     

  • Je te conseille de revenir en Italie, j'ai besoin de vérifier quelque chose. Je ferme les yeux, je ne voulais pas y retourner.

     

  • Très bien, je serai là bientôt, terminais-je en soupirant encore une fois.

 Je coupe la communication et reste sur ma branche un moment en me demandant comment je vais faire pour me rendre en Italie. Je n'ai pas les papiers requis pour m'acheter un billet d'avion et on oublie un bateau, je vais tuer trop d'humain. Qu'est-ce que je fais maintenant ? Je me laisse tomber au sol et je reprends la route en ayant une destination en tête.

 Après quelques heures de courses je rencontre Charlotte, la compagne de Peter. Elle commence à m'expliquer que Peter lui a demandé de me rencontrer à cet endroit car il a quelque chose pour moi, mais comme le Major les a rejoint, Peter n'a pas voulu prendre de chance en se déplaçant lui même. Je lève un sourcil sans rien dire, me demandant toujours ce qu'elle me veut. Elle me remet une grande enveloppe et un sac. Ensuite, elle me souhaite bon voyage et s'en va, me laissant plantée là.

 Je regarde dans le sac et j'y découvre un set de vêtement et des lentilles brunes. Je regarde dans l'enveloppe, il y a de l'argent, un passeport, un billet d'avion pour l'Italie et une note.

 

Ne pose pas de question, je n'ai pas toutes les réponses.

Va en Italie, c'est l'endroit le plus sûr pour l'instant.

J'ai quelque petites choses à faire et nous irons te

rejoindre bientôt. Demande à Marcus de te laisser

entrer dans la section interdite et tu trouveras

tes réponses.

Peter

 

Qu'est-ce que ça veut dire ? Il ne peut pas être plus clair ? Pourquoi ne peut-il pas être plus précis ? Et c'est qui ça nous ? Est-ce lui et Charlotte où c'est lui, Charlotte et l'autre ? Puis, c'est quoi ça, la section interdire ? Il se croit dans Harry Potter où quoi ? La section interdite, comme si une telle chose pouvait exister. Bref, je n'allais perdre mon temps à me poser plus de questions sans réponses, du moins pour l'instant.

 Je n'ai pas attendue très longtemps pour embarquer dans l'avion qui me ramène en Italie. Pas que je sois ravie d'y retourner, ni que j'ai hâte mais si j'ai une chance de trouver une quelconque réponse à ce qui se passe, c'est bien là.

 Après une éternité à être assise dans un avion, entourée d'humain, je peux enfin débarquer et prendre une bonne bouffée d'air frais. À ma grande surprise, Démétri est là et il attend. Dès que mon odeur l'a atteint, il m'a fait un sourire. Je vais le rejoindre et il me conduit au parking sous-terrain, où la voiture officielle est stationnée. Il me dit que Marcus veut que je sois le plus rapidement possible au château. Démétri me demande comment je trouve la vie en Amérique, je lui donne quelques réponses vague, je ne veux pas entrer dans les détails de mon enfer et mon paradis en même temps.

 Au château je suis accueillie par Aro et Marcus, ce qui me surprend un peu Aro prend ma main et je le vois froncer des sourcils, il me relâche la main et il me dit que quand je partirai du château, j'aurai toutes mes réponses. Je le remercie et Marcus m'invite à le suivre. Je repense à la note de Peter et je me demande si je dois poser la question à Marcus sans avoir l'air d'une conne écervelée.

 Je pensais que Marcus allait me conduire à son bureau mais au lieu de ça, il me conduit à la bibliothèque. Je lève un sourcil. Sans rien dire, nous y entrons et, toujours en le suivant, il me conduit au fin fond de la pièce où il ouvre une porte dissimulée. Il tape un code sur un panneau de contrôle et une nouvelle pièce se dévoile à nous.

 

  • C'est ici que nous trouverons toutes les réponses. Chaque vampire qui existe où qui a existé est présent dans ces livres. Ainsi que toutes les informations comme nom de famille, don, si il existe encore de la famille de sang vivante et où. Enfin bref, comme je disais, c'est ici qu'on trouvera toutes tes réponses. Il m'invite à le suivre à l'intérieur.

     

  • La section interdite, murmurais-je en riant.

 Marcus me demande si je lui avait parlé, je lui réponds par la négative et le rejoints à la table, une pile de livre étant déjà là. Marcus me dit qu'il a commencé les recherches immédiatement après mon appel mais que présentement, il n'a rien trouvé. Il me dit que Aro l'a aussi aidé à quelques reprises, il aimerait bien trouvé ce vampire, si il existe. Pas pour l'ajouter à sa collection mais pour le détruire car on ne joue pas avec les compagnons.

 

  • Euh... J'aimerais savoir pour mon lien envers Garrett? Demandais-je après quelques heures.

     

  • Il n'existe plus. La réponse que je souhaitais.

     

  • Est-ce que j'ai un compagnon? Demandais-je car secrètement, je souhaite avoir quelqu'un avec qui partager mon existence.

     

  • Normalement, le lien se fait dès la rencontre entre les deux parties. Mais dans ton cas et ce qui me trouble, c'est comme si tu l'avais déjà rencontré mais que tu ne l'as pas reconnu. Je ne comprends pas.

     

  • Est-ce possible de camoufler le lien et de le remplacer par autre chose et même par un autre compagnon? Demandais-je vraiment curieuse.

     

  • Sincèrement, d'après ce que je vois.... Oui. Je ferme les yeux.

 Je ne repose plus de question car j'ai peur de me mettre en colère et je sais que ce n'est pas la place, ni le moment. Marcus a dû percevoir mon malaise car il me dit d'aller faire un tour et de frapper quatre fois à la paroi et il me fera entrer. Je lui fais un signe de tête et sors de cette pièce qui me parait trop p'tite tout à coup.

 Dans un couloir je rencontre Jane qui me lance des commentaires du genre qu'aucun homme, même mon compagnon, ne peut endurer mon apparence. Que si c'était elle la compagne de Garrett, jamais il ne l'aurait fait fuir. Je serre les mâchoires, mais malgré ça, elle poursuit ses commentaires. Sans avertissement je lui arrache un bras, lui arrache la langue et lui déplace la mâchoires. Lui arrache une poignée de cheveux, la mord à la joue gauche. Je n'ai pas le temps d'en faire plus que Félix, Alec, Kristen et un autre garde que je ne connais pas arrive et me sépare de Jane.

 Je suis conduite devant Aro et Caïus. Aro ne pose aucune question, il prend ma main et voit ce qui vient de se passer. Il soupire et prend la main de Caïus pour lui montrer ce qu'il vient de découvrir. Je sais très bien qu'il discute en aller-retour car c'est trop long. Aro et Caïus me donnent carte blanche pour ce que j'ai fait à Jane car ils savent qu'elle mérite ce que je lui ai fait et même plus. Mais un avertissement m'est donnée que si jamais une situation comme celle-là se reproduit je devrai subir une punition. J'ai presque envie d'éclater de rire. Ont-ils oublié qu'il me reste cinq ans à faire car j'ai été avec Garrett ? Non, un vampire n'oublie pas mais disons que leur blague me fait rire.

 

POV Marcus

 Ça fait une semaine qu' Isabella est arrivée au château et que nous faisons des recherches pour trouver quel est le vampire qui a pu lui faire une telle chose. Mais plus j'avance dans mes recherches et plus je me rends compte que le vampire qui à fait ça à Isabella et Garrett l'a fait à au moins deux autres vampires. Je me demande qui est le compagnon d'Isabella, je suis certain que c'est un vampire qu'elle a déjà rencontré mais qui ? Et maintenant que je sais que son lien avec Garrett a été fabriqué, je vais pouvoir identifier un faux lien d'un vrai. La couleur du faux était plus brillante que le vrai. Bref, je ne suis pas le genre à me décourager mais j'ai bien peur qu'on va y passer plusieurs années et que peut-être nous ne trouverons rien.

 Je me demande qui est le véritable compagnon à Isabella ? La seule chose que je sais c'est que quand ces deux là vont se rencontrer, Isabella va être excessivement méfiante et avec raison. Le pauvre mâle, il va travailler pour avoir sa compagne et il ne saura même pas pourquoi.

 Mais la véritable question est, est-ce que Garrett a été une victime de ce vampire où si il faisait partie de ce complot. Je me le demande car après qu'il nous ait rejoint pour nous dire qu' Isabella n'était plus près de lui, il ne nous a jamais recontacté. Ce que je trouve excessivement étrange, surtout qu'elle est ici et lui non. Je crois que....

 

  • Garrett Williams, répond-t-il après une demi sonnerie.

     

  • Garrett ici Marcus Volturi. Comment vas-tu? Lui demandais-je.

     

  • Je vais bien merci. Que puis-je faire pour toi ? Demande-t-il.

     

  • Je voulais simplement savoir si tu avais retrouvé Isabella? Lui demandais-je en sachant très bien où est Isabella.

     

  • Ah, oui, elle est revenue après deux jours, ment-il.

     

  • Très bien. Je suis content pour vous. Alors Au revoir Garrett.

 Je ne lui laisse pas le temps de me saluer, surtout que je sais qu'il m'a menti. Je sors de la bibliothèque et je me rends voir Aro. Ce dernier a bien remarqué que j'étais en colère et au lieu de me prendre la main pour voir ce qui me met dans cet état, il me le demande. Je lui raconte alors ma discussion avec Garrett, il me sourit. C'est quoi ce sourire, ce n'est pas drôle. Il me dit qu'il va s'occuper de Garrett et que moi, je dois trouver le vampire qui mélange les lien entre les compagnons.

 

POV Garrett

 Il y a une semaine Marcus Volturi m'a joint pour me demander si Isabella était encore près de moi. Je ne pouvais pas lui dire que non et que je m'en portais plus que bien. Je n'étais plus capable de l'endurer. J'ai fait ce qui m'avait été demandé et je l'ai fait le plus longtemps possible. J'ai eu peur qu'elle soit allée en Italie mais là, je suis rassuré. Mon cellulaire vibre, je réponds sans regarder l'appelant.

 

  • Garrett Williams, répondis-je.

     

  • Garrett mon ami, comment vas-tu ? Me demande joyeusement Aro Volturi.

     

  • Je vais bien. Que me vaut l'honneur de ton appel ? Demandais-je sarcastique.

     

  • J'essaie de rejoindre ta compagne depuis quelques jours. Merde. Vois-tu, j'aurais besoin d'elle. Oh bordel.

     

  • Elle a perdu son cellulaire, je peux lui faire le message. Je ferme les yeux espérant qu'il me croit.

     

  • Très bien. Je t'envoie les coordonnées des vampires qu'elle doit surveiller. À bientôt Garrett.

 Je n'ai pas le temps de rien dire qu'il coupe la communication. Ok, ça c'est bien passé, il a cru ce que je lui ai dit et je vais pouvoir faire la surveillance à sa place, il n'en saura rien. J'attends quelques minutes pour savoir ce que je dois faire et quand je regarde le message, j'ai envie de me mordre les doigts. Je dois aller rencontrer un autre « espion » et échanger des renseignements. Bon, il est évident que je ne peux pas le faire moi-même, il faut donc que je me trouve une femelle qui prendra le rôle d' Isabella.

 Ce qui est étrange avec le message d'Aro c'est qu'il n'y a pas de nom, juste un endroit, une journée et une heure. C'est quoi cette merde, jamais il ne m'a fait faire une telle chose. Bref, j'ai la chance d'avoir trouvé une femelle qui a accepté de se faire passer pour Isabella pendant quelques heures et c'est tout ce qui compte.

 Je reste un peu en retrait pour laisser la fausse Isabella faire ce que je lui ai ordonné quand je vois Charlotte Whitlock avancer vers la fausse Isabella, les deux femmes discutent un peu. Charlotte regarde sa montre à plusieurs reprise avant que son cellulaire ne sonne, elle s'excuse à la fausse Isabella et s'éloigne un peu pour répondre. Je m'approche doucement vers la fausse Isabella quand des mains me prennent par les épaules et me retiennent.

 

  • Alors mon cher Garrett, où est Isabella ? Demande la voix de Démétri.

 Je n'ai pas le temps de réagir que je sens la perte de sensation dans tout mon corps, Alec. Je ne ressens plus mon corps et mes sens ont été coupé mais j'ai toujours mon cerveau. Je me demande ce qu'ils vont faire de moi. Est-ce qu'ils savent que j'ai menti au sujet d'Isabella ? Où peut-être c'était eux qu' Isabella devait rencontrer et comme elle n'était pas là, ils ont.... Ils ont quoi ?

 Je ne sais combien de temps j'ai été dans l'obscurité totale avant qu'Alec me laisse libre. Fuck, quelle liberté, je suis dans un cachot et d'après l'odeur, je suis en Italie. Je ne bouge pas, je n'en vois aucune utilité.

 

POV Jasper

 Aro nous a demandé, à Peter, Charlotte et moi, de lui rendre un service. Normalement j'aurais refusé mais Peter m'a dit que ce genre de service ne se refuse pas. Aro ne nous demande pas de nous battre, ni de nous joindre à sa garde, il veut que Charlotte se rende à un endroit précis, à une heure précise et d'y rencontrer une personne précise. Peter et moi allons rester dans l'ombre pour cette partie du service. Ensuite nous devons nous rendre à Volterra et là, je vais devoir noyer un détenu avec des vagues d'honnêteté et de sincérité pendant que Aro le questionne. Une fois qu'il aura obtenu ce qu'il veut, nous pourrons partir en toute liberté. J'ai eu envie de refuser mais Peter m'a dit qu'il vaut mieux que se soit les Volturi qui nous doivent quelque chose que l'inverse. Je dois avouer qu'il a un christ de bon point.

 J'ai été plus que surpris de voir que c'était Garrett que les Volturi voulait ramener en Italie. Quand Alec a retiré son pouvoir, j'ai attendu quelques minutes et j'ai fait ce qu'Aro m'a demandé, et c'est là qu'a commencé les questions. Au début je ne portais pas vraiment attention à ce qui se disait mais quand Aro a demandé pour qui il travaillait et Garrett essayait de ne pas répondre, j'ai envoyé une dose très forte de sincérité de d'envie de dire la vérité. Ce dernier a tout déballé. Oh christ, ce n'est pas possible...

 

Chapitre précédent : J'ai été plus que surpris de voir que c'était Garrett que les Volturi voulait ramener en Italie. Quand Alec a retirer son pouvoir, j'ai attendue quelques minutes et j'ai fait ce qu'Aro m'a demandé, et c'est là qu'a commencé les questions. Au début je ne portais pas vraiment attention à ce qui se disait mais quand Aro a demandé pour qui il travaillait et Garrett essayait de ne pas répondre, j'ai envoyé une dose très forte de sincérité de d'envie de dire la vérité. Ce dernier a tout déballé. Oh christ, ce n'est pas possible...

 

Chapitre dix-huit

 

 POV Bella

 J'ai maintenant la confirmation que je cherchais, même si je connaissais la réponse, c'est toujours agréable de se rendre compte qu'on est pas totalement fou. Ce que je veux dire c'est que Aro a réussi, assez facilement selon les rumeurs, à coincé Garrett et ce dernier a fini par tout avouer, sous la torture bien sûr. Garrett travaillait, pour un vampire qui se nomme Auguste. Ce vampire n'a rien contre les Volturi en particulier, il n'a jamais rien fait pour attirer leur attention non plus. En réalité, il en a contre Maria qui a détruit son clan ainsi que sa compagne. Donc par vengeance, il a trouvé une vampire qui a le don de manipulé les liens, dont ceux des compagnons.

 Il a commencé à s'amuser avec les liens du temps que le Dieu de la guerre était encore avec Maria, donc Peter, Charlotte et moi aussi. Quand j'ai détruit Maria, Auguste a décider de s'en prendre à moi, car je lui ai enlever le plaisir de le faire lui même. C'est pour cette raison qu'il a joué avec mes sentiments. Il a aussi modifier les sentiments de mon réel compagnon. Comment allez-vous demander? La femelle qui manipules les liens, peut aussi les voir donc il lui est facile de les changer.

 Garrett a accepté de jouer le jeu pour ce vampire simplement parce qu'il s'ennuyait et qu'il avait besoin de distraction. Et quel belle distraction je faisait et en plus, il enlevait une arme défensive au Volturi. Quoi de mieux pour aider ces amis les roumains. Mais personne n'avait prévu l'arrivée de la p'tite Kristen dans leur rang.

 Maintenant que Garrett a tout avoué, il m'a été permis de me venger pour ce qu'il m'a fait, je l'ai détruit. Mais j'ai pris mon temps, oh que oui. J'ai commencer avec des lames. Je me suis amusé à le couper et le poignarder. J'ai même laissé une plaie se refermer avec une épée encore dans le dos. Selon ces cris, c'est aussi douloureux d'enlever l'épée quand la plaie est refermé que de la faire pénétré. Je lui ai arracher les membres, remis, arracher encore et remis. Bref, j'ai fait ça une dizaine de fois. Je l'ai torturé pendant plus d'une semaine avant de lui planter un poteau de métal dans le cul et allumer un bûcher sous lui. Bref, je l'ai empaler et brûler vif, comme au temps de la chasse au sorcière.

 Après la destruction de Garrett, les Volturi ont trouvé Auguste et la femelle qui manipule les liens et après interrogatoire, les deux ont été détruit. Les rois pensent que justice à été rendu, je ne suis pas en accord avec ça, mais bon. Je ne peux pas non plus critiquer car ils m'ont laissé m'amuser avec Garrett.

 Les rois m'ont finalement donné ma liberté, me disant que les quinze ans que j'ai vécu avec Garrett comblait amplement le reste de ma peine. J'aurais pu partir et ne jamais revenir dans ce château mais j'ai décider de rester encore un peu. J'ai encore quelques p'tites chose que j'ai besoin de savoir et de faire avant de partir et espéré de plus jamais revoir aucun Volturi.

 Bon, une des choses que je veux savoir est mon nom de famille. C'est peut-être con pour certain mais pour moi, c'est important. Je sais que ce n'est absolument pas nécessaire pour un vampire d'avoir un nom de famille mais comme je n'ai pas de clan... En plus, ce n'est sûrement pas pour trouver de la famille encore vivante, ma famille n'était déjà plus avant que je devienne un vampire, triste mais réelle. La guerre n'a pas que tué des soldats, beaucoup de civil furent tués, donc ma famille.

 En parlant de clan, j'ai appris que Jasper avait aussi été victime du mélange des liens. J'aurais pu être triste pour lui mais à vrai dire, je m'en christ totalement. Je suis toutefois contente pour Peter et Charlotte car leur lien était et est toujours bien réelle. Car dès que je sors d'ici, la première chose que je fais est de le retrouver et d'enfin assouvir ma vengeance.

 

POV Peter

 Oh bordel de merde, pourquoi Jasper ne veut pas me croire quand je lui dit que Bella va venir lui botter le cul? Pourquoi il ne veux pas s'excuser de l'avoir abandonné et pour les châtiments corporelles qu'il lui a fait subir? Je sais que Bella va vouloir s'en prendre à moi, mais je sais qu'avec les excuses que je lui ai faite, elle va seulement me chauffer le cul au lieu de me le botter. Jasper dit qu'il n'a absolument rien fait et je me demande si son régime alimentaire ne lui a pas fucké le cerveau.

 J'ai discuter avec Charlotte et elle est d'accord avec moi. On va foutre le camp ensemble et laisser Jasper seul pour un temps. On va lui dire que nous avons besoin d'être seul tous les deux, ce qui n'est pas un mensonge, mais nous ne voulons pas être au milieu de ces deux là quand ils vont se rencontrer. Je plains les p'tits humains qui vont subir ça...

 

POV Jasper

 Je sais très bien que Peter a raison en ce qui concerne Isabella, je sais qu'elle va venir après moi mais je ne suis pas pour lui dire que je vais l'attendre de pied ferme, il va me dire que je suis un espèce de vampire dégénéré du cerveau et que le sang animal a détruit les quelques cellules qui me restait.

 Quand Peter et Charlotte vont me dire qu'ils partent, me laissant seul pour affronter Isabella, je vais lui envoyer un message et lui dire exactement où je suis et ajouter que je l'attend. Comme ça, elle n'aura pas l'avantage de la surprise car je ne bougerai pas tant qu'elle ne sera pas venu. Après lui avoir montrer qui est le plus fort, je vais exiger qu'elle me foute la paix et que je ne veux plus revoir sa putain de gueule. Elle n'aura qu'à aller vivre son éternité loin de moi.

 Il y a une semaine, Peter m'a dit qu'il partait avec Charlotte pour un voyage à deux. J'ai fait ce que j'avais prévu, j'ai prévenu Isabella que je l'attendais. Elle n'a pas répondu mais je sais très bien qu'elle ne me fera pas attendre très longtemps. Elle n'est pas plus patiente que moi...

 Un mois, ça fait un putain de mois que j'ai dit à cette salope que je l'attendais et elle n'est pas encore là. Elle n'a même pas montré le bout de son nez croche. Je vais lui envoyé un nouveau message et lui dire que je l'attend. Je veux, non, j'ai besoin de ce combat et maintenant que je j'ai quitté la douce influence des Cullen, je suis plus fort, plus sûre de moi et je sais qu'elle ne pourra pas me faire ce qu'elle m'a fait au château. Elle va payer pour l'humiliation que j'ai subit...

 La maudite salope de merde, elle se croit plus importante qu'elle l'est en réalité. En plus de ne pas être venu, elle n'a pas répondu à aucun message que je lui ai envoyé. Non mais merde, j'ai autre chose à faire de mon éternité qu'à attendre que la mademoiselle veule bien se déplacer son cul de pute et venir m'affronter. Ça fait deux putains de mois que j'attends. Deux christ de mois et rien, même pas un va te faire foutre en réponse...

 À partir d'aujourd'hui je vais lui envoyer un message au deux semaines, elle va peut-être finir par comprendre qu'il serait temps qu'elle se présente. Comme j'ai déjà dit, je ne suis pas un être patient et c'est encore pire quand j'attends quelque chose et la conne le sait et c'est sûrement pour cette raison qu'elle me fait attendre. Mais trois mois, c'est trop, même pour elle. Je sais qu'elle ne pourra pas résister encore longtemps.

 Peter m'a téléphoné et m'a demandé si j'avais eu des nouvelles de la salope. Comme je n'ai pas répondu il m'a dit que si je souhaite faire les choses à ma façon, de faire comme si je ne l'attendais plus. Il pense que ça va la faire sortir, la faire réagir. Ce que Peter croit n'est que de la foutu merde, je sais que si je la harcèle encore un peu plus, elle va finir par venir. Donc un message au semaine et le mois prochain, si elle n'est pas venu, ce sera un message au trois jours...

 J'envoie un message par jour à l'espèce de p'tite salope et elle n'est toujours pas là. En plus, elle ne me répond pas. Elle a plus de patience que je ne le croyait, car moi, je n'aurais pas sus résister six mois. Elle m'a peut-être eu sur ce point mais c'est sur le seul qu'elle m'aura. Faut le faire, six putain de mois...

 

POV Bella

 Ça fait maintenant un an que j'ai quitté le château des Volturi en vampire libre. Ça fait un an que le Major m'envoie des messages en me disant qu'il m'attend, qu'il veut me voir, qu'il m'offre la chance de l'affronter une bonne fois pour toute. Durant les six derniers mois, c'était des messages à toutes les semaines et je dois dire que le pauvre con est tellement énervé que je ne lui répondent pas, qu'il ne s'est pas rendu compte que je suis tout près de lui.

 Et oui, je suis assez près pour l'observer mais juste assez loin pour ne pas qu'il me remarque. Je connais tous les coins et recoins de son p'tit endroit où il m'attend, il est tellement dans son p'tit monde de colère et d'impatience qu'il n'a jamais remarqué mon odeur dans sa cabane. Et oui, je m'y suis rendu lorsqu'il était parti chasser, je voulais connaître ces plans et je les ai découvert.

 Jasper est tellement prévisible, du temps de Maria, il faisait des plans pour nos attaques, mais pour une raison que j'ignore totalement, l'espèce d'imbécile écrivait tout et il le fait encore. Donc je sais exactement quel attaque il prévoit en premier. Il a même écrit comment se terminera, selon lui, cette bataille. Comme j'ai dit, le pauvre imbécile n'a pas compris que j'avais évolué depuis le temps mais lui, il a stagné, il est toujours le pathétique vampire de Maria. Si j'ai réussi à me débarrasser de la salope, je vais être capable de me débarrasser de cet imbécile sans trop de misère.

 Pour mon plaisir personnelle, je vais le faire patienter encore un peu, je ne sais pas, peut-être encore quelques mois où années, je ne suis pas certaine encore. Mais je vais lui donner un p'tit quelque chose pour l'aider à patienter. Je lui envoie un message « Bientôt », c'est tout ce que je lui dit. Et j'observe sa réaction.

 

POV Jasper

 Il y a six mois elle m'a envoyé un message qui disait bientôt, mais c'est quoi bientôt pour cette salope. Six mois ce n'est pas bientôt, six mois c'est long en christ quand on attend depuis un an et demi. Plus j'attends et plus je fais des plans pour la torturer. Une de mes tortures est d'arracher le cœur du torturé, mais ça, elle le sais déjà et je ne pourrai jamais lui arracher une seconde fois car j'ai foutu son cœur mort au feu.

 Bon, si je suis un tant soit peu honnête avec moi-même, j'ai ressenti un peu de pitié quand Garrett a avoué que le lien entre lui et Isabella était faux, car malgré tout, elle mérite tout de même avoir un minimum de bien-être et de paix, mais maintenant... Je n'ai plus une once de pitié en moi pour cette espèce d'ordure qui se croit tout permis car elle a supposément souffert plus que n'importe qui d'autre qui soit passer entre mes mains.

 Peter m'a déjà demandé pourquoi j'avais fait autant de dommage physique sur Isabella, je lui ai dit que je n'avais pas le choix, c'était les ordres. Ce qui est vrai, jusqu'à un certain point. La véritable raison est que je n'ai jamais aimé qu'elle soit si forte. Elle avait et elle a sûrement un moral d'acier et rien où presque ne pouvait l'atteindre. Donc le fait de la marquer et de la rendre physiquement affreuse, je pensais attaquer son moral car personne n'aime voir une telle horreur. Je me suis fourrer un doigt dans l'œil et très profond à part de ça. Le fait que les gens la repousse à cause de son apparence n'a fait que renforcer son moral et son envie de survivre.

 Je suis marqué moi aussi mais moins qu'elle et je n'aime pas voir les gens grimacer, j'ai donc appris à me cacher, elle aussi mais pas pour les même raison que les miennes, j'en suis certain. Enfin d'après Peter. Lui et son don de merde. Je me suis toujours demandé comment il avait fait pour passer par dessus son apparence quand il a eu une aventure avec elle. Il m'a déjà dit que malgré les marques, elle était belle et douce, gentille, intelligente, drôle.

 C'est vrai que quand j'ai formé une amitié avec elle, j'ai aussi découvert son côté plus gentil et elle était vraiment attachante et qu'il m'était possible de passer outre son allure. Je me demande ce qui a bien pu lui arriver après mon départ pour qu'elle souhaite si ardemment ma destruction. Peter croit que c'est parce qu'on ne l'a pas emmener quand il est venu me chercher et parce qu'on n'a pas été la chercher plus tard, mais je trouve ça tellement ridicule comme raison. Mais bon, je sais que je saurai tout quand je l'aurai sous la main.

 Assez avec le gentil Jasper, il faut que je pense à une stratégie qui me permettra de mettre fin à cette chose avant même qu'elle ne commence...

 

POV Peter

 Je sais que Bella n'est pas loin de Jasper, je sais qu'elle le fait chier en restant tapis dans l'ombre. Je ne veux pas lui dire qu'elle est là car je ne veux pas qu'elle se lance à ma poursuite après en avoir fini avec Jasper. Je ne sais pas qui en sortira grand gagnant mais je sais que ni l'un ni l'autre de détruira l'autre. Ils ne peuvent pas. Pourquoi? Ça j'en sais foutrement rien. Je crois qu'ils vont sortir toutes les frustrations qu'ils ont accumulé au cours des années et ensuite vivre leur éternité chacun de son côtés.

 Donc, comme je disais, je sais qu'elle n'est pas loin de Jasper et qu'elle joue avec ces nerfs. C'est une chose que Jasper n'a pas encore compris, elle le connaît très bien et elle s'amuse avec ça. Le p'tit message qu'elle lui a envoyé était clairement un moyen de le faire chier encore plus.

 J'ai essayé de la rejoindre et de lui dire de se mettre une date limite, mais elle ne m'a pas répondu. Charlotte aussi a essayé, encore là, ça n'a rien donné. Autant que Jasper est impatient et impulsif, autant qu'elle est borné. Ça ne me surprendrait pas qu'elle se soit approcher de lui sans que lui ne le sache. Elle est assez folle pour l'avoir fait et le faire encore.

 Si Jasper avait simplement demandé pardon pour l'avoir abandonné et pour tout le mal qu'il lui a fait subir, nous en serions pas là. Je n'aurais pas besoin de me tenir loin de peur d'être pris entre les deux. Je tiens à ma vie, elle n'est peut-être pas parfaite, je m'emmerde parfois car présentement le monde n'a rien à me faire découvrir mais je tiens à voir ce que le futur a de bon à offrir. Peut-être qu'un jour, dans quelques siècles, les voitures volantes existeront vraiment. Peut-être que les rêves les plus fous des fous de ce monde se réaliseront. Qui sait, mais je sais que je veux le découvrir et pour ça, je dois rester à l'écart de Jasper et Bella pour l'instant.

 Je sais, personne ne m'imaginais comme ça, mais quand on a l'éternité devant nous, nous pouvons penser à ce genre de chose et se dire qu'un jour, je vais le voir. Mais assez de peut-être sur l'avenir, l'important c'est le présent et présentement mon présent est ce qu'il est.

 

POV Bella

 J'ai décidé qu'après deux ans, il avait assez attendue, il est de plus en plus impatient et c'est exactement ce que je voulais car quand il est dans cet état, il fait un peu n'importe quoi.

 Durant les deux dernières années, j'ai modifié mes bottes de combat, j'ai installer un mécanisme dans le devant qui me permet d'y insérer une lame et avec une pression du pied, la lame sort. J'ai fait ça avec mes deux bottes.

 Bon, j'ai les lames dans mes bottes, j'ai deux épées à la taille et quelques couteaux cachés. Évidemment les couteaux, les épées et les lames proviennent toutes d'Italie. J'ai emprunté le tout au Volturi juste avant mon départ.

 Je sais que Jasper est allé se nourrir et qu'il sera ici dans peu de temps, j'en profite alors pour me rendre à sa cabane et je m'assois sur le toit et je l'attend. Je le sens et l'entend arriver avant de le voir, je me lève et je regarde vers la direction d'où il arrivera. Je sais que je n'attendrai pas très longtemps.

 

  • Es-tu près pour moi Jasper? Demandais-je en le voyant arriver. Il lève la tête et grogne. Oh le p'tit toutou grogne. Que j'ai peur... J'ai presque envie de rire.

     

  • Descend si tu n'as pas peur. Me défi-t-il. Je retire mon paletot et il voit les épées. Tu as besoin d'un support pour t'aider à me vaincre. Il rit. Ce qui n'arrivera pas, même avec ça. Il pointe les épées.

 Je savais qu'il dirait et penserait une chose du genre et c'est exactement ce que je voulais. Il croit que j'ai peur de l'affronter à main nue. Ce qui est faux, les armes sont là pour aider à la torture. Je saute du toit et me pose devant lui. Durant mon saut, j'ai retirer les deux épées et là, elles sont croisées au niveau de sa gorge.

Chapitre précédent : Je savais qu'il dirait et penserait une chose du genre et c'est exactement ce que je voulais. Il croit que j'ai peur de l'affronter à main nue. Ce qui est faux, les armes sont là pour aider à la torture. Je saute du toit et me pose devant lui. Durant mon saut, j'ai retirer les deux épées et là, elles sont croisées au niveau de sa gorge.

 

Chapitre dix-neuf

 POV Extérieur

Bella saute du toit et se pose devant Jasper, durant son saut, elle a retiré les deux épées des étuis qu'elle avait à la taille et en atterrissant, elle les croisent, la pointe de chaque épée, vis-à-vis une oreille et l'endroit où les épées se croisent, au niveau de la gorge de Jasper. Ce dernier sait très bien d'où provient ces épées, il se souvient de les avoir vue en Italie, plus précisément au château de Volterra.

 Jasper grogne et soulève les mains pour la forcer à retirer les armes mais Bella savait qu'il allait tenter quelque chose, elle donne un coup de bras vers l'avant. En faisant ça, les épées s'enfonce un peu dans la peau de marbre du cou de Jasper. Évidement qu'il ressent la pression et une douleur, il se recule et grogne encore.

 Un sourire diabolique apparaît sur le visage de Bella, selon elle, elle vient de gagner un point, le p'tit Jasper a peur de quelques lames bien affûtés. Elle sait qu'elle pourrait s'en servir contre ce dernier et le vaincre rapidement, mais elle n'a pas envie de rapidité, elle a envie de lenteur, beaucoup de lenteur.

 

  • Ok Jasper, je sais que tu as peur de mes p'tites amies ici, commence-t-elle en brandissant les épées. Je vais les déposer ailleurs et.... Elle saute sur le toit de la cabane, dépose ces armes et reviens au sol. Quel le meilleur gagne. Termine-t-elle avec un sourire diabolique.

 Jasper n'en revient pas comment cette folle est stupide, elle lâche la seule chose qui lui donnait une minuscule chance de le vaincre et là, elle s'en départie. Comme elle a dit, que le meilleur gagne et il sait que ce sera lui LE meilleur.

 Les deux vampires se tournent autour l'un de l'autre, étant un peu accroupis, attendant de voir lequel des deux ferraient le premier mouvement pour attaquer l'autre. Plus il se tourne au tour, plus ils se rapprochent l'un de l'autre et les grognements commencent de la part de Jasper tout comme Bella. Plus la ronde se poursuit et plus les yeux de Bella et Jasper noircissent à un point tel qu'il n'y a plus aucune trace de blanc. Deux véritables vampires, deux vampires à l'état pures, sauvage, sans cœur deux monstres.

 Qui en sortira vainqueur ? Lequel des deux y perdra son existence ? Personne ne le sait mais tous ceux qui savent que ces deux là vont s'affronter prient pour que les deux fassent toujours partie de ce monde, mais tous savent qu'un seul s'en sortira. Mais personne ne sait lequel se sera.

 Jasper arrache sa chemise, sachant que ces nombreuses cicatrices prouve sa supériorité et effraie ses opposants. Bella laisse échapper un petit rire, elle enlève son paletot ainsi que son t-shirt, la laissant seulement en soutien gorge, un de sport. Elle aussi laisse voir ses nombreuses cicatrices, en plus grand nombre que Jasper. Ce dernier a un léger frisson, pas de peur, réaction normal pour des vampires normaux, mais de dégoût. Ajoutons qu'il est un peu déçu que l'ancienne stratégie ne fonctionne pas sur Bella.

 Les deux vampires s'éloignent l'un de l'autre et sans aucune indication d'attaque de leurs parts, les deux cours l'un vers l'autre et entre en collision. Les humains vivants dans les alentours ont tous regardé le ciel, ne comprenant pas d'où provenait ce bruit de tonnerre si près d'eux. Ils ont tous été se cacher dans le confort de leur maison quand le «tonnerre» c'est fait entendre à plusieurs reprises dans les minutes qui ont suivit. Les animaux sauvages ont tous fuit dès les premiers grognements et les animaux domestiques se sont cachés du mieux qu'ils pouvaient.

(Cette partie du texte a été écrite par hp-drago)

De retour à nos combattants, Bella laisse Jasper faire le premier pas qui l'attaque de front. Elle s'attend à mieux de lui et l'esquive le plus rapidement possible, mais il a anticipé son geste et la fait voler à quelques mètres. Bella retombe sur un pied et un genou mais dos à son ennemi.

 Mais au lieu de continuer son attaque Jasper sourit. Bella secoue la tête dépitée.

 

  • Erreur numéro une Major, dit elle en se retournant doucement.

     

 Bella revient doucement vers son adversaire qui perd son sourire et se concentre pour lui envoyer toute la douleur possible. La brune tombe à genoux sous la douleur en se serrant le ventre avec les bras.

 

  • Je te suis supérieur et ça l'a toujours été !

 

 Il ne s'attend pas à la réaction de l'autre vampire qui se met à rire méchamment et se relève encore une fois comme si de rien n'était.

 

  • Erreur numéro deux, Jasper. Fait attention à la troisième je me verrais dans l'obligation de te mettre du plomb dans la tête.

     

 Jasper plus que furieux se met à courir vers elle et saute par dessus afin de l'atteindre soit par dessus, soit par derrière. Bella s’accroupit et attend le bon moment pour sauter et percuter de plein fouet le vampire en vol mais elle a l'avantage d'avoir toujours sa stabilité et des deux pieds joints elle l'envoie voler à son tour.

 

  • Bouffer des animaux ne te réussi pas, non seulement tu as perdu ta force mais aussi ta cervelle. Affligeant... commente Bella en secouant la tête de droite à gauche.

     

 Elle peut sentir les ondes de colère du major arriver sur elle. Elle s'efforce de garder sa bête au fond, voulant garder un total contrôle et savoure pleinement son ultime combat contre son mentor. En plus elle l'emmène là où elle veut : au bout de ses limites. Le vampire en face d'elle n'en est plus vraiment un. Pendant leur combat à Volterra elle a comprit qu'aucun n'arrivait à lâcher prise, c'est aussi pour ça qu'elle a gagné. Mais, même si avant le Major lui aurait botté les fesses en quelques secondes, il ne l'est plus, il n'est que Jasper, un simple vampire.

 

  • Aller Major, je vais m'endormir ! Attaque moi, regarde, je me laisse faire.

     

 Elle étend ses bras et nargue Jasper pour le mettre encore plus en colère. Et ça ne loupe pas il s'élance vers elle et se laisse glisser au sol. Bella saute mais trop tard, il lui attrape une cheville et se relève pour la faire tourner le plus vite possible et l'envoyer au loin.

 Lorsque Bella atterrit en roulade, mais reste allongée au sol sans bouger comme sonnée par sa chute, sauf que cette fois Jasper la rejoint en courant pour la frapper en plein visage mais Bella est plus rapide et d'un léger saut lui envoie la plus belle droite de sa carrière. Jasper fini sur le dos, Bella accroupi sur lui, les mains autour de son cou et lui arrache un morceau de nez qu'elle recrache rapidement.

 

  • Erreur numéro trois. Je t'avais prévenu. Tu aurais dû me démembrer au lieu de m'apprendre à voler p'tit toutou...

     

POV Bella

 D'un léger coup de talon droit, je lui plante la lame sous les cotes.

 Rageusement, il me repousse et m'envoie une multitude de coups que je lui rends. J'arrive à le mordre une où deux fois. Il a failli m'arracher le pied gauche mais j'ai actionné mon autre lame pour lui planté dans le poignet. Il se recule en hurlant de rage. Le venin coule de sa bouche.

 

  • Et malgré tout ça, tu n'arrives pas à le faire sortir ? Mmm, ça doit être rageant non ? Il faut peut être siffler ? C'est comme ça qu' Alice te ramenait à elle, non ?

     

 Il m'attaque de front mais je me décale et lui envoie un coup de pied dans le dos.

 

  • Mais je me posais une question ? Ça marchait aussi avec tous ses amants, où c'est juste avec toi que ça fonctionnait ?

     

 Jasper me regarde estomaqué.

 

  • Quoi ? Comment ? Tu n'étais pas au courant ? Oups...

 

 Dans son moment de surprise, j'arrive à mettre Jasper au sol et à l'immobilisé, encore une fois. J'aurai pensé qu'il aurai été été un peu plus combatif. C'est assez décevant. Je me demande bien de quoi il est surpris, il est empathe, il devait bien sentir que la p'tite voyante n'était pas honnête.


 

-  J'ai vécu sans pendant des années, tu vas pouvoir survivre quelques minutes, non ?

 Je fais glisser mon index sur son torse au dessus de son cœur. En voyant son regard horrifié, il comprend là où je veux en venir. Même si je sens sa peur, il reste digne et me regarde droit dans les yeux. Je lui renvoie un sourire moqueur.

 Je me souviens du temps, malgré toutes les souffrances qu'il m'avait infligé, où nous étions amis. Cette amitié était basée sur notre fierté, nos poings communs, notre courage pour affronter l'ennemi. Mais ce temps s'est terminé quand il m'a laissé seule pour affronter Maria ainsi que les autres clans.

 Son regard toujours dans le mien, un regard de peur, souffrance mais toujours fier et fort. J'avais eu le même reflex lorsqu'il me torturait. Certes je tombais vite dans la souffrance mais j'essayais de l'affronter le plus longtemps possible.

 Avec un sourire sadique je plonge ma main dans la cage thoracique, brisant les côtes au passage et arrache joyeusement son organe. Jasper crie de douleur, un son que je rêvais d'entendre depuis si longtemps en le contemplant dans ma main. Je l'observe sous toutes les coutures.

 

-  Mouais, je l'imaginais plus pourri que ça, me moquais je encore une fois.

 Il grogne relativement fortement pour quelqu'un qui vient d'être mutilé. Ce qui me démontre une force de caractère que je croyais qu'il avait perdu avec le temps passé à bouffer des lapins.


 

  • Shut, voyons Major, tu es un soldat et tu ne dois montrer tes émotions... C'est ce que tu me disais, tu te souviens... Oui bien sûr, et tu te souviens de ce que tu me faisais endurer ?Je n'attends pas de réponse mais je peux voir qu'il regrette. Oh, tu es désolé ? Pas autant que moi Major. Je le suis pour toi, c’est pour ça que je vais abréger tes souffrances. Ne suis je pas clémente, à ton inverse ?

Il semble soulagé de mes paroles. Je suis sûre qu'il se rappelle les heures de tortures auquel j'avais droit et tout ça juste pour qu'il puisse se vider avec la garce de Maria. Toute cette souffrance pour baiser une pute, elle devais être bonne en christ.


Je m'approche de son oreille sans pour autant relâcher ma prise sur lui. De toute façon je doute qu'il puisse aller bien loin, je sais par expérience que c'est la blessure la plus longue à guérir si personne n'est là pour aider.

  • Merci, lui dis je

     

  • Pourquoi, dit il surpris.

     

-  Parce que je vais enfin pouvoir vivre heureuse sans t'avoir dans mon dos et je suis sûr qu'au fond de toi, tu ne supportes plus ton passé... Je laisse passer quelques secondes. On se reverra en enfer Major.

 Je ferme les yeux et d'un coup sec, je lui arrache la tête et le la laisse tomber au sol. Je ne sais pas pourquoi mais à l'emplacement où mon cœur est censé être, je ressens une douleur et m'écoule au sol, une main sur ma poitrine, l'autre tenant son cœur.

Pourquoi ai je l'impression d'avoir fait la plus grosse erreur de ma vie ?

 Je ne sais pas combien de temps j'ai été au sol, comprimant ma poitrine. Je réussi à prendre le dessus sur la douleur. Je remets mes vêtements, ramasse mes épées et je mets le feu à la cabane. Je jette le corps sans vie de Jasper dans le brasier et je le regarde s'enflammer. La fumée noire du début du brasier devient violet. Je ramasse la tête et je la regarde attentivement.


Malgré tout le mal que ce vampire a fait dans sa courte vie, il était tout de même un très bel homme, le plus beau que je n'avais jamais vue. Pris d'une impulsion, je l'embrasse sur les lèvres et finalement, dépose la tête dans le feu, sans faire attention au fait que je risque de me brûler.


Je reste devant devant le feu jusqu'à ce qu'il soit totalement éteint et plus longtemps encore.

 

Chapitre précédent : Je reste devant devant le feu jusqu'à ce qu'il soit totalement éteint et plus longtemps encore.

 

Chapitre vingt

 

POV Aro

 Toujours assis à mon trône, je regarde le temps passer. J'aime être un vampire mais il m'arrive tout de même de m'ennuyer et aujourd'hui est une journée comme ça. J'appuie ma tête sur le haut dossier de mon trône et je ferme les yeux, me laissant entraîner dans mes nombreux souvenirs. Un en particulier...

 Flash Back

 La nouvelle secrétaire humaine vient de nous annoncer qu'une femelle veut nous rencontrer. Comme nous n'avons rien de prévue, nous acceptons de l'accueillir et ce, même si cette femelle n'a pas de rendez-vous. Les portes s'ouvrent et je suis surpris de voir Isabella s'avancer vers nous.

 Je sais que c'est elle car elle n'a pas vraiment changé physiquement parlant, mais sa posture n'est plus ce qu'elle a été. Non, elle marche les épaule penché par en avant comme si elle portait le poids du monde sur ces frêles épaules. Elle qui marchait la tête haute, ce n'est plus le cas aujourd'hui. La vampire sûre d'elle et confiante que j'ai connu n'est plus. Je me demande bien ce qui lui arrive.

 Isabella se prosterne devant nous, je lui dit de se lever et je m'avance vers elle pour lui prendre la main. Elle me donne accès à ces souvenirs et je revois le combat entre elle et le Major et sa victoire. Mais plus rien après ça, ce que je vois n'est que des images flous de rage, de colère, d'immense douleur. Je ne comprends pas, rien n'est claire. C'est comme si elle avait perdu la tête. Je lâche sa main et je retourne à mon trône.

 

  • Que pouvons-nous faire pour toi? Demandais-je curieux car rien en elle me laisse voir ce qu'elle veut.

     

  • Marcus, je n'en peux plus. Fait que ça s'arrête. Dit-elle et elle éclate en sanglot sec.

 

Je regarde mon frère et soulève mes sourcils, ne comprenant pas ce qui se passe devant moi. Pour sa part, Marcus à l'air de comprendre. Il soupire et ferme les yeux. J'essaie de lui prendre la main mais ce dernier me le refuse.

 

  • Que veux-tu Isabella? Lui demande Marcus.

     

  • Je veux que ça s'arrête. Dit-elle simplement.

     

  • Je ne peux pas prendre cette décision seul, lui dit-il. Je grogne d'impatience.

     

  • Je ne veux plus exister. QUOI?

     

  • Mais pourquoi? Demande Caïus, Isabella ferme les yeux.

     

  • J'ai détruit celui qui m'était destiné sans savoir qu'il était mien. Cela fait cinquante ans que je vie dans d'atroce douleur, je n'en peux plus. J'ai supplié chaque vampire que j'ai croisé de m'exécuter, mais aucun ne veut le faire car ils croient tous que je suis toujours dans votre clan. Vous êtes mon dernier recours. Je suis totalement bouche-bée.

     

  • Qui? Réussis-je à demander.

     

  • Major Jasper Whitlock, elle et le Major.... Oh merde.

     

  • Très bien. C'est le moins que nous pouvons faire.

 

Dès que Démétri et Félix entre dans la salle, Isabella se met à genoux et elle ouvre les bras. Félix prend le bras droit, Démétri le bras gauche et Marcus lui prend la tête. Isabella a les yeux fermé et un sourire aux lèvres. Elle nous remercie et ces bras et sa tête sont arrachés et mis dans un coin de la pièce. Félix et Démétri arrache ces jambes. Ils prennent les « morceaux » de ce qui a déjà été Isabella et ils vont les mettre dans l'incinérateur.

 Fin Flash Back

 Il y a cent ans aujourd'hui, Isabella, est venu nous voir pour nous demander de mettre un terme à son existence et encore aujourd'hui, je me demande si j'ai bien fait de lui accorder ce souhait. Je me souviens aussi du jour où j'ai pris le temps de la regarder, vraiment la regarder et de voir au-delà des cicatrices. Elle était une des rares femelles vampires de qui je peux dire qu'elle était vraiment belle, elle devait être une beauté naturelle quand elle était humaine, un peu comme la fille à Carlisle, Rosalie. D'ailleurs, à bien y réfléchir, elles ont un petit air de ressemblance.

 

POV Peter

 Aujourd'hui, comme à chaque année depuis les cent-soixante dernières années, je viens à l'endroit où Jasper, mon frère, a trouvé la mort de la main de sa compagne Bella. J'en ai voulu à Bella durant un temps d'avoir fait ça à mon frère, mais je n'ai pas pu lui en vouloir très longtemps car elle a souffert la pire des tortures qui puisse exister.

 Je reviens ici à chaque année et je fais une p'tite prière pour mon frère et pour Bella. Les Volturi m'ont fait parvenir ces cendres et je les ai mise avec celle de Jasper. Ils n'ont peut-être pas été réunis durant leur passage sur cette terre mais dans l'après, si il y en a un, j'espère qu'ils sont réunis. Je m'approche de l'arbre où j'ai enterré les cendres et je laisse glissé mes ongles dans la gravure que j'ai fait il y a plusieurs années et que je refaits à chaque année.

 

« Jasper Whitlock & Isabella Hale.

Finalement réunis ».

 

Fin alternative (reprend une partie du ch 19) 

POV Extérieur

Bella saute du toit et se pose devant Jasper, durant son saut, elle a retiré les deux épées des étuis qu'elle avait à la taille et en atterrissant, elle les croisent, la pointe de chaque épée, vis-à-vis une oreille et l'endroit où les épées se croisent, au niveau de la gorge de Jasper. Ce dernier sait très bien d'où provient ces épées, il se souvient de les avoir vue en Italie, plus précisément au château de Volterra.

 Jasper grogne et soulève les mains pour la forcer à retirer les armes mais Bella savait qu'il allait tenter quelque chose, elle donne un coup de bras vers l'avant. En faisant ça, les épées s'enfonce un peu dans la peau de marbre du cou de Jasper. Évidement qu'il ressent la pression et une douleur, il se recule et grogne encore.

 Un sourire diabolique apparaît sur le visage de Bella, selon elle, elle vient de gagner un point, le p'tit Jasper a peur de quelques lames bien affûtés. Elle sait qu'elle pourrait s'en servir contre ce dernier et le vaincre rapidement, mais elle n'a pas envie de rapidité, elle a envie de lenteur, beaucoup de lenteur.

 

  • Ok Jasper, je sais que tu as peur de mes p'tites amies ici, commence-t-elle en brandissant les épées. Je vais les déposer ailleurs et.... Elle saute sur le toit de la cabane, dépose ces armes et reviens au sol. Quel le meilleur gagne. Termine-t-elle avec un sourire diabolique.

 

Jasper n'en revient pas comment cette folle est stupide, elle lâche la seule chose qui lui donnait une minuscule chance de le vaincre et là, elle s'en départie. Comme elle a dit, que le meilleur gagne et il sait que ce sera lui LE meilleur.

 Les deux vampires se tournent autour l'un de l'autre, étant un peu accroupis, attendant de voir lequel des deux ferraient le premier mouvement pour attaquer l'autre. Plus il se tourne au tour, plus ils se rapprochent l'un de l'autre et les grognements commencent de la part de Jasper tout comme Bella. Plus la ronde se poursuit et plus les yeux de Bella et Jasper noircissent à un point tel qu'il n'y a plus aucune trace de blanc. Deux véritables vampires, deux vampires à l'état pures, sauvage, sans cœur deux monstres.

 Qui en sortira vainqueur ? Lequel des deux y perdra son existence ? Personne ne le sait mais tous ceux qui savent que ces deux là vont s'affronter prient pour que les deux fassent toujours partie de ce monde, mais tous savent qu'un seul s'en sortira. Mais personne ne sait lequel se sera.

 Jasper arrache sa chemise, sachant que ces nombreuses cicatrices prouve sa supériorité et effraie ses opposants. Bella laisse échapper un petit rire, elle enlève son paletot ainsi que son t-shirt, la laissant seulement en soutien gorge, un de sport. Elle aussi laisse voir ses nombreuses cicatrices, en plus grand nombre que Jasper. Ce dernier a un léger frisson, pas de peur, réaction normal pour des vampires normaux, mais de dégoût. Ajoutons qu'il est un peu déçu que l'ancienne stratégie ne fonctionne pas sur Bella.

 Les deux vampires s'éloignent l'un de l'autre et sans aucune indication d'attaque de leurs parts, les deux cours l'un vers l'autre et entre en collision. Les humains vivants dans les alentours ont tous regardé le ciel, ne comprenant pas d'où provenait ce bruit de tonnerre si près d'eux. Ils ont tous été se cacher dans le confort de leur maison quand le «tonnerre» c'est fait entendre à plusieurs reprises dans les minutes qui ont suivit. Les animaux sauvages ont tous fuit dès les premiers grognements et les animaux domestiques se sont cachés du mieux qu'ils pouvaient.

 De retour à nos combattants, Bella laisse Jasper faire le premier pas qui l'attaque de front. Elle s'attend à mieux de lui et l'esquive le plus rapidement possible, mais il a anticipé son geste et la fait voler à quelques mètres. Bella retombe sur un pied et un genou mais dos à son ennemi.

 Mais au lieu de continuer son attaque Jasper sourit. Bella secoue la tête dépitée.

 

  • Erreur numéro une Major, dit elle en se retournant doucement.

     

 Bella revient doucement vers son adversaire qui perd son sourire et se concentre pour lui envoyer toute la douleur possible. La brune tombe à genoux sous la douleur en se serrant le ventre avec les bras.

 

  • Je te suis supérieur et ça l'a toujours été !

 

 Il ne s'attend pas à la réaction de l'autre vampire qui se met à rire méchamment et se relève encore une fois comme si de rien n'était.

 

  • Erreur numéro deux, Jasper. Fait attention à la troisième je me verrais dans l'obligation de te mettre du plomb dans la tête.

     

 Jasper plus que furieux se met à courir vers elle et saute par dessus afin de l'atteindre soit par dessus, soit par derrière. Bella s’accroupit et attend le bon moment pour sauter et percuter de plein fouet le vampire en vol mais elle a l'avantage d'avoir toujours sa stabilité et des deux pieds joints elle l'envoie voler à son tour.

 

  • Bouffer des animaux ne te réussi pas, non seulement tu as perdu ta force mais aussi ta cervelle. Affligeant... commente Bella en secouant la tête de droite à gauche.

     

 Elle peut sentir les ondes de colère du major arriver sur elle. Elle s'efforce de garder sa bête au fond, voulant garder un total contrôle et savoure pleinement son ultime combat contre son mentor. En plus elle l'emmène là où elle veut : au bout de ses limites. Le vampire en face d'elle n'en est plus vraiment un. Pendant leur combat à Volterra elle a comprit qu'aucun n'arrivait à lâcher prise, c'est aussi pour ça qu'elle a gagné. Mais, même si avant le Major lui aurait botté les fesses en quelques secondes, il ne l'est plus, il n'est que Jasper, un simple vampire.

 

  • Aller Major, je vais m'endormir ! Attaque moi, regarde, je me laisse faire.

     

 Elle étend ses bras et nargue Jasper pour le mettre encore plus en colère. Et ça ne loupe pas il s'élance vers elle et se laisse glisser au sol. Bella saute mais trop tard, il lui attrape une cheville et se relève pour la faire tourner le plus vite possible et l'envoyer au loin.

 Lorsque Bella atterrit en roulade, mais reste allongée au sol sans bouger comme sonnée par sa chute, sauf que cette fois Jasper la rejoint en courant pour la frapper en plein visage mais Bella est plus rapide et d'un léger saut lui envoie la plus belle droite de sa carrière. Jasper fini sur le dos, Bella accroupi sur lui, les mains autour de son cou et lui arrache un morceau de nez qu'elle recrache rapidement.

 

  • Erreur numéro trois. Je t'avais prévenu. Tu aurais dû me démembrer au lieu de m'apprendre à voler p'tit toutou...

     

POV Bella

 D'un léger coup de talon droit, je lui plante la lame sous les cotes.

 Rageusement, il me repousse et m'envoie une multitude de coups que je lui rends. J'arrive à le mordre une où deux fois. Il a failli m'arracher le pied gauche mais j'ai actionné mon autre lame pour lui planté dans le poignet. Il se recule en hurlant de rage. Le venin coule de sa bouche.

 

  • Et malgré tout ça, tu n'arrives pas à le faire sortir ? Mmm, ça doit être rageant non ? Il faut peut être siffler ? C'est comme ça qu' Alice te ramenait à elle, non ?

     

 Il m'attaque de front mais je me décale et lui envoie un coup de pied dans le dos.

 

  • Mais je me posais une question ? Ça marchait aussi avec tous ses amants, où c'est juste avec toi que ça fonctionnait ?

     

 Jasper me regarde estomaqué.

 

  • Quoi ? Comment ? Tu n'étais pas au courant ? Oups...

 

 Dans son moment de surprise, j'arrive à mettre Jasper au sol et à l'immobilisé, encore une fois. J'aurai pensé qu'il aurai été été un peu plus combatif. C'est assez décevant. Je me demande bien de quoi il est surpris, il est empathe, il devait bien sentir que la p'tite voyante n'était pas honnête.


 

-  J'ai vécu sans pendant des années, tu vas pouvoir survivre quelques minutes, non ?

 

Je fais glisser mon index sur son torse au dessus de son cœur. En voyant son regard horrifié, il comprend là où je veux en venir. Même si je sens sa peur, il reste digne et me regarde droit dans les yeux. Je lui renvoie un sourire moqueur.

 Je me souviens du temps, malgré toutes les souffrances qu'il m'avait infligé, où nous étions amis. Cette amitié était basée sur notre fierté, nos poings communs, notre courage pour affronter l'ennemi. Mais ce temps s'est terminé quand il m'a laissé seule pour affronter Maria ainsi que les autres clans.

 Son regard toujours dans le mien, un regard de peur, souffrance mais toujours fier et fort. J'avais eu le même reflex lorsqu'il me torturait. Certes je tombais vite dans la souffrance mais j'essayais de l'affronter le plus longtemps possible.

 En me penchant vers lui pour lui enfoncer la main dans la cage thoracique, je prends une inspiration et je suis frappée par la plus merveilleuse des odeurs. Une odeur qui me rappelle la maison de mon enfance, une odeur qui me calme instantanément. Je fixe mon regard dans celui de Jasper et il est aussi surpris que moi.

 

  • Que me fais-tu espèce de bâtard? Lui hurlais-je. Il ne me répond pas.

 

Je m'éloigne de lui en reculant. Jasper toujours à bout de souffle se redresse et me regarde avec effroi. Je continue à m'éloigner et à une vingtaine de mètres de lui, je m'effondre au sol, agrippant ma poitrine à deux main et hurlant de douleur. Jasper me retourne péniblement pour vérifier que Jasper ne m'attaquera pas. Je le vois s'avancer vers moi lentement en se tenant lui aussi la poitrine. À quelques mètres de moi, je le vois lui aussi s'effondrer au sol. Nous nous regardons dans les yeux.

 

  • Il était temps. Dit une voix masculine que je reconnais. Bon, maintenant que vous vous êtes trouver on va pouvoir vivre en paix et tous heureux. Peter s'avance vers nous, les mains dans les poches en sifflotant. Jasper et moi nous grognons en même temps.

 

Qu'est-ce qui fait ici lui? Qu'est-ce qu'il veut dire? Je fronce les sourcils et je ferme les yeux. Peter éclate de rire et commence à nous expliquer que Jasper et moi sommes des compagnons. Je grogne encore plus fort. Il ne peut pas être mon compagnon, je veux l'éliminer. Ouch, juste d'y penser ça fait mal. Je vais retourner en Italie, je sais qu'Aro sera heureux de me reprendre dans ces rangs. Merde que c'est douloureux. Il faut que je trouve une solution...

 

POV Extérieur (cent ans plus tard)

 Dans la ville de Volterra en Italie se trouve un château où les rois du monde vampirique habitent avec leur clan, les Volturi. Ce très grand château possède de nombreux jardin donc un seul où se trouve une chapelle. Debout devant une assemblée de vampire provenant de partout dans le monde, se trouve Aro Volturi qui sourit, d'un sourire honnête et franc.

 À la gauche d'Aro se trouve Jasper et Peter Whitlock, les deux souriant en regardant Charlotte Whitlock marcher doucement vers eux en suivant le rythme de la musique que l'orchestre joue. Dès qu'elle arrive devant Aro, Charlotte s'empresse de prendre place à sa droite et regarde en direction de l'entrée.

 L'orchestre cesse de joue et seul le piano se fait entendre en entamant la marche nuptial. Une femme vêtue des une robes des années 1880 fait son apparition et descend l'allée au bras de Marcus Volturi. Dès son arrivé devant Aro, elle prend place à sa droite, devant Jasper qui lui tient la main.

 

  • Mes chers amis, commence Aro. Nous sommes ici réunis pour célébrer l'union de Jasper Whitlock et Isabella Hale dans les liens sacré du mariage...

Date de dernière mise à jour : mercredi, 26 Avril 2017

  • 3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires

  • Bibi017
    • 1. Bibi017 Le vendredi, 15 Novembre 2013
    Bonjour Rosamund,
    C'est une fiction qui se déroule dans un univers de vampire, donc, selon moi, il est acceptable que se soit un peu tiré par les cheveux, ce n'est que mon opinion. Bella Hale, pourquoi pas ? Pourquoi Volturi et Swan ? Pourquoi rester dans un cadre précis et stricte ? C'est une fiction après tout. Je n'ai pas été assez claire faut croire, Bella est l'ancêtre de Rosalie et non celle de Kristen.Donc Hale est aussi le nom humain de BElla. Tu n'es pas la seule en ce qui concerne les fins, la première fin est la fin logique de la fiction, mais j'ai fait la seconde car beaucoup préfère les Happy Ending. Je te remercie pour ton commentaire, c'est apprécié.
  • Rosamund
    • 2. Rosamund Le vendredi, 15 Novembre 2013
    Sympa cette fic =)
    Un peu capilo -tractée mais sympa =)
    J'ai préféré la seconde fin par rapport à la première.
    Mais pourquoi Bella se fait appeler Bella Hale ? Pourquoi pas Volturi plutôt ? ou Swan ? Parce que "Hale" c'est le nom "humain" de Rosalie et Jasper, ça n'a rien à voir avec Bella. Enfin, c'est une question, pas une critique.
    Sinon c'était super =)))
    Bye =)
  • Bibi017
    • 3. Bibi017 Le vendredi, 18 Octobre 2013
    Bonjour le fantôme de l'agenda !

    Tu n'es pas la seule à avoir préféré la seconde fin, mais perso je préfère la première car elle est la suite logique de l'histoire. C'est vrai que Bella était contre le mariage, mais il lui a quand même fallu plusieurs années avant de faire le grand saut. Que veux-tu, elle l'aime son Major !

    Je suis vraiment désolée si je n'ai pas su être assez claire dans mon écriture et je te remercie de me l'avoir dit, je vais faire plus attention dans mes futurs fiction. Pour ta question/demande, je ne le sais pas, il est pourtant un personnage très peu exploité ce qui fait qu'on peut en faire ce qu'on veut. Je l'aime bien, je crois que je vais le mettre plus souvent dans mes fics. Par contre, dans les fics en anglais, il y est plus présent.

    Je suis ravie que tu aies appréciés cette histoire, ça me touche beaucoup, ça donne envie de poursuivre surtout quand on sait que ce qu'on fait est apprécié.

    À la prochaine !
  • le fantôme de l'agenda
    • 4. le fantôme de l'agenda Le jeudi, 10 Octobre 2013
    Je ne sais pas quoi dire de ces fins, elles sont bonnes toutes les deux, mais j'avoue que mon coeur penche pour le seconde version (oui, je sais, je suis un coeur d'artichaud --") ! J'avoue que le première est vraiment intéressante car on sent la fatalité de leur histoire, ils n'ont fait que se détruire depuis le début. Mais la seconde est vraiment un sacré contraste avec le début de l'histoire où Bella "maudit" le mariage entre vampire et là, qu'est-ce qu'elle fait? Elle se marie !!!
    Sinon, j'ai bien aimé l'histoire avec Garett... Même s'il y a des moments où j'ai pas compris... Mais bref, j'ai une réclamation de taille ! (enfin, c'est plus une question/demande, mais soit ^^) Pourquoi Garett n'est pas plus impliqué dans les fictions?
    Sinon, j'ai bien aimé ton histoire :)
×